Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 00:00

Jacques l’Intercis

5e siècle

 

La Passio de ce martyr de Perse pourrait être l’amalgame de deux récits différents, selon certains.

Jacques, un dignitaire chrétien de la cour persane, apostasie par calcul politique.

Sa femme et sa mère le repoussent avec dégoût. Et lui de réfléchir : Si ma mère et ma femme me traitent ainsi, que fera le Juge suprême, quand je paraîtrai devant lui ?

Il retourne se présenter devant le roi Bahram (ou plutôt Varane), rétracte son reniement, se proclame chrétien, ajoutant que le père de Bahram, Iazdgerd (mieux : Yesdegird), avait autrefois favorisé, puis persécuté les chrétiens. Il était mort abandonné, sans sépulture.

Bahram, excédé par ce discours, envoie Jacques au supplice des «neuf morts», consistant à trancher au condamné un à un les doigts des mains, puis des pieds, puis les poignets et les chevilles, puis les coudes et les genoux, pour s’achever par la décapitation. Certains textes ajoutent qu’avant la décapitation proprement dite, sont aussi coupés les oreilles et le nez.

Cet horrible supplice eut lieu au 5e siècle, vers 420.

Des chrétiens auraient recueilli secrètement la tête et le corps du Martyr pour l’ensevelir dignement ; ce précieux chef serait arrivé plus tard à Nicomédie, et ensuite au monastère de Cormarey (Tours, France), pour être enfin remis (mais secrètement) à la basilique Vaticane.

A la suite des textes syriaques mentionnant ce martyre, le Martyrologe romain a accueilli Jacques l’Intercis au 27 novembre.

Intercis signifie «découpé». On reste stupéfait devant un telle cruauté, mais aussi devant le courage du Martyr, qui a largement effacé sa première faiblesse.

 

A Qâra (Syrie) se trouve un monastère de saint Jacques l’Intercis.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens