Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

 

16 OCTOBRE

 

?

SS Grat et Ansute, ermites et martyrs inconnus à Capdenac.

I.

S Longin, martyr à Césarée de Cappadoce ; c'était le soldat qui ouvrit le côté du Christ crucifié avec sa lance : inondé par le sang du Christ, il avait été guéri de son strabisme.

IV.

S Eliphius, martyr lorrain célèbre et inconnu.

V.

SS Martinianus et Satyrianus, avec leurs deux frères et ste Maxima, martyrs en Afrique.

VI.

SS Amand et Junianus, ermites près de Limoges ; le maître est ici moins connu que le disciple Junien, au tombeau duquel avaient lieu beaucoup de guérisons.

VII.

S Baudri, moine mal connu, abbé à Montfaucon.

S Maimbeuf, évêque à Angers, invoqué… pour le bétail.

S Gall, disciple irlandais de s. Colomban à Luxeuil, puis à l'abbaye qui devint Saint-Gall ; représenté avec un ours, qui lui aurait apporté du bois pour se chauffer ; s. Colomban l'aurait suspendu a divinis parce qu'il ne l'avait pas suivi jusqu'en Italie.

S Béraire, évêque au Mans.

Ste Eremberte, abbesse à Wierre-aux-Bois, nièce de s. Vulmar.

S Mommelin, évêque à Noyon et Tournai, successeur de s. Eloi ; on disait qu'il parlait roman et teuton , selon qu'il était dans l'une ou l'autre ville.

VIII.

S Gordaine, ermite à Anchin.

S Viaud (Vital), ermite anglais venu dans le pays de Retz.

S Ambroise, évêque inconnu à Cahors.

S Lul, moine bénédictin anglais, collaborateur de s. Boniface, qui le sacra évêque à Mayence pour lui succéder. 

IX.

S Gaudericus, cultivateur à Saint-Gaudéric, invoqué pour la pluie ou le beau temps.

? Ste Bonita, vierge à Brioude : elle aurait arrêté une inondation de rivière et déjoué les plans des assiégeants anglais. 

XI.

S Anastase, vénitien, grand ascète : au Mont-Saint-Michel, à Cluny, en Espagne, seul dans les Pyrénées ; il mourut sur le retour vers Cluny ; il ne s'était jamais lavé ni les pieds ni la tête .

XII.

S Bernerius, ermite à Eboli.

S Bertrand, évêque à Comminges, thaumaturge ; il réussit à imposer à ses chanoines la règle de vie commune selon s. Augustin.

B Gérard, italien, abbé à Clairvaux ; en visite à Igny, il fut assassiné par un moine convers, qui voulait se venger d'avoir été réprimandé. 

XVIII.

S Gerardo Maiella, rédemptoriste italien ; il avait été apprenti tailleur, puis au service de l'évêque de Lacedonia ; thaumaturge aussi soumis qu'ascétique.

XX.

B Jesús Villaverde Andrés (1877-1936), prêtre dominicain, martyr espagnol de la Révolution à Madrid, béatifié en 2007.

Bx Wojciech Koplinski (Anicet, 1875-1941), capucin, le saint François de Varsovie , gazé à Auschwitz ; et Józef Jankowski (1910-1941), prêtre pallotin, abattu à Auschwitz ; martyrs polonais béatifiés en 1999.

B Agostino Thevarparampil ("Kunjachan", petit, 1891-1973), prêtre indien très actif auprès des castes "Dalit", béatifié en Inde en 2006.

 

17 OCTOBRE

 

-VIII.

S Osée, prophète.

I.

Ste Soline (Zélie), vierge et martyre à Chartres, où elle était venue près de la Virgo Deipara, vénérée par les Gaulois en ce lieu.

II.

S Ignace d'Antioche, dit aussi Théophore (“porté par Dieu”), car il fut ce petit garçon que le Christ montra en exemple à ses Apôtres, leur demandant de devenir semblables à lui ; évêque à Antioche, martyr à Rome. 

SS Ruf et Zosime, compagnons de s. Ignace d'Antioche à Philippes.

S Héros, successeur de s. Ignace à Antioche.

IV.

S Jean, ermite en Egypte, obéissant exemplaire ; il demeura quarante-huit ans dans sa cellule, sans sortir, sans être vu de personne, sauf par une petite fenêtre.

Ste Mamelta, vierge en Perse, convertie à la suite d'un songe, lapidée par les païens.

V.

S Jean le Nain (Colobos), ermite dans le désert de Scété.

S Dulcitius, évêque à Agen.

VI.

S Florentin, évêque à Orange.

S Rorice II, évêque à Limoges, qui succéda à son grand-père, Rorice I.

S Leutiern, évêque-missionnaire en Domnonée.

VII.

S Loup, évêque à Angers.

S Baudoin et sa sœur ste Anstrude, à Laon, fils des ss. Blandin et Salaberge ; Anstrude succéda à sa mère comme abbesse, et recueillit dans son monastère les restes de son frère, assassiné par les gens d'Ebroïn, maire du palais.

S Nothelm, évêque à Canterbury, érudit qui fut à la source des informations de s. Bède.

?

S Trohé, abbé à Nevers.

S Regulus, abbé ou évêque en Ecosse, venu de Grèce avec des reliques de s. André.

XI.

Bx Rodolphe et Pierre, camaldules ; Rodolphe fut évêque à Gubbio.

XII.

B Gilbert, anglais, abbé cistercien à Ourscamp, puis à Cîteaux ; il soutint s. Thomas Becket.

XV.

B Baldassare Ravaschieri, franciscain, provincial à Gênes ; malade de la goutte à Binasco, on devait le porter à l'église ou dans le bois, où il confessait ; la Vierge lui apparut pour le consoler.

XVI.

S Richard Gwyn, premier martyr gallois, père de famille ; Gwyn signifie blanc.

XVII.

B Pietro Casani, prêtre italien des Ecoles Pies, bras droit de s. Giuseppe Calasanz, béatifié en 1995.

Ste Marguerite-Marie Alacoque, visitandine à Paray-le-Monial, mystique, dépositaire de révélations du Sacré-Cœur ; très jeune, elle avait fait vœu de chasteté ; fêtée le 16 octobre.

XVIII.

B Jacques Burin, prêtre martyr durant la Révolution.

Bses Marie-Louise-Joséphine (Marie-Natalie de Saint-Louis) Vanot, Jeanne-Reine Prin (Marie-Laurentine de Saint-Stanislas), Jacinthe-Augustine-Gabrielle (Marie-Ursule de Saint-Bernardin) Bourla, Marie-Geneviève (Marie-Louise de Saint-François) Ducrez, Marie-Magdeleine (Marie-Augustine du Sacré-Cœur de Jésus) Déjardin, ursulines martyres à Valenciennes.

XIX.

S François-Isidore Gagelin, prêtre franc-comtois, martyr étranglé à Hué ; son père avait reçu les prêtres durant la Révolution ; canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

B Contardo Ferrini (1859-1902), professeur à l'Université de Droit à Pavie, tertiaire franciscain, mort du typhus.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 1995 :

Marianistes :  Fidel Fuidio Rodríguez (*1880), profès, près de Ciudad Real ;

- béatifiés en 2001 :

Diocésains : Ramón Esteban Bou Pascual (*1906), prêtre, près de Alicante ; 

Laïques : Társila Córdoba Belda de Girona (*1861), l'Action Catholique, près de Valencia ;

- béatifié en 2007 :

Frères Mineurs : Perfecto Carrascosa Santos (*1906), prêtre, près de Tolède.

 

 

18 OCTOBRE

 

I.

S Luc, évangéliste, patron des médecins et des peintres, martyr à Patras ; auteur du troisième Evangile et des Actes des Apôtres.

III.

S Asclépiade, évêque à Antioche.

Ste Tryphonia, qu'on a présumé être : épouse de Dèce, mère de ste Cyrilla, et martyre à Rome.

IV.

SS Proculus, Euticius et Acutius, martyrs en Campanie. 

S Just, enfant martyr près de Beauvais.

V.

S Amable, prêtre et évangélisateur à Riom ; entre autres miracles, il débarrassa le pays des serpents.

VI.

Ste Gwen, mère de s. Guénolé, en Bretagne.

VII.

S Monon, irlandais, ermite à Nassogne, dont il est le patron.

XVI.

S Juan Garavito (Pedro d'Alcantara), franciscain espagnol, mystique, réformateur de son ordre et un temps directeur de ste Thérèse d'Avila. 

XVII.

S Isaac Jogues, jésuite martyrisé par les Iroquois ; fêté avec d'autres martyrs le 19 octobre.

XVIII.

S Paolo de la Croix, prêtre italien, fondateur avec son inséparable frère Jean-Baptiste de la Congrégation des Passionnistes, dont la règle ne sera approuvée qu'après qu'il l'eût adoucie ; fêté le 19 octobre.

XX.

Bx Daudi Okello (*1902) et Jildo Irwa (*1906), catéchistes ougandais, martyrs en 1918, béatifiés en 2002.

 

19 OCTOBRE

 

-V.

S Joel, prophète de l'Ancien Testament.

II.

SS Ptolémée et Lucius, martyrs à Rome ; Ptolémée avait convaincu une prostituée de vivre chastement.

III.

S Asterius, martyr près d'Ostie.

SS Savinien et Potentien, premiers évêques à Sens, martyrs.

S Varus, soldat martyr en Egypte. 

VI.

S Loup, évêque à Soissons, neveu de s. Remi.

S Grat, évêque à Oloron.

S Vrain, évêque à Cavaillon, dont il est patron. 

VII.

S Ethbin, abbé à Necth-hermitage.

S Aquilin, évêque à Evreux ; lui et sa femme s'étaient voués à la continence.

VIII.

S Didier, moine et ermite à Ruiriacus.

Ste Frideswide, abbesse à Thornbury, patronne de la ville et de l'université d'Oxford.

IX.

Ste Laure, martyre à Cordoue, mais non attestée.

XI.

S Eadnot, évêque et martyr à Dorchester.

XIII.

B Thomas Helye, prêtre à Biville ; l'évêque l'obligea à mitiger ses mortifications.

XVII.

S Philip Howard, comte anglais et époux infidèle, puis devenu fervent catholique avec son épouse ; il fut dix ans prisonnier et martyrisé à trente-huit ans.

SS Lucas-Alonso Gorda (du Saint-Esprit), prêtre, et Matthæus Kohioye, jeune novice de dix-huit ans, dominicains martyrs au Japon, béatifiés en 1981 et canonisés en 1987, fêtés avec s. Lorenzo Ruiz le 28 septembre.

Bse Agnès Galand de Jésus, dominicaine à Langeac et mystique ; elle orientera M. Olier vers la fondation des prêtres de Saint-Sulpice, béatifiée en 1994.

S Jean de La Lande, frère jésuite, martyr au Canada, fêté en ce jour avec sept autres Compagnons.

 

 

20 OCTOBRE

 

I.

S Corneillle, centurion, premier païen baptisé par s. Pierre, cf. Act X-XI.

IV.

S Caprais, compagnon de ste Foy, qui se présenta au juge après s'être un moment caché ; premier évêque à Agen ?

VI.

S Agricol, neveu présumé de s. Remi, dont les reliques furent brûlées en 1568.

Ste Irène (Iria, Eiriâ), moniale près de Nabantia, où un seigneur, puis son propre directeur tentèrent de la corrompre, et le seigneur la fit décapiter ; elle pourrait être la vierge de Thessalonique fêtée le 3 avril, dont les reliques seraient venues plus tard à Nabantia.

VII.

S Sonnace, évêque à Reims.

S Sindulphe, prêtre d'Aquitaine venu vivre en ermitage à Aussance.

SS Bradan et Orora, dans l'île de Man.

VIII.

S Vital, évêque à Salzburg, fondateur d'une abbaye à Zell.

S André Calybite, moine crétois martyr des iconoclastes à Bizance, différent de s. André de Crète qui est fêté le 4 juillet.

S Acca, ami des ss. Wilfrid et Bède, abbé à Saint-André, évêque à Hexham ; très bon chanteur, grand savant, expulsé pendant deux ans de son siège.

XI.

S Adérald, fondateur d'un prieuré à Villacerf.

XII.

Ste Adeline, sœur de s.Vital, première abbesse à l'abbaye des Dames Blanches à Mortain, dépendant de celle de Savigny fondée par Vital.

B Guillaume, novice à Savigny.

B Humbaud, évêque à Auxerre, grand partisan de la réforme grégorienne et à l'origine de l'abbaye de Pontigny, mort dans un naufrage, de retour de Terre Sainte.

XV.

B Jacques Strepa, noble polonais franciscain, évêque à Halicz, puis Lvov, qu'on retrouva intact dix ans après sa mort.

XX.

Ste Anna Francesca Boscardin (Maria Bertilla, 1888-1922), italienne, des enseignantes de Sainte Dorothée ; considérée comme une bonne à rien, elle se révéla une infirmière exceptionnelle lors de la première Guerre Mondiale ; elle convertit par sa patience dans la souffrance le médecin-chef de l'hôpital.

B Franz Alexander Kern (Jacob, 1897-1924), prémontré autrichien à Geras ; il s'offrit pour remplacer un religieux passé au schisme de l'Eglise nationale tchèque, béatifié en 1998.

 

21 OCTOBRE

 

III.

S Arterius, martyr à Ostie.

IV.

SS Dasius, Zotique et Caius, martyrs à Nicomédie.

S Agathon, solitaire en Egypte, sage et modéré, très charitable, très modeste.

S Hilarion, palestinien venu en Egypte pour connaître s. Antoine, à quinze ans ; thaumaturge fuyant la célébrité, il fut à Gaza, en Egypte, en Lybie, en Sicile, à Rome, en Dalmatie, à Paphos, où il mourut à quatre-vingts ans. 

S Malchus, syrien ; il refusa le mariage et devint moine avec des péripéties rocambolesques.

S Juste, archidiacre à Clermont.

V.

Ste Ursule, une des onze (mille ?) martyres de Cologne ; anglaise, elle s'embarqua avec ses compagnes, aborda aux Pays-Bas, rejoignit Cologne où elles furent bien reçues ; après un pèlerinage à Rome, elles furent massacrées par les Huns devant Cologne ; légende ?Ste Céline, vierge à Meaux ; elle laissa son fiancé pour suivre ste Geneviève.

S Anatole, évêque à Cahors (?).

S Seurin, évêque à Trèves, puis à Bordeaux où s. Amand lui laissa la place.

Ste Céline, mère de trois garçons : s. Principius, évêque à Soissons, un autre dont le fils, s. Lupus, succéda à s. Principius, et s. Remi. 

S Viateur, compagnon de l'évêque de Lyon s. Just dans sa retraite en Egypte ; il y eut une congrégation d'éducateurs sous son patronage.

VI.

S Walfroy, gaulois dévôt de s. Martin et disciple de s. Yrieix, ermite stylite à Trèves, seul exemple connu de stylite en Occident ; l'évêque lui enjoignit de descendre de sa colonne.

VII.

S Fintan (Munnu), abbé en Irlande ; il eut la lèpre pendant vingt-quatre ans.

S Wendel, irlandais, ermite près de Trèves, peut-être abbé à Tholey.

S Condé (Condède), anglais, ermite en Normandie.

S Domnolène, prêtre ou moine à Saint-Laurent-des-Aubats.

VIII.

S Mauront, abbé et évêque à Marseille.

IX.

S Hugues, abbé à Ambronay (X.?).

XI.

S Gebizo, allemand, bénédictin au Mont-Cassin, mort d'une douloureuse fistule au sein gauche.

XII.

S Berthold, né à Parme de parents anglais ; il se mit comme convers au service des bénédictines à l'abbaye Saint-Alexandre ; il est le patron des sacristains de Parme. 

XIII.

S Guillaume della Torre, évêque à Come ; il soutint le pape contre l'empereur et fonda un monastère et un hôpital à Torello.

XV.

B Gonzalve de Lagos, ermite de Saint-Augustin portugais ; malgré sa vaste science, il préférait s'adresser aux enfants et aux cultivateurs.

B Pierre Cappucci, dominicain italien ; il prêchait avec un crâne dans la main.

XVII.

B Julianus Nakaura, jésuite japonais martyr, béatifié en 2008.

XIX.

B Gim Si-u Alexius, laïc coréen martyr, mort en prison, béatifié en 2014.

S Yu Tae-ch'ōl Peteuro, adolescent coréen de treize ans, martyr, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

XX.

B Estanislao García Obeso (1875-1936), prêtre dominicain martyr près de Santander, béatifié en 2007. 

Bse Laura Montoya y Upeguí (de Sainte-Catherine-de-Sienne, 1874-1949), colombienne, fondatrice de la Congrégation des Sœurs Missionnaires de Marie Immaculée et de Sainte Catherine de Sienne, béatifiée en 2004.

 

 

22 OCTOBRE

 

II.

S Marc, évêque à Jérusalem.

III.

S Abercius, évêque à Hiérapolis, dont on connaît l'épitaphe, rédigée par lui-même.

Ste Cordule, une compagne de ste Ursule à Cologne, qui se présenta d'elle-même aux barbares après être restée cachée dans un bateau (?).

S Salarius, évêque à Luni (VII.?).

IV.

S Philippe, évêque à Héraclée, martyr avec s. Hermès, horriblement maltraités, brûlés vifs ; s. Hermès aurait été diacre à Andrinople. 

S Mellon, venu d'Angleterre à Rome, converti par le pape qui l'envoya comme évêque à Rouen.

S Népotien, évêque à Clermont.

S Vallier, archidiacre à Langres, martyr à Port-sur-Saône.

VI.

SS Constantin et Simplicius, abbés au Mont-Cassin.

S Verecundius, évêque à Vérone.

S Nunctus, venu d'Afrique dans la région de Mérida ; pour ne pas être tenté par la vue de quelque femme, il se faisait accompagner par deux moines, devant et derrière lui ; les habitants l'assassinèrent parce qu'il était trop mal vêtu, mais ils furent punis bientôt après par des douleurs mortelles.

S Louvent, abbé à Javols, assassiné en Lorraine où il est très vénéré.

VII.

S Mérovée, moine thaumaturge à Bobbio, fondateur d'une abbaye à Precipiano.

S Léothade, abbé à Moissac et (ou) évêque à Auch. 

VIII.

S Modéran, évêque à Rennes, mort à Bercetto. 

IX.

S Benoît de Macérac, ermite venu de Patras, retiré près du lac de Murin.

Stes Nunilon et Alodie (Elodie), martyres près de Huesca ; de père musulman, elles préférèrent garder la foi reçue de leur mère. 

S Donat, irlandais ; en route pour Rome, il fut divinement indiqué pour devenir évêque à Fiesole, où il mourra environ quarante-sept ans plus tard.

S Berthaire, abbé au Mont Cassin, martyrisé par les Sarrasins qui incendièrent le monastère.

XII.

S Ruaud, abbé à Lanvaux et évêque à Vannes.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 :

Lasalliens : Andrés Zarraquino Herrero (Honorato Andrés, *1908), Álvaro Ibánez Lázaro (Florencio Martín, *1913) et Pedro Lorente Vicente (Ambrosio León, *1914), près de Valencia ;

- béatifiés en 2007 :

Dominicains : Germán Caballero Atienza (*1880) et José Menéndez García (*1888), prêtres ; Victoriano Ibáñez Alonso (*1864), profès, près de Santander ;

Carmes déchaux : Luis Minguell Ferrer (L. María de N.Dame de la Merci, *1902), prêtre, à Barcelone ;     

Lasalliens : Josep Casas Lluch (Ildefons Lluís, *1886), à Barcelone.

 

 

23 OCTOBRE

 

III.

SS Servandus et Germanus, martyrs près de Cadix.

IV.

SS Jean Bar Mariam et Jacques le Zélote, martyrs en Perse ; Jean, évêque à Arbèle, devait son surnom à sa piété envers Notre-Dame ; Jacques était prêtre.

S Théodoret, martyr à Antioche.

V.

S Séverin, prêtre français, évêque à Cologne.

S Verus, évêque à Salerne.

VI.

S Severino Boezio, brillant philosophe italien et consul, victime de la politique, martyr à Pavie.

S Clether (Cleder), moine à Nevern.

VII.

S Jean, évêque à Syracuse, objet des louanges de s. Grégoire le Grand.

Ste Ode, veuve à Amay ; on la dit descendante de Clovis, mère de s. Arnoul et tante de s. Hubert.

Ste Syre, abbesse près de Châlons-en-Champagne.

S Ediste, évêque à Vienne.

S Romain, évêque à Rouen ; sous l'Ancien Régime, chaque année à l'Ascension, le chapitre de la cathédrale délivrait un meurtrier en l'honneur du Saint.

VIII.

SS Lugle et Luglien, irlandais, pèlerins en Terre Sainte ; au retour, Lugle devint évêque et ils partirent tous deux évangéliser, pour finir martyrs près d'Arras. 

S Domice, prêtre puis ermite près d'Amiens, assisté à sa mort par Ste Ulphe (?).

IX.

S Benoît, prêtre inconnu près de Poitiers.

S Ignace, moine, patriarche de Constantinople, douloureusement impliqué dans les pénibles affaires politiques et religieuses de cette époque. 

X.

Ste Elflède, vierge en Angleterre ; il y a une autre Sainte du même nom, veuve.

S Hérifrid, évêque à Auxerre, dont il fit reconstruire la cathédrale après un incendie ; il fut paralysé les dernières années de sa vie.

XII.

B Géraut de Salles, chanoine régulier à Saint-Avit puis ermite à la vie très mortifiée, fondateur de sept monastères pour les hommes notamment (Cadouin et les Châtelliers) et de deux pour les femmes.

S Alluccio, thaumaturge italien, qui releva un hospice à Campugliano.

XIII.

S Jean le Bon, à Mantoue : de bouffon il se fit ermite et pratiqua des austérités effrayantes ; quelques prières apprises par cœur étaient toute sa science ; il eut de nombreux disciples, les Boniti, qui furent agrégés aux ermites de s. Augustin.  

XV.

S Jean de Capistran, franciscain italien très brillant ; gouverneur de Pérouse, il laissa sa fiancée et le monde pour se donner à Dieu ; chargé de grandes missions, il galvanisa les troupes devant Belgrade, et mourut peu après la défaite des Turcs.

XVI.

Bse Julienne, converse près de Varèse, disciple de la bse Catherine de Pallanza.

B Giovanni Angelo Porro, italien des Servites de Marie, qu'on trouva un jour de neige en hiver entouré de roses pendant qu'il priait à genoux.

XVII.

B Thomas Thwing, prêtre anglais martyr ; il avait trois sœurs religieuses.

XVIII.

Bses Ursulines de Valenciennes, guillottinées avec quelques autres religieuses : Clotilde-Joséphine Paillot (Marie-Clotilde-Angèle de Saint-François-Borgia), Marie-Marguerite-Joséphine Leroux (Marie-Scholastique-Joséphine de Saint-Jacques), Jeanne-Louise Barré (Marie-Cordula-Joséphine de Saint-Dominique) ; Anne-Joseph Leroux (Joséphine, clarisse), Marie-Augustine Erraux (Anne-Marie) et Marie-Lievina Lacroix (Marie-Françoise), brigittines.

XIX.

S Phaolô Tông Viêt Buóng, annamite, capitaine de la garde de l'empereur, martyr canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

B Julien Nicolas (Arnould) Rèche, lorrain, frère des Ecoles Chrétiennes, d'une grande science, excellent éducateur et professeur des jeunes , béatifié en 1987.

XX.

Bx Martyrs espagnolS de 1936 :

- béatifié en 2001 : 

Diocésains : Leonardo Olivera Buera (*1889), l’aumônier des Lasalliens martyrisés la veille, près de Valencia ; 

- béatifiés en 1989, :

Passionistes : Anatolio García Nozal (Ildefonso de la Croix, *1898) et Justiniano Cuesta Redondo (J. de Saint-Gabriel de l'Addolorata, *1910), prêtres ; Tomás Cuartero Gascón (T. du Saint-Sacrement, *1915), Eufrasio de Celis Santos (E. de l'Amour miséricordieux, *1915), Honorino Carracedo Ramos (H. de la Vierge des Douleurs, *1916), José Maria Cuartero Gascón (J.M. de Jésus et Marie, *1918), clercs, près de Ciudad Real ;

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Agapit Gorgues Manresa (*1913), près de Lleida ; 

Frères Maristes : Leonardo Arce Ruiz (Egberto, *1907) et Martín Erro Ripa (Teófilo Martín, *1914), près de Santander.

 

 

24 OCTOBRE

 

?

SS Cyriaque et Claudien, martyrs à Hiérapolis en Phrygie.

IV.

S Félix, évêque à Thibiuca.

V.

S Proclus, évêque à Constantinople et successeur de Nestorius, grand défenseur de la maternité divine de Marie, auteur présumé du trisagion : “Saint Dieu, Saint fort, Saint immortel, aie pitié de nous”.

VI.

S Martino, moine à Montemassico ; le diable le tentait sous forme d'un serpent qui habitait dans la même grotte que lui ; il fit des miracles.

S Aréthas (Banu Harith), sa femme et leurs quatre filles, avec tout le clergé, martyrs éthiopiens.

S Senoch, descendant de barbares installés en Poitou et devenu ermite thaumaturge ; il sut accepter les observations de s. Grégoire de Tours.

S Martin, diacre à Nantes, puis ermite à l'origine d'un monastère bénédictin à Vertou.

S Cadfarch, gallois ; frère des ss. Cawrdaf, Thangwn, Maethlu.

S Magloire, gallois, cousin des ss. Samson et Malo, abbé à Dol puis à Sercq.

VII.

S Ebregise, évêque à Cologne, martyrisé par des brigands.

S Fromond, normand, évêque à Coutances, fondateur d'une abbaye de moniales à Le Ham.

X.

S Florentin, à Bonnet. 

XIX.

Bx Yu Hang-geom Augustinus et Yun Ji-heon Franciscus, laïcs coréens martyrs, écartelés, béatifiés en 2014.

S Antoine Marie Claret y Clara, prêtre espagnol, fondateur des Missionnaires Fils du Cœur Immaculé de Marie ; évêque à Cuba, aumônier de la reine à Madrid, administrant son diocèse depuis l'Espagne ; à la révolution de 1868 il vint en France et, après le concile de Vatican I, il dut partir chez les Cisterciens de Fontfroide pour échapper à la police.

XX.

S Luigi Guanella (1842-1915), prêtre salésien italien, très sensible aux handicapés, fondateur des Filles de Sainte-Marie de la Providence et des Serviteurs de la Charité, canonisé en 2011.

B Giuseppe Baldo (1843-1915), prêtre italien, curé pendant presque quarante ans, très actif, fondateur des Petites Filles de Saint-Joseph, béatifié en 1989.

B Amado García Sánchez (1903-1936), prêtre vincentien espagnol martyr aux Asturies, béatifié en 2013.

 

 

 

25 OCTOBRE

 

I.

Ste Tabitha (Dorcas), la femme ressuscitée par s. Pierre à Joppé (cf. Ac 9:36-44).

S Front, évêque à Périgueux ordonné par s. Pierre, patron de la cathédrale et de la ville de Périgueux (IV.?). 

III.

SS Chrysanthus et Daria, martyrs à Rome.

SS Crépin et Crépinien, martyrs sans doute romains vénérés à Soissons, patrons des cordonniers, d'où l'expression “saint-crispin”, laïcisée en “saint-frusquin”.

S Miniat, soldat romain martyr à Florence, dont il est le patron.

IV.

S Marcellinus, pape (296-304), martyr ; il aurait un moment cédé à l’erreur et offert l’encens aux idoles, puis se serait solennellement rétracté, mais l’épisode est discuté.

SS Martyrius et Marcianus, martyrs des hérétiques à Constantinople, l'un sous-diacre, l'autre chantre.

V.

S Gaudentius, évêque à Brescia, prédicateur célèbre.

S Rufinien, évêque à Bayeux ; il baptisa s. Loup, qui lui succéda.

S Loup, évêque à Bayeux ; il débarrassa la ville d'un loup enragé.

?

S Gouesnou, moine près de Brest où il aurait construit un monastère.

VI.

S Hilare, évêque à Pujols.

VIII.

S Capuan, évêque à Cahors.

SS Frutos, Valentin et Engracia, deux frères et leur sœur ; Valentin et Engracia furent martyrisés par les Arabes près de Sepulveda, où ils vivaient en ermites.

?

S Doulchard, ermite près de Bourges.

XI.

S Maur, évêque à Pecs, finalement admis au monastère Saint-Martin, et abbé ; il s'était fait remarquer par son silence.

XII.

B Louis, comte de Arnstein : il donna son château aux Prémontrés, et se fit convers.

Ste Marguerite, martyre à Roskilde, pendue par son époux.

XIII.

S Bernard Calbó, juge catalan, abbé cistercien à Santa Creus, évêque à Vich ; il combattit les hérésies albigeoise et vaudoise avec s. Raymond de Peñafort ; d'un caillou il se cassa ses belles dents qui provoquaient des réflexions admiratives des jeunes filles.

XIV.

Bx Albert et Gérard, deux moines vénérés chez les Camaldules près de Sassoferrato.

XV.

B Thaddée Machar, évêque irlandais à Ross puis à Cork et Cloyne, mort à Ivrea au cours d'un voyage à Rome.

XIX.

S Giuse Lê Ɖǎng Thị, capitaine en Cochinchine, étranglé pour sa foi, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 1995 :

Disciples de Jésus : Recaredo Centelles Abad (*1904), prêtre, près de Castellón ; 

- béatifiées en 2001 : 

Laïques : María Teresa Ferragud Roig de Masiá (*1853), mère de famille martyrisée près de Valencia avec ses quatre filles religieuses : 

Clarisses : María Vicenta Masiá Ferragud (M. Jésus, *1882), María Joaquina Masiá Ferragud (María Verónica, *1884), María Felicidad Masía Ferragud (*1890) ; 

Augustines : Josefa Ramona Masiá Ferragud (Josefa de la Purification, *1887).

 

 

26 OCTOBRE

 

III.

SS Lucien et Marcien, magiciens puis chrétiens martyrs à Nicomédie. 

SS Rogatianus, prêtre, et Felicissimus, peut-être martyrs à Carthage ; avant d'aller se cacher, s. Cyprien confia son diocèse à s. Rogatianus, qui fut pris, puis relâché. 

IV.

S Amandus, premier évêque à Strasbourg.

V.

S Rustique, évêque à Narbonne, fils et neveu d'évêques.

VI.

S Alor, à Quimper, patron des chevaux.

S Quadragésime, sous-diacre près de Salerne ; il unit sa prière à celle d'un autre moine qui ressuscita un mort.

S Aptonius, évêque à Angoulême, frère et successeur de s. Ausone (?).

VII.

S Cedde, frère des ss. Chad, Celin et Cynibill, moine à Lindisfarne, évêque à Tilbury ; il adopta la date romaine de la Pâque.

S Eadfrid, prêtre anglais, qui convertit la Mercie et son roi Merewald, puis fonda un monastère à Leominster.

S Eata, disciple de s. Aidan, abbé à Melrose puis à Lindisfarne, évêque à Hexham, partisan des usages romains, qu'il fit adopter.

Ste Gibitrude, moniale à Faremoutiers ; une fois morte, elle revint quelque temps à la vie pour avoir le temps de réparer sa rancune envers des moniales.

VIII.

S Cuthbert, abbé de Liminge, évêque à Hereford, puis évêque à Canterbury. Il estimait beaucoup s. Boniface ; dans un concile qu'il convoqua, on insista sur la nécessité de catéchiser le peuple dans sa langue.

S Sigebaud, évêque à Metz ; il aurait fondé deux abbayes : Saint-Avold et Neuweiter.

S Witta (Albin), d'origine anglaise, évêque à Buraburg ; ce siège fut transféré plus tard à Mayence, et remplacé par Paderborn.

B Humbert, moine à Fritzlar.

XI.

S Beanus, évêque à Mortlac.

S Adalgot, moine à Einsiedeln, puis abbé à Disentis.

XIII.

S Foulque, d'origine écossaise, des Chanoines de Sainte-Euphémie à Piacenza, évêque à Piacenza et plus tard à Pavie : il travailla à la paix entre les deux villes

XV.

B Damiano Furcheri de Finale, dominicain italien.

XVIII.

B Bonaventura de Potenza, mystique marial franciscain ; il sut dominer son caractère irascible. 

XX.

Bse Celina Chludzinska Borzecka (1833-1913), polonaise (née en territoire biélorusse), fondatrice, une fois veuve, des Sœurs de la Résurrection, béatifiée en 2007.

 

 

27 OCTOBRE

 

I.

S Evariste, pape (97-105) : sur son ordonnance, les sept diacres de Rome devaient assister l'évêque qui déclamait la préface, pour rendre témoignage de son orthodoxie. 

S Thraséas, évêque à Euménie, martyr près de Smyrne.

IV.

S Abraham, disciple de s. Pacôme puis ermite à Tabenne.

Stes Capitoline et Erotéide, martyres en Cappadoce.

V.

S Namatius, évêque à Clermont ; son épouse fit édifier une église dans les faubourgs.

S Abban, abbé irlandais qui aurait fondé onze monastères.

VI.

S Gaudiosus, évêque en Afrique, exilé en Campanie pour fuir les Vandales (IV. ?).

S Odran, moine à Iona, un des premiers disciples de s. Columba.

VII.

S Cyriaque, patriarche à Constantinople ; il y eut un problème entre lui et s. Grégoire le Grand, parce qu'il se donnait le titre de patriarche œcuménique qui ne convenait qu'au pape.

S Désiré, évêque à Auxerre, parent de la reine Brunehaut ; il libéra beaucoup de serfs.

S Colman, moine à Senboth.

VIII.

S Tecla Haimanot, moine en Ethiopie.

XII.

B Goswin, moine cistercien à Boulancourt, auteur des vies des bses Emeline et Asceline (XI.), qui auraient été parentes de s. Bernard et sœurs converses.

XIII.

B Bartolomeo de Braganza, dominicain, évêque à Vicenza ; il serait à l'origine d'une confrérie de frères joyeux ; il eut des missions (une avec s. Louis en Palestine), et fut un moment expulsé par un hérétique patarin. 

XVI.

Bse Antonia de Brescia, dominicaine, supérieure à Ferrare, mystique.

XX.

B Salvador Mollar Ventura (*1896), des Frères Mineurs, profès, martyr près de Valencia, béatifié en 2001.

B Jerzy Popieluszko (1947-1984), prêtre polonais enlevé, torturé à mort et retrouvé en ce jour, béatifié en 2010.

 

 

28 OCTOBRE

 

I.

SS Simon et Jude, apôtres ; Simon le Zélote prêcha en Egypte, Jude (ou Thaddée) en Mésopotamie; ils auraient été égorgés en Perse ; ou bien Simon aurait été découpé à la scie, devenant le patron des scieurs de long ; s. Jude, auteur d’une des dernières épîtres du Nouveau Testament, est invoqué dans les causes désespérées.

III.

S Firmilien, évêque à Césarée de Cappadoce, très respecté, ami de Origène ; il prônait le re-baptême des hérétiques, contre Rome avec qui il échangea des lettres plutôt rudes.

S Malchion, prêtre à Antioche ; il porta la contradiction à Paul de Samosate.

S Fidèle, martyr près de Come.

IV.

S Ferrutius, martyr à Mayence.

S Genès, martyr à Thiers. 

SS Vincent et ses deux sœurs Sabine et Christète, martyrs à Avila.

VI.

S Jean le Khozibite, égyptien, moine en Palestine ; un temps monophysite, il s'en détourna sur une invitation divine et fut évêque à Césarée de Palestine.

S Abraham, évêque à Ephèse après avoir fondé un monastère à Constantinople et un autre à Jérusalem ; un des premiers à prononcer une homélie pour l'Annonciation.

S Salvius, ermite fondateur du monastère à Saint-Saire-en-Brai.

VII.

S Faron, évêque à Meaux, après que son épouse ait pris le voile des religieuses.

S Salve, évêque à Amiens et martyr.

VII.-X.

SS Sigolin, Goduin, Anglin, Albric, Odilon, abbés à Stavelot-Malmédy.

VIII.

S Angilramne, évêque à Metz et chapelain de Charlemagne, mort durant la campagne contre les Avars.

S Dorbhénée, abbé à Iona, parent de s. Columba.

IX.

S Etienne le Sabaïte, moine et poète dans la laure de Saint-Sabas près de Jérusalem.

S Remi, évêque à Lyon ; il se fit restituer par Lothaire ce qu'avaient confisqué les Sarrasins ; il chercha à avoir une position moins radicale que Hincmar sur la prédestination.

XI.

S Eadsin, évêque à Winchester puis à Canterbury ; il couronna s. Edouard le Confesseur.

S Germain, flamand, premier abbé à Talloires ; on fête avec lui son frère s. Ruph, ainsi que les ss. Ismius et Ismidon qui lui succédèrent, et Georius, (Jorius, Joire, Jorioz) qui venait du Luxembourg.

XIV.

B Giovanni Chisi (Chigi), ermite de Saint-Augustin à Sienne ; après une jeunesse dévergondée, il éteignit les passions en se roulant dans les orties.

XV.

B Stefano Cioni, ermite à Lecceto ; le pape ayant transformé ces ermites en chanoines réguliers, il en fut prieur et fit des miracles.

B Antonio, franciscain à Sulmone, très humble maître des novices.

XVIII.

SS Francisco Serrano Frías, évêque nommé, Joachin Royo, Juán Alcober Figuera et Francisco Díaz del Rincón, prêtres, dominicains espagnols martyrs en Chine, canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

S Gioan Dat, prêtre tonkinois martyr ; sa constance étonnait même le mandarin ; il avait trente-trois ans ; canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

S Rodrigo Aguilar Aleman (1875-1927), prêtre mexicain et poète, martyrisé par pendaison, canonisé en 2000 et fêté le 21 mai.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 2001 : 

Laïcs : Salvador Damián Enguix Garés (1862-1936), père de six enfants, près de Valencia ;

- béatifiés en 2007 :

Augustins : Claudio Julián García San Román (*1904), prêtre, et Leoncio Lope García (*1902), clerc, près de Santander ;

- béatifiée en 2013 :

Franciscaines Missionnaires de la Mère du Divin Pasteur : Juliana González Trujillano (María Asumpta, *1881).

 

 

 

29 OCTOBRE

 

III.

S Félicien, évêque à Carthage et martyr.

S Narcisse, élu, déjà centenaire, évêque à Jérusalem ; on lui adjoignit un coadjuteur, premier cas dans l'histoire, et il mourut à cent-seize ans ; il était d'accord avec Rome sur la date de Pâques ; un jour qu'on manquait d'huile pour la veillée de Pâques, il fit remplir d'eau les lampes à huile, et l'eau se changea en huile.

IV.

S Honoratus, évêque à Verceil ; il connut l'exil comme s. Eusèbe, son maître ; il donna le viatique à s. Ambroise, avant de lui succéder à Milan.

S Zenobius, médecin, prêtre et martyr à Antioche.

S Abraham, ermite à Beth-Kiduna où il convertit les païens.

VI.

S Theudarius, abbé à Vienne, où il avait fondé plusieurs monastères.

S Térence, évêque à Metz.

Ste Ermelinde, vierge flamande, d'une famille qu'on dit ancêtre des Carolingiens.

VII.

S Bond (Baldus), espagnol, instruit dans la Foi par s. Arthème, évêque à Sens ; il serait arrivé là pour mener une vie pénitente, après avoir tué sans le savoir ses propres parents. 

S Colman mac Duach, évêque en Ecosse.

S Ingaud, sourd-muet (près d'Amiens), qui fut guéri avec de l'huile bénite que s. Salve, son maître, lui passa sur le front.

VIII.

S Dodon, disciple de s. Ursmer, abbé près de Cambrai.

IX.

Ste Anne, veuve, qui vécut en moine avec le nom de Euphémien, à Byzance.

XI.

S Etienne, évêque à Caiazzo.

S Ethelnoth, bénédictin, évêque à Cantorbury.

S Béranger, premier abbé à Formbach.

XII.

S Wirnto, successeur de s. Béranger à Formbach.

S Abraham, abbé à Rostov, apôtre dans cette région ; il vécut après le schisme de 1054, mais il est reconnu par l'Eglise romaine.

XIII.

B Pierre de Gubbio, ermite de Saint-Augustin ; après sa mort, on l'entendit de sa tombe alterner le Te Deum  avec les religieux, et on le retrouva à genoux et la bouche ouverte.

XVI.

Bse Lucia Bartolini, veuve ; elle s'était opposée à ce que son mari devînt dominicain, mais refusa de vivre avec lui quand il changea d'avis ; elle fonda alors un monastère pour tertiaires dominicaines, dont elle fut prieure.

XIX.

S Gaetano Errico, prêtre napolitain, fondateur - sur révélation divine - des Missionnaires des Sacrés-Cœurs de Jésus et Marie, béatifié en 2002, canonisé en 2008.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 2001 :

Diocésains : José Ruiz Bruixola (1857-1936), près de Valencia.

- béatifiés en 2013 : 

Lasalliens : Arsenio Merino Miguel (Augusto María, *1884), près de Tarragona ; 

Filles de la Charité : Victoria Arregui Guinea (*1894) et Joaquina Rey Aguirre (*1895), près de Valencia.

 

 

30 OCTOBRE

 

I.

Ste Eutropia, martyre à Alexandrie.

II.

S Marcien, premier évêque à Syracuse, peut-être ordonné par s. Pierre lui-même.

III.

S Sérapion, évêque à Antioche, adversaire du montanisme et du docétisme. 

S Marcel, centurion martyr à Tanger. 

IV.

SS Claudius, Lupercius et Victorius, martyrs à Léon (peut-être fils de s. Marcel, supra).

S Maxime, martyr à Come.

SS Zenobius et Zenobia, martyrs à Egée ; Zenobius était médecin et évêque (le même que la veille ?).

S Lucain, originaire d'Orient, dit-on, baptisé par s. Hilaire et martyr à Loigny.

V.

S Alchas, évêque à Toul.

SS Thalassius et Baius, martyrs à Issoudun.

VI.

S Germain de Capoue, dont s. Benoît fut divinement informé de la mort ; il aurait été légat du pape pour une mission (réussie) de réconciliation entre les Eglises grecque et romaine.

X.

S Herbern, moine et évêque à Tours ; il souffrit de la part des Normands.

XI.

B Nantère, abbé réformateur à Saint-Mihiel. 

XII.

S Gérard, évêque à Potenza ; ayant, entre autres miracles, changé l'eau en vin, il fut canonisé par Calixte II de vive voix.

XIII.

B Bernard de la Tour, prieur à la Grande Chartreuse.

B Liberato de Lauro, franciscain à San Liberato, dont les macérations excessives furent à l'origine de sa dernière maladie.

Bse Benvenuta Bojani, tertiaire dominicaine dans le Frioul, thaumaturge ; son confesseur modéra son zèle pour les mortifications.

XVI.

B John Slade, laïc martyr en Angleterre.

XVII.

B Terentius Albert O'Brien, évêque dominicain écossais, martyr.

XVIII.

B Angelo d'Acri, capucin calabrais : il ne persévéra qu'au troisième essai ; après sa première prédication, désastreuse, le Christ l'encouragea, les foules vinrent l'écouter, et il fit des miracles : aveugle, il put quand même célébrer la messe ou prier l'office.

B Jean Michel Langevin, prêtre martyr à Angers, béatifié en 1984.

XX.

B Olexsiy Zarytskyj (1913-1963), prêtre non marié ukrainien, déporté deux fois au Kazakhstan, martyr béatifié en 2001.

 

 

31 OCTOBRE

 

III.

SS Epimaque et Alexandre, martyrs à Alexandrie, arrosés de chaux vive.

S Quentin, romain venu à Amiens, martyr ; la ville de Saint-Quentin lui doit son nom. 

?

S Erc, irlandais, évêque en Cornouaille.

VII.

S Foillan, irlandais venu à Fosses, martyrisé traitreusement par des brigands ; invoqué pour le beau temps, les moissons, la guérison des maux de tête et des maladies nerveuses.

S Antonin, évêque à Milan.

VIII.

Ste Norburge, vierge à Cologne, dans le monastère fondé par sa tante Plectrude ; elle aurait eu la grâce de mourir avant un mariage qu'elle refusait.

X.

S Arnoul, moine martyr à Novalesa. 

S Wolfgang, évêque à Ratisbonne ; très intelligent, il préféra vivre à l'abbaye de Einsiedeln, puis missionna en Hongrie, avant d'être consacré ; il travailla à la réforme monastique et veilla à la sainteté de son clergé. 

XII.

B Christophe de Romagnola ou de Cahors, franciscain italien, envoyé par s. François fonder des couvents à Gourdon, Martel, Figeac, Mirepoix et Cahors ; mort centenaire.

XV.

B Thomas Bellaci de Florence, devenu franciscain après une jeunesse relâchée, mystique ; il fit partie d'une expédition en Orient et faillit avoir la joie du martyr, mais il fut libéré par la rançon versée à temps par le pape, à son grand désappointement, et mourut presque centenaire.

XVII.

S Dominique Collins, jésuite irlandais martyr.

S Alonso Rodríguez Gómez, coadjuteur jésuite espagnol ; marié, il perdit sa fillette, sa femme, son fils, et sa fortune ; jésuite, il fut envoyé sur l'île de Majorque comme portier, exemplaire par son obéissance et son humilité et favorisé de grâces mystiques.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2013 :

Filles de la Charité : Modesta Moro Briz (*1901), Pilar Isabel Sánchez Suárez (*1906), à Madrid.

B Leon Nowakowski (1913-1939), prêtre polonais fusillé par les nazis, béatifié en 1999.

Bse María Isabel Salvat Romero (María de la Très Pure Marie et de la Croix, 1926-1998), religieuse espagnole des Sœurs de la Compagnie de la Croix, béatifiée en 2010.

 

Partager cette page

Repost0
- dans Martyrologe

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens