Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 23:00

Clemente Ignacio Delgado

1762-1838

On trouve aussi bien “Clemente Ignacio” que “Ignacio Clemente”.

Clemente était né à Villafeliche (Saragosse) le 23 novembre 1762, jour de la fête de saint Clément, dont il porta le nom. Il était le fils de Francisco Delgado et Teresa Cebriàn-Melùs.

Il entra d'abord chez les Cisterciens, mais se sentit plutôt appelé chez les Dominicains à Calatayud, où il fit profession en 1782.

Il fit les études au collège de Orihuela (Aragon), puis demanda à être aggrégé à la province des Philippines, pour se joindre aux missionnaires.

Il partit donc de Cadix en 1785, fit escale à Manille, où il fut ordonné prêtre l'année suivante, rejoignit Macao en 1788, d'où un bateau l'emmena en Cochinchine, alors qu'il devait partir pour Malaga ; revenu à Macao, il réussit à passer avec d'autres Compagnons au Tonkin, en 1790.

A Trung-linh il apprit la langue et on lui confia le collège et la procure de la mission. Bientôt le pape le nomma évêque coadjuteur et il fut consacré en 1795.

Tout de suite il prit à son tour pour coadjuteur Mgr Henares : c’est qu’à cette date, le pape Pie VI, victime et prisonnier de Bonaparte à Valence, avait confié aux Vicaires apostoliques le soin de choisir eux-mêmes leurs coadjuteurs. Le pape devait d’ailleurs mourir là en 1799.

L’activité et le zèle de Mgr Delgado recevront les éloges de la congrégation romaine De Propaganda Fide.

Lors de la persécution, fin 1837, le gouverneur du Tonkin méridional s’était fait reprocher son manque de zèle dans la poursuite des chrétiens. Pour se disculper, il se lança dans une série d’opérations, mais il ne réussit pas à capturer de prêtres. Il fut déposé et même menacé de subir le même sort réservé aux prêtres. On lui accordait un mois. 

 Mgr Delgado s'était réfugié avec Mgr Henares et le père Ximenes dans la localité de Kien Lao, où un traître les signala. Les deux derniers purent fuir, mais Mgr Delgado fut arrêté : il avait alors soixante-quinze ans (1838). 

On l’enferma dans une cage de bois et il fut conduit sous escorte de quatre-cents soldats à Sanh-Vi-Hoang. Dans ses réponses, il évita de donner des indications précises sur les missionnaires dominicains et les prêtres annamites ; pendant que l’on instruisait son procès, Mgr Henares fut capturé à son tour, condamné à mort et exécuté le 25 juin.

Mgr Delgado fut condamné à mort, en juin 1838. Maltraité, malade, l'évêque fut pris de dysenterie dans sa prison de Nam Định, où il mourut le 12 juillet 1838. On voulut tout de même exécuter le prélat qui avait été condamné à mort, et on s'acharna sur son cadavre, en le décapitant. La tête, jetée au fleuve, fut retrouvée par un pêcheur, quasi miraculeusement.

 

Mgr Clemente Delgado fut béatifié en 1900 et canonisé en 1988.

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens