Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

11 AOUT

 

III.

S Alexandre, philosophe qui exerçait le métier de charbonnier par ascèse, puis évêque à Comane et martyr ; patron des charbonniers.

IV.

S Tiburce, martyr romain.

Ste Suzanne , martyre romaine qui refusa d'épouser le fils de Dioclétien.

S Rufinus, premier évêque à Assise et martyr.

S Cassien, évêque à Bénévent.

S Taurin, premier évêque à Evreux.

Ste Digne, vierge solitaire à Todi.

Ste Attracta, irlandaise qui reçut de s. Patrick le voile des vierges. 

VI.

S Equitius, abbé en Valérie ; il mit en déroute un faux moine qui était sorcier ; son extrême simplicité désarma l'envoyé du pape venu le convoquer à la suite d'une calomnie.

VII.

S Géry (Gaugericus), évêque à Cambrai pendant quarante ans ; il avait appris le psautier pour être diacre ; le jour du sacre, il fit tomber les chaînes de douze prisonniers. 

Ste Rusticula (Marcia), abbesse à Arles, de dix-huit à soixante-dix-sept ans.

Ste Agilberte (Gilberte), abbesse à Jouarre. 

XI.

S Gérard, croisé auvergnat, mort à Gallinaro lors de la première croisade ; il apparut à un autre croisé qui fit connaître son tombeau, où eurent lieu des miracles. 

XIII.

Ste Claire, fondatrice à Assise des Pauvres Dames de l'ordre des Mineurs (clarisses), canonisée deux ans après sa mort ; Pie XII l'a proclamée patronne de la télévision parce qu'elle “assista” depuis sa cellule à la messe de minuit de Noël.

Bx Jean et Pierre Beccheti, augustins à Fabriano, dont la famille était apparentée à s. Thomas Becket.

XV.

B Nicolas Appleine, saint homme à Prémeny ; Louis XI recourut à son suffrage.

XVI.

Bx John Sandys, Stephen Rowsham (prêtres) et William Lampley (tailleur), martyrs anglais, béatifiés en 1987.

XVIII.

B Jean-Georges Rehm (Thomas), dominicain à Schlestadt, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

B Luigi Biraghi, prêtre milanais, béatifié en 2006.

B John Henry Newman, cardinal anglais converti de l’anglicanisme, béatifié en 2010.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 : 

Laïcs : Ráfael Alonso Gutiérrez (*1890), père de six enfants, et Carlos Díaz Gandía (*1907), père d'une petite fille de huit mois, près de Valencia ;

- béatifiés en 2013 : 

Hospitaliers : Ramon Rosell Laboria (Leonci, 1897), prêtre, et Armando Óscar Valdés (Jaime, *1891), profès, à Valencia ; 

Picpus : Benjamín Fernández de Legaria Goñi (Teófilo, 1898), prêtre, près de Madrid ;

Frères Maristes : Julián Lisbona Royo (Timoteo José, *1891), Francisco Donazar Goñi (*1893), Marcos Leyún Goñi (Emiliano José, *1897), près de Huesca ; Manuel Llop Plana (Adrián, *1896) et José Valencia Janices (Benigno José, *1906), près de Madrid.

B Maurice Tornay (1910-1949), suisse, chanoine du Grand-Saint-Bernard, missionnaire au Tibet et martyr, béatifié en 1993.

 

12 AOUT

 

IV.

S Euplus, diacre martyr à Catane, décapité.

SS Anicet et Photius, oncle et neveu, martyrs à Nicomédie, brûlés vifs.

S Muredachus, évêque en Irlande.

Ste Lélia, vierge en Irlande.

Ste Hilarie, mère de ste Afra, martyre à Augsburg.

?

SS Gracilien et Felicissima, martyrs à Faléria.

VI.

S Herculan, évêque à Brescia.

S Porcaire, abbé à Lérins, martyr des Vandales.

VII.

Ste Cécile (Claire, Sigeberge), abbesse à Remiremont, auteur d'une Vie de s. Romaric, fondateur de cette abbaye et qui pourrait être son père.

XVII.

B Charles Meehan, prêtre franciscain irlandais martyr béatifié en 1987.

B Innocent XI, pape (1676-1689) à 55 ans : excellent administrateur, il rompit avec le népotisme, poussa le roi de Pologne et l'empereur à s'allier contre les Turcs sous les murs de Vienne, et s’opposa à l'absolutisme de Louis XIV à propos de la régale.

XVIII.

B Pierre Jarrige de la Morelie de Puyredon, chanoine en Haute-Vienne, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

SS Antôn Nguyên Dích (paysan), Giacôbê Dô Mai Nam (prêtre), Micae Nguyên Huy My (médecin), martyrs décapités au Tonkin ; Antôn avait accueilli le père Giacôbê chez Micae (le maire du village et son beau-père) ; canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1992 :

Hospitaliers : Atilano Dionisio (Flavio) Argüeso González (1877), profès, près de Madrid ;

Clarétins : Nicasio Sierra Ucar (*1890), Sebastián Calvo Martínez (*1903), Pere Cunill Padrós (*1903), José Pavón Bueno (*1909), prêtres ; Wenceslau Clarís Vilaregut (*1907), sous-diacre ; Gregorio Chirivás Lacambra (*1880), profès, à Barbastro ;

- béatifiée en 1993 :

Victoria Díez Bustos de Molina (*1903), enseignante laïque de l’Institut Thérésien, jetée dans un puits de mine abandonné à Hornachuelos (près de Cordoue), morte en proclamant “Vive le Christ-Roi !” ;

- béatifié en 1995 :

Disciples de Jésus : Antoni Perulles Estivill (*1892), prêtre, près de Tarragona ;

- béatifié en 2001 :

Salésiens : Miquel Domingo Cendra (*1909), profès, près de Barcelone ; 

- béatifiés en 2007 :

Diocésains : Domingo Sánchez Lázaro (*1860), à Tolède ;

Dominicains : Buenaventura García-Paredes Pallasà (*1866), ancien général de l’Ordre, dans les Asturies ;

- béatifiés en 2013 :

Evêques : Manuel Borrás Ferré (*1880), évêque auxiliaire à Tarragona, mort près de Tarragona ; Manuel Basulto Jiménez (*1869), évêque à Jaén, mort près de Madrid ;

Diocésains : Pau Figuerola Rovira (*1870), près de Lleida ; Joan Rofes Sancho (*1875), Antoni Nogués Martí (*1876), Ramon Martí Amenós (*1905), Josep María Sancho Toda (*1909), près de Tarragona ; Félix Pérez Portela (*1895), près de Madrid ; José Jordán Blecua (*1906) et Josep Nadal Guiu (*1911), près de Huesca ;

Carmes Déchaux : Carles Barrufet Tost (de Jésus Marie, *1888), profès, près de Tarragona ; 

Lassalliens : Pedro José Cano Cebrían (Arístides Marcos, *1906) et Gabriel Albiol Plou (Justí Gabriel, *1910), près de Castellón ;

Filles de la Charité : Estefanía Saldaña Mayoral (*1873), María Asunción Mayoral Peña (*1879) ; Ramona Cao Fernández (*1883), Juana Pérez Abascal (*1886), Melchora Adoración Cortés Bueno (*1894), María Severina Díaz-Pardo Gauna (*1895), María Dolores Barroso Villaseñor (*1896), près de Madrid.

Bx Józef Straszewski (*1885), prêtre, et Józef Stepniak (Florian, *1912), profès capucin, martyrs polonais déportés à Dachau et gazés en 1942, béatifiés en 1999.

B Karl Leisner (1915-1945), prêtre ordonné clandestinement à Dachau par Mgr Piguet, évêque à Clermont-Ferrand, mort juste après sa libération, considéré comme martyr, béatifié en 1996.

 

13 AOUT

 

II.

SS Pontien et Hippolyte. Le premier, pape (230-235), exilé en Sardaigne, y mourut des mauvais traitements subis ; s. Hippolyte, premier antipape de l'histoire, se réconcilia avec l'Église et s. Pontien, dont il partagea le sort en Sardaigne.

III.

S Cassien, maître d'école romain, martyr, exécuté par ses propres élèves.

IV.

Ste Vitalina, vierge à Artonne.

VI.

S Antiochus, évêque à Lyon ; il était allé en Egypte visiter son évêque s. Just (cf. 2 septembre).

Ste Radegonde, princesse de Thuringe, épouse de Clotaire Ier, fondatrice à Poitiers d'un monastère qui prit plus tard le nom de Sainte-Croix.

S Junien, abbé à Mairé-Lévescaut.

?

Stes Centolle et Hélène, martyres à Burgos.

VII.

S Maxime le Confesseur, très illustre théologien de Constantinople qui lutta contre le monophysisme et le monothélisme, exilé, torturé avec deux autres Anastase (on leur coupa la langue et la main droite).

VIII.

S Wigbert, anglo-saxon, à qui s. Boniface confia le monastère de Fritzlar.

S Hariulf , évêque à Langres, fondateur du monastère de Elwangen.

IX.

S Swentibold, roi de Lotharingie, autoritaire et emporté, mais pieux.

X.-XI.

SS Ludolphe et Druthmar, abbés à Corvey.

XII.

S Nersès IV, patriarche arménien comme son frère, fervent artisan de l'union entre les églises arménienne et grecque, auteur d'écrits théologiques, poétiques et épiques admirables. 

XIII.

Bse Gertrude, fille de ste Elisabeth de Hongrie, abbesse au monastère prémontré de Altenberg, où elle introduisit la célébration de la fête du Saint-Sacrement.

Ste Radegonde (Radiane), pieuse servante, massacrée par des loups à Wellenburg.

XVI.

Bx franciscains Patrick O'Healy (évêque) et Conus O'Rourke (prêtre), martyrs irlandais.

B William Freeman, martyr anglais, un moment anglican, mais repenti à la vue d'un martyr à Tyburn ; il entonna le Te Deum en allant au supplice. 

XVII.

S Jean Berchmans, jésuite flamand venu à Rome, exemplaire en toutes choses ; son père devint prêtre après la mort de sa mère.

B Carlo Domenico Cristofori (Marco d'Aviano), capucin italien, actif en Vénétie puis en Pologne et en Germanie ; il eut un rôle prépondérant dans la libération de Vienne le 12 septembre 1683 (à l'origine de la fête du s. Nom de Marie), de Buda et de Belgrade ; il s'était donné le surnom de médecin de l'Europe, béatifié en 2003. 

XVIII.

S Tikhon de Zadonsk, moine russe très cultivé, évêque à Voronéje, très proche de la spiritualité occidentale, mystique.

B Pierre Gabilhaud, curé en Creuse, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

S Pierre (Bénilde) Romançon, frère des Écoles Chrétiennes en Auvergne.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1992

Clarétains : Secundino Maria Ortega García (*1912), prêtre ; Hilario Llorente Martín et Pedro García Bernal (*1911), Antolín Calvo y Calvo, Antoni Dalmau Rosich,  Teodoro Ruiz de Larrinaga García, Xavier Luis Bendrés Jiménez, Salvador Pigem Serra (*1912), Josep Brengaret Pujol, Esteve Casadevall Puig, Juan Echarri Vique, Ramón Novich Rabionet, Juan Sánchez Munárriz et Josep Ormo Seró (*1913), Joan Codinachs Tuneu et Eusebi Maria Codina Millá (*1914), Manuel Torras Sais et Tomás Capdevila Miró (*1915), clercs ; Alfons Miquel Garriga et Manuel Buil Lalueza (*1914), profès, tous à Barbastro ;

- béatifié en 1995 :

Piaristes : Juan Agramunt Riera (J. des Sacrés-Cœurs, *1907), prêtre, près de Castellón ;

- béatifiés en 2001 :

Salésiens : José Bonet Nadal (*1875), prêtre, à Barcelone ; 

Capucins : Modesto García Martí (M. de Albocácer, *1880), prêtre, près de Castellón ;

- béatifiés en 2005 :

Diocésains : Josep Tápies y Sirvant (organiste, *1869), Francesco Castells Brenuy (*1876), Josep Joan Perot Juanmartí (*1877 en France), Josep Boher Foix (*1887), Pasqual Araguàs Guàrdia (*1899), Pere Martret Moles (*1901), Silvestre Arnau Pasquët (*1911), près de Lleida ; 

- béatifiés en 2007 :

Dominicains : Inocencio García Díez (*1875) et Luciano Hernández Ramírez (Reginaldo, *1909 au Mexique), prêtres, à Madrid ;

Lassalliens : Eugenio Cuesta Padierna (Hilarion Eugenio, *1912) et Francisco Mallo Sánchez (Francisco Alfredo, *1916), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 :

Diocésains : Ramon Artiga Aragonés (*1880) et Pere Rofes Llauradó (*1909), près de Tarragona ;

Ouvriers du Sacré-Cœur : Mateo Despóns Tena (*1884), près de Castellón ;

Sœurs Missionnaires : Dorotea Llamanzarez Fernández (Gertrudis, *1870), près de Madrid ;

B Jakob Gapp (1897-1943), marianiste autrichien, arrêté par la Gestapo à Hendaye (où il se cachait), guillotiné à Berlin, béatifié en 1996.

 

14 AOUT

 

?

S Ursicinus (Ursicius), soldat martyr en Illyrie.

S Démétrius, martyr à Sirmium.

S Félix, évêque, martyr à Gardumo.

IV.

S Marcel, évêque à Apamée et martyr.

S Eusèbe, prêtre romain, enfermé pendant des mois dans une chambre basse, à cause de sa foi.

VI.

S Fachananus, évêque et abbé en Irlande.

VIII.

S Werenfrid, prêtre missionnaire à Westervoort et Elst.

X.

B Eberhard, premier abbé à Einsiedeln.

XI.

S Arnoul, chevalier, moine, abbé contre son gré, évêque malgré lui à Soissons.

XIII.

B Alberto Pandoni, évêque à Plaisance puis à Ferrare, où son zèle lui valut la haine des hérétiques.

XIV.

B Sanctus d'Urbino Brancorsini, devenu frère convers franciscain après avoir blessé à mort un adversaire ; il obtint la grâce de souffrir à l'endroit où il avait blessé sa victime, et un ulcère à la cuisse le tourmenta jusqu'à la fin ; il y eut des miracles nombreux avant (?) et après sa mort ; son corps fut préservé de la corruption.

XV.

B Antonio Primaldi, martyr avec huit-cents autres habitants de Otranto : n'ayant pas voulu renier leur foi, ils furent tous exécutés par les Turcs et leurs corps, quoique non ensevelis pendant plusieurs mois, restèrent sans corruption ; ils ont été canonisés en 2013.

XVII.

SS Domingo Ibañez de Erquicia, prêtre espagnol, et Franciscus Shōemon, novice japonais, dominicains, martyrs au Japon, béatifiés en 1981 et canonisés en 1987, fêtés avec s. Laurent Ruiz le 28 septembre.

XIX.

Bse Elisabetta Renzi, d'abord augustine à Petrarubbia, fondatrice des Sœurs de la Vierge des Douleurs à Rimini, pour l'éducation des jeunes filles des milieux pauvres, béatifiée en 1989.

XX.

Bx martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 : 

Diocésains : Vicente Rubiols Castelló (*1874) et Félix Yuste Cava (*1887), prêtres, près de Valencia ;

- béatifiée en 2007 :

Carmélites : Maria de Puiggraciós Badia Flaquer (M. Patrocinio de s.Joseph, *1903), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Jocund Bonet Mercadé (*1875) et Andreu Prats Barrufet (*1886), près de Tarragona ; José García Librán (*1909), près d’Ávila ;

Capucins : Joaquín Frade Eiras (Berardo, *1878), prêtre, près de Lugo ; Segundo Pérez Arias (Ildefonso, 1874), Ángel de la Red Pérez (Arcángel, *1882), prêtres, près de León ; Basilio González Herrero (Alejo, *1874), convers, près de León, et Ezequiél Prieto Otero (Eusebio, *1885), convers, aux Asturies ;

Carmes de l’Ancienne Observance : Antonio María Martín Povea (*1887) et Pedro Velasco Narbona (*1892), convers, près de Cordoue ;

Vincentiens : Ricardo Atanes Castro (*1875), prêtre, aux Asturies ;

Lasalliens : Patricio Gellida (Llorach (Rafaél José, *1871), près de Valencia.

S Rajmund Kolbe (Maksymilian, 1894-1941), franciscain polonais, à l'origine de la Milice de l'Immaculée, de la revue Le Chevalier de l'Immaculée (plus d'un million d'exemplaires) et de Niepokalanow (Cité de l'Immaculée), en Pologne et au Japon ; mort à Auschwitz, achevé d'une injection mortelle, après s'être offert à la place d'un co-détenu condamné au bunker de la faim, béatifié en 1971, canonisé en 1982.

 

 

15 AOUT

 

I.

Assomption de la Très Sainte Vierge Marie ; cette fête resta chômée depuis qu'on y avait intronisé un s. Napoléon au début du XIXe s. (et bientôt tombé en discrédit dès 1814).

III.

S Tarsicius, acolyte ou diacre (donc pas un enfant), martyrisé pour la défense de l'Eucharistie. 

?

SS Straton, Philippe et Eutychien, martyrs à Nicomédie.

V.

S Simplicianus, évêque à Milan, successeur de s. Ambroise.

S Alype, évêque à Thagaste, compatriote, ami, disciple de s. Augustin et baptisé le même jour, puis consacré évêque avant s. Augustin, qui l'a fait connaître.

IX.

S Altfrid (Alfred), bénédictin à Corvey, évêque à Hildesheim ; il tenta de maintenir la paix entre les Carolingiens, fit constru

ire des monastères et une nouvelle cathédrale dédiée à la Sainte Vierge.

X.

S Baudran (Baltran), abbé à Lure.

XI.

S Arduinus, ordonné prêtre à Rimini par l'évêque simoniaque ; il célébrait chaque jour, fait rare à l'époque. 

S Etienne, roi de Hongrie ; il consacra son pays à la Vierge Marie ; fêté le 16 août.

XII.

B Rupert, abbé bénédictin à Ottobeuren pendant quarante-trois ans. 

XIII.

S Hyacinthe, dominicain polonais à Cracovie, un des apôtres de la Pologne.

XV.

B Aimon Taparelli, dominicain à Savigliano et Inquisiteur pour la Lombardie, mort quasi centenaire un 15 août.

XVI.

Bse Giuliana de Busto Arsitio, augustine.

S Stanislas Kostka, polonais, jeune novice jésuite, mort à Rome à presque dix-huit ans, favorisé de visions de la Sainte Vierge avec l'Enfant-Jésus, et des Anges ; patron de la Pologne.

XX.

B Isidore Bakanja (1885 env.-1909), jeune homme du Congo Belge, martyrisé pour avoir refusé d'enlever son scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel, béatifié en 1994.

SS Luis Batis Sáinz (*1870), prêtre, Manuel Morales (*1898), père de trois enfants, ainsi que Salvador Lara Puente (*1905) et son cousin David Roldan Lara (*1902), mexicains martyrs en 1926, béatifiés en 1992, canonisés en 2000, fêtés avec leurs compagnons le 21 mai.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1992 :

Clarétains : Lluís Masferrer Vila (*1912), prêtre ; Faustino Pérez García et José Figuero Beltrán (*1911), José Blasco Juan, Josep Maria Badía Mateu, Alfons Sorribes Teixidó, Eduardo Ripoll Diego, Lluis Escalé Binefa, Lluis Lladó Teixidor, Manuel Martínez Jarauta, Rafael Briega Morales (* 1912), Francesc Roura Farró, José Maria Amorós Hernández, Juan Baixeras Berenguer, Miguel Masip González, Sebastiá Riera Coromina (*1913), Agustín Viela Ezcurdia, Josep Ros Florensa, Ramón Illa Salvía (*1914), clercs ; et Francisco Castán Meseguer (*1911), profès, à Barbastro ;

-  béatifié en 1995 :

Disciples de Jésus : José María Peris Polo (*1889), près de Castellón ;

- béatifiée en 1998 :

Carmélites Déchaussées : Elvira Moragas Cantarero (María Sacrário de Saint-Louis-de-Gonzague, *1881), à Madrid ;

- béatifié en 1999 :

Augustins Récollets : Vicente Soler Munárriz (*1867), prêtre, à Motril ;

- béatifiés en 2001 :

Diocésains : Carmelo Sastre Sastre (*1890), près de Valencia ;

Capucins Amigoniens : Agustín Hurtado Soler (Domingo Maria de Alboraya, *1872), prêtre et compositeur, à Madrid ;

- béatifiés en 2007, cinq prêtres :

Dominicains : Maximino Fernández Marínas (*1867) et Josep Santoja Pinsach (*1879), prêtres, à Madrid ; 

Salésiens : Francisco Míguez Fernández (*1887), prêtre, à Málaga ; 

Augustins : Severiano Montes Fernández (*1887), prêtre, à Oviedo, et Manuel Formigo Giráldez (*1894), prêtre, à Málaga ;

- béatifiés en 2013 :

Diocésains : Joan Ceró Cedó (*1908) et Agustí Ibarra Angüela (*1911) ; Juan Mesonero Huerta (*1913), près d’Ávila ;

Capucins : Juan Francisco Barahona Martín (Alejandro, *1902), prêtre, à Madrid ;

Picpus : Luis Ros Ezcurra (Mario, *1910), à Madrid ;

Clarétains : Sebastiá Balcells Tonijuan (*1885), le profès ;

Lassalliens : Ildefonso Alberto Flos (Luis Alberto, *1880) et Miguel Alberto Flos (Exuperio, *1881), eux-mêmes frères naturels, et Clemente Vea Balaguer (Clemente Adolfo, *1898), près de Castellón.

B Riccardo Granzotto (Claudio, 1900-1947), franciscain italien, sculpteur (il construisit entre autres quatre “grottes de Lourdes”), béatifié en 1994.

 

16 AOUT

 

IV.

S Arsacius, militaire persan retiré à Nicomédie, dont il annonça la destruction.

S Chérémon (Thérémon), ermite à Scété, mort centenaire assis sur sa chaise.

S Théodore, évêque à Sion, qui retrouva les reliques des martyrs de la légion thébéenne. 

?

Ste Basilée, vierge martyre à Couvert.

V.

S Vamnés, martyr en Perse.

S Titus, diacre romain tué durant l'occupation de Rome par les Goths.

S Balsème, martyr des Vandales à Arcis-sur-Aube ; décapité, il ramassa sa tête.

VI.

S Armel, breton anglais venu en Armorique, à l'origine de Plouarzel, thaumaturge : on l'invoque contre maux de tête, fièvres, coliques, enflures, goutte, rhumatisme ; il est donc patron de maladreries et d'hôpitaux.

S Frambaldus, moine dans le Maine.

S Aré, évêque à Nevers.

?

S Cizy, martyr (des Arabes?) en Languedoc. 

XII.

S Raoul de la Fustaie, moine de Saint-Jouin-de-Marnes, à l'origine du double monastère de Saint-Sulpice-la-Forêt.

XIII.

B Laurent l'Encuirassé, ermite à Subiaco ; en pénitence pour avoir tué quelqu'un par accident, il fit le pèlerinage de Compostelle, puis vécut longtemps bardé de plaques métalliques hérissées de pointes à l'intérieur.

XIV.

S Roch, thaumaturge de Montpellier ; il guérit des malades (surtout pestiférés) sur son chemin pour Rome ; on l'invoque contre la peste.

XV.

B Angelo Agostino Mazzinghi, carme à Florence.

XVII.

B Melchior Kumagai Motonao, laïc japonais martyr, béatifié en 2008.

B Juan de Sainte-Marthe, prêtre franciscain espagnol, musicien, martyr au Japon.

Bx Francisco de Sainte-Marie, prêtre franciscain espagnol martyr à Nagasaki avec Bartolomé Díaz Laurel, prêtre franciscain mexicain et médecin ; également : le catéchiste japonais Antonius de Saint-François ; Tsuji Shobyoe (Gaspard Vaz, coréen) et son épouse japonaise Maria ; Franciscus Kuhyoe, qui les avait hébergés et qui recevra le baptême en prison, ainsi que son voisin Ludovicus Matsuo Soyemon ; Thomas Ou Jinyemon (coréen), les charpentiers Lucas Kyuemon et Michaël Kizayemon, brûlés vifs ou décapités. Il y eut aussi quatre tertiaires dominicains : le catéchiste japonais Leo Franciscus Kurobioye Nakamura, l'ancien bonze coréen Caius Akashi Jiemon, les japonaises Magdalena Kiyota et Francisca ; en plus, on décapita les enfants de ces martyrs, âgés de trois à vingt-cinq ans, mais ils ne sont pas béatifiés.

XVIII.

B Jean-Baptiste Ménestrel, chanoine à Remiremont, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

Ste Luosa Fan Hui, martyre chinoise laïque, canonisée en 2000 et fêtée le 9 juillet.

XX.

Bse Ana Josefa Pérez Florido (1845-1906), espagnole, dernière de dix-neuf enfants, fondatrice des Mères des Abandonnés, pour les vieillards, béatifiée en 1994.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 :

Capucins Amigoniens : Enrique García Beltrán (E. de Almazora, *1913), diacre, et José María Sanchís Mompó (Gabriel María de Benifaió, *1858), profès, près de Valencia ;

Frères Mineurs : Miguel García Gilabert (Plácido, *1895), prêtre, près de Alicante ; 

- béatifiés en 2007 :

Diocésains : Antonio María Rodriguez Blanco (*1877), coopérateur salésien, près de Cordoue ;

Mineurs Conventuels : Ángel Hernández-Ranera de Diego (*1877), Domingo Alonso de Frutos et Martín Lozano Tello (*1900), Víctor Chumillas Fernández (*1902), Julián Navío Colado (*1904), Benigno Prieto del Pozo (*1906), prêtres ; Marcelino Ovejero Gómez, Antonio Rodrigo Antón José de Vega Pedraza et José Alvarez Rodriguez (*1913), Andrés Majadas Málaga, Santiago Maté Calzada, Anastasio González Rodríguez (*1914), Alfonso Sánchez Hernández-Ranera, Félix Maroto Moreno, Saturnino Río Rojo, Federico Herrera Bermejo, Ramón Tejado Librado, Vicente Majadas Málaga et Valentín Díez Serna (*1915), clercs, près de Ciudad Real ;

Mercédaire : Josep Reñé Prenafeta (*1903), prêtre, à Barcelone ;

Ouvriers du Sacré-Cœur : Amadeu Monje Altés (*1906).

 

17 AOUT

 

III.

S Myron, prêtre martyr à Cyzique.

S Mammès, berger martyr à Césarée de Cappadoce, patron de la cathédrale de Langres ; s. Mamet, vénéré à Saint-Flour, est peut-être le même.

SS Paul et Julienne, frère et sœur martyrs à Ptolémaïs. 

IV.

S Eusèbe, pape (310) pendant deux mois ; exilé et mort en Sicile.

VII.

S Anastase, évêque à Terni.

VIII.

S Carloman, fils aîné de Charles Martel, maire du palais avec Pépin, moine à Rome puis au Mont Cassin. 

S Amour, abbé à Amorbach.

IX.

S Jéron (Hiéron), moine écossais, tué par les Normands à Noordwijk.

X.

S Elie le Jeune, moine calabrais, un moment capturé par les Sarrasins en Afrique.

Stes Bénédicte, Cécile, abbesses, et Relinde, recluse, à Susteren.

XII.

S Jean de Nusco, évêque à Palerme.

S Nicola Politi, ermite en Sicile.

S Donat, moine de la congrégation de Montevergine à Massa Piacentina, mort à dix-neuf ans. 

B Alberto, prêtre près de Sienne.

XIV.

Ste Claire, abbesse augustine à Montefalco ; son cœur portait l'image des instruments de la Passion, son sang se liquéfie comme celui de s. Janvier.

XVII.

SS Jacobus de Sainte Marie Kyushei Gorōbyōe Tomonaga, dominicain, et Michaël Kurōbyōe, martyrs japonais, béatifiés en 1981 et canonisés en 1987, fêtés le 28 septembre avec s. Laurent Ruiz.

Bx Simon Kiyota Bokusai, martyr japonais avec sa femme Magdalena, son hôte Thomas Gengoro avec sa femme Maria et leur petit garçon Iacobus Buzo, crucifiés la tête en bas.

XVIII.

Ste Jeanne Delanoue, marchande très commerçante à Saumur, devenue "la mère des pauvres", ouvrant plusieurs hospices et fondant la congrégation de Sainte-Anne-de-la-Providence, canonisée en 1982.

B Noël-Hilaire Le Conte, chanoine musicien à Bourges, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995. 

XX.

Bx martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 1995 : 

Piaristes : Enric Canadell Quintana (des Sacrés-Cœurs, *1890*), prêtre, près de Girona ; 

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Josep Mañé March (*1866), Magí Civit Roca (*1871) et Miquel Rué Gené (*1909), près de Castellón ; 

Hospitaliers : Silvestre Perez Laguna (*1873), prêtre, Florentino Alonso Antonio (Salustiano, *1876), Manuel Sanz y Sanz (Gumersindo, *1878), Pedro Pastor García (Segundo, *1885), Antonio del Charco Horques (Baltasar, *1887), Eusebio Ballesteros Rodríguez (Honorio, *1895), Juan Antonio García Moreno (Raimundo, *1896), Isidro Valentín Peña Ojea (Estanislao de Jésus, *1907), profès, à Málaga ; 

Capucins : Eugenio Sanz-Orozco Mortera (José María, *1880), prêtre, et Facundo Escanciano Tejerina (Aurelio, *1881), convers, près de Madrid.

Vincentiens : Antoni Carmaniú Mercarder (*1860), prêtre, près de Lleida ; 

 

 

18 AOUT

 

III.

S Agapit, martyr de quinze ans à Palestrina, dont il est patron, ainsi que des enfants malades et des femmes enceintes.

S Agon, évêque à Poitiers.

SS martyrs de la Massa Candida, à Utique, trois cents martyrs qui, invités à choisir entre sacrifier et se jeter dans une fosse de chaux vive, y coururent sans hésitation (IV.?)

?

S Léon, martyr à Myre.

IV.

Ste Hélène, mère de l'empereur Constantin, qui retrouva la Croix du Sauveur.

S Proiectitius, archidiacre et martyr à Bergame.

V.

S Firmin, évêque à Metz.

V.-VI.

SS Jean et Georges Ier, patriarches à Constantinople.

VI.

S Eonius, évêque à Arles, qui désigna son successeur en la personne de s. Césaire.

S Dega Maccairill, évêque-abbé à Inishkeen, et artisan très habile.

S Landulphe, évêque à Evreux.

VII.

S Rustique, évêque et martyr à Cahors.

VIII.

S Milon, moine à Fontenelle avec son père, puis ermite.

IX.

S Macaire, abbé à Pélécète, deux fois exilé par les iconoclastes.

B Léonard, abbé à La Cava.

B Mamés de Guzman, frère de s. Dominique et dominicain aussi ; il fut co-fondateur du couvent Saint-Jacques à Paris et chapelain des Sœurs de Prouille.

XIV.

S Rainaldus, évêque à Vicenza puis Ravenne ; il fit taire des rainettes qui couvraient sa voix durant la prédication.

XVI.

Bse Paola Montaldi, abbesse clarisse à Mantoue.

XVIII.

B Antoine Bannassat, curé en Creuse, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

-  béatifiés en 1992 :

Hospitaliers : Francisco Arias Martín (*1884), prêtre et novice, près de Madrid ;

Clarétains : Atanasio Vidaurreta Labra (*1911) et Jaume Falgarona Vilanova (*1912), clercs, à Barbastro ; 

- béatifié en 1995 :

Ouvriers Diocésains : Martín Martínez Pascual (*1910), près de Teruel ; 

- béatifiés en 2001 :

Diocésains : Vicente María Izquierdo Alcón (*1891), près de Valencia ; 

Salésiens : Jaume Bonet Nadal (*1884), prêtre, près de Lleida ; 

- béatifiés en 2007 :

Diocésains : Liberio González Nombela (*1895), près de Tolède ; 

Dominicains : Celestino José Alonso Villar (*1862), Santiago Franco Mayo (*1905) et Gregorio Díez Pérez (*1910), prêtres, et Abilio Sáiz López (*1894), profès, aux Asturies ;

Lassalliens : Joseph Chamayoux Auclés (Jacob Samuel, *1884 en France), près de Lleida ; Eudaldo Rodas Saurina (Oleguer Ángel, *1912) et Agustín Pedro Calvo (Honorato Alfredo, *1913), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 :

Carmes de l’Ancienne Observance : Daniel García Antón (Daniel María, *1913), Silvano Villanueva González (Silvano María, *1916), Adalberto Vicente y Vicente (Adalberto María, *1916), Aurelio García Anton (Aurelio María, *1916), Francisco Pérez y Pérez (Francisco María, *1917), Angelo Reguilón Lobato (Angelo María, *1917), Nicomedes Andrés Vecilla (Bartolomé Fanti María, *1917), José Sánchez Rodríguez (Ángel María, *1918), profès, près de Madrid ; Eliseo María Camargo Montes (*1887) et José María Ruiz Cardeñosa (*1902), convers, près de Cordoue ;

Lassalliens : Patricio Gellida Llorach (Rafaél José, *1871) et Fermín Gellida Cornelles (Alejandro Juan, *1889), près de Castellón.

S Alberto Hurtado Cruchaga (1901-1952), jésuite chilien, professeur à l'université de Santiago, défenseur de la doctrine sociale de l'Eglise et fondateur d'un Foyer du Christ pour aider les habitants des quartiers pauvres ; béatifié en 1994, canonisé en 2005.

 

 

 

19 AOUT

 

II.

S Jules, sénateur romain et martyr.

III.

S Magnus, évêque à Anagni (ou dans les environs).

S Maginus, ermite et martyr près de Tarragone.

IV.

SS Timothée, évêque, Agapios et Thècle, martyrs à Gaza.

S André, tribun, et ses compagnons d'armes, martyrs en Cilicie.

S Satyre, premier évêque à Arezzo.

Ste Crescentia, vierge à Paris.

?

SS Mandrien et Flavien, martyrs à Toulon.

V.

S Sixte III, pape (432-440), patient, doux et ferme.

S Badoul, premier abbé à Ainay.

S Clitauc, roi gallois martyr , c'est-à-dire assassiné.

VI.

S Donat, prêtre anachorète et thaumaturge à Sisteron.

S Marien, ermite en Berry, vénéré à Evaux.

S Mochta, abbé à Louth, dont les innombrables miracles sont difficiles à vérifier, par exemple qu'il aurait vécu trois-cents ans.

S Elaphe, évêque à Châlons-en-Champagne.

VII.

S Bertulf, moine à Luxeuil, abbé à Bobbio.

S Calmine, duc d'Aquitaine, fondateur de plusieurs abbayes.

S Guénin, évêque à Vannes.

VIII.

S Sébald, ermite en Italie puis à Nürnberg.

S Credan, abbé à Evesham.

XII.

S Bartolomeo de Simero, abbé en Calabre où il fonda un monastère de Grecs.

B Guerric, abbé cistercien à Igny, nommé par s. Bernard.

XIII.

B Léon II, abbé à La Cava : l'abbaye fut alors à son apogée, mais souffrit de l'occupation de la Sicile par les Aragonais.

S Louis d'Anjou, petit-neveu du roi s. Louis, et par sa mère apparenté à ste Elisabeth de Hongrie, deuxième de quinze enfants, franciscain et à vingt-trois ans évêque à Toulouse, quelques semaines seulement, tant il était malade.

XIV.

B Giordano de Pise, dominicain, qui savait prêcher au peuple en langue vulgaire.

B Angelo, moine camaldule, puis ermite à Acquapagana.

B Pietro, ermite tertiaire franciscain à Gualdo.

XVII.

B Damien, catéchiste, laïc japonais martyr, béatifié en 2008.

Bx Pedro de Zúñiga, augustin espagnol, Ludovic Frarijn, dominicain d'origine flamande, martyrs à Nagasaki, avec les treize membres japonais d'équipage du bateau qui les avait amenés : Joachim Díaz Hirayama, Leo Sukeemon, Ioannes Miyazaki Soemon, Michaël Díaz Hori, Antonius Yamada, Marcus Takenoshita Shin’emon, Thomas Koyanagi, Jacobus Matsuo Denji, Laurentius Ikegami Rokusuke, Paulus Sankichi, Ioannes Yago, Ioannes Nagata Matashichi et Bartholomaeus Mohyoe.

B Hugh Green (Ferdinand Brooke), martyr à Dorchester pour crime de prêtrise.

S Jean Eudes, prêtre de l'Oratoire, fondateur de la congrégation de Jésus et de Marie pour la direction des séminaires et la formation des prêtres, de l'institut de Notre-Dame-du-Refuge pour le relèvement des jeunes filles égarées ; apôtre de la dévotion aux Cœurs de Jésus et de Marie.

XIX.    Bx Kwon Cheon-rye Theresa et Jo Suk Petrus, laïcs coréenx martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

XX.

S Ezequiel Moreno y Díaz (1848-1906), augustin espagnol, missionnaire aux Philippines puis en Colombie, évêque à Pasto, défenseur des droits de l'Eglise et de la liberté de conscience ; canonisé en 1992 ; très invoqué pour les malades du cancer.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001, près de Valencia : 

Diocésains : Francisco de Paula Ibáñez y Ibáñez (*1876), , près de Valencia ; 

Jésuites : Tomás Sitjar Fortiá (*1866), prêtre jésuite, près de Valencia ; 

Carmélites de la Charité : Rosa Pedret Rull (R. de Notre-Dame du Bon Conseil, *1864), María Calaf Miracle (M. de N.-Dame de la Providence, *1871), María Desamparados Giner Sixta (M.D. du Très-Saint-Sacrement, *1877), Francisca de Amezùa Ibaibarriaga (Fr. de Sainte-Thérèse, *1881), Teresa Chambó Palet (T. du Bon Pasteur, *1881), Elvira Torrentallé Parair (E. de la Nativité de Notre-Dame, *1883), Agueda Hernández Amorós (A. de Notre-Dame des Vertus, *1893), María Dolores Vidal Cervera (M.D. de Saint-François-Xavier, *1895), María de las Nieves Crespo López (M. des Neiges de la Très-Sainte-Trinité, *1897), près de Valencia ;

- béatifiés en 2007 : 

Diocésains : Justo Arévalo y Mora (*1869), Pedro Buitrago Morales (*1883), et Félix González Bustos (*1903), près de Ciudad Real ; 

Lassalliens : Urbano Corral González (Josaphat Roque, *1899), Remigio Olalla Aldea (Agapito León, *1903), Valeriano Ruíz Peral (Julio Alfonso, *1911), Antolín Martínez y Martínez (Dámaso Luis, *1915) et Isidro Muñoz Antolín (Ladislao Luis, *1916), près de Ciudad Real ;

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Antoni Pedró Minguella (*1874), près de Lleida ; Damián Gómez Jiménez (*1871), près d’Ávila ; 

Bénédictins : Josep María Fontseré Masdeú (*1854), Cipriano González Millán (Domingo, *1880), Joan Roca Bosch (*1884), Agustí Busquets Creixell (Ambrosi María, *1903), Cándid Feliu Soler (Placid María, *1904), prêtres ; José Erausquin Aramburu (Eugenio María, *1902) et Ignasi Guilá Ximenes (Emiliá María, *1914), profès, à Barcelone ;

Lassalliens : Pascual Escuin Ferrer (Marciano Pascual, *1907) et Andrés Pradas Lahoz (Andrés Sergio, *1908) près de Tarragona ; 

Filles de la Charité : Rosario Ciércoles Gascón (*1873), Micaela Hernán Martínez (*1881), María Luisa Bermúdez Ruiz (*1893), près de Valencia.

 

 

 

20 AOUT

 

-IX.

S Samuel, prophète, cf. I Rois.

?

S Amadour, mystérieux personnage à l'origine de Rocamadour .

IV.

S Lucius, sénateur de Cyrène venu en Chypre où il fut décapité.

SS Léonce et Carpophore, martyrs à Aquilée.

?

S Saloine (Seroire), martyr à Saintes.

V.

S Mesme (Maximus), disciple de s. Martin, abbé près de Chinon.

VII.

S Hadouin, évêque au Mans. 

S Oswin, roi anglais très humble, assassiné par son cousin.

S Philibert, abbé à Jumièges et Noirmoutier, fils de l'évêque Philibaud (à Aire).

S Paul le Jeune (Paul III), patriarche à Constantinople ; il s'agit peut-être de Paul IV, un siècle après, qui se retira dans un monastère après avoir été intimidé par l'iconoclasme.

IX.

SS Léovigilde et Cristobal, moines martyrs à Cordoue.

XI.

B Burchard, évêque à Worms. 

XII.

S Bernard, fondateur de Clairvaux puis de soixante-huit abbayes, parcourant l'Europe au service de l'Église et prêchant la deuxième Croisade ; il est le “Doctor mellifluus”.

S Bernard, moine à Valdeiglesias.

S Herbert, anglais, évêque à Conza.

XIII.

S Benedetto Manetto dell’Antella, un des sept fondateurs des Servites, fêtés ensemble le 17 février.

XIV.

B Giovanni (Bernardo) Tolomei, abbé à Sienne, fondateur des Olivétains, canonisé en 2009 ; on lui associe parfois ses deux premiers compagnons : Patrizio Patrizzi et Ambrogio Piccolomini.

XVIII.

Bx Louis-François Lebrun, bénédictin, et Gervais-Protais Brunel, cistercien à Mortagne, martyrs aux pontons de Rochefort, béatifiés en 1995.

XIX.

Ste Maria de Mattias, italienne, fondatrice des Sœurs Adoratrices du Précieux-Sang, pour l'enseignement des petites filles, des jeunes filles et des femmes mariées, canonisée en 2003.

XX.

S Pie X, pape (*1835, 1903-1914) ; deuxième de dix enfants, évêque à Mantoue, cardinal de Venise, adversaire du modernisme, réformateur, mort sans avoir pu conjurer la guerre mondiale, fêté le 21 août.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 1995 : 

Piaristes : Maties Cardona Meseguer (de Saint-Augustin, *1902), prêtre, près de Castellón ;

- béatifiée en 2001 : 

Laïque : María Climent Mateu (*1887), de l'Action Catholique, vierge, près de Valencia (sa mère, martyrisée avec elle n’est pas encore béatifiée) ;

- béatifié en 2007 :

Lassalliens : Ismael Barrio Marquilla (Celestino Antonio *1911), à Barcelone ; 

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Magí Albaigés Escoda (*1889), à Tarragone ; Pau Segalá Solé (*1903), à Lleida ; 

Carmes déchaux : Jaume Perucho Fontarro (Silveri de Saint-Louis-de-Gonzague, *1864), et Francesc Segalá Solé (de l’Assomption, *1912), prêtres, à Lleida ;

Mercédaires : Tomás Campo Marín (*1879) et Francesc Llagostera Bonet (*1883), prêtres, et Santos Sanz Iranzo (Serapio, *1879), profès, à Lleida ;

Ouvriers du Sacré-Cœur : Cristófol Baqués Almirall (*1885).

B Georg Häfner (1900-1942), prêtre allemand, martyr à Dachau, béatifié en 2011.

B Wladislaw Maczkowski (1911-1942), prêtre polonais, martyr à Dachau, béatifié en 1999.

 

Partager cette page

Repost0
- dans Martyrologe

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens