Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Javier Salla Saltó

1918-1938

 

Javier (certaines sources le nomment Francesc) vit le jour le 3 septembre 1918 à Omells de Nagaya (Lleida, Espagne) et fut baptisé le 8, fête de la Nativité de Marie.

Il entra au noviciat mineur des Frères des Ecoles Chrétiennes à Cambrils en 1931.

Il commença le noviciat en 1934 et en 1935 reçut l’habit avec le nom de Magín Pere.

Pour le scholasticat, il rejoignit Cambrils, qu’il dut quitter précipitamment en juillet 1936, lors des premières émeutes de la révolution.

Il vint à Terragona, où il fut arrêté et conduit dans le bateau-prison Ríu Segre en rade de Tarragona, où furent enfermés des centaines de personnes de l’Eglise.

Ses parents objectèrent qu’il était encore mineur, et obtinrent sa libération.

Il partit au service militaire. A la caserne, il fut dénoncé comme Religieux, par un camarade de son pays. Aussi Magín Pere fut mis en prison, où il retrouva deux de ses frères, eux aussi arrêtés pour leur foi profonde.

Les trois frères restèrent longtemps en détention. Deux ans après, ils furent assassinés à Juncosa (Lleida), le 29 juillet 1938, alors que Magín Pere n’avait pas encore vingt ans.

 

Il a été béatifié en 2013.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Joseph-Louis Marcou Pecalvel

1881-1936

 

Joseph-Louis vit le jour à Peyregoux (Tarn) le 19 août 1881 et fut baptisé le lendemain.

En 1895, il entra au collège des Frères des Ecoles Chrétiennes (Lasalliens) à Fonserannes et, en 1897, prit l’habit, et le nom de Louis de Jésus, qui deviendra en espagnol Luis de Jesús.

Son premier apostolat fut à Béziers en 1899, d’où il passa à l’internat de l’Immaculée Conception.

En 1907, suite aux lois françaises, il passa en Espagne et fut cinq ans à Granollers et Ripoll.

En 1917, la France a besoin de lui pour la guerre et le rappelle : il reste un an à Montpellier.

En 1918, il repasse en Espagne, à Barcelone, puis il sera directeur à Horta, San Celoni, Granollers.

A partir de 1929, il sera professeur à Figueras, puis en France à Fonserannes et Limoux.

En 1933, il s’offrit pour remplacer un Confrère à Josepets (Barcelone), où il se trouvait au moment de la Révolution espagnole.

Le 19 juillet 1936, la communauté fut contrainte de se disperser. Le Frère Louis se réfugia chez un ami puis, le 20 juillet, revint au collège pour reprendre l’Eucharistie, qu’il confia à un prêtre. Ce dernier célébra dans la plus stricte intimité une dernière Messe, au cours de laquelle on consomma toutes les Hosties consacrées.

Se prévalant de la nationalité française, le Frère Louis fit plusieurs allées-et-venues au collège pour en retirer différentes choses importantes.

Le 29 juillet 1936, il alla toutefois au consulat français pour renouveler son passeport. Mais en chemin il risqua encore une entrée dans le collège, où «quelqu’un» l’attendait. Un peu plus tard, on vit des personnes emporter un corps sur un brancard. Ce devait sûrement être le corps du Frère, qu’on ne revit d’ailleurs jamais plus.

 

Le Frère Joseph-Louis fut béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Manuel Serrano Buj

1912-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Manuel vit le jour le 21 décembre 1912 à Villarluengo (Teruel, Espagne).

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession avec le nom de Eduardo María, et fut ordonné prêtre : en 1936, il avait tout juste une année de sacerdoce.

Jeune encore, il était le professeur des jeunes novices.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Pere Ferrer Marín

1909-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Pere vit le jour le 1er juin 1909 à Mataró (Barcelone, Espagne).

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession avec le nom de Pere María.

 

C’était un des étudiants en philosophie du monastère.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Josep Solé Rovira

1919-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Josep vit le jour le 23 janvier 1919 à Vendrell (Tarragona, Espagne).

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession avec le nom de Andreu Corsini María.

 

C’était un des jeunes étudiants en philosophie du monastère et n’avait que dix-sept ans.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Miquel Soler Sala

1919-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Miquel vit le jour le 15 mars 1919 à Olot (Girona, Espagne).

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession avec le nom de Miquel María.

 

C’était un des jeunes étudiants en philosophie du monastère et n’avait que dix-sept ans.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Joan María Puigmitjá Rubió

1919-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Joan María vit le jour le 16 avril 1919 à Olot (Girona, Espagne).

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession.

 

C’était un des jeunes étudiants en philosophie du monastère et n’avait que dix-sept ans.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Joan Prat Colldecarrera

1919-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Joan vit le jour le 4 août 1919 à Santa Margarida de Bianya (Girona, Espagne).

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession avec le nom de Pere Tomás María.

 

C’était un des jeunes étudiants en philosophie du monastère et n’avait que dix-sept ans.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Lluis Fontdecava Quiroga

1891-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Lluis vit le jour le 12 mai 1891 à Portbou (Girona, Espagne).

 

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession comme frère convers avec le nom de Eliseu María.


Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 23:00

Gabriel Escoto Ruiz

1878-1936

 

Voir la notice : Carmes espagnols martyrs à Cervera

 

Gabriel vit le jour le 10 août 1878 à Atotonilco el Alto (Jalisco, Mexique).

Il entra chez les Carmes de l’Ancienne Observance, fit la profession avec le nom de José María.

La chronique ne nous dit pas dans quelles circonstances il quitta son pays (la persécution des années 20 ?) pour venir en Espagne, ni s’il y professa comme frère convers ou comme clerc.

 

L’année de son martyre, en 1936, il était novice, au couvent de Tárrega.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens