Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 23:00

Jaime Pellicer Muñoz

1914-1936

 

Il vit le jour le 10 avril 1914 à Bellreguart (Valencia, Espagne), un des six enfants de Francisco Vicente et Erundina, des parents très chrétiens, et reçut le nom de Jaime au baptême, le 14 avril suivant.

Après l’école du village, il entra au séminaire des Franciscains de Benissa (Alicante).

En 1930, il alla au monastère de Gilet (Valencia), où il reçut l’habit franciscain, et le nom de Alfredo.

Le jeune novice connut un moment de crise. Il faillit quitter. Mais c’est le noviciat lui-même qui fut momentanément interrompu à cause des mouvements républicains de 1931, et les novices furent d’abord envoyés chez eux, puis rappelés un mois plus tard. Alfredo surmonta la tempête, fit son noviciat à Pego (Alicante), et la première profession en septembre 1931.

Il fit ensuite les études de philosophie et une année de théologie à Onteniente.

Ses condisciples le connurent comme un frère joyeux, cordial, optimiste, respectueux de tous, fortement convaincu de sa foi et de sa vocation.

L’année 1936 était pleine de mauvaises nouvelles, mais il y en eut une bonne : la profession solennelle d’Alfredo, qui eut lieu le 5 juillet.

Ensuite, le 21 juillet, toute la communauté reçut l’ordre de se disperser. Alfredo s’en retourna chez ses parents, qui lui proposèrent alors de préparer le Magistère, pour être maître d’école. Mais il n’en était pas question pour ce Religieux franciscain qui se préparait au sacerdoce.

Deux mois passèrent, assez tranquillement. Le 3 octobre, Alfredo pria ses parents de réunir les six frères et sœurs (et les maris de celles-ci) le lendemain dimanche, pour fêter saint François d’Assise.

Précisément on vint l’arrêter peu avant l’heure du repas, le 4 octobre 1936. Un milicien vint demander qui était le curé qui avait chanté la messe. La famille répondit qu’il n’y en avait pas, mais Alfredo se désigna spontanément comme Frère. Conduit au Comité, il refusa franchement les propositions alléchantes qu’on lui fit, s’il acceptait de renier sa foi.

L’après-midi, on l’emmena vers quinze heures - l’heure de la mort du Christ - au lieu-dit La Pedrera, non loin de Gandía, sur la route de Valencia, où il fut fusillé.

Frère Jaime-Alfredo avait vingt-deux ans, et trois mois de profession. Il fut béatifié en 2001.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens