Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2017 2 24 /10 /octobre /2017 20:42


Martyrios et Markianos de Constantinople
† 351

Le patriarche Paulos de Constantinople venait d’être exilé et martyrisé (351).
L’usurpateur qui prit sa place, Makedonios, prétendit débarrasser la place de tous les fidèles du Défunt. Il fit massacrer le sous-diacre Martyrios et le chantre-lecteur Markianos, qui avaient été très proches de Paulos.
On les enterra en-dehors des murs de la ville.
Les fidèles leur donnèrent le surnom de saints notaires.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Martyrios et Markianos de Constantinople au 25 octobre.

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 22:13

Claudianus de Hiérapolis
?

Se reporter à la petite notice Cyriacus et Claudianus de Hiérapolis

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 22:11

Cyriacus et Claudianus de Hiérapolis
?

Les deux Martyrs Cyriacus et Claudianus moururent à Hiérapolis (Phrygie, auj. proche de Şuhut, Turquie W) à une date et dans des conditions qui nous sont inconnues.
Le nom Cyriacus pourrait s’énoncer Kyriakos, tandis que Claudianus a une sonorité toute latine.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Cyriacus et Claudianus de Hiérapolis au 24 octobre.

 

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 22:09

Proklos de Constantinople
390-446

Proklos (Proclus) naquit vers 390 à Constantinople.
Il fut secrétaire du patriarche Attikos, qui l’ordonna diacre et prêtre ; puis il fut évêque nommé de Cyzique, de l’autre côté de la mer de Marmara, en face de Constantinople. En réalité, cette nomination resta sans suite et Proklos demeura à Constantinople.
En décembre 428, quand le fameux Nestorius devint patriarche de Constantinople, Proklos proclama dans un sermon solennel en sa présence la maternité divine de Marie. Nestorius n’osa pas sévir contre un orateur si puissant, mais on ne sait pas non plus ce qu’il advint de Proklos pendant quelques années.
On n’a pas trace non plus de sa présence éventuelle au concile d’Ephèse (431), qui déposa Nestorius.
Mais en avril 434, Proklos fut nommé patriarche de Constantinople.
Proklos s’employa à faire disparaître les traces de la doctrine de Nestorius, celles de Théodore de Mopsueste ainsi que celles d’Ibas d’Edesse.
En 435, il écrivit un «tome» ou lettre dogmatique aux Arméniens, pour les persuader de rejeter totalement les positions de Nestorius, de Théodore et d’Ibas.
Un des plus grands événements de cette période, fut le retour triomphal du corps de s.Jean Chrysostome (v. 14 septembre) de Comane à Constantinople, en janvier 438.
Proklos mourut en 446, probablement en juillet.
Le concile de Chalcédoine (451) lui décerna le titre de Grand.
De Proklos nous avons ses discours, ses lettres, le tome aux Arméniens. Proklos réussit à trouver des formules capables de faire l’union des esprits, en un temps où les pires divisions venaient souvent de termes équivoques ou mal interprétés.
Proklos serait peut-être l’auteur du solennel Trisagion que nous chantons le Vendredi Saint : 
Hagios o Theos, Hagios iskhyros, Hagios athanatos, eleïson himas !
ce qu’on traduit habituellement : 
Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Immortel, aie pitié de nous !
(Immortel est une traduction imparfaite, quoiqu’acceptée communément ; il faudrait dire : ‘qui ne connaît pas la mort’). Si Proklos n’en est pas l’auteur direct, c’est en son temps qu’on l’utilisa, particulièrement lors d’un grave tremblement de terre qui secoua Constantinople, obligeant toute la population a s’éparpiller dans la nature environnante.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Proklos de Constantinople au 24 octobre.

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 20:52

Chrysanthus et Daria de Rome
† 283

Lire la notice Chrysanthus et Daria de Rome

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 09:33

Servandus et Germanus de Cadix
? 3. siècle

Se reporter à la notice Servandus et Germanus de Cadix

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 09:32

Servandus et Germanus de Cadix
? 3. siècle

Ces deux Chrétiens auraient été la proie d’un certain Viator, officier de l’empereur Dioclétien, qui se déplaçait de Lusitanie (act. Portugal) en Maurétanie (act. Algérie).
On ne sait pas exactement d’où partit le cortège, peut-être de Merida. Mais, d’après un texte ancien, les deux Héros furent d’abord flagellés puis jetés dans un cachot infect ; pour le voyage, on les chargea de chaînes. 
Pour un motif que nous ignorons, Viator préféra se débarrasser de ses deux Prisonniers avant d’arriver au terme de son voyage. Avant d’embarquer, il fit décapiter Servandus et Germanus non loin de Cadix.
Ce pouvait être vers la fin du troisième siècle.
Le corps de Servandus aurait été porté à Séville, celui de Germanus à Merida. Tous deux sont les patrons du diocèse de Cadix.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Servandus et Germanus de Cadix au 23 octobre.

 

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 09:32

Ioannes Bar Mariam et Iakub d’Arbèle
† 344

Se reporter à la notice Ioannes Bar Mariam et Iakub d’Arbèle

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 09:31

Ioannes Bar Mariam et Iakub d’Arbèle
† 344

Arbèle (Adiabène, auj. Erbil, Kurdistan irakien) reçut très tôt le christianisme.
On a vu que l’évêque Abraham reçut la palme du martyre en 344 (v. 31 janvier).
Ce n’était pas l’unique victime de la fureur de Shapur II, dont le règne s’étendit de 309 à 379. 
Ioannes, qu’on dit avoir été élu en 316 douzième évêque d’Arbèle, fut un prédicateur efficace, qu’on surnomma Bar Mariam (fils de Marie) pour sa profonde dévotion envers la Mère du Christ. Son influence était telle que les Juifs et les païens le contraignirent à aller se cacher.
Vers 338, il se rendit à Ctésiphon pour l’élection d’un nouveau patriarche et y resta deux années, puis passa dans le Huzistan (act. Iran), toujours dans le cadre des intérêts de l’Eglise.
Rentré à Arbèle, il ne subit pas tout de suite la persécution annoncée par Shapur II, car le gouverneur local n’appliquait pas les décrets, mais son successeur les prit à son compte et se montra impitoyable.
Ioannes Bar Mariam fut arrêté en 343, avec le prêtre Iakub. Sept jours plus tôt, Ioannes avait eu un rêve prémonitoire.
Les deux Héros restèrent en prison pendant une année, après quoi on les soumit à la question, puis ils furent tous deux décapités, le 23 octobre 344.

Le Martyrologe Romain mentionne saints Ioannes Bar Mariam et Iakub d’Arbèle au 23 octobre.

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 09:30


Theodoretos d’Antioche de Syrie
† 362

Theodoretos était un prêtre d’Antioche de Syrie (auj. Antakya).
L’administrateur romain pour l’Orient, Ioulianos - qui était l’oncle de l’empereur Julien l’Apostat - voulut se faire l’écho des volontés de l’empereur et ordonna la fermeture de toutes les églises d’Antioche, confisquant tous les vases sacrés qu’on y pouvait trouver. Tout le clergé s’enfuit - sauf un prêtre, Theodoretos.
Ioulianos lui enjoignit de dresser la liste de ces vases sacrés, ce que refusa Theodoretos énergiquement.
Il fut alors décapité.
Dans son palais, Ioulianos fit entasser tous les vases sacrés (les calices, les ciboires, les reliquaires…) et s’assit dessus : une mystérieuse et soudaine gangrène le rongea alors et il mourut très rapidement, ainsi d’ailleurs que plusieurs officiers du palais impérial.
Cette histoire, racontée par l’historien Sozomène, a peut-être été un peu forcée. On sait cependant que l’empereur Julien, de passage à Antioche, y fut très mal reçu par le peuple chrétien. Le palais impérial fut incendié le 22 octobre 362 : on en accusa immédiatement les Chrétiens et c’est dans cette atmosphère pesante qu’aurait été arrêté et exécuté le prêtre Theodoretos. 
Le Martyrologe Romain mentionne saint Theodoretos d’Antioche de Syrie au 23 octobre.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens