Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 11:25

Quiricus et Iulitta d’Iconium

† 302

 

Iulitta était une chrétienne d’Iconium (Lycaonie, auj. Konya, Turquie SW), mère d’un petit garçon de trois ans, Quiricus (fréquemment appelé Cyr).

Lorsque que commença la persécution de Dioclétien, le gouverneur de Lycaonie voulut appliquer les décrets sans tarder. Aussi Iulitta chercha à se réfugier en Pisidie, puis en Cilicie, où cependant le gouverneur local l’arrêta à Tarse.

Iulitta fut flagellée, et ne faisait que répéter : Je suis chrétienne. Le petit Cyr criait : Moi aussi, je suis chrétien. 

Furieux, le gouverneur saisit l’enfant par un pied et lui fracassa la tête contre les gradins du tribunal ; Iulitta alors fit une prière d’action de grâce à Dieu pour avoir un fils martyr. Puis elle fut torturée, et finalement décapitée.

Ce fut vers 302.

Il y aurait diverses versions de cet épisode, celle-ci étant la plus courante.

Saints Quiricus et Iulitta d’Iconium sont commémorés le 16 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Similianus de Nantes

† 330

 

Similianus (Samblin) serait le troisième évêque de Nantes, au 4e siècle.

Il aurait eu le mérite d’avoir annoncé la Bonne Nouvelle aux deux frères Donatianus et Rogatianus (v. 24 mai).

On a trouvé une trace de son activité pastorale, vers 330 ; mais on ignore la date de sa mort.

Saint Similianus de Nantes est commémoré le 16 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Tichon d’Amathonte

† 5e siècle

 

Tichon était cypriote.

Son père était boulanger. Un jour, le jeune Tichon prit tous les pains qu’il put pour les distribuer aux pauvres. Le papa, assez irrité, fut bien étonné de découvrir ensuite dans son grenier un blé d’une qualité excellente.

Plus tard également, la prière de Tichon montra son efficacité, lorsqu’il devint évêque d’Amathonte (Chypre), au début du 5e siècle.

Il cultivait sa petite vigne mais, manquant de temps, il pria Dieu de l’aider : les grappes mûrirent bien avant la saison !

Saint Tichon d’Amathonte est commémoré le 16 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Aureus et Iustina de Mayence

† 436

 

Aureus naquit, pense-t-on, en Gaule.

Il fut le vingt-cinquième évêque de Mayence, certainement avant 406, date à laquelle les luttes avec l’arianisme le contraignirent à quitter la ville.

A son retour, la ville était détruite. Il reprit courageusement son apostolat.

Lors d’une invasion des Huns, probablement celle de 436, les fidèles se rassemblèrent dans l’église ; on suppose que Aureus était avec eux, ainsi que sa sœur Iustina. Les envahisseurs massacrèrent toute cette assemblée, dont on n’a retenu que les noms de l’évêque et de sa sœur.

La petite église qui se dressait sur le tombeau d’Aureus, fut totalement détruite durant le siège de Mayence (1793).

Saints Aureus de Mayence et Iustina sont commémorés le 16 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 20:10

Hesychius de Dorostore

† 297

 

On a parlé d’Hesychius lors du martyre de s.Iulius de Dorostore (v. 27 mai). Dorostore était une localité de Mésie, actuelle Bulgarie.

Hesychius était donc un soldat chrétien, qui se trouvait à proximité de Iulius. Loin de le maltraiter comme d’autres soldats, il s’approcha de Iulius pour l’encourager ; il lui manifesta son désir de mourir comme lui, et le priait de saluer les frères Pasicrates et Valentio : ces derniers avaient été martyrisés peu avant. Hesychius montrait par là sa foi profonde au Paradis et en la communion des Saints.

Iulius embrassa Hesychius et lui dit : Hâte-toi de venir, frère. Ceux que tu as salués ont déjà entendu tes demandes.

Dix-neuf jours plus tard, le vaillant soldat reçut à son tour la palme du martyre.

Saint Hesychius de Dorostore est commémoré le 15 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 20:10

Abraham de Clermont

† 477

 

Il s’agit ici d’un tout autre personnage que le Patriarche de la Bible.

Celui-ci naquit sur les bords de l’Euphrate au 5e siècle. 

Lors de la persécution, il voulut s’exiler et rejoindre les ermites si fameux des déserts d’Egypte. Mais il fut arrêté, cruellement battu de verges et emprisonné, pendant cinq ans.

En prison, le régime sévère auquel il fut soumis l’amaigrit tellement, que les chaînes ne le serraient plus. Il put s’enfuir.

On ne sait comment il voyagea, mais il arriva finalement en Gaule, en Auvergne, où il se fabriqua une petite chaumière pour vivre en ermite.

Sa présence, ses saintes habitudes, ne restèrent pas inaperçues : on vint le voir, l’interroger, lui demander des prières, des conseils. Bientôt il dut accepter de diriger un monastère à Saint-Cirgues, proche de Clermont. Il y construisit une église en l’honneur de s.Cyr (ou Quiricus, v. 16 juin).

Il reçut alors le sacerdoce.

Un jour qu’il recevait beaucoup de monde, mystérieusement le vin se multiplia dans la cave.

Abraham mourut vers 477.

Saint Abraham de Clermont est commémoré le 15 juin dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 13:57

Valerius et Rufinus de Soissons

† 4e siècle

 

Se reporter à la notice Valerius et Rufinus de Soissons

Partager cet article

Repost0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 13:56

 

Valerius et Rufinus de Soissons

† 4e siècle

 

Ces deux chrétiens étaient chargés d’administrer les importants greniers impériaux de Bazoches (act. Bazoches-sur-Vesles, Aisne). Cette position leur permettait d’avoir un grand rayonnement apostolique, par leur générosité et leur honnêteté.

Ceci arriva aux oreilles d’un tristement célèbre Rictiovarus, un ennemi déclaré de la religion chrétienne ; préfet romain, il avait son palais justement à Bazoches. Il voulut éliminer les deux hommes qui, à son approche, tentèrent de se cacher dans une grotte, mais furent découverts.

Sans autre forme de procès, le chef païen les condamna à être noyés dans la Vesle, la rivière voisine.

Ce pouvait être au début du 4e siècle.

Saints Valerius et Rufinus de Soissons sont commémorés le 14 juin dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 13:56

 

Protus d’Aquileia

† 290

 

Protus est un martyr d’Aquileia (Vénétie, Italie NE).

Il mourut sous les empereurs Dioclétien et Maximien, vers 290.

Saint Protus d’Aquileia est commémoré le 14 juin dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 13:55

 

Fortunatus de Naples

† 350

 

Fortunatus fut le dixième évêque de Naples.

Il fut dans son diocèse un vaillant défenseur de la Foi catholique contre l’arianisme.

Une liste épiscopale de Naples comporte deux Fortunatus, l’un décédé vers 278, l’autre vers 601. Une autre mentionne le premier vers 350.

Le Martyrologe Romain a opté pour cette dernière date.

Le culte de Fortunatus a été confirmé en 1841.

Saint Fortunatus de Naples est commémoré le 14 juin dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 10:57

Fortunatus d’Aquileia

† 305

 

Se reporter à la notice Felix et Fortunatus d’Aquileia

Partager cet article

Repost0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 19:49

Achillas d’Alexandrie

† 312

 

D’Achillas on sait peu de choses.

Il fut ordonné prêtre par le patriarche Theonas.

On lui confia la responsabilité de l’enseignement de la foi à la célèbre école d’Alexandrie et, probablement, rédigea un important corpus de philosophie, une étude que l’historien Eusèbe qualifie de très rare et à aucune autre inférieure.

En 311, Achillas succéda au martyr Pierre (v. 25 novembre). Il ne devait rester sur ce siège que quelques mois.

On a reproché à Achillas d’avoir ordonné prêtre Arius, à un moment où ce dernier dissimulait sa doctrine erronée.

Achillas mourut l’année suivante, le 13 juin 312.

Saint Achillas d’Alexandrie est commémoré le 13 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 19:48

Triphyllius de Nicosie

† 370

 

On connaît Triphyllius indirectement par s.Jérôme (v. 30 septembre).

Triphyllius naquit à Constantinople au début du 4e siècle.

Pendant ou après ses études de droit à Beyrouth il embrassa le christianisme.

Il fut nommé évêque de Nicosie (Chypre). Toujours d’après s.Jérôme, il fut l’homme le plus éloquent de son temps et il composa un commentaire sur le Cantique des Cantiques.

Durant l’interminable lutte doctrinale concernant la divinité et l’humanité du Christ, Triphyllius fut toujours du côté de l’orthodoxie, comme l’avait fait son compatriote s.Spyridon (v. 12 décembre). Au concile de Sardique (343), il se rangea aux côtés des évêques occidentaux groupés autour du légat du pape, Osius de Cordoue. Plus tard encore, il fut co-signataire d’un document où était reconnue l’innocence de s.Athanase (v. 2 mai).

On pense qu’il mourut vers 370.

Saint Triphyllius de Nicosie est commémoré le 13 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens