Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 00:00

Hilarius

† 468

 

Hilaire était d’origine sarde, et appartenait au clergé de Rome.

Diacre, il fut le légat du pape s.Léon le Grand à Ephèse pour un concile qui fut en fait le Brigandage d’Ephèse, car le saint patriarche Flavien de Constantinople y fut déposé, vilipendé et envoyé en exil où il trouva la mort (voir au 17 février). Hilaire n’échappa de ce “concile” qu’en se déguisant.

A la mort de s.Léon le Grand, c’est lui qui fut élu pour lui succéder, en 461.

A l’annonce de son élection, le métropolitain d’Arles, Léonce, lui adressa une lettre qui rappelait la foi des évêques de Gaule dans le primat universel de l’évêque de Rome : Puisque l’Eglise romaine est la mère de toutes les autres, nous avons été comblés de joie en apprenant que, dans cette immense détresse du siècle, tu as été promu pour juger les peuples et diriger sur la terre les nations dans leur itinéraire.

Dès qu’il fut sacré et intronisé, Hilaire adressa une encyclique à toutes les églises d’Orient pour confirmer les saints conciles œcuméniques de Nicée (325), Ephèse (431) et Chalcédoine (451).

En Italie et à Rome même, Hilaire dut s’opposer à l’invasion arienne. Ricimer, le vrai chef du pays, avait fait élever jusque sur le Quirinal une église arienne. Arthème Philothée, venu de Constantinople pour prendre possession de l’empire d’Occident au nom de l’empereur Majorien, aurait voulu imiter cet exemple et élever à Rome une chapelle pour la secte des macédoniens (du nom d’un patriarche arien condamné, Macedonius) : Hilaire s’y opposa et exigea de l’empereur le serment de ne pas tolérer ce nouvel empiétement. 

Le pape de son côté érigea trois oratoires dans la basilique constantinienne de Saint-Jean de Latran, au baptistère, en l’honneur de saint Jean-Baptiste, de saint Jean l’Evangéliste et de la sainte Croix. Il construisit aussi plusieurs monastères, dont un à Saint-Laurent. Il créa aussi deux bibliothèques.

Un synode romain, tenu en novembre 465 à Sainte-Marie-Majeure, statua sur les affaires d’Espagne, réprouvant les abus dans la collation des ordres à des candidats tarés, n’admettant pas la translation d’un siège épiscopal à un autre, condamnant la prétention des évêques qui regardaient leur charge comme un bien héréditaire et voulaient en disposer au détriment des droits d’élection.

Les lettres doctrinales de ce pape ont été réunies dans les Décrétales d’Hilaire. 

Le pape Hilaire ordonna vingt-deux évêques, vingt-cinq prêtres et six diacres.

Après un pontificat de six ans et trois mois, il mourut le 29 février 468, mais il est habituellement mentionné le 28 février au Martyrologe Romain. 

 

Il n’y pas eu d’autre pape qui ait porté ce nom. Le successeur de saint Hilaire fut le pape saint Simplice (voir au 10 mars).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens