Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

Santos Escudero Miguel

1907-1936

 

Santos naquit à Medinilla (Burgos, Espagne) le 30 octobre 1907.

En 1919, il entra au collège des Frères Maristes de Arceniega, où il reçut l’habit et, pour une fois, conserva son nom de Santos.

Il professa en 1924 à Les Avellanes (Lleida) et fit les vœux solennels en 1929.

Il fut envoyé enseigner à Lleida, dans les deux maisons de Clavé et Montserrat.

Ceux qui le connurent, confrères et élèves, furent unanimes dans les éloges qu’ils en faisaient.

En juillet 1936, il dut quitter la maison et passer tout l’été à fuir et à se cacher. Il fut du nombre de ces quarante-six Frères Maristes qu’on trompa, feignant de les embarquer à destination de la France, et qu’on assassina le 8 octobre 1936.

Il fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

  

Pedro Sitjes Puig

1889-1936

 

Il naquit à Parlavá (Girona), le 4 mai 1889.

Entré chez les Frères Maristes à San Andrés del Palomar en 1904, il prit le nom de Laureano Carlos et fit la profession solennelle en 1911, à Leida.

Ce fut un excellent professeur, à Tolède, Badalona, Sabadell e Igualada..

Au moment de la révolution de 1936, il fallut abandonner tous les édifices à caractère religieux ; puis, à la suite d’un accord entre les Supérieurs et les Milices, le Frère Laureano rejoignit ses Confrères pour partir en bateau pour la France, le 7 octobre. C’était en réalité un traquenard des révolutionnaires : tous ceux qui se trouvrent là furent arrêtés et conduits à la prison San Elías, d’où on les fit sortir pour les exécuter au cimetière de Montcada (Barcelone).

Ainsi furent abattus quarante-six Frères maristes, le 8 octobre 1936.

Ces quarante-six Martyrs furent béatifiés en 2007.

 

 

  

Pedro Sitjes Puig

1889-1936

 

Pedro naquit à Parlavà (Girona, Espagne) le 4 mai 1889.

En 1904, il entra au collège des Frères Maristes de Sant Andrés del Palomar, où il reçut l’habit et prit le nom de Laureano Carlos.

Il professa en 1906, et fit les vœux solennels en 1911 à Lleida.

Il fut envoyé enseigner à Tolède, Badalona, Sabadell et Igualada.

En juillet 1936, la maison fut dans un premier temps protégée par le Comité, jouissant même d’un camion pour évacuer tout ce que les Frères jugeaient opportun d’évacuer ; mais ensuite, la maison dut être totalement abandonnée sur un ordre supérieur.

Les Frères de la communauté se réfugièrent dans une ferme ; ensuite ils furent invités par les Supérieurs à rejoindre les Confrères à Barcelone, pour un «transfer en France».

Le Frère fut du nombre de ces quarante-six Frères Maristes qu’on trompa, feignant de les embarquer à destination de la France, et qu’on assassina le 8 octobre 1936.

Il fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

Santiago Saiz Martínez

1912-1936

 

Santiago naquit à Castañarez (Burgos, Espagne) le 30 décembre 1912.

En 1925, il entra au collège des Frères Maristes de Vic, où il reçut l’habit et prit le nom de Santiago María.

Il professa en 1930.

Il fut envoyé à Lleida (1931) et à Barcelone (1933), où il était le plus jeune des dix-sept membres de la communauté : il y arriva à vingt-et-un ans.

C’était déjà un excellent éducateur, plein d’avenir.

En juillet 1936, il dut quitter la maison et passer tout l’été à fuir et à se cacher. Il fut du nombre de ces quarante-six Frères Maristes qu’on trompa, feignant de les embarquer à destination de la France, et qu’on assassina le 8 octobre 1936.

Santiago María fut martyrisé à vingt-trois ans et fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

Serafín Zugaldia Lacruz

1894-1936

 

Serafín naquit à Echálaz (Egüés, Pamplona, Espagne) le 16 avril 1894.

En 1909, il entra au collège des Frères Maristes de Vic, où il reçut l’habit et prit le nom de Santiago. Cette même année, il fut envoyé à Grugliasco (Turin, Italie) pour sa formation.

Il professa en 1914.

Il fut envoyé enseigner à Pamplona, Carrión de los Condes, Vic, Les Avellanes, Villafranca, Girona, Barcelone.

Très cultivé, autant en lettres qu’en musique, il travailla aux éditions, rédigeant des articles où se dénotait sa science liturgique et son enthousiasme eucharistique.

En juillet 1936, il se trouvait à Les Avellanes, et dut passer tout l’été à fuir et à se cacher. Il fut du nombre de ces quarante-six Frères Maristes qu’on trompa, feignant de les embarquer à destination de la France, et qu’on assassina le 8 octobre 1936.

Il fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

José Miguel Elola Arruti

1893-1936

 

José Miguel vit le jour le 5 mars 1893 à Régil (Guipúzcoa, Espagne).

En 1907, il entra au séminaire des Frères Maristes de Vic ((Barcelone) et professa à Manresa en 1909, avec le nom de Vito José.

Après la profession solennelle (1914), il enseigna à Santa Coloma de Querat (Tarragona), Malgrat de Mar, Badalona, Torrelaguna, Melilla, Barcelone. 

A partir de 1919, il fut à Les Avellanes (Lleida), comme infirmier, car il en avait la compétence, au point qu’on l’appelait fréquemment dans les environs.

Quand la maison fut réquisitionnée par les miliciens, ceux-ci proposèrent au Frère Vito de rester parmi eux pour les assister. Mais il répondit qu’il irait avec les malades de son Institut, transférés à Balaguer. Il continua de les soigner, ainsi que d’autres blessés victimes de la guerre civile, même d’un autre bord.

Avec quarante-cinq autres Frères Maristes à qui on avait faussement proposé de les conduire en France par bateau, il fut martyrisé le 8 octobre 1936.

Il a été béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

Julio García Galarza

1909-1936

 

Julio naquit à Medina de Pomar (Burgos, Espagne) le 2 février 1909.

En 1921 il entra au collège des Frères Maristes de Arceniega (Álava), où il reçut l’habit et prit le nom de Frumencio.

Il professa en 1926 et fit les vœux solennels en 1932.

Il enseigna à Arceniega, Vic, Sants, Valencia, Alcazarquivir, de nouveau Sants.

En juillet 1936, il fallut évacuer la maison de Sants : le Frère Frumencio se réfugia avec trois autres Frères dans cette même localité, où ils purent survivre jusqu’au 20 septembre.

Ce jour-là, on les arrêta et les mit en prison.

Ces quatre furent du nombre de ces quarante-six Frères Maristes qu’on trompa, feignant de les embarquer à destination de la France, et qu’on assassina le 8 octobre 1936.

Ils furent béatifiés en 2007.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

Nicolás Pereda Revuelta

1916-1936

 

Nicolás naquit à Villanueva la Blanca (Burgos, Espagne) le 20 février 1916.

En 1927 il entra au collège des Frères Maristes de Arceniega (Álava), où il reçut l’habit et prit le nom de José Federico.

Il professa en 1932.

Il enseigna à Barcelona (1933), Canet de Mar (1934), Torelló (1935).

Heureux de sa consécration, enthousiaste dès le début, c’était un Frère plein d’avenir.

En juillet 1936, il fallut évacuer la maison : le Frère se réfugia dans cette même localité et fut invité à rejoindre ses Confrères à Barcelone.

Il fut du nombre de ces quarante-six Frères Maristes qu’on trompa, feignant de les embarquer à destination de la France, et qu’on assassina le 8 octobre 1936.

Le Frère José Federico avait vingt ans.

Il fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 23:00

Josep Cesari Mercadal

1903-1936

 

Josep naquit à Puig-reig (Barcelone, Espagne) le 16 janvier 1903.

En 1916 il entra chez les Frères Maristes, où il reçut l’habit et le nom de Dionisio.

Il professa en 1919.

Il enseigna en diverses localités : Las Avellanes (1919), Lleida (1921), Madrid (1924), Larache (1925), Valencia (1928), Vic (1929), Pamplona (1932), Saragosse (1934), noviciat de Las Avellanes (1935).

Il excellait autant dans l’enseignement (se méritant les félicitations des jurys aux examens des élèves) que dans l’apostolat, invitant ses élèves à la communion fréquente. C’est sur sa demande qu’il fut envoyé au noviciat de Las Avellanes, car il cherchait un poste caché.

En 1936, il fut du nombre de ces quarante-six Frères Maristes qu’on trompa, feignant de les embarquer à destination de la France, et qu’on assassina le 8 octobre 1936.

Il avait l’âge du Christ, trente-trois ans.

On put reconnaître le corps du Frère au cimetière de Montcada, sa mère et son frère étant présents.

Il fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 23:00

Leo Takedomi Kan’emon

? -1613

 

Leo, était un laïc originaire d’Arima (Hyōgo), du diocèse de Nagasaki (Japon), marié.

Il faisait partie de la Confrérie du Rosaire, et se dévouait pour répandre la foi chrétienne, encourager les fidèles, consolider les foyers.

Fidèle au Christ, il fut condamné à être brûlé vif, avec son fils Paulus.

Ils furent martyrisés à Arima le 7 octobre 1613.

Ils ont été béatifiés parmi les cent quatre-vingt-huit Martyrs japonais, en 2008.

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 23:00

Jean Hunot

1742-1794

 

Jean et Sébastien-Loup Hunot étaient frères, François Hunot était leur cousin.

Ils naquirent tous trois à Brienon-l’Archevêque (Yonne), y furent tous trois chanoines.

Ayant refusé le serment constitutionnel, ils furent déportés sur le Washington, qui devait partir pour la Guyane où les envoyait la condamnation à la déportation, mais le navire resta en rade et les centaines prêtres y moururent presque tous, suite aux mauvais traitements, aux conditions hygiéniques inexistantes, aux épidémies, aux maladies, à la faim.

Tous trois moururent la même année 1794 : 

 

 

Jean Hunot était né le 21 septembre 1742.

Il mourut le 7 octobre 1794.

 

 

Sébastien-Loup Hunot était né le 7 août 1745.

Il avait prêté le serment à la Constitution civile du Clergé, s’était rétracté ; revenu sur cette rétractation, il fut tout de même considéré comme assermenté, et déporté. 

Epuisé par la faim, il mourut dans la joie, le 17 novembre 1794. 

 

 

François Hunot était né le 12 février 1753 .

Il mourut, de fièvre et de scorbut, le 6 octobre 1794.

 

Ils furent béatifiés en 1995.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens