Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 23:00

Rita Josefa Pujalte y Sánchez

1853-1936

 

Née le 18 février 1853 à Aspe (Alicante, Espagne) de Antonio Pujalte et Luisa Sánchez, Rita reçut une éducation bourgeoise et profondément chrétienne.

Elle s’engagea dans les œuvres de charité et dans la catéchèse. Elle fit partie des Filles de Marie, du Tiers-ordre franciscain, de la société Saint-Vincent-de-Paul.

En 1888, elle entra dans l’institut des Sœurs de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus, qui avait été fondé en 1877.

Elle fit la profession religieuse en 1890, prenant le nom de Rita Dolores (des Douleurs ou de Notre-Dame des Douleurs).

Elle eut la charge de maîtresse des novices puis, en 1900, celle de supérieure générale, succédant à la Fondatrice.

En 1928, elle se retira à Madrid, au collège Sainte Suzanne.

Elle était devenue aveugle, et devait garder le lit à cause du diabète, épreuve où elle montra toute sa patience.

Durant la persécution de 1936, elle se trouvait en compagnie d’une autre Religieuse (Francisca Aldea Araujo, voir plus bas), dans le collège de Sainte Suzanne (un quartier périphérique de Madrid) où elles recevaient de petites filles, pauvres et orphelines. A cause de celles-ci, les Religieuses avaient décidé de rester sur place.

Rita fut invitée plusieurs fois à trouver un endroit plus sûr pour se protéger, mais elle pensait qu’elle perdait plus à aller se cacher qu’à rester sur place. L’autre Religieuse préféra rester aussi pour l’assister. C’est que Rita avait alors quatre-vingt trois ans… 

On arriva ainsi au 20 juillet. Le collège fut pris d’assaut.

Les deux Religieuses n’avaient rien d’autre à faire que d’aller se recueillir à la chapelle et de se préparer au martyre. Mère Rita dit : Mettons-nous dans les bras de Dieu et que soit faite sa sainte volonté.

Les miliciens les firent sortir. Elles récitèrent alors le Credo. Les miliciens les accompagnèrent jusqu’à un appartement voisin. Vers midi, on les conduisit avec violence dans une camionette pour les emmener à la carrière de Barajas, près du cimetière de Canillejas, où on les fusilla, vers trois heures de l’après-midi. C’était vers la neuvième heure… (cf. Mt 27:46).

Des témoins furent émerveillés de la sérénité qui se lisait sur le visage des deux Martyres, et même du parfum qui émanait de ces corps désormais sans vie.

Quand on voulut exhumer la dépouille de Mère Rita, on la trouva sans corruption (en 1954).

Mère Rita Dolores (ainsi que l’autre Religieuse) furent béatifiées en 1998. 

Leur dies natalis est au 20 juillet.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens