Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 23:00

 

 

Oswald roi

604-642

 

Le père de notre Oswald, Æthelfrith, était un chef anglo-saxon qui annexa le Deira à son royaume de Bernicie, pour former la Northumbrie. La mère, Acha, était de la famille royale du Deira : les deux époux se marièrent probablement lors de l’annexion du Deira à la Bernicie.

En 616, Æthelfrith mourut lors d’une bataille contre Raedwald, roi d’Est-Anglie. C’est alors un frère d’Acha, Edwin, qui prend le pouvoir en Northumbrie, tandis qu’Oswald fuit vers le nord, avec ses deux frères et sa sœur, dans le royaume irlandais de Dal Riata où ils grandissent.

Mais dans cette contrée irlandaise, ils rencontrent les saints moines de l’île d’Iona, où l’abbé saint Colomba avait fondé un monastère. Oswald reçoit le baptême.

Edwin est tué dans une bataille en 633 ; la Bernicie, à nouveau séparée du Deira, est gouvernée par le frère d’Oswald, Eanfrith, qui est tué à son tour l’année suivante.

C’est alors qu’Oswald se met en marche contre l’envahisseur, Cadwallon, non sans avoir d’abord érigé une croix, devant laquelle lui et toute son armée prièrent avant de partir à l’assaut de l’ennemi.

D’après Adomnan d’Iona, Oswald aurait alors eu une vision de saint Colomba qui lui aurait dit : Sois fort et courageux ; vois-tu, je serai avec toi… le Seigneur m’a promis que ton ennemi Catlon {Cadwallon} sera livré entre tes mains, qu’ensuite tu reviendras triomphalement et que ton règne sera heureux. (1) 

Oswald rapporta cette vision à son conseil et tous promirent de se faire baptiser après la bataille : Cadwallon fut en effet battu et tué, alors que son armée était bien plus forte. 

Après cette victoire d’Heavenfield (près d’Hexham), Oswald réunifia la Northumbrie et régna à partir de 634. 

Saint Bède affirme qu’Oswald mit sous sa domination toutes les nations et provinces britanniques, mais parle aussi plus tard d’une coalition anglo-saxonne contre Oswald, peut-être avec son propre frère, Oswiu, qui dominait les Écossais et les Picts. La Mercie aussi ne se soumit pas véritablement : si Oswald dominait le petit royaume de Lindsey, plus tard les moines d’un monastère local firent des difficultés à accepter les ossements d’un “roi étranger”.

Oswald épousa Kineburga, la fille du roi des Saxons de l’ouest, Cynegils. Kineburga accepta de recevoir la baptême, ainsi que son frère.

Un fils d’Oswald, Æthelwald, régna sur le Deira en 651, ce qui laisse supposer que ce fils provenait d’une union précédente, d’avant le baptême d’Oswald.

Roi chrétien convaincu, Oswald fit appel à un évêque irlandais pour accélérer la conversion de ses sujets : ce fut d’abord Coorman, bientôt remplacé par Aidan ; ce dernier ne connaissait pas l’anglais, et Oswald traduisit les prédications d’Aidan, car il avait appris l’irlandais lors de son exil. Oswald donna à Aidan toute l’île de Lindisfarne.

Un jour qu’il mangeait avec Aidan, il apprit que des pauvres demandaient l’aumône, et leur fit donner son repas. Aidan alors saisit la main droite d’Oswald en lui disant : Puisse cette main ne jamais périr. Tant il est vrai que le bras et la main d’Oswald restèrent inaltérés, toujours d’après saint Bède.

Un conflit avec la Mercie engendra une bataille à Maserfield (peut-être l’actuelle Oswestry), le 5 août 642. Oswald y fut tué, son corps démembré, sa tête et ses membres placés sur des piques. En mourant, Oswald priait pour l’âme de ses soldats.

Oswald avait trente-huit ans, il avait régné huit ans.

Saint Bède raconte qu’Oswiu, le frère d’Oswald, aurait retrouvé les restes de son frère l’année suivante. D’abord conservées à Lindsey, ces cendres furent transférées à Gloucester (909). Le chef d’Oswald est à la cathédrale de Durham, où l’on mit aussi les restes de saint Cuthbert.

Dans les Côtes d’Armor, une paroisse porte le nom de saint Oswald.

Certains ont donné Oswald comme martyr, ainsi le Martyrologe qui mentionne saint Oswald comme martyr, illustre dans l’art militaire mais plus encore ami de la paix, qui développa la foi chrétienne dans son pays et mourut au combat contre des païens ennemis du Christ.

 

 

1 “Be strong and of a good courage ; behold, I shall be with thee, (…) March out this following night from your camp to battle, for on this occasion the Lord has granted to me that your foes shall be put to flight, that your enemy Catlon shall be delivered into your hands, and that after the battle you shall return in triumph, and have a happy reign.”

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens