Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 00:00

Carlo Gaetano Calosirto

1654-1734

 

Carlo Gaetano naquit un jour de l’Assomption, le 15 août 1654, dans le quartier de Ponte à Ischia, du noble Giuseppe et de Laura Gargiulo.

Après avoir fréquenté l’école des pères Augustiniens, il entra à quinze ans chez les Franciscains “alcantarini”, du nom du réformateur espagnol saint Pedro de Alcantara (voir au 18 octobre). C’est alors qu’il prend le nom religieux de Giovanni Giuseppe (Jean Joseph) de la Croix, et fait son noviciat sous la direction du père Giuseppe Robles.

Il est le plus jeune du petit groupe détaché en 1671 pour fonder un couvent non loin de Naples, à Piedimonte d’Alife, non loin duquel il fait aussi construire une petite retraite pour y prier plus dans la solitude.

Il est ordonné prêtre en 1677. Il est alors simultanément Guardien (supérieur) à Piedimonte et maître des novices à Naples, et s’occupe de la construction d’un autre couvent.

Au début du dix-huitième siècle, une forte tempête agite l’ordre, aboutissant à la scission en deux groupes, l’un (espagnol) des alcantarini proprement dits, l’autre (italien) guidé par Giovanni Giuseppe. Les deux groupes avaient leurs couvents en Italie et les difficultés étaient grandes. Giovanni Giuseppe appela chacun à plus de respect de la Règle et réorganisa les études.

A la fin de son mandat, il reçoit la charge de diriger environ soixante-dix couvents napolitains, de même aussi dans le diocèse voisin d’Aversa.

Comme directeur de conscience, il reçoit des personnages de toutes conditions, nobles, ecclésiastiques, parmi lesquels saint Alfonso de’ Liguori et saint Francesco De Geronimo (v. 1er août et 11 mai).

Giovanni Giuseppe reçoit des charismes vraiment exceptionnels : apparitions de Marie et de l’Enfant-Jésus, prophétie, lecture des cœurs, lévitation, bilocation, miracles (guérison du marquis Gennaro Spada) ; on le voit traverser les rues de Naples en extase totale, à quelques centimètres au-dessus du sol…

En 1722, les deux groupes sont enfin de nouveau réunis, et Giovanni Giuseppe s’éteint dans la réconciliation générale le 5 mars 1734, jour où il est commémoré dans le Martyrologe.

Les napolitains l’ont adopté comme co-patron (avec saint Gennaro, v. 19 septembre). De grandes fêtes le célèbrent, non pas en mars, durant le Carême, mais en septembre.

Il est béatifié en 1789, et canonisé en 1839 en même temps que Alfonso de’ Liguori, Francesco De Geronimo, Pacifico de San Severino et Veronica Giuliani (pour ces deux derniers, v. 24 septembre et 9 juillet).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens