Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

JUIN

 

01 JUIN

 

I.

 

S Mémoire, un des Saints Innocents, vénéré à Périgueux.

 

II.

 

S Iustinus, philosophe palestinien converti à la vue du courage des martyrs, auteur de deux Apologies et du Dialogue avec Tryphon, dénoncé, torturé et décapité ; avec lui, d’autres martyrs : Chariton, Charitus, Evelpistus, Ierax, Pœon et Liberianus.

 

III.

 

Ss Ammon, Zeno, Ptolemæus, Ingenis et Theophilus, martyrs en Alexandrie ; Theophilus était un vieillard, les autres des soldats ; ils encourageaient un chrétien qui semblait prêt à apostasier.

S Thespèse, martyr en Cappadoce.

S Ischyrion, officier militaire martyr à Assyout, avec cinq autres soldats.

S Firmus, martyr à qui on sectionna les nerfs avant de le décapiter (lieu inconnu).

Ss Félin et Gratinien, soldats martyrs à Pérouse.

S Proculus, martyr à Bologne.

 

IV.

 

S Jouin, fondateur du monastère de Ension, qui ensuite prit son nom (V.?).

 

?

 

S Révérien, évêque à Autun et martyr.

S Clair, apôtre de l’Aquitaine et martyr.

S Rogat, martyr en Afrique.

 

V.

 

S Fortunatus, prêtre près de Montefalco, dont il est patron.

S Caprasius, solitaire en Provence, maître spirituel des frères Venantius et Honoratus de Lérins.

S Florus, premier évêque à Lodève et à l’origine de la ville de Saint-Flour.

S Claude, évêque à Vienne.

S Mion, ermite près de Thiers.

S Renan (Ronan), évêque irlandais, ermite en Bretagne.

 

VII.

 

S Porchaire, troisième abbé à Saint-Hilaire de Poitiers.

 

IX.

 

S Wigstan, prince anglais, traitreusement assassiné par son parrain.

 

XI.

 

S Symeon, grec de Syracuse, ermite et reclus ; il habita en Terre Sainte, au Sinaï, arriva en France et mourut à Trèves.

S Iñigo, abbé à Oña en Espagne, pleuré à sa mort même par les Arabes et les Juifs.

 

XII.

 

S Teobaldo Roggeri, artisan à Alba, patron des savetiers et des portefaix.

 

XIV.

 

B Giovanni Pelingotto, tertiaire franciscain à Urbino.

 

XVI.

 

B John Storey, juriste anglais, martyrisé à Tyburn.

 

XVII.

 

Bx Alfonso Navarrete Benito, dominicain, Hernando de Saint-Joseph de Ayala, augustin, prêtres espagnols et Leo Tanaka, tertiaire jésuite, martyrs décapités à Nagasaki.

 

XVIII.

 

B Jean-Baptiste Vernoy de Montjournal, chanoine à Moulins, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

 

XIX.

 

S Giuse Phạm Quang Túc, jeune paysan tonkinois, martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

 

XX.

 

B Giovanni Battista Scalabrini (1839-1905), évêque à Piacenza, fondateur des Missionnaires de Saint-Charles-Borromée, pour les émigrés en Amérique, béatifié en 1997.

S Annibale Maria Di Francia (1851-1927), prêtre à Messine, initiateur de la congrégation des Rogationnistes du Cœur de Jésus, pour l’apostolat de la jeunesse et les vocations ;  il fit connaître ste Veronica Giuliani et surtout protégea Mélanie Calvat ; béatifié en 1990, canonisé en 2004.

 

02 JUIN

 

II.

 

Ss Pothin, évêque martyr à Lyon, avec quarante-six Compagnons : Vetius Epagatus, Macarius, Asclibiades, Silvius, Primus, Ulpius, Vitalis, Comminus, October, Philomenus, Geminus, Attale de Pergame, Sanctus (diacre), Alexandre (médecin phrygien), Maturus (néophyte), Ponticus (garçon de quinze ans), Iustus, Aristeus, Cornelius, Zosimus, Titus, Iulius, Zoticus, Apollonius, Geminianus ; deux Iulia, Albina, Grata, deux Æmilia, Potamia, deux Pompeia, Rodana, Biblis, Quarta, Materna, Helpis, Blandine, Ausona, Iamnica, Domna, Iusta, Trophima, Antonia, martyrs ; Pothin avait plus de quatre-vingt dix ans ; Blandine, une jeune esclave, exhortait les autres à tenir bon, après qu’une dizaine eut apostasié.

 

IV.

 

S Erasme, évêque en Syrie, réfugié et martyrisé à Formia, enterré à Gaeta, dont il est le patron ; il est un des quatorze Saints Auxiliateurs.

Ss Marcellin et Pierre, un prêtre et un exorciste, martyrs romains décapités, nommés au Canon romain de la messe.

 

VII.

 

S Eugène I, pape (654-657), adversaire du monothélisme.

S Adalgise (Algise), prêtre irlandais apôtre de la Picardie ; le lieu de son tombeau est devenu Saint-Algis.

 

VIII.

 

Ste Mondane, mère de s.Sardot (évêque à Limoges, cf. 4 mai).

 

IX.

 

S Nikephoros, laïque promu évêque à Constantinople pour sa science et sa sainteté, exilé quatorze ans à cause de l’iconoclasme.

 

XI.

S Etienne de Suède, évêque missionnaire, apôtre de la Suède, martyr à Norrala.

S Nikolaos le Pèlerin, un grec venu dans les Pouilles ; il criait partout : Kurie, eleison.

S Guido, évêque à Acqui Terme.

 

XIII.

 

S Sadoc, dominicain envoyé par s.Dominique en Hongrie puis en Pologne, égorgé avec ses confrères à Sandomir par les Tartares ; la veille au soir, le lecteur du martyrologe lut des mots écrits en lettres d’or : A Sandomir, la passion de quarante-neuf martyrs ;  ils chantèrent jusqu’au dernier souffle le Salve Regina.

 

XIX.

 

S Đaminh Ninh, martyr tonkinois laïc, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

 

XX.

 

B Joseph Thạo Tiến (1918-1954), prêtre laotien, martyr, béatifié en 2016.

 

03 JUIN

 

III. 

 

S Cecilius, prêtre de Carthage qui convertit s.Cyprien.

 

IV.

 

S Hilarius, évêque à Carcassonne.

 

VI.

 

Ste Clotilde, épouse de Clovis ; elle souffrit plus de ses enfants que de son mari ; elle est fêtée en France le 4 juin.

Ss Lifard (Liéfard) et Urbice, abbés à Meung-sur-Loire.

 

?

 

Ss Lucillien et quatre enfants, Claude, Hypace, Paul, Denis, ainsi que ste Paule, martyrs à Constantinople.

Ste Oliva, vierge à Anagni.

 

VII.

 

S Coemgen, abbé à Glendalough, mort à cent-vingt ans, un des patrons de Dublin.

S Genès, évêque à Clermont.

 

IX.

 

S Isaac, jeune moine martyr à Cordoue, accroché à un pieu la tête en bas.

 

XI.

 

S Davin, pèlerin arménien mort à Lucques.

 

XII.

 

S Morand, moine alsacien de Cluny, envoyé à Altkirch où il est patron des vignerons ; la maison Habsburg le vénère particulièrement depuis qu’elle a obtenu une de ses reliques.

 

XIII.

 

B Andrea Caccioli, franciscain à Spello ; il vit un jour l’Enfant-Jésus, le laissa pour aller à l’office et le retrouva ensuite : l’Enfant-Jésus le félicita pour son obéissance.

S Cono, moine à Sainte-Marie de Cadossa, très vite consommé en sainteté.

 

XVI.

 

B Francis Ingleby, prêtre anglais, martyrisé à York.

S Juan Grande Román el Pecador, espagnol, des Frères Hospitaliers de Saint-Jean-de Dieu, très actif, mystique, canonisé en 1996.

 

XVIII.

 

B Charles-René Collas du Bignon, sulpicien, supérieur du petit séminaire à Bourges, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

 

XIX.

 

S Phaolô Vũ Văn Dương (Đống), père de famille tonkinois, martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Ss Achileo Kiwanuka, Adolofu Mukasa Ludigo, Ambrosio Kibuka, Anatoli Kiriggwajjo, Bruno Serunkuma, Gyavira Musoke, Karoli Lwanga, Kizito (le plus jeune, quatorze ans), Lukka Banabakintu, Mbaga Tuzinde, Mugagga Lubowa, Mukasa Kiriwawanvou, Yakobo Buzabaliawo, jeunes garçons de l’Ouganda (entre quatorze et trente ans), martyrisés pour avoir résisté aux instincts dépravés du roi ; Karoli, brûlé à petit feu avec les autres, est le patron de toute la jeunesse africaine. Dix autres martyrs, plus âgés, sont aussi mentionnés à d’autres dates.

 

XX.

 

B Giuseppe Oddi (Diego de Vallinfreda, 1839-1919), franciscain romain, thaumaturge, béatifié en 1999.

S Jean XXIII (1881-1963), pape (1958-1963), béatifié en 2000 et canonisé en 2014 ; il est fêté le 11 octobre, jour où il inaugura le Concile Vatican II.

 

04 JUIN

 

I.

 

S Clatæus, premier évêque à Brescia et martyr.

 

IV.

 

S Quirinus, évêque à Sisak et martyr.

 

?

 

Ste Saturnine, vierge de Germanie réfugiée près d’Arras pour échapper au mariage, mais retrouvée et assassinée par son prétendant.

S Metrophanios, évêque à Constantinople, après son frère et leur père.

S Optatus, évêque à Milève, précurseur de s.Augustin dans la lutte contre les donatistes.

 

V.

 

S Ninnoc, abbé (ou abbesse) en Bretagne.

 

VI.

 

S Petroc, gallois venu en Cornouaille, où il fonda un monastère ; il est un des patrons de Cornouaille.

 

VIII.

 

S Gualtiero, abbé à Servigliano.

 

X.

 

S Adegrin, originaire d’Anjou, anachorète à Baume puis à Cluny.

 

XI.

 

Ss Nicoló et Trano, ermites en Sardaigne.

 

XV.

 

B Pacifico Ramati de Cerano, franciscain.

 

XVII.

 

S Ascanio (Francesco) Caracciolo, fondateur d’une famille religieuse à Naples, très dévot de l’Eucharistie.

 

XX.

 

S Filippo Smaldone (1848-1923), napolitain qui consacra bonne partie de son activité aux enfants sourds-muets (congrégation des Salésiennes des Sacrés-Cœurs) ; il fonda aussi la Ligue eucharistique des prêtres adorateurs et des Dames adoratrices ; béatifié en 1996, canonisé en 2006.

B Antoni Zawistowski (1882-1942), prêtre polonais martyr à Dachau, béatifié en 1999.

Bx José María Gran Cirera (*1945), prêtre espagnol des Missionnaires du Sacré-Cœur, et son sacristain Domingo del Barrio Batz (*1951), martyrs assassinés en 1980 au Guatemala, béatifiés en 2021.

 

 

 

05 JUIN

 

III.

 

Ss Marcianus, Nicandrus, Apollonius et d’autres, martyrs en Egypte.

Ss Florent, Julien, Cyriaque, Marcellin et Faustin, martyrs à Pérouse.

 

?

 

Stes Zénaïde, Cyrie, Valérie, Marcia, vierges martyres à Césarée de Palestine.

 

IV.

 

S Dorotheos, évêque à Tyr, exilé à Odyssopolis ; il aurait retrouvé son siège après avoir participé au Concile de Nicée, et aurait été martyrisé à cent-sept ans.

S Dorotheos le Thébain, anachorète en Egypte ; invité à ménager son corps, il dit : “Il voulait me détruire. Je suis résolu à le détruire.”

S Illidius, évêque à Clermont ; il guérit la fille de l'empereur Maxime.

 

VI.

 

S Dorotheos l’Archimandrite, abbé près de Gaza.

S Eutychius, évêque à Côme.

 

VIII.

 

S Genès, comte d’Auvergne ; il refusa l’épiscopat et aida l’évêque (Prix) à fonder une abbaye à Chamalières.

S Austrebert, évêque à Vienne.

Ss Boniface (Winfrid, Winfrith), oblat bénédictin à Exeter, apôtre de la Germanie, évêque à Mayence, martyrisé en Frise avec d’autres compagnons : l’évêque Eoban, Adelar, les prêtres Wintrung et Walther, les diacres Hamund, Sevibald et Bosa, les moines Wacar, Gundaecar, Illehere et Hattovulf.

 

IX.

 

B Sanche, originaire d’Albi, emmené captif en Espagne et martyrisé à Cordoue.

 

XI.

 

B Meinwerk, évêque à Paderborn, très estimé des empereurs, prélat de haute valeur morale et intellectuelle.

S Dorothée le Jeune, parti au monastère à douze ans, à Amise, pour éviter le mariage ; prêtre, il célébra tous les jours et mourut après soixante-deux ans de sacerdoce.

 

XII.

 

S Pietro Spanò, ermite à Ciano.

 

XIII.

 

S Franco, bénédictin à Colimento, puis ermite.

 

XV.

 

S Fernando du Portugal, prince royal dont la mère refusa d’avorter malgré les conseils de son entourage ; par humilité, il refusa le titre de Grand Maître des Chevaliers d’Aviz et celui de Cardinal ; parti en expédition contre les Maures d’Afrique du Nord, fait prisonnier, il eut des visites d’amis, et de la Sainte Vierge, de s. Michel et de s.Jean ; à sa mort, il fut suspendu par les pieds aux remparts.

 

XVII.

 

B Adam Arakawa, catéchiste, laïc japonais martyr, béatifié en 2008.

 

XIX.

 

Ss Luca Vŭ Bá Loan, prêtre, Đaminh Toai et Đaminh Huyện, pères de famille, martyrs tonkinois, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

 

XX.

 

Bse Łucja Szewczyk (Maƚgorzata, 1828-1905), fondatrice polonaise des Filles de la Bienheureuse Vierge Marie des Douleurs (Serafitki), béatifiée en 2013.

 

06 JUIN

 

?

 

Ss Artemius et Candida avec leur fille Paulina (?), martyrs romains.

 

IV.

 

S Bessarion, anachorète égyptien, à la touchante générosité.

 

V.

 

S Ceratius, évêque à Grenoble, et peut-être à Eauze, après avoir fui devant une invasion burgonde.

 

VI.

 

S Eustorgio II, évêque à Milan.

S Iarlathus, évêque en Irlande.

S Gudwal (Gurval), moine et peut-être évêque en Bretagne.

S Avit, soldat Wisigoth fait prisonnier à la bataille de Vouillé, ermite à Mauroy puis à Ruffec.

 

VII.

 

S Claude, abbé dans le Jura puis évêque à Besançon (ou l’inverse).

 

IX.

 

S Agobard, évêque à Lyon, adversaire de l’erreur adoptianiste, du “jugement de Dieu” (par le feu) et des superstitions.

S Alessandro, évêque à Fiesole, assassiné par les propriétaires des terrains d’Eglise qu’il avait récupérés.

S Hilarion, higoumène à Constantinople, persécuté et exilé pour le culte des Saintes Images.

 

XI.

 

S Colman, évêque aux îles Orcades.

 

XII.

 

S Norbert, fondateur à Prémontré d’une communauté de chanoines réguliers placés sous la Règle de s.Augustin, évêque à Magdebourg.

 

B Falcone, abbé à La Cava.

 

S Gilbert, chevalier qui, frappé par l’échec de la seconde croisade, fonda un monastère Prémontré à Neuffontaines dont il devint abbé et près duquel il construisit aussi un hôpital.

 

XIII.

 

B Gerardo de’ Tintori, laïc de Monza qui y fonda un hôpital où il travaillait lui-même et y opérant aussi des miracles.

 

XIV.

 

S Bertrand de Saint-Geniès, évêque à Aquilée, actif pour le procès de canonisation de s.Thomas d’Aquin, assassiné par un ennemi ; on l’invoqua pour des réconciliations.

 

XVI.

 

B Aurelio (Lorenzo) de Masculis de Villamagna, franciscain des Abruzzes, fameux pour ses prédictions.

 

B William Greenwood, chartreux à Londres, martyr.

 

XIX.

 

S Marcellin Joseph Benoît Champagnat, benjamin de dix enfants, fondateur des Petits Frères de Marie (Frères Maristes), pour l’éducation des jeunes gens, canonisé en 1999 ; sa devise était “Tout à Jésus par Marie, tout à Marie pour Jésus”.

 

Ss Phêrô Đinh Vǎn Dũng, Phêrô Đinh Vǎn Thuàn, Vinh-Sơn Dương, pêcheurs ou paysans tonkinois, martyrs canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

 

XX.

 

S Ráfael Guízar Valencia (1878-1938), évêque mexiquain à Veracruz, trois fois exilé à cause de la persécution, grand propagateur de la dévotion au Sacré-Cœur, béatifié en 1995, canonisé en 2006.

 

B Józef Wojciech Guz (Innocenty, 1890-1940), franciscain polonais martyr à Sachsenhausen, béatifié en 1999.

 

Bse Teresina Elsa Mainetti (Maria Laura, 1939-2000), italienne des Filles de la Croix, assassinée dans un rite satanique,  béatifiée en 2021.

 

 

07 JUIN

 

?

 

S Lycarion, martyr à Tanis, crucifié avec ses deux sœurs.

 

V.

 

S Marcellin, évêque à Monistrol d’Allier (VI.?).

 

VI.

 

S Colmán, écossais, abbé et évêque à Dromore.

 

VII.

 

S Wulphy (Vulflagius), laïc à Rue et père de trois filles, obligé d’accepter d’y devenir le curé, son épouse devenant comme une sœur ; mais, étant retourné à son épouse, il s’imposa de vivre en ermite, tandis que ses filles émirent le vœu de chasteté perpétuelle.

S Mériadec, gallois (?), évêque itinérant en Bretagne, parfois dédoublé avec un autre saint du même nom, de même qualité, du XIIIe s.

 

IX.

 

Ss Pedro, Walabonso, Sabiniano, Wistremundo, Habencio, Jeremías, moines martyrs à Cordoue.

S Déocare, abbé à Herrieden, un des missi dominici  de Charlemagne.

 

XI.

 

S Gotescale (Gottschalk), slave du peuple Wende, apôtre dans sa région et martyr ; il ne faut pas le confondre avec un homonyme hérétique du IXe s.

 

XII.

 

S Robert, abbé cistercien à Newminster, abbaye qui eut à son tour trois filiales.

 

XVII.

 

Bse Ana García Manzanas (Ana de Saint-Barthélemy), bergère espagnole, mystique, carmélite confidente de ste Thérèse d’Ávila, une des seize qui vint implanter la réforme en France, morte à Anvers.

 

XIX.

 

B Antonio Maria Gianelli, évêque à Bobbio, fondateur des Missionnaires de Saint-Alphonse-de-Liguori, et des Sœurs de Santa-Maria-dell'Orto, pour l'éducation des filles et le soin des malades.

Bse Sophie-Thérèse de Soubiran La Louvière (Marie-Thérèse), de Castelnaudary, fondatrice de la Société de Marie-Auxiliatrice, pour les jeunes citadines pauvres et les grands malades ; supplantée et même renvoyée par une intrigante, elle fut quand même réhabilitée un an après sa mort.

 

08 JUIN

 

I.

 

S Maximin, un des compagnons présumés de ste Marie-Madeleine lors de sa venue en Provence, supposé être le premier évêque à Aix.

 

?

 

Ste Calliope, martyre.

 

IV.

 

Ste Syre, aveugle guérie au tombeau de s.Sabinien à Troyes (V.?).

 

VI.

S Médard, évêque à Saint-Quentin puis à Noyon, thaumaturge ; il envoya ste Radegonde fonder le monastère de Sainte-Croix à Poitiers.

S Godard, évêque à Rouen, frère (mais pas jumeau) de s.Médard.

S Héracle, évêque à Sens ; il aurait assisté au baptême de Clovis.

S Fortunatus, évêque à Fano.

 

VII.

 

S Mary (Marius), ermite en Auvergne, qu’on donne parfois comme compagnon de s.Austremoine (I.).

S Chlodulf, fils de l’évêque Saint Arnoul (ancêtre de Charlemagne), évêque à Metz pendant quarante ans.

Ste Eustadiole, mère et veuve à vingt ans, fondatrice et abbesse d’un monastère à Bourges, où elle mourut plus que nonagénaire.

 

IX.

 

S Naucrace, abbé au monastère de Stoudion, à la fin de l’iconoclasme.

 

XII.

 

S William FitzHerbert, évêque à York, momentanément déposé par erreur.

 

XVI.

 

B John Davy, diacre chartreux à Londres, martyr.

 

XIX.

 

S Jacques Berthieu, jésuite français, martyr à Madagascar, canonisé en 2012.

Bse Maria du Divin Cœur Droste zu Vischering, religieuse allemande du Bon Pasteur, supérieure à Porto, propagatrice de la dévotion au Sacré-Cœur.

 

XX.

 

Ste Mariam Thresia Chiramel Mankidiyan (1873-1926), vierge indienne, fondatrice des Sœurs de la Sainte-Famille, béatifiée en 2000, canonisée en 2019.

B István Sándor (1914-1953), coadjuteur salésien hongrois, martyr par pendaison, béatifié en 2013.

B Giovanni Medda (Nicola da Gesturi, 1882-1958), humble capucin sarde, thaumaturge béatifié en 1999.

 

09 JUIN

 

III.

 

Ss Primus et Felicianus, martyrs romains à Mentana.

S Diomedes, médecin martyr à Nicée.

S Vincentius, diacre et martyr à Agen.

 

IV.

 

S Julien, moine à Edesse, peut-être le même que celui du 17 janvier.

S Ephrem, de Syrie (d'où son nom de "Syrien”), surnommé "la lyre du Saint-Esprit" pour ses nombreux ouvrages, diacre ; chantre incomparable de la maternité virginale de Marie ; son influence sur la liturgie byzantine et syriaque fut très grande.

Ste Triaise (Trojécie), vierge près de Poitiers.

 

VI.

 

S Maximianus, bénédictin de Saint-André à Rome, évêque à Syracuse.

S Columba, irlandais, fondateur et abbé du monastère de Iona en Ecosse.

 

XII.

 

S Richard, anglais d’origine, premier évêque à Andria dont il est patron.

 

XVI.

 

B Robert Salt, chartreux martyr à Londres, emprisonné et mort de faim.

S José de Anchieta, missionnaire espagnol chez les Indiens du Brésil, qu’il défendit ardemment, béatifié en 1980, canonisé en 2014.

 

XVIII.

 

B Joseph Imbert, jésuite, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

 

XIX.

 

Bse Anna Maria Giannetti Taigi, romaine, épouse durement traitée et mère de sept enfants, mystique.

 

XX.

 

B Luigi Boccardo (1861-1936), du diocèse de Turin, vicaire de son propre frère (B Giovanni Maria Boccardo, cf. 30 décembre), zélé pour la formation des jeunes prêtres, l’organisation des Pauvres Filles de s.Gaetan (fondées par son frère) et l’aide aux aveugles, béatifié en 2007.

B Luciano Verdejo Acuña (1885-1938), père de famille espagnol, martyrisé près de Grenade, béatifié en 2017.

 

 

10 JUIN

 

II.

 

S Gétulus, martyr romain, père de sept enfants.

 

IV.

 

S Timothée, évêque et martyr à Pruse.

S Astère, évêque à Petra, exilé en Afrique par la faction des ariens.

 

V.

 

S Censurius, évêque à Auxerre.

 

VI.

 

S Maurin, abbé près de Cologne et martyr ; on obtint la pluie par son intercession, d’où son surnom de “saint Pluvieux” (VII.?).

 

?

 

S Crispule, martyr (en Espagne ou à Nicomédie).

 

VII.

 

S Landry, évêque à Paris, fondateur du premier hôpital parisien, l'Hôtel-Dieu.

S Ithamar, évêque à Rochester, premier évêque de souche anglo-saxonne en Angleterre.

 

VIII.

 

S Evremond, né à Bayeux, fondateur, en accord avec son épouse, de monastères dont celui de Fontenay-Louvet où il devint abbé.

 

IX.

 

Bse Olive, vierge à Palerme, ravie à Tunis par les Sarrasins et là torturée à mort ; patronne secondaire de Palerme, elle est aussi tenue en vénération à Carthage par les musulmans.

 

XII.

 

S Bogomile, évêque à Gnesen après son oncle ; son nom signifie "ami de Dieu" ; il finit sa vie chez les Camaldules.

 

XIII.

 

Bse Diana de Andalò, dominicaine à Bologne.

 

XIV.

 

B Arrigo de Bolzano, saint bûcheron qui donnait son temps libre à Dieu et à la pénitence, et son argent aux pauvres.

 

XV.

 

B Giovanni Dominici, dominicain florentin, légèrement bègue et devenu excellent orateur, cardinal, légat en Bohême et en Hongrie pour contrer l’hérésie hussite.

 

XVI.

 

Bx Thomas Green et Walter Pierson, chartreux anglais, martyrs à Londres.

 

XX.

 

B Edward Joannes Maria Poppe (1890-1924), prêtre belge, apôtre d’une campagne d’évangélisation fondée sur l’Eucharistie, béatifié en 1999.

B José Manuel Claramonte Agut (1892-1938), prêtre espagnol des Prêtres Ouvriers Diocésains, martyr, béatifié en 2013.

B Josef Kugler (Eustachius, 1867-1946), des Frères Hospitaliers de Saint-Jean-de-Dieu, à Regensburg, béatifié en 2009.

 

11 JUIN

 

I.

 

S Barnabé, chypriote, lapidé à Chypre ; en 488 on découvrit son corps et, sur sa poitrine, l'Evangile de s.Matthieu en grec ; il a le titre d'apôtre et est nommé au Canon Romain.

 

IV.

 

S Maximus, évêque à Naples et “martyr” pour être mort exilé par les ariens.

 

IX.

 

S Rembert, évêque à Hamburg et Brême après son maître s.Oscar.

 

XI.

 

S Bardo, abbé à Werden-sur-Ruhr et Hersfeld, évêque à Mayence, chancelier d’empire et légat papal.

 

XIII.

 

Ste Alice, mystique cistercienne à la Cambre et lépreuse.

S Parisius, camaldule à Trévise, auteur de quelques miracles et prophéties, mort à cent-sept ans.

Bse Yolanda, fille du roi de Hongrie, nièce de ste Elisabeth, épouse de Bolesłas, tertiaire franciscaine et, à la fin, abbesse des clarisses à Gnesen.

 

XV.

 

B Stefano Bandelli, dominicain à Plaisance, actif en Ligurie et en Piémont, mort à Saluzzo, qu’il protégea par une apparition après sa mort.

S Juan González de Castrillo de Sahagun, augustin espagnol, qui ne pouvait dire la messe en moins de deux heures parce qu’il voyait le Christ en gloire ; patron de Salamanque (qu’il avait pacifiée) et du Pérou.

 

XIX.

 

Ste María Rosa Francisca Molas y Vallvé, espagnole, fondatrice des Sœurs de Notre-Dame de la Consolation, canonisée en 1988.

Ste Paola Frassinetti, de Gênes, fondatrice de l’Institut de Sainte-Dorothée, pour l’éducation des filles, canonisée en 1984.

 

XX.

 

Bse Maria Schininá (du Sacré Cœur de Jésus, 1844-1910), sicilienne, fondatrice des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, pour les orphelines, les personnes âgées, les malades et les détenus, béatifiée en 1990.

B Shoukrallah Maloyan (Ignatios, 1869-1915), turc, évêque à Mardine et martyr, béatifié en 2001.

 

B Yūsuf Habīb Melkī (Léonard de Baabdāt, 1881-1915), prêtre capucin libanais, martyr, béatifié en 2021.

 

 

12 JUIN

 

?

 

S Basilides, martyr romain.

 

IV.

 

S Olympe, évêque en Thrace, exilé par les ariens.

S Amphion, évêque à Epiphanie, cité comme “sûr” par s.Athanase.

 

V.

 

S Onuphre, ermite en Egypte, “découvert” par s.Paphnuce juste la veille de sa mort.

S Ternan, évêque en Ecosse (VI.?).

 

VIII.

 

S Pierre du Mont Athos, ermite.

 

IX.

 

S Léon III, pape (795-816) : à l'instigation de Charlemagne, il établit les bases d'une collaboration de type nouveau : à l'Église le pouvoir spirituel, aux princes le pouvoir temporel avec mission de protéger l'Église ; à Noël 800, il couronna Charlemagne empereur d'Occident.

S Odulf, prêtre à Oirschot puis Utrecht, missionnaire chez les Frisons.

 

XI.

 

S Eskill, anglais, apôtre de la Suède, évêque dans le sud-ouest de Stockholm et martyr.

 

XIII.

 

B Guido de Cortone, devenu franciscain après avoir hébergé s.François d’Assise.

S Placido, ermite italien qui eut du mal à rester isolé ; finalement il fut abbé d’un petit monastère cistercien à Ocre.

 

XVIII.

 

Bse Lucrezia Elena (Florida) Cevoli, de Pise, clarisse et disciple de ste Veronica Giuliani, béatifiée en 1993.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

 

XIX.

 

Ss Nicôla Bùi Đức Thể et Augustinô Phan Viết Huy, soldats tonkinois martyrs, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre ; contraints de marcher sur la croix, ils écrivirent leur profession de foi à l’empereur.

S Gaspare Bertoni, prêtre de Vérone, fondateur de la Congrégation des Saints Stigmates de Notre Seigneur Jésus Christ, notamment pour la formation des jeunes ; canonisé en 1989.

B Lorenzo Salvi (Lorenzo-Maria de saint-François-Xavier), passioniste italien, apôtre de la dévotion à l’Enfant Jésus, béatifié en 1989.

Bse Mercedes Molina Ayala (Mercedes de Jésus), religieuse en Equateur où elle s’occupa d’orphelins, d’enfants abandonnés et des Indiens Jibaros, fondatrice des Sœurs Marianites, au service des plus déshérités, béatifiée en 1985.

 

XX.

 

Bse Maria Barba (Maria Candida de l’Eucharistie, 1884-1949), carmélite à Ragusa, béatifiée en 2004.

 

 

13 JUIN

 

I.

 

Ste Felicula, martyre romaine.

 

IV.

 

S Achillas, patriarche en Alexandrie ; il ordonna prêtre Arius, quand ce dernier dissimulait sa doctrine.

Ste Aquiline, martyre de douze ans à Byblos.

S Triphyllius, évêque à Nicosie, fidèle défenseur de la doctrine nicéenne et auteur d’un commentaire au Cantique des cantiques.

 

V.

 

S Agrice, évêque à Sens.

 

VI.

 

S Prisque, évêque à Lyon (mais peu estimé de s.Grégoire de Tours).

S Ceteo (ou Peregrinus), évêque à Amiterno, précipité par les ariens dans la rivière avec une pierre au cou.

 

VII.

 

S Eulogios, évêque en Alexandrie, adversaire des novatiens et des monophysites.

S Ragnebert, de haute famille de Bourgogne ; calomnié, exilé, rejoint dans le Bugey où il s’était réfugié, et assassiné.

S Psalmodius, ermite irlandais dans le Limousin.

 

VIII.

 

S Aventinus, ermite en Haute-Garonne, en bonne entente avec les ours ; des arabes l’assassinèrent ; son corps fut signalé par un taureau.

 

?

 

Ss Fortunat et Lucien, martyrs en Afrique.

 

IX.

 

S Fandila, moine espagnol à Taban ; son zèle le fit aller prêcher l’évangile au juge musulman de Cordoue, ce qui faillit provoquer une véritable persécution, mais il fut d’abord seul décapité.

 

XII.

 

B Gérard, frère de s.Bernard et son bras droit à Clairvaux.

 

XIII.

 

S Antonio de Padoue, portugais baptisé "Fernando", franciscain et remarquable prédicateur, canonisé un an après sa mort (comme il l’avait prédit), Docteur de l'Église ; c'est le Portugal qui propagea sa dévotion partout où allaient ses navires : marins, naufragés, prisonniers. "Saint Antoine de Padoue, rendez ce qui n'est pas à vous !" : même s.François de Sales constatait son efficacité.

 

XX.

 

Bse Marianna Biernacka (1888-1943), mère de famille, qui s'offrit à la place de sa bru enceinte de huit mois, et fut assassinée par les nazis à Naumowicze ; béatifiée en 1999.

 

14 JUIN

 

-IX.

 

S Élisée, prophète, à la tombe duquel frémissent les démons ; son nom signifie “Dieu est salut”.

 

IV.

 

S Protus, martyr à Aquilée.

Ss Valerius et Rufinus, martyrs noyés dans la Vesle près de Soissons.

S Fortunatus, évêque à Naples.

 

V.

 

S Dogmaël, gallois ; il prenait des bains d’eau glacée pour vaincre son corps (VI.?).

 

VII.

 

S Nonnus (Nennus, Nem, Néhémie), abbé à Killiany.

S Ætherius, évêque à Vienne.

 

IX.

 

S Méthode le Confesseur, sicilien, fervent adversaire des iconoclastes ; patriarche de Constantinople, il institua la fête de l'orthodoxie, en l'honneur des icônes, toujours célébrée aujourd'hui dans les Églises d'Orient.

Ss Anastasio, Félix et Digna, tous trois décapités et pendus à Cordoue, suite à l’exécution de s. Fandila, la veille ; la jeune moniale Digna se faisait appeler “Indigna”.

 

XI.

 

B Richard de Saint-Vanne, abbé bénédictin à Saint-Vanne, ancien élève de Gerbert (le futur pape Sylvestre II) à Reims.

S Elgar, irlandais, ermite après des années de captivité.

 

XIX.

 

Bse Francisca de Paula de Jésus ("Nhá Chica», c’est-à-dire Tante Françoise), laïque brésilienne qui consacra sa vie aux autres, béatifiée en 2013.

 

XX.

 

B Sante Spessotto (Cosma, 1923-1980), prêtre franciscain italien, martyr au Salvador, béatifié en 2021.

 

 

15 JUIN

 

-VIII.

 

S Amos, un des “Douze Petits Prophètes” de l’Ecriture.

 

III.

 

S Hesychius, soldat martyr à Dorostore.

 

?

 

S Dulas, martyr à Zéphyre.

 

IV.

 

S Guy, martyr (Sicile ou Lucanie ?), grand thaumaturge, invoqué pour les épileptiques, contre la “danse de s.Guy”, puis pour les danseurs et comédiens, enfin contre les blessures d’animaux, en particulier les morsures de chiens et de serpents.

S Orsiesius, disciple préféré de s.Pacôme et son successeur au monastère de Tabenne.

Stes Libye, Léonie, Eutropie, martyres à Sibapolis ; Eutropie avait douze ans.

 

V.

 

S Abraham, persan qui subit cinq années de prison, vint en Auvergne, où il finit par diriger un monastère près de Clermont.

 

VI.

 

S Melan, évêque à Viviers.

 

VII.

 

S Landelin, un ancien brigand d’Artois, converti, abbé à Lobbes.

 

VIII.

 

S Constantin, moine de Jumièges, évêque à Beauvais.

S Lotharius, évêque à Sées.

 

IX.

 

Ste Benilde, martyre à Cordoue, au lendemain des ss. Anastasio, Félix et Digna.

S Bernard de Menthon, fondateur de l’hospice du Grand-Saint-Bernard, patron des alpinistes.

S Hilarianus, prêtre martyr à Espalion, dont il est patron.

 

XIII.

 

S Isfridus, de l’ordre de Prémontré, évêque à Ratzburg.

 

XVI.

 

Bx Thomas Scryven, chartreux à Londres, Peter Snow, prêtre à York et son compagnon Ralph Grimston, martyrs anglais.

 

XVII.

 

Ste Germaine Cousin, pauvre bergère à Pibrac, maltraitée, mystique, morte à vingt-deux ans.

 

XIX.

 

S Luigi Maria Palazzolo, de Bergame, fondateur des Petites Sœurs des Pauvres et des Frères de la Sainte Famille, canonisé en 2021.

Ste Parui Cui Lianshi, mère chinoise et martyre après avoir déjà vu tuer son fils, canonisée en 2000 et fêtée le 9 juillet.

 

XX.

 

Bse Albertina Berkenbrock (1919-1931), jeune brésilienne martyre de sa pureté, béatifiée en 2007.

B Clemente Vismara (1897-1988), prêtre italien de l’Institut Pontifical pour les Missions Etrangères, qui travailla en Birmanie pendant soixante-cinq ans ; Jean-Paul II l’avait appelé le «patriarche de Birmanie» ; béatifié en 2011.

 

16 JUIN

 

III.

 

Ss Ferréol et Ferjeux, prêtre et diacre, venus d’Orient à Lyon, envoyés par s.Irénée pour apostoliser la Séquanie, martyrs à Besançon dont ils sont les patrons principaux.

S Ilpidius, martyr près de Mende.

 

IV.

 

Ss Quiricus et Iulitta, martyrs à Tarse ; Quiricus, enfant de trois ans, fut assommé sous les yeux de sa maman juste avant que celle-ci fût décapitée.

S Similianus, évêque à Nantes.

 

V.

 

S Tychon, évêque à Amathonte, patron des vignerons.

Ss Aureus, évêque à Mayence, et sa sœur Iustina, martyrs des Huns.

Ss Bertaud et Amand (VI.), écossais, ermites dans la forêt de Beaumont.

 

VI.

 

S Aurelianus, évêque en Arles, légat du pape pour la Gaule, second archevêque de Gaule après celui de Lyon, fondateur d’un monastère d'hommes et un de femmes ; il prescrivit que tous les moines apprissent à lire.

S Euspice, abbé fondateur de Micy.

S Vorles, prêtre de Marcenay ; un jour qu’il célébrait, il éteignit à distance l’incendie d’une maison où était resté seul un enfant.

 

IX.

 

S Cechardus, évêque à Luni, assassiné aux carrières de Carrare, dont il fut depuis le patron.

 

XII.

 

S Benno, évêque à Meissen, au cœur des luttes entre Henri IV et la papauté ; il reconnut le pape légitime Urbain II ; il est patron de Meissen et de Münich, de la Bavière, des drapiers et des pêcheurs, invoqué pour obtenir la pluie.

 

XIII.

 

Ste Lutgarde, cistercienne à Aywières, devenue aveugle, une des premières mystiques à qui le Christ ait révélé son Sacré-Cœur.

 

XVI.

 

B Thomas Redyng, chartreux à Londres, martyr.

 

XVIII.

 

B Antoine (dit Constant) Auriel, vicaire dans le Lot, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

 

XIX.

 

Ss Đaminh Nguyễn, Anrê Tưòng, Vinh Son Tưòng, Đaminh Nguyễn Đức Mạo, Đaminh Nhi, laïques martyrs au Tonkin, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

Bse Anna Maria Katharina (Maria Theresia) Scherer, supérieure des Sœurs de la Charité de la Sainte Croix à Ingenbohl, béatifiée en 1995.

 

XX.

 

B Donizetti Tavares de Lima (1882-1961), prêtre brésilien thaumaturge, béatifié en 2019.

 

17 JUIN

 

I.

 

Ss Blastus et Diogenes, martyrs à Rome.

 

?

 

S Montan, soldat martyr à Terracina.

S Just, donné comme compagnon de s.Ursin à Bourges.

S Pozan, vénéré près de Bourges.

 

III.

 

Ss Isauros, Innocentius, Felix, Hermias, Peregrinus et Basilios, martyrs à Apollonia.

Ss Marcianus et Nicandrus, martyrs à Dorostore.

 

IV.

 

Ss Manuel, Sabel et Ismaël, venus de Perse comme ambassadeurs, martyrs en Chalcédoine.

S Himère, abbé (évêque ?) à Améria et vénéré à Crémone ( VI. ?).

 

V.

 

S Antide, évêque à Besançon, martyrisé à Ruffey.

S Hypatios, abbé à Chalcédoine, qui s’opposa aux jeux olympiques.

 

VI.

 

S Hervé (Huvarné), aveugle de naissance, abbé à Plouvien puis Lanhouarneau ; on le représente avec un loup, parce qu’il avait obligé un loup à lui remplacer l’âne qu’il avait dévoré.

S Avitus, abbé à Micy.

 

VII.

Ste Alène (Halène, Hélène), vierge à Forest.

Ss Botulphe (Botolphe, Botwulf) et Adulphe, deux frères saxons ou irlandais ; Botulphe fonda un monastère à Ikanhoe.

S Moling (Mulling, Molignus, Dairchella), évêque à Ferns, puis Leinster.

S Blier, écossais, ermite en Champagne.

 

VIII.

 

S Vérédème (Vrime), évêque en Avignon.

 

XII.

S Ranieri, de Pise, mystique ; le pain et l’eau bénis par lui (ou par sa formule de bénédiction), guérirent de nombreux malades.

 

XIII.

Ste Teresa, fille du roi du Portugal ; elle restaura un monastère à Lorvâo et y devint cistercienne ; ses soeurs Sancha et Mafalda, bienheureuses, sont nommées au 11 avril et au 1er mai.

 

XV.

 

B Pietro Gambacorta, bourgeois de Pise qui, converti, fonda des couvents de “Pauvres ermites de Saint-Jérôme” supprimés récemment.

 

XVI.

 

B Scipione (Paolo) Burali d'Arezzo, prêtre théatin, évêque à Plaisance puis à Naples ; il travailla à la conversion des Juifs, des hérétiques et des esclaves musulmans.

 

XVIII.

 

B Philippe Papon, curé dans l’Allier, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

 

XIX.

 

S Phêrô Da, martyr par le feu au Tonkin, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

 

XX.

 

B Joseph-Marie Cassant (1878-1903), cistercien, novice à seize ans, mort prématurément de tuberculose, béatifié en 2004.      

 

18 JUIN

 

III.

 

Ss Cyriacus et Paula, martyrs africains vénérés à Malaga.

Ss Marcus et Marcellinus, martyrs romains, vénérés avec s.Tranquillinus.

 

?

 

Ste Marine, vierge en Alexandrie, ayant vécu en moine toute sa vie ; on l’identifie avec ste Marguerite (cf. 20 juillet).

 

IV.

 

S Leontius, soldat, le plus illustre martyr à Tripoli de Phénicie.

S Ethère, martyr.

 

V.

 

S Amandus, évêque à Bordeaux ; il baptisa s.Paulin (de Nole), avec qui il correspondit.

S Caloger, venu de Constantinople, ermite près de Xacca ; on l’invoque pour la délivrance des énergumènes.

 

VI.

 

S Fortunat, évêque en Italie du Nord, mort à Chelles.

 

XII.

 

Ste Elisabeth de Schönau, mystique rhénane, amie de ste Hildegarde.

 

XVI.

 

Bse Osanna Andreasi de Mantoue, tertiaire dominicaine et mystique ; elle s'entendit dire dans son cœur à six ans : "Enfant, la vie et la mort consistent à aimer Dieu" ; une statue de la Sainte Vierge qui s’anima, lui enseigna la lecture, le latin, l’écriture.

 

XVII.

 

S Gregorio Barbarigo, vénitien, évêque à Bergame puis à Padoue, cardinal, il se consacra aussi au rapprochement de l'Église latine et des Églises d'Orient.

 

19 JUIN

 

I.

 

S Urcisin, médecin martyr à Ravenne.

 

II.

 

S Zosime, martyr à Sozopolis.

Ss Gervais et Protais, martyrs à Milan.

 

IV.

 

Ss Gaudence et Culmace, évêque et diacre à Arezzo, martyrs (V.?).

 

?

 

S Lambertus martyr à Saragosse.

 

VII.

 

S Dié, évêque à Nevers, retiré à Jointures où naquit un monastère qui devint Saint-Dié.

 

IX.

 

S Hildegrin, frère de s.Ludger, évêque à Châlons-en-Champagne et retiré à Werden, considéré comme le premier évêque à Halberstadt.

Ste Hildemarque, abbesse à Fécamp, où elle reçut s.Léger, évêque à Autun.

 

XI.

 

S Romuald, réformateur de la vie monastique, en particulier à Camaldoli (Camaldules), où la règle bénédictine s'inspire aussi du monachisme érémitique de type oriental.

S Boniface (Brunon), apparemment un réel doublet avec celui du 14 février.

 

XII.

 

B Odon, évêque à Cambrai et fondateur de l’abbaye Saint-Martin à Tournai.

 

XIII.

 

S Gerlando, membre italien d’un ordre militaire, vénéré à Caltagirone.

 

XIV.

 

Ste Giuliana Falconieri, nièce de Alessio (un des fondateurs des Servites), elle-même tertiaire de cet ordre, et supérieure des Mantellate, branche féminine.

Bse Michelina Metelli, tertiaire franciscaine à Pesaro ; mariée à 12 ans, veuve à 20, elle s’occupait des lépreux.

 

XVI.

 

Bx Humphrey Middlemore, Sebastian Newdigate, William Exmew, chartreux à Londres, et Thomas Woodhouse, prêtre et jésuite, martyrs à Tyburn (pendus, dépecés, étripés encore vifs).

 

XIX.

 

Ss Modeste Andlauer et Remi Isoré, jésuites, martyrs en Chine, canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

 

XX.

 

Bse Elena Aiello (1895-1961), fondatrice italienne des Sœurs Minimes de la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ, stigmatisée et mystique, béatifiée en 2011.

 

 

 

20 JUIN

 

I.

 

S Novat, romain, frère des stes Pudentienne et Praxède.

 

IV.

 

S Méthode d’Olympe, évêque à Olympe puis à Tyr de Phénicie, grand écrivain.

S Macaire, évêque à Pétra en Palestine, exilé en Afrique à cause des ariens.

 

?

 

Ste Gemma, vierge et martyre en Saintonge.

S Latuin, évêque à Sées.

 

VI.

 

S Innocent, évêque au Mans.

 

VII.

 

S Gobain (Goban), irlandais, venu en Gaule où son église devint Saint-Gobain ; il fut assassiné par des brigands.

 

VIII.

 

S Bain, moine à Fontenelle, évêque à Thérouanne, puis abbé à Fontenelle.

 

X.

 

S Adalbert, moine de Saint-Maximin à Trèves, abbé à Wissemburg, premier évêque à Magdeburg.

 

XII.

 

S Giovanni de Matera, fondateur d’une branche bénédictine à Pulsano.

 

XIV.

 

Bse Margareta Ebner, dominicaine mystique à Medingen (Bavière) ; son culte fut confirmé en 1979.

 

XVI.

 

Bse Margaret Ball, veuve irlandaise, emprisonnée à soixante-dix ans, martyre.

B Dermot O’Hurley, évêque à Cashel, martyr, béatifié en 1992.

 

XVII.

 

Bx Baltasar de Torres, Francisco Pacheco et Giovanni Battista Zola, prêtres jésuites martyrs au Japon, avec les frères ou catéchistes Gaspar Sadamatsu, Vincentius Kaŭn, Paulus Shinsuke, Michaël Tōzō, Petrus Rinsei et Ioannes Kisaku.

Bx William Harcourt, Thomas Whitbread, Anthony Turner, John Fenwich et John Gavan, prêtres jésuites anglais martyrs à Tyburn.

 

XIX.

 

Ste Caterina (Vincenza) Gerosa, fondatrice italienne de l’Institut de Marie-Enfant (Sœurs de la Charité), avec ste Bartolomea Capitanio.

 

21 JUIN

 

I.

 

S Terentius, évêque à Iconium et martyr ; il serait ce Tertios qui écrivit sous la dictée de s.Paul l’épître aux Romains.

 

?

 

S Cyriaque, martyr en Afrique.

S Ursicène, évêque à Pavie.

 

III.

 

S Martin, évêque à Tongres, apôtre en Hesbaye.

 

IV.

 

Ste Démétrie, romaine, sœur de ste Bibiane, morte de peur devant le juge.

S Alban (Aubain), martyr à Mayence, patron de Namur.

 

VI.

 

S Pélade (Palladius), évêque à Embrun.

 

VII.

 

S Meven, moine gallois venu en Armorique, fondateur d’une abbaye à Gaël.

 

VIII.

 

S Engelmond, anglo-saxon, compagnon de s.Willibrord en Frise.

S Leufroy, abbé fondateur à La Croix-Saint-Ouen.

 

IX.

 

S Raoul, évêque à Bourges, le premier qui eut le titre de patriarche des Aquitaines et des Narbonnaises ; il encouragea la communion quotidienne.

 

XII.

 

S Raymond, chanoine à Toulouse, évêque à Barbastro après la reconquête sur les Arabes.

 

XIV.

 

B Tommaso Cursini de Orvieto, des Servites de Marie, mystique.

 

XVI.

 

S Luigi Gonzaga, page de plusieurs cours, jésuite à Rome ;  il contracta la peste après avoir porté un malade trouvé dans la rue et mourut à vingt-trois ans ; patron de la jeunesse chrétienne.

 

XVII.

 

S John Rigby, laïc anglais martyr ; en s’entendant condamner à mort, il dit : Je n’ai pas eu de meilleure nouvelle depuis ma naissance, et à son bourreau : Je te pardonne de bon cœur ; pendu, il fut éviscéré encore vivant.

 

XVIII.

 

B Jacques Morelle-Dupas, vicaire en Charente, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

 

XX.

 

S José Isabel Flores Varela (1866-1927), prêtre mexicain martyr, dénoncé par un camarade et égorgé ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

 

22 JUIN

 

I.

 

S Flavius Clemens, cousin de l’empereur Domitien, martyr à Rome.

 

III.

 

S Alban, laïc ; premier martyr de Grande-Bretagne ; il avait pris l’habit d’un missionnaire poursuivi.

Ss Iulius et Aaron, martyrs en Angleterre.

 

IV.

 

S Eusèbe de Samosate, martyrisé en recevant sur la tête une grosse brique jetée par une femme arienne, à qui il pardonna avant d’expirer. 

Ss Victor et Hesperius, évêques à Metz.

 

V.

 

S Niketas, évêque à Rémésiana, peut-être auteur du Te Deum, ami de s.Paulinus de Nole.

S Paulinus de Nole, né à Bordeaux de famille romaine, baptisé à trente-huit ans, évêque à Nole.

 

VI.

 

Ste Consorce, vierge à Cluny, fille présumée d’un évêque en Provence.

 

VII.

 

S Domitien, abbé fondateur à Crespin.

Ste Prèce, fille de l’évêque s.Guéric, fondatrice d’un monastère là où est Epinal.

 

IX.

 

Ste Rotrude, vierge près de Saint-Omer, confondue parfois avec ste Rictrude, fondatrice de Marchiennes (VII.).

S Jean IV, dit le Scribe, évêque à Naples.

 

XIII.

 

B Innocent V, pape (1276), dominicain et auparavant évêque à Lyon, d’esprit conciliateur.

 

XVI.

 

S John Fisher, évêque à Rochester et chancelier de l'Université de Cambridge où il invita Érasme ; il refusa de se séparer du pape lors du schisme de Henri VIII et fut décapité.

 

23 JUIN

 

III.

 

Ste Agrippine, vierge et martyre romaine.

 

?

 

S Félix, prêtre martyr à Sutri, frappé violemment au visage avec un caillou.

S Zénon et son esclave Zénas, martyrs à Philadelphie.

 

VI.

 

S Domnolet, prince du Limousin.

 

VII.

 

Ste Ediltrude, reine anglaise, sœur des trois saintes Sexburge, Ethelburge et Withburge, supérieure fondatrice à Ely ; on retrouva son corps intact onze ans après sa mort ; on l’invoque contre les maux de gorge et les maladies du cou, car elle souffrit d’une tumeur au cou.

 

VIII.

 

S Hidulphe, comte en Hainaut ; il aida à la fondation du monastère de Lobbes, où il fut moine en accord avec son épouse, ste Aye.

S Jacob, abbé-évêque à Hornbach.

 

X.

 

S Bilius, évêque à Vannes ; la tradition le fait mourir lors d’une incursion des Normands.

 

XI.

 

S Lietbertus, évêque à Cambrai, successeur de son oncle.

 

XII.

 

S Lanfranco de Pavie, évêque pacificateur ; il souffrit beaucoup des autorités civiles.

 

XIII.

 

S Walhère, curé à Onhaye, assassiné par un confrère (ou son neveu) à qui il reprochait ses écarts.

Bse Marie, mystique belge ; son mari soignait avec elle les lépreux et lui permit de se retirer à Oignies.

 

XV.

 

B Pietro Giacomo de Pesaro, prêtre des ermites augustins en Piceno.

 

XVII.

 

S Thomas Garnet, prêtre jésuite anglais martyr à Tyburn.

 

XIX.

 

S Giuseppe Cafasso, prêtre à Turin, maître à penser de s.Giovanni Bosco.

 

XX.

 

Bse Santina Cimatti (Maria Raffaela, 1881-1945), des Religieuses hospitalières de la Miséricorde ; son dévouement pendant la guerre lui a valu le nom d’ ”Ange des malades”, béatifiée en 1996.

 

24 JUIN

 

I.

 

S Jean Baptiste, précurseur et cousin du Seigneur ; on fête aujourd’hui sa naissance, et son martyre le 29 août.

 

I/III

 

Ss Agoardus et Agilbertus, ainsi qu’une multitude d’autres martyrs à Créteil.

 

IV.

 

Ss Ioannes, prêtre romain, et son compagnon Festus, martyrs à Rome.

Ss Orence, Héros, Pharnace, Firmin, Firme, Cyriaque, Longin, soldats martyrs à Satala.

S Simplicius, évêque à Autun ; il vécut dans la continence avec son épouse avant et après son épiscopat.

 

VI.

 

S Lupicin, ermite et ascète à Lipidiacum.

 

VII.

 

S Rombaut, irlandais ou anglais, ermite près de Malines, assassiné ; son monastère prit ensuite son nom.

 

VIII.

 

S Théodulphe, abbé-évêque à Lobbes.

 

XI.

 

S Theodgarus, missionnaire au Danemark où il construisit une première église en bois.

 

XII.

 

Bse Raingarde, veuve auvergnate, moniale cellérière à Marcigny ; de ses huit enfants, un fut évêque à Lyon, quatre abbés bénédictins (dont Pierre le Vénérable à Cluny) ; et deux petites-filles la rejoignirent à Marcigny.

S Barthélemy, prêtre et ermite pendant quarante-deux années sur l’île de Farne.

 

XV.

 

S Jean, berger à Monchy-le-Preux, invoqué pour les hernies.

 

XIX.

 

S Ruose Yuan Zaide, prêtre chinois martyr, canonisé en 2000, fêté avec tous les Martyrs chinois le 9 juillet.

 

XX.

 

B Maksymilian Binkiewicz (1908-1942), prêtre polonais déporté et mort à Dachau, béatifié en 1999.

Ste Anastásia Guadalupe García Zavala (María Guadalupe, 1878-1963), vierge mexicaine, co-fondatrice des Servantes de Sainte-Marguerite-Marie et des Pauvres, béatifiée en 2004 et canonisée en 2013.

25 JUIN

 

III.

 

Ste Lucie, romaine, épouse d’un païen, Aucée, qui demanda à être décapité avec elle ; il y eut d’autres compagnons : Antoine, Irénée, Théodore, Denis, Apollonius, Apamius, Pronicus, Coteus, Orion, Papicus, Satyre, Victor.

 

IV.

 

S Gallican, illustre romain qui, converti, dut s’exiler en Alexandrie, où il fut décapité.

Ste Fébronie, vierge martyre à Sibapolis.

 

V.

 

S Maximos, évêque à Turin, dont il est patron mineur, écrivain prolixe.

S Prosper d’Aquitaine, laïc, ferme opposant du pélagianisme et partisan de s.Augustin.

S Prosper, évêque à Reggio Emilia.

 

VI.

 

S Gallican, évêque à Embrun.

S Dizant, évêque à Saintes.

S Amand, ermite près de Terrasson, au bord du Coly, où fut plus tard le monastère de Saint-Amand et la localité de Saint-Amand-de-Coly.

Ste Tigre, vierge du diocèse de Maurienne ; elle aurait obtenu des reliques de s.Jean-Baptiste de façon assez extraordinaire.

S Moluag (Luan), évêque en Ecosse.

 

VIII.

 

Ste Eurosia, vierge du pays de Bayonne ou d’origine bohême, martyre des Maures à Jaca.

S Adalbert, un des compagnons anglais de s.Willibrord en Frise.

 

IX.

 

S Salomon, roi de Bretagne très brillant ; on pourrait contester sa sainteté : il assassina au pied de l’autel son rival pour lui en prendre la couronne, mais il “expia” en aidant les monastères ; plus tard les Francs le mirent à mort après lui avoir crevé les yeux.

 

XII.

 

S Guglielmo, pèlerin de Compostelle à quatorze ans, ermite sur le Monte Vergine et fondateur d’un ordre érémitique affilié à l’ordre bénédictin.

B Juan d’Espagne, espagnol, chartreux, fondateur de la chartreuse du Reposoir.

 

XIII.

 

Bse Éléonore, belle-sœur de s.Louis de France, épouse du roi anglais Henri III Platagenêt, et plus tard bénédictine à Amesbury.

 

XIV.

 

B Guy Maramaldi, dominicain à Naples et inquisiteur.

Bse Dorota de Montau, mère polonaise de neuf enfants ; son mari était aussi pieux que capricieux ; veuve, elle se mortifia encore plus et fut recluse à Marienwerder ; elle avait une réelle soif de l’Eucharistie, qu’on ne lui accordait pas suffisamment.

 

XVIII.

 

Bse Marie Lhuillier, des Hospitalières de la Miséricorde, martyre durant la Révolution française.

 

XIX.

 

Ss Domingo Henares de Zafra Cubero, dominicain espagnol, évêque coadjuteur au Viêt Nam, et son catéchiste Phanxicô Ɖỗ Văn (Minh) Chiểu, martyrs au Tonkin, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

 

26 JUIN

 

IV.

 

Ss Jean et Paul, deux frères martyrs à Rome, nommés au Canon Romain.

 

V.

 

S Vigilius, évêque à Trento, dont il est patron, martyrisé lors d’une de ses tournées.

S Adeodatus, évêque à Nole pendant trente ans.

 

VI.

S Maixent, abbé dans le Poitou ; il arrêta d’un miracle l’avance des Wisigoths ariens ; son monastère deviendra Saint-Maixent, et école militaire en 1874.

S David le Dendrite, venu de Mésopotamie, ermite à Thessalonique.

S Désert, prêtre reclus à Chalon-sur-Saône.

 

?

 

Ste Pécinne (Persévérande), vierge espagnole, vénérée à Sainte-Pézenne, et aussi à Sainte-Pexine et Sainte-Pazanne.

 

VII.

S Babolein, premier abbé à Saint-Pierre (auj. Saint-Maur)-des-Fossés.

S Papolen, abbé à Stavelot et Malmédy.

 

VIII.

 

Ss Saulve et Supéry, évêque présumé d’Angoulême et son disciple, assassinés près de Valenciennes.

 

IX.

 

S Jean, évêque en Gothie, grand défenseur des icônes.

S Vambert, prêtre massacré par les Normands à Saint-Pierre-sur-Dives (X.?).

 

X.

 

S Pelayo, adolescent de treize ans martyr à Cordoue par estrapade ; les bourreaux l’achevèrent en le découpant au couteau.

 

XI.

 

S Rodolfo, évêque à Gubbio, ennemi déclaré de la simonie et généreux pour les pauvres.

 

XII.

 

S Anthelme, prieur de la Grande Chartreuse, premier général de l'Ordre, évêque à Belley.

 

XVIII.

 

B Raymond Petiniaud de Jourgnac, vicaire général à Limoges, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

Bses Marie-Madeleine Fontaine, Marie-Françoise Lanel, Thérèse-Madeleine Fantou, Jeanne Gérard, des Filles de la Charité, guillotinées à Cambrai.

 

XIX.

 

S Ruose Ma Taishun, médecin chinois martyr, canonisé en 2000 et fêté le 9 juillet.

 

XX.

 

S José María Robles Hurtado (1888-1927), prêtre mexicain dévot du Sacré-Cœur, fondateur des Sœurs du Cœur de Jésus-Sacrement pour les malades, martyrisé pendu à un arbre ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

B Giacinto Longhin (Andrea de Campodarsego, 1863-1936), capucin, évêque à Trévise, très actif pour les réfugiés, les prisonniers et tous les ouvriers, béatifié en 2002.

Bx Andrij Išcak (*1887), Mykola Konrad (*1876), prêtres, et Volodymyr Ivanovych Pryima (*1906), maître de chant, ukrainiens martyrs en 1941, béatifiés en 2001.

B Khalīl al-Haddād (Ya’qūb de Ghazīr, 1875-1954), prêtre libanais franciscain, extrêmement actif et charitable, fondateur des Sœurs Franciscaines de la Croix du Liban, béatifié en 2008.

S Josemaría Escrivá de Balaguer Albás (1902-1975), prêtre espagnol, fondateur de l’Opus Dei, béatifié en 1992, canonisé en 2002.

 

27 JUIN

 

Notre-Dame du Perpétuel Secours.

 

I.

 

S Crescentius, disciple de s.Paul, évêque en Galatie ou en Gaule (Vienne).

 

III.

 

Ste Guddenas, martyre à Carthage.

Ste Pome, vierge à Châlons-en-Champagne, sœur de l’évêque s.Memmie.

 

IV.

 

S Zoïlus, martyr à Cordoue.

 

V.

 

S Cyrille, évêque en Alexandrie, assez énergique contre les novatiens et les Juifs, et plus encore contre l’erreur de Nestorius ; docteur de l’Eglise.

 

?

 

S Anecte, martyr à Césarée de Palestine (ou de Cappadoce). 

 

VI.

 

S Samson, médecin romain, venu à Constantinople où il guérit l’empereur ; il fut surnommé “Samson l’Hospitalier” ou “Samson xenodokos” (médecin de l’étranger).

S Jean, prêtre breton venu à Chinon.

 

XI.

 

S Arialdo, chef de la ligue patare à Milan contre le clergé simoniaque et concubain, martyr ; il fut horriblement mutilé.

 

XIII.

 

B Benvenuto de Gubbio, militaire devenu franciscain.

 

XIX.

 

B Yi Gyeong-eon Paulus, laïc coréen martyr, mort en prison, béatifié en 2014.

S Tôma Toán, catéchiste tonkinois martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Ste Marguerite Bays, couturière, tertiaire franciscaine et mystique près de Fribourg en Suisse, béatifiée en 1995, canonisée en 2019.

Bse Louise-Thérèse de Montaignac de Chauvance, consacrée au Sacré-Cœur, fondatrice des Oblates du Sacré-Cœur, pour le ressourcement des femmes voulant témoigner dans leur vie quotidienne, béatifiée en 1990.

 

XX.

 

B Ioan Suciu (1899-1953), évêque gréco-catholique roumain, longuement torturé en prison, mort d’épuisement et de faim, reconnu martyr, béatifié en 2019.

 

28 JUIN

 

II.

 

S Irenæus, disciple de s.Polycarpe puis évêque à Lyon ; son ouvrage "Contre les Hérésies" combat les erreurs gnostiques ; il est très cité par le Concile Vatican II.

 

III.

 

Ss Plutarcus, Serenus, le catéchumène Heraclides, le néophyte Heron, un autre Serenus, la catéchumène Heraides, Potamiœna et sa mère Marcella, membres de l’école d’Origène, martyrs en Alexandrie.

S Zacharie, évêque à Lyon, successeur de s.Irénée.

 

IV.

 

S Papias, martyrisé de façon affreuse (dans une localité non connue).

 

VI.

 

Ste Théodechilde, de famille royale (ou même fille de Clovis), fondatrice d’un monastère pour hommes à Sens (Saint-Pierre-le-Vif).

 

VIII.

 

S Paul Ier, pape (757-767) : successeur de son frère Etienne II, il en continua la politique d’amitié avec Pépin le Bref, contre les Lombards et contre Byzance.

 

IX.

 

S Argimiro, martyr à Cordoue.

 

XI.

 

S Heimerad, prêtre de Souabe, assez vagabond, très original, “fou de Dieu”.

 

XVII.

 

S John Southworth, jésuite anglais, martyrisé à Tyburn.

 

XVIII.

 

Bx Yun Yu-il Paulus, Choe In-gil Matthæus et Ji Hwang Sabas, laïcs coréens martyrs, enterrés vivants, béatifiés en 2014.

 

XIX.

 

Ste Mali Du Zhaoshi, chinoise, mère d’un prêtre, martyre, canonisée en 2000 et fêtée le 9 juillet.

Stes Luqi Wang Cheng, Mali Fan Kun, Mali Chi Yu et Mali Zheng Xu, orphelines chinoises de dix-huit à onze ans, qui se tenaient par la main au moment de leur martyre, canonisées en 2000 et fêtées le 9 juillet.

 

XX.

 

B Stepan (Severian) Baranyk (1889-1941), prêtre martyr ukrainien de l’Ordre de Saint-Josaphat, mutilé en prison vers la fin de ce mois, béatifié en 2001.

Bse Teresa Maria (Maria Pia) Mastena (1881-1951), italienne, fondatrice des Religieuses de la Sainte-Face, béatifiée en 2005.

 

 

29 JUIN

 

I.

 

Ss Pierre & Paul, apôtres, le premier crucifié la tête en bas, l’autre décapité.

Ste Marie, mère de Jean-Marc (cf. Actes 12:12).

 

?

 

Ss Marcel et Anastase, romains martyrs à Argenton.

 

III.

 

Ste Béate, martyre près de Sens, peut-être espagnole.

 

IV.

 

S Syrus, évêque à Gênes.

 

VI.

 

S Cassius, époux de Fausta avec laquelle il vécut comme un frère, évêque à Narni ; il célébrait chaque jour la messe.

 

IX.

 

Stes Salomé et Judith, deux anglaises recluses à Ober Altaich.

 

XI.

 

Ste Hemma, veuve princière, immensément riche, fondatrice d’une abbaye à Gurk et d’une vingtaine d’églises.

 

XIV.

 

B Ramon Llull, espagnol qui, de courtisan mondain devint un apôtre du salut des Arabes ; il ne cessa de voyager et d’écrire ; blessé à mort par un jet de pierres, il mourut martyr en vue de sa Majorque natale.

 

XIX.

 

Ss Baolu Wu Anju, son fils Ruohan Wu Mantang et son neveu Baolu Wu Wanshu, Mali Du Tianshi et sa fille Delian Du Fengju, martyrs chinois, canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

 

XX.

 

B José Gregorio Hernández Cisneros (1864-1919), très illustre médecin et savant vénézuélien, béatifié en 2021.

 

B Ivan (Yakym) Sen’kiv’skyi (1896-1941), prêtre martyr ukrainien de l’Ordre de Saint-Josaphat, ébouillanté en prison, béatifié en 2001 (le 28 au Martyrologe).

B Francesco Mottola (1901-1969), prêtre italien, béatifié en 2021.

 

30 JUIN

 

I.

 

Les nombreux Martyrs de la première persécution à Rome.

 

III.

 

S Basilides, soldat martyr en Alexandrie : il accompagnait au martyre la jeune Potamiœna (cf. 28 juin), puis fut à son tour décapité.

S Martial, originaire de Palestine, évêque à Limoges, un des sept évangélisateurs envoyés de Rome en Gaule ; ayant fondé les Églises dans tout le sud de la Gaule, il mourut "ne cessant de regretter d'avoir si peu fait".

 

?

 

S Ostian, prêtre près de Viviers.

 

VII.

 

S Bertichramnus, évêque au Mans ; il développa la viticulture et fonda plusieurs monastères.

Ste Adile, fondatrice d’un hôpital à Orp-le-Grand.

 

VIII.

 

Ste Erentrude, sœur ou nièce de s.Rupert, première abbesse à Nonnberg.

 

XI.

 

S Thibaud, des comtes de Champagne, ermite dans une forêt de Luxembourg puis près de Vangadizza ; prêtre camaldule ; patron des charbonniers.

S László, roi de Hongrie ; il développa le christianisme en Croatie et fonda l'évêché de Zagreb.

 

XII.

 

S Otto, évêque à Bamberg, grand évangélisateur de la Poméranie ; il fonda une vingtaine de monastères et sut rester ami et du pape et de l’empereur.

 

XIII.

 

S Adolf, comte, cistercien, évêque à Osnabrück.

 

XVII.

 

B Philip Powel (Morgan), gallois, bénédictin, martyrisé à Tyburn ; à l’annonce de sa condamnation à mort, il s’écria : Deo gratias !

 

XVIII.

 

B Gennaro Maria Sarnelli, rédemptoriste napolitain, dédié au salut des malades et des prostituées, béatifié en 1996.

 

XIX.

 

S Vinh Sơn Ɖỗ Yến, prêtre dominicain au Tonkin, martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Ss Rimen Li Quanzhen et Baiduo Li Quanhui, deux frères chinois, martyrs, canonisés en 2000 et fêté le 9 juillet.

 

XX.

 

B Zynovii Kovalyk (1903-1941), prêtre ukrainien rédemptoriste, martyr crucifié, béatifié en 2001.

B Vasyl’ Vsevolod Velychkovs’kyi (1903-1973), rédemptoriste, évêque ukrainien martyr : deux fois emprisonné, venu à Rome et mort en exil au Canada, béatifié en 2001.

Partager cet article
Repost0
Published by samuelephrem - dans Martyrologe
/ / /

11 JUIN

 

I.

S Barnabé, chypriote, lapidé à Chypre ; en 488 on découvrit son corps et, sur sa poitrine, l'Evangile de s. Matthieu en grec ; il a le titre d'apôtre et est nommé au Canon Romain. 

IV.

S Maxime, évêque à Naples et “martyr” pour être mort exilé par les ariens.

IX.

S Rembert, évêque à Hamburg et Brême après son maître s. Anschaire. 

XI.

S Bardon, abbé à Werden-sur-Ruhr et Hersfeld, évêque à Mayence, chancelier d’empire et légat papal.

XIII.

S Pierre Rodriguez, commandeur de l’ordre de Saint-Jacques à Tavira, assassiné par les Maures, et pour cela appelé martyr.

Ste Adélaïde (Aleyde, Alix), mystique cistercienne à la Cambre et lépreuse. 

S Parisius, camaldule à Trévise, auteur de quelques miracles et prophéties, mort à cent-sept ans.

Bse Yolande, fille du roi de Hongrie, nièce de ste Elisabeth, épouse de Boleslas, tertiaire franciscaine et, à la fin, abbesse des clarisses à Gnesen.

XV.

S Juan González de Castrillo de Saint-Facond (c.à.d. de Sahagun), augustin espagnol, qui ne pouvait dire la messe en moins de deux heures parce qu’il voyait le Christ en gloire ; patron de Salamanque (qu’il avait pacifiée) et du Pérou.

XIX.

Ste María Rosa Francisca Molas y Vallvé, espagnole, fondatrice des Sœurs de Notre-Dame de la Consolation, canonisée en 1988.

Ste Paola Frassinetti, de Gênes, fondatrice de l’Institut de Sainte-Dorothée, pour l’éducation des filles, canonisée en 1984.

XX.

Bse Maria Schininá (du Sacré Cœur de Jésus, 1844-1910), sicilienne, fondatrice des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, pour les orphelines, les personnes âgées, les malades et les détenus, béatifiée en 1990.

B Shoukrallah Maloyan (Ignatios, 1869-1915), turc, évêque à Mardine et martyr, béatifié en  2001.

 

 

12 JUIN

 

?

S Basilide, martyr romain.

IV.

S Olympe, évêque en Thrace, exilé par les ariens.

S Amphion, évêque à Epiphanie, cité comme “sûr” par s. Athanase.

V.

S Onuphre (Humphrey), ermite en Egypte, “découvert” par s. Paphnuce juste la veille de sa mort.

S Ternan, évêque en Ecosse (VI.?).

VIII.

S Pierre du Mont Athos, ermite.

IX.

S Léon III, pape (795-816) : à l'instigation de Charlemagne, il établit les bases d'une collaboration de type nouveau : à l'Église le pouvoir spirituel, aux princes le pouvoir temporel avec mission de protéger l'Église ; à Noël 800, il couronna Charlemagne empereur d'Occident.

S Odulphe, prêtre à Oirschot puis Utrecht, missionnaire chez les Frisons.

XI.

S Eskill, anglais, apôtre de la Suède, évêque dans le sud-ouest de Stockholm et  martyr.

XIII.

B Guido de Cortone, devenu franciscain après avoir hébergé s. François d’Assise.

S Placide, ermite italien qui eut du mal à rester isolé ; finalement il fut abbé d’un petit monastère cistercien à Ocre.

XV.

B Stefano Bandelli, dominicain à Plaisance, actif en Ligurie et en Piémont, mort à Saluzzo, qu’il protégea par une apparition après sa mort.

XVIII.

Bse Lucrezia Elena (Florida) Cevoli, de Pise, clarisse et disciple de ste Veronica Giuliani, béatifiée en 1993.                       

S Gaspare Bertoni, prêtre de Vérone, fondateur de la Congrégation des Saints Stigmates de Notre Seigneur Jésus Christ, notamment pour la formation des jeunes ; canonisé en 1989.

XIX.

Ss Nicôla Bùi Đức Thể et Augustinô Phan Viết Huy, soldats tonkinois martyrs, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre ; contraints de marcher sur la croix, ils écrivirent leur profession de foi à l’empereur ; le fils d’Augustinô, de quinze ans, fut à son tour étranglé deux jours après.

B Lorenzo Salvi (Lorenzo-Maria de saint-François-Xavier), passioniste italien, apôtre de la dévotion à l’Enfant Jésus, béatifié en 1989.

Bse Mercedes Molina Ayala (Mercedes de Jésus), religieuse en Equateur où elle s’occupa d’orphelins, d’enfants abandonnés et des Indiens Jibaros, fondatrice des Sœurs Marianites, au service des plus déshérités, béatifiée en 1985.

XX.

Bse Maria Barba (Maria Candida de l’Eucharistie, 1884-1949), carmélite à Ragusa, béatifiée en 2004. 

 

 

13 JUIN

 

I.

Ste Felicula, martyre romaine.

IV.

S Achillas, patriarche à Alexandrie ; il ordonna prêtre Arius, quand ce dernier dissimulait sa doctrine.

Ste Aquiline, martyre de douze ans à Byblos.

S Tryphille, évêque à Leucosie (Nicosie), commentateur du Cantique des cantiques.

V.

S Agrice, évêque à Sens.

VI.

S Prisque, évêque à Lyon (mais peu estimé de s. Grégoire de Tours).

S Pellegrino (en réalité Cetheus, VI.-VII.), évêque à Amiterno, précipité par les ariens dans la rivière avec une pierre au cou.

VII.

S Euloge, évêque à Alexandrie, adversaire des novatiens et des monophysites.

S Psalmodius, ermite irlandais dans le Limousin.

S Rambert (Ragnebert), de haute famille de Bourgogne ; calomnié, exilé, rejoint dans le Bugey où il s’était réfugié, et assassiné.

VIII.

S Aventin, ermite en Haute-Garonne, en bonne entente avec les ours ; des arabes l’assassinèrent ; son corps fut signalé par un taureau.

?

Ss Fortunat et Lucien, martyrs en Afrique.

IX.

S Fandila, moine espagnol à Taban dont le zèle le fit aller prêcher l’évangile au juge musulman, ce qui faillit provoquer une véritable persécution, mais il fut d’abord seul décapité.

XII.

B Gérard, frère de s. Bernard et son bras droit à Clairvaux.

XIII.

S Antonio de Padoue, portugais baptisé "Fernando", franciscain et remarquable prédicateur, canonisé un an après sa mort (comme il l’avait prédit), Docteur de l'Église ; c'est le Portugal qui propagea sa dévotion partout où allaient ses navires : marins, naufragés, prisonniers. "Saint Antoine de Padoue, rendez ce qui n'est pas  à vous !" : même s. François de Sales constatait son efficacité.

XX.

Bse Marianna Biernacka (1888-1943), mère polonaise martyre en Pologne, béatifiée en 1999.

 

 

14 JUIN

 

-IX.

S Élisée, prophète, à la tombe duquel frémissent les démons ; son nom signifie “Dieu est salut” ; ses actes sont racontés dans 2R:2-13, après ceux d’Élie.

IV.

S Protus, martyr à Aquilée ; il était le tuteur des saints martyrs Cantius, Cantianus et Cantianilla (cf. 31 mai).

Ss Valère et Rufin, martyrs noyés dans la Vesle.

S Fortunatus, évêque à Naples.

V.

S Dogmaël, gallois ; il prenait des bains d’eau glacée pour vaincre son corps (VI.?).

VII.

S Nonnus (Nennus, Nem, Néhémie), abbé à Killiany.

S Ethère, évêque à Vienne.

IX.

S Méthode le Confesseur, sicilien, fervent adversaire des iconoclastes ; patriarche de Constantinople, il institua la fête de l'orthodoxie, en l'honneur des icônes, toujours célébrée aujourd'hui dans les Églises d'Orient.

Ss Anastasio, Félix et Digna, tous trois décapités et pendus à Cordoue, suite à l’exécution de s. Fandile, la veille ; la jeune moniale Digna se faisait appeler “Indigne”.

XI.

B Richard de Saint-Vanne, abbé bénédictin à Saint-Vanne, ancien élève de Gerbert (le futur pape Sylvestre II) à Reims.

S Elgar, irlandais, ermite après des années de captivité.

XIV.

Bse Castora Gabrielli, fille du comte de Gubbio, sœur d’évêque, épouse d’un juriste assez virulent ; veuve, elle fut tertiaire franciscaine.

XIX.

Bse Francisca de Paula de Jésus ("Nhá Chica", c'est-à-dire Tante Françoise), laïque brésilienne qui consacra sa vie aux autres, béatifiée en 2013.

 

 

15 JUIN

 

-VIII.

S Amos, prophète ; dans la Bible, le troisième des douze “petits Prophètes”.

III.

S Hésychius, soldat martyr à Dorostore.

? S Dulas, martyr à Zéphyre.

IV.

S Vitus (Guy), martyr (Sicile ou Lucanie ?), grand thaumaturge, invoqué pour les épileptiques, contre la “danse de s. Guy”, puis pour les danseurs et comédiens, enfin contre les blessures d’animaux, en particulier les morsures de chiens et de serpents.

S Orsiesius, disciple préféré de s. Pacôme et son successeur au monastère de Tabenne.

Stes Libye, Léonie, Eutropie, martyres à Sibapolis ; Eutropie avait douze ans.

V.

S Abraham, persan émigré en Égypte d’où, persécuté, il vint en Auvergne, où il finit par fonder un monastère près de Clermont.

VI.

S Melan, évêque à Viviers. 

VII.

S Landelin, un ancien brigand d’Artois, converti, abbé à Lobbes.

VIII.

S Constantin, moine de Jumièges, évêque à Beauvais.

S Lohier (Lothaire), évêque à Sées.

IX.

Ste Bénilde, martyre à Cordoue, au lendemain des ss. Anastase, Félix et Digna (cf. 14 juin).

S Bernard de Menthon, fondateur de l’hospice du Grand-Saint-Bernard, patron des alpinistes.

S Hilarianus, prêtre martyr à Espalion, dont il est patron.

XIII.

S Isfridus, de l’ordre de Prémontré, évêque à Raceburg.

XVI.

Bx Thomas Scryven, chartreux à Londres, Peter Snow, prêtre à York et son compagnon Ralph Grimston, martyrs anglais.

XVII.

Ste Germaine Cousin, pauvre bergère à Pibrac, maltraitée, mystique, morte à vingt-deux ans.

XIX.

B Luigi Maria Palazzolo, de Bergame, fondateur des Petites Sœurs des Pauvres et des Frères de la Sainte Famille.

Ste Parui Cui Lianshi, mère chinoise et martyre après avoir déjà vu tuer son fils, canonisée en 2000 et fêtée le 9 juillet.

XX.

Bse Albertina Berkenbrock (1919-1931), jeune brésilienne martyre de sa pureté, béatifiée en 2007.

B Clemente Vismara (1897-1988), prêtre italien de l’Institut Pontifical pour les Missions Etrangères, qui travailla en Birmanie pendant soixante-cinq ans ; Jean-Paul II l’avait appelé le patriarche de Birmanie ; béatifié en 2011.

 

 

16 JUIN

 

III.

Ss Ferréol et Ferjeux, prêtre et diacre, venus d’Orient à Lyon, envoyés par s. Irénée pour apostoliser la Séquanie, martyrs à Besançon dont ils sont les patrons principaux.

S Ilpidius, martyr près de Mende.

IV.

Ss Cyr et Julitte, martyrs à Tarse ; Cyr, enfant de trois ans, fut assommé juste avant que sa maman fût décapitée.

S Similianus, évêque à Nantes.

V.

S Tychon, évêque à Amathonte, patron des vignerons.

Ss Aureus, évêque à Mayence, et sa sœur Iustina, martyrs des Huns.

Ss Bertaud et Amand (VI.), écossais, ermites dans la forêt de Beaumont.

VI.

S Aurélien, évêque à Arles, légat du pape pour la Gaule, second archevêque de Gaule après celui de Lyon, fondateur d’un monastère d'hommes et un de femmes, d'après les règles de s. Benoît et de s. Césaire, son prédécesseur ;  il prescrivit que tous les moines apprissent à lire ; il eut pour successeur s. Virgile (cf. 5 mars).

S Euspice, abbé fondateur de Micy.

S Vorles, prêtre de Marcenay ; un jour qu’il célébrait, il éteignit à distance l’incendie d’une maison où était resté seul un enfant.

IX.

S Céchardus, évêque à Luni, martyrisé aux carrières de Carrare, dont il fut depuis le patron.

XII.

S Benno, évêque à Meissen, au cœur des luttes entre Henri IV et la papauté ; il reconnut le pape légitime Urbain II ; il est patron de Meissen et de Münich, de la Bavière, des drapiers et des pêcheurs, invoqué pour obtenir la pluie.

XIII.

Ste Lutgarde, cistercienne à Aywières, devenue aveugle, une des premières mystiques à qui le Christ ait révélé son Sacré-Cœur.

XVI.

B Thomas Reding, chartreux à Londres, martyr.

XVIII.

B Antoine (dit Constant) Auriel, vicaire dans le Lot, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

Ss Đaminh Nguyễn, Anrê Tưòng, Vinh Son Tưòng, Đaminh Nguyễn Đức Mạo, Đaminh Nhi, laïques martyrs au Tonkin, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

Bse Anna Maria Katharina (Maria Theresia) Scherer, supérieure des Sœurs de la Charité de la Sainte Croix à Ingenbohl, béatifiée en 1995.  

 

 

17 JUIN

 

?

Ss Blastus et Diogène, martyrs à Rome.

Ss Isaurus, Innocent, Félix, Hermias, Peregrinus et Basile, martyrs à Apollonie.

S Montan, soldat martyr à Terracina.

S Pozan, vénéré près de Bourges. 

III.

Ss Marcianus, Nicandrus, Apollonius et d’autres, soldats persans martyrs en Egypte ou à Dorostore.

S Just, donné comme compagnon de s. Ursin à Bourges.

IV.

Ss Manuel, Sabel et Ismaël, venus de Perse comme ambassadeurs, martyrs en Chalcédoine.

S Himère, abbé (évêque ?) à Améria et vénéré à Crémone ( VI. ?).

V.

S Antide, évêque à Besançon, martyrisé à Ruffey.

S Hypace, abbé à Chalcédoine, qui s’opposa aux jeux olympiques.

VI.

S Hervé (Huvarné), aveugle de naissance, abbé à Plouvien puis Lanhouarneau ; on le représente avec un loup, parce qu’il avait obligé un loup à lui remplacer l’âne qu’il avait dévoré.

S Avit, abbé à Micy.

VII.

Ste Alène (Halène, Hélène), vierge à Forest. 

Ss Botulphe (Botolphe, Botwulf) et Adulphe, deux frères saxons ou irlandais ; Botulphe fonda un monastère à Ikanhoe. 

S Moling (Mulling, Molignus, Dairchella), évêque à Ferns, puis Leinster.

S Blier, écossais, ermite en Champagne.

VIII.

S Vérédème (Vrime), évêque à Avignon.

XI.

S Raynier, joueur de lyre à Pise, mystique ; le pain et l’eau bénis par lui (ou par sa formule de bénédiction), guérirent de nombreux malades.

XIII.

Ste Thérèse, fille du roi du Portugal ; elle restaura un monastère à Lorvâo et y devint  cistercienne ; sa soeur Sancia, également sainte, est nommée au 11 avril.

XV.

B Pietro Gambacorta, bourgeois de Pise qui, converti, fonda des couvents de “Pauvres ermites de Saint-Jérôme” supprimés récemment.

XVI.

B Paolo Burali d'Arezzo, prêtre théatin, évêque à Plaisance puis à Naples ; il travailla à la conversion des Juifs, des hérétiques et des esclaves musulmans.

XVIII.

B Philippe Papon, curé dans l’Allier, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995. 

XIX.

S Phêrô Da, martyr par le feu au Tonkin, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

B Joseph-Marie Cassant (1878-1903), cistercien, novice à seize ans, mort prématurément de tuberculose, béatifié en 2004.

 

 

18 JUIN

 

III.

Ss Marc et Marcellin, martyrs romains, vénérés avec s. Tranquillin.

?

Ste Marine, vierge à Alexandrie, ayant vécu en moine toute sa vie ; on l’identifie avec ste Marguerite (cf. 20 juillet). 

IV.

S Léonce, soldat, le plus illustre martyr à Tripoli de Phénicie.

Ss Cyriaque et Paule, martyrs africains vénérés à Malaga.

S Ethère, martyr.

V.

S Amand, évêque à Bordeaux ; il baptisa s. Paulin (de Nole), avec qui il correspondit.

S Caloger, venu de Constantinople, ermite près de Xacca ; on l’invoque pour la délivrance des énergumènes.

VI.

S Fortunat, évêque en Italie du Nord, mort à Chelles.

XII.

Ste Elisabeth de Schönau, mystique rhénane, amie de ste Hildegarde.

XIV.

Bse Marine, chanoinesse de Saint-Augustin à Spolète.

XVI.

Bse Osanna Andreasi de Mantoue, tertiaire dominicaine et mystique ; elle s'entendit dire dans son cœur à six ans : "Enfant, la vie et la mort consistent à aimer Dieu" ; une statue de la Sainte Vierge qui s’anima, lui enseigna la lecture, le latin, l’écriture. 

XVII.

S Grégoire Barbarigo, vénitien, évêque à Bergame puis à Padoue, cardinal, il se consacra aussi au rapprochement de l'Église latine et des Églises d'Orient.

 

 

19 JUIN

 

I.

S Urcisin, médecin martyr à Ravenne.

II.

S Zosime, martyr à Sozopolis.

Ss Gervais et Protais, martyrs à Milan.

IV.

Ss Gaudence et Culmace, évêque et diacre à Arezzo, martyrs (V.?).

VII.

S Dié, évêque à Nevers, retiré à Jointures où naquit un monastère qui devint Saint-Dié.

IX.

S Hildegrin, frère de s. Ludger, évêque à Châlons-en-Champagne, retiré à Werden, considéré comme le premier évêque à Halberstadt.

Ste Hildemarque, abbesse à Fécamp, où elle reçut s. Léger, évêque à Autun.

XI.

S Romuald, réformateur de la vie monastique, en particulier à Camaldoli (Camaldules), où la règle bénédictine s'inspire aussi du monachisme érémitique de type oriental.

S Boniface (Brunon), apparemment un réel doublet avec celui du 14 février.

XII.

B Odon, évêque à Cambrai et fondateur de l’abbaye Saint-Martin à Tournai.

?

S Lambert, martyr à Saragosse.

XIII.

S Gerland, membre allemand ou polonais d’un ordre militaire, vénéré à Caltagirone.

XIV.

Ste Julienne Falconieri, nièce de s. Alexis, un des fondateurs des Servites, elle-même tertiaire de cet ordre, et supérieure des Mantellate,  branche féminine.

Bse Michelina Metelli, tertiaire franciscaine à Pesaro ; mariée à 12 ans, veuve à 20, elle s’occupait des lépreux.

XVI.

Bx Sebastian Newdigate, Humphrey Middlemore, Wilhelm Exmew, chartreux à Londres, et Thomas Woodhouse, prêtre et jésuite, martyrs à Tyburn (pendus, dépecés, étripés encore vifs).

XIX.

Ss Modeste Andlauer et Remi Isoré, jésuites, martyrs en Chine, canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

XX.

Bse Elena Aiello (1895-1961), fondatrice italienne des Sœurs Minimes de la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ, stigmatisée et mystique, béatifiée en 2011.

 

20 JUIN

 

I.

S Novat, romain, frère des stes Pudentienne et Praxède.

IV.

S Méthode d’Olympe, évêque à Olympe puis à Tyr de Phénicie, grand écrivain.

S Macaire, évêque à Pétra en Palestine, exilé en Afrique à cause des ariens.

?

Ste Gemma, vierge et martyre en Saintonge.

S Latuin, évêque à Sées.

VI.

S Innocent, évêque au Mans.

VII.

S Gobain (Goban), irlandais, venu en Gaule où son église devint Saint-Gobain, là où des barbares l’assassinèrent.

VIII.

S Bain, moine à Fontenelle, évêque à Thérouanne, puis abbé à Fontenelle.

X.

S Adalbert, moine de Saint-Maximin à Trèves, abbé à Wissemburg, premier évêque à  Magdeburg.

XII.

S Giovanni de Mateola, fondateur d’une branche bénédictine à Pulsano.

XIV.

Bse Margareta Ebner, dominicaine mystique à Medingen (Bavière), béatifiée en 1979 (plus exactement, son culte fut confirmé à cette date).

XVI.

B Dermot O’Hurley, évêque à Cashel, martyr. 

Bse Margaret Ball, veuve irlandaise emprisonnée à soixante-dix ans, martyre.

XVII.

Bx Francisco Pacheco, Balthasar de Torres et Juan Bautista Zola, jésuites martyrs au Japon, avec Pierre Rinsei, Vincent Kaun, Jean Kisaku, Paul Kinsuke, Michel Tozo et Gaspar Sadamatsu.

Bx Thomas Whitbread, William Harcourt, John Fenwich, John Gavan, Anthony Turner, jésuites anglais martyrs à Tyburn.

Partager cet article
Repost0
- dans Martyrologe
/ / /

11 AOUT

 

III.

S Alexandre, philosophe qui exerçait le métier de charbonnier par ascèse, puis évêque à Comane et martyr ; patron des charbonniers.

IV.

S Tiburce, martyr romain.

Ste Suzanne , martyre romaine qui refusa d'épouser le fils de Dioclétien.

S Rufinus, premier évêque à Assise et martyr.

S Cassien, évêque à Bénévent.

S Taurin, premier évêque à Evreux.

Ste Digne, vierge solitaire à Todi.

Ste Attracta, irlandaise qui reçut de s. Patrick le voile des vierges. 

VI.

S Equitius, abbé en Valérie ; il mit en déroute un faux moine qui était sorcier ; son extrême simplicité désarma l'envoyé du pape venu le convoquer à la suite d'une calomnie.

VII.

S Géry (Gaugericus), évêque à Cambrai pendant quarante ans ; il avait appris le psautier pour être diacre ; le jour du sacre, il fit tomber les chaînes de douze prisonniers. 

Ste Rusticula (Marcia), abbesse à Arles, de dix-huit à soixante-dix-sept ans.

Ste Agilberte (Gilberte), abbesse à Jouarre. 

XI.

S Gérard, croisé auvergnat, mort à Gallinaro lors de la première croisade ; il apparut à un autre croisé qui fit connaître son tombeau, où eurent lieu des miracles. 

XIII.

Ste Claire, fondatrice à Assise des Pauvres Dames de l'ordre des Mineurs (clarisses), canonisée deux ans après sa mort ; Pie XII l'a proclamée patronne de la télévision parce qu'elle “assista” depuis sa cellule à la messe de minuit de Noël.

Bx Jean et Pierre Beccheti, augustins à Fabriano, dont la famille était apparentée à s. Thomas Becket.

XV.

B Nicolas Appleine, saint homme à Prémeny ; Louis XI recourut à son suffrage.

XVI.

Bx John Sandys, Stephen Rowsham (prêtres) et William Lampley (tailleur), martyrs anglais, béatifiés en 1987.

XVIII.

B Jean-Georges Rehm (Thomas), dominicain à Schlestadt, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

B Luigi Biraghi, prêtre milanais, béatifié en 2006.

B John Henry Newman, cardinal anglais converti de l’anglicanisme, béatifié en 2010.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 : 

Laïcs : Ráfael Alonso Gutiérrez (*1890), père de six enfants, et Carlos Díaz Gandía (*1907), père d'une petite fille de huit mois, près de Valencia ;

- béatifiés en 2013 : 

Hospitaliers : Ramon Rosell Laboria (Leonci, 1897), prêtre, et Armando Óscar Valdés (Jaime, *1891), profès, à Valencia ; 

Picpus : Benjamín Fernández de Legaria Goñi (Teófilo, 1898), prêtre, près de Madrid ;

Frères Maristes : Julián Lisbona Royo (Timoteo José, *1891), Francisco Donazar Goñi (*1893), Marcos Leyún Goñi (Emiliano José, *1897), près de Huesca ; Manuel Llop Plana (Adrián, *1896) et José Valencia Janices (Benigno José, *1906), près de Madrid.

B Maurice Tornay (1910-1949), suisse, chanoine du Grand-Saint-Bernard, missionnaire au Tibet et martyr, béatifié en 1993.

 

12 AOUT

 

IV.

S Euplus, diacre martyr à Catane, décapité.

SS Anicet et Photius, oncle et neveu, martyrs à Nicomédie, brûlés vifs.

S Muredachus, évêque en Irlande.

Ste Lélia, vierge en Irlande.

Ste Hilarie, mère de ste Afra, martyre à Augsburg.

?

SS Gracilien et Felicissima, martyrs à Faléria.

VI.

S Herculan, évêque à Brescia.

S Porcaire, abbé à Lérins, martyr des Vandales.

VII.

Ste Cécile (Claire, Sigeberge), abbesse à Remiremont, auteur d'une Vie de s. Romaric, fondateur de cette abbaye et qui pourrait être son père.

XVII.

B Charles Meehan, prêtre franciscain irlandais martyr béatifié en 1987.

B Innocent XI, pape (1676-1689) à 55 ans : excellent administrateur, il rompit avec le népotisme, poussa le roi de Pologne et l'empereur à s'allier contre les Turcs sous les murs de Vienne, et s’opposa à l'absolutisme de Louis XIV à propos de la régale.

XVIII.

B Pierre Jarrige de la Morelie de Puyredon, chanoine en Haute-Vienne, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

SS Antôn Nguyên Dích (paysan), Giacôbê Dô Mai Nam (prêtre), Micae Nguyên Huy My (médecin), martyrs décapités au Tonkin ; Antôn avait accueilli le père Giacôbê chez Micae (le maire du village et son beau-père) ; canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1992 :

Hospitaliers : Atilano Dionisio (Flavio) Argüeso González (1877), profès, près de Madrid ;

Clarétins : Nicasio Sierra Ucar (*1890), Sebastián Calvo Martínez (*1903), Pere Cunill Padrós (*1903), José Pavón Bueno (*1909), prêtres ; Wenceslau Clarís Vilaregut (*1907), sous-diacre ; Gregorio Chirivás Lacambra (*1880), profès, à Barbastro ;

- béatifiée en 1993 :

Victoria Díez Bustos de Molina (*1903), enseignante laïque de l’Institut Thérésien, jetée dans un puits de mine abandonné à Hornachuelos (près de Cordoue), morte en proclamant “Vive le Christ-Roi !” ;

- béatifié en 1995 :

Disciples de Jésus : Antoni Perulles Estivill (*1892), prêtre, près de Tarragona ;

- béatifié en 2001 :

Salésiens : Miquel Domingo Cendra (*1909), profès, près de Barcelone ; 

- béatifiés en 2007 :

Diocésains : Domingo Sánchez Lázaro (*1860), à Tolède ;

Dominicains : Buenaventura García-Paredes Pallasà (*1866), ancien général de l’Ordre, dans les Asturies ;

- béatifiés en 2013 :

Evêques : Manuel Borrás Ferré (*1880), évêque auxiliaire à Tarragona, mort près de Tarragona ; Manuel Basulto Jiménez (*1869), évêque à Jaén, mort près de Madrid ;

Diocésains : Pau Figuerola Rovira (*1870), près de Lleida ; Joan Rofes Sancho (*1875), Antoni Nogués Martí (*1876), Ramon Martí Amenós (*1905), Josep María Sancho Toda (*1909), près de Tarragona ; Félix Pérez Portela (*1895), près de Madrid ; José Jordán Blecua (*1906) et Josep Nadal Guiu (*1911), près de Huesca ;

Carmes Déchaux : Carles Barrufet Tost (de Jésus Marie, *1888), profès, près de Tarragona ; 

Lassalliens : Pedro José Cano Cebrían (Arístides Marcos, *1906) et Gabriel Albiol Plou (Justí Gabriel, *1910), près de Castellón ;

Filles de la Charité : Estefanía Saldaña Mayoral (*1873), María Asunción Mayoral Peña (*1879) ; Ramona Cao Fernández (*1883), Juana Pérez Abascal (*1886), Melchora Adoración Cortés Bueno (*1894), María Severina Díaz-Pardo Gauna (*1895), María Dolores Barroso Villaseñor (*1896), près de Madrid.

Bx Józef Straszewski (*1885), prêtre, et Józef Stepniak (Florian, *1912), profès capucin, martyrs polonais déportés à Dachau et gazés en 1942, béatifiés en 1999.

B Karl Leisner (1915-1945), prêtre ordonné clandestinement à Dachau par Mgr Piguet, évêque à Clermont-Ferrand, mort juste après sa libération, considéré comme martyr, béatifié en 1996.

 

13 AOUT

 

II.

SS Pontien et Hippolyte. Le premier, pape (230-235), exilé en Sardaigne, y mourut des mauvais traitements subis ; s. Hippolyte, premier antipape de l'histoire, se réconcilia avec l'Église et s. Pontien, dont il partagea le sort en Sardaigne.

III.

S Cassien, maître d'école romain, martyr, exécuté par ses propres élèves.

IV.

Ste Vitalina, vierge à Artonne.

VI.

S Antiochus, évêque à Lyon ; il était allé en Egypte visiter son évêque s. Just (cf. 2 septembre).

Ste Radegonde, princesse de Thuringe, épouse de Clotaire Ier, fondatrice à Poitiers d'un monastère qui prit plus tard le nom de Sainte-Croix.

S Junien, abbé à Mairé-Lévescaut.

?

Stes Centolle et Hélène, martyres à Burgos.

VII.

S Maxime le Confesseur, très illustre théologien de Constantinople qui lutta contre le monophysisme et le monothélisme, exilé, torturé avec deux autres Anastase (on leur coupa la langue et la main droite).

VIII.

S Wigbert, anglo-saxon, à qui s. Boniface confia le monastère de Fritzlar.

S Hariulf , évêque à Langres, fondateur du monastère de Elwangen.

IX.

S Swentibold, roi de Lotharingie, autoritaire et emporté, mais pieux.

X.-XI.

SS Ludolphe et Druthmar, abbés à Corvey.

XII.

S Nersès IV, patriarche arménien comme son frère, fervent artisan de l'union entre les églises arménienne et grecque, auteur d'écrits théologiques, poétiques et épiques admirables. 

XIII.

Bse Gertrude, fille de ste Elisabeth de Hongrie, abbesse au monastère prémontré de Altenberg, où elle introduisit la célébration de la fête du Saint-Sacrement.

Ste Radegonde (Radiane), pieuse servante, massacrée par des loups à Wellenburg.

XVI.

Bx franciscains Patrick O'Healy (évêque) et Conus O'Rourke (prêtre), martyrs irlandais.

B William Freeman, martyr anglais, un moment anglican, mais repenti à la vue d'un martyr à Tyburn ; il entonna le Te Deum en allant au supplice. 

XVII.

S Jean Berchmans, jésuite flamand venu à Rome, exemplaire en toutes choses ; son père devint prêtre après la mort de sa mère.

B Carlo Domenico Cristofori (Marco d'Aviano), capucin italien, actif en Vénétie puis en Pologne et en Germanie ; il eut un rôle prépondérant dans la libération de Vienne le 12 septembre 1683 (à l'origine de la fête du s. Nom de Marie), de Buda et de Belgrade ; il s'était donné le surnom de médecin de l'Europe, béatifié en 2003. 

XVIII.

S Tikhon de Zadonsk, moine russe très cultivé, évêque à Voronéje, très proche de la spiritualité occidentale, mystique.

B Pierre Gabilhaud, curé en Creuse, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

S Pierre (Bénilde) Romançon, frère des Écoles Chrétiennes en Auvergne.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1992

Clarétains : Secundino Maria Ortega García (*1912), prêtre ; Hilario Llorente Martín et Pedro García Bernal (*1911), Antolín Calvo y Calvo, Antoni Dalmau Rosich,  Teodoro Ruiz de Larrinaga García, Xavier Luis Bendrés Jiménez, Salvador Pigem Serra (*1912), Josep Brengaret Pujol, Esteve Casadevall Puig, Juan Echarri Vique, Ramón Novich Rabionet, Juan Sánchez Munárriz et Josep Ormo Seró (*1913), Joan Codinachs Tuneu et Eusebi Maria Codina Millá (*1914), Manuel Torras Sais et Tomás Capdevila Miró (*1915), clercs ; Alfons Miquel Garriga et Manuel Buil Lalueza (*1914), profès, tous à Barbastro ;

- béatifié en 1995 :

Piaristes : Juan Agramunt Riera (J. des Sacrés-Cœurs, *1907), prêtre, près de Castellón ;

- béatifiés en 2001 :

Salésiens : José Bonet Nadal (*1875), prêtre, à Barcelone ; 

Capucins : Modesto García Martí (M. de Albocácer, *1880), prêtre, près de Castellón ;

- béatifiés en 2005 :

Diocésains : Josep Tápies y Sirvant (organiste, *1869), Francesco Castells Brenuy (*1876), Josep Joan Perot Juanmartí (*1877 en France), Josep Boher Foix (*1887), Pasqual Araguàs Guàrdia (*1899), Pere Martret Moles (*1901), Silvestre Arnau Pasquët (*1911), près de Lleida ; 

- béatifiés en 2007 :

Dominicains : Inocencio García Díez (*1875) et Luciano Hernández Ramírez (Reginaldo, *1909 au Mexique), prêtres, à Madrid ;

Lassalliens : Eugenio Cuesta Padierna (Hilarion Eugenio, *1912) et Francisco Mallo Sánchez (Francisco Alfredo, *1916), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 :

Diocésains : Ramon Artiga Aragonés (*1880) et Pere Rofes Llauradó (*1909), près de Tarragona ;

Ouvriers du Sacré-Cœur : Mateo Despóns Tena (*1884), près de Castellón ;

Sœurs Missionnaires : Dorotea Llamanzarez Fernández (Gertrudis, *1870), près de Madrid ;

B Jakob Gapp (1897-1943), marianiste autrichien, arrêté par la Gestapo à Hendaye (où il se cachait), guillotiné à Berlin, béatifié en 1996.

 

14 AOUT

 

?

S Ursicinus (Ursicius), soldat martyr en Illyrie.

S Démétrius, martyr à Sirmium.

S Félix, évêque, martyr à Gardumo.

IV.

S Marcel, évêque à Apamée et martyr.

S Eusèbe, prêtre romain, enfermé pendant des mois dans une chambre basse, à cause de sa foi.

VI.

S Fachananus, évêque et abbé en Irlande.

VIII.

S Werenfrid, prêtre missionnaire à Westervoort et Elst.

X.

B Eberhard, premier abbé à Einsiedeln.

XI.

S Arnoul, chevalier, moine, abbé contre son gré, évêque malgré lui à Soissons.

XIII.

B Alberto Pandoni, évêque à Plaisance puis à Ferrare, où son zèle lui valut la haine des hérétiques.

XIV.

B Sanctus d'Urbino Brancorsini, devenu frère convers franciscain après avoir blessé à mort un adversaire ; il obtint la grâce de souffrir à l'endroit où il avait blessé sa victime, et un ulcère à la cuisse le tourmenta jusqu'à la fin ; il y eut des miracles nombreux avant (?) et après sa mort ; son corps fut préservé de la corruption.

XV.

B Antonio Primaldi, martyr avec huit-cents autres habitants de Otranto : n'ayant pas voulu renier leur foi, ils furent tous exécutés par les Turcs et leurs corps, quoique non ensevelis pendant plusieurs mois, restèrent sans corruption ; ils ont été canonisés en 2013.

XVII.

SS Domingo Ibañez de Erquicia, prêtre espagnol, et Franciscus Shōemon, novice japonais, dominicains, martyrs au Japon, béatifiés en 1981 et canonisés en 1987, fêtés avec s. Laurent Ruiz le 28 septembre.

XIX.

Bse Elisabetta Renzi, d'abord augustine à Petrarubbia, fondatrice des Sœurs de la Vierge des Douleurs à Rimini, pour l'éducation des jeunes filles des milieux pauvres, béatifiée en 1989.

XX.

Bx martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 : 

Diocésains : Vicente Rubiols Castelló (*1874) et Félix Yuste Cava (*1887), prêtres, près de Valencia ;

- béatifiée en 2007 :

Carmélites : Maria de Puiggraciós Badia Flaquer (M. Patrocinio de s.Joseph, *1903), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Jocund Bonet Mercadé (*1875) et Andreu Prats Barrufet (*1886), près de Tarragona ; José García Librán (*1909), près d’Ávila ;

Capucins : Joaquín Frade Eiras (Berardo, *1878), prêtre, près de Lugo ; Segundo Pérez Arias (Ildefonso, 1874), Ángel de la Red Pérez (Arcángel, *1882), prêtres, près de León ; Basilio González Herrero (Alejo, *1874), convers, près de León, et Ezequiél Prieto Otero (Eusebio, *1885), convers, aux Asturies ;

Carmes de l’Ancienne Observance : Antonio María Martín Povea (*1887) et Pedro Velasco Narbona (*1892), convers, près de Cordoue ;

Vincentiens : Ricardo Atanes Castro (*1875), prêtre, aux Asturies ;

Lasalliens : Patricio Gellida (Llorach (Rafaél José, *1871), près de Valencia.

S Rajmund Kolbe (Maksymilian, 1894-1941), franciscain polonais, à l'origine de la Milice de l'Immaculée, de la revue Le Chevalier de l'Immaculée (plus d'un million d'exemplaires) et de Niepokalanow (Cité de l'Immaculée), en Pologne et au Japon ; mort à Auschwitz, achevé d'une injection mortelle, après s'être offert à la place d'un co-détenu condamné au bunker de la faim, béatifié en 1971, canonisé en 1982.

 

 

15 AOUT

 

I.

Assomption de la Très Sainte Vierge Marie ; cette fête resta chômée depuis qu'on y avait intronisé un s. Napoléon au début du XIXe s. (et bientôt tombé en discrédit dès 1814).

III.

S Tarsicius, acolyte ou diacre (donc pas un enfant), martyrisé pour la défense de l'Eucharistie. 

?

SS Straton, Philippe et Eutychien, martyrs à Nicomédie.

V.

S Simplicianus, évêque à Milan, successeur de s. Ambroise.

S Alype, évêque à Thagaste, compatriote, ami, disciple de s. Augustin et baptisé le même jour, puis consacré évêque avant s. Augustin, qui l'a fait connaître.

IX.

S Altfrid (Alfred), bénédictin à Corvey, évêque à Hildesheim ; il tenta de maintenir la paix entre les Carolingiens, fit constru

ire des monastères et une nouvelle cathédrale dédiée à la Sainte Vierge.

X.

S Baudran (Baltran), abbé à Lure.

XI.

S Arduinus, ordonné prêtre à Rimini par l'évêque simoniaque ; il célébrait chaque jour, fait rare à l'époque. 

S Etienne, roi de Hongrie ; il consacra son pays à la Vierge Marie ; fêté le 16 août.

XII.

B Rupert, abbé bénédictin à Ottobeuren pendant quarante-trois ans. 

XIII.

S Hyacinthe, dominicain polonais à Cracovie, un des apôtres de la Pologne.

XV.

B Aimon Taparelli, dominicain à Savigliano et Inquisiteur pour la Lombardie, mort quasi centenaire un 15 août.

XVI.

Bse Giuliana de Busto Arsitio, augustine.

S Stanislas Kostka, polonais, jeune novice jésuite, mort à Rome à presque dix-huit ans, favorisé de visions de la Sainte Vierge avec l'Enfant-Jésus, et des Anges ; patron de la Pologne.

XX.

B Isidore Bakanja (1885 env.-1909), jeune homme du Congo Belge, martyrisé pour avoir refusé d'enlever son scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel, béatifié en 1994.

SS Luis Batis Sáinz (*1870), prêtre, Manuel Morales (*1898), père de trois enfants, ainsi que Salvador Lara Puente (*1905) et son cousin David Roldan Lara (*1902), mexicains martyrs en 1926, béatifiés en 1992, canonisés en 2000, fêtés avec leurs compagnons le 21 mai.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1992 :

Clarétains : Lluís Masferrer Vila (*1912), prêtre ; Faustino Pérez García et José Figuero Beltrán (*1911), José Blasco Juan, Josep Maria Badía Mateu, Alfons Sorribes Teixidó, Eduardo Ripoll Diego, Lluis Escalé Binefa, Lluis Lladó Teixidor, Manuel Martínez Jarauta, Rafael Briega Morales (* 1912), Francesc Roura Farró, José Maria Amorós Hernández, Juan Baixeras Berenguer, Miguel Masip González, Sebastiá Riera Coromina (*1913), Agustín Viela Ezcurdia, Josep Ros Florensa, Ramón Illa Salvía (*1914), clercs ; et Francisco Castán Meseguer (*1911), profès, à Barbastro ;

-  béatifié en 1995 :

Disciples de Jésus : José María Peris Polo (*1889), près de Castellón ;

- béatifiée en 1998 :

Carmélites Déchaussées : Elvira Moragas Cantarero (María Sacrário de Saint-Louis-de-Gonzague, *1881), à Madrid ;

- béatifié en 1999 :

Augustins Récollets : Vicente Soler Munárriz (*1867), prêtre, à Motril ;

- béatifiés en 2001 :

Diocésains : Carmelo Sastre Sastre (*1890), près de Valencia ;

Capucins Amigoniens : Agustín Hurtado Soler (Domingo Maria de Alboraya, *1872), prêtre et compositeur, à Madrid ;

- béatifiés en 2007, cinq prêtres :

Dominicains : Maximino Fernández Marínas (*1867) et Josep Santoja Pinsach (*1879), prêtres, à Madrid ; 

Salésiens : Francisco Míguez Fernández (*1887), prêtre, à Málaga ; 

Augustins : Severiano Montes Fernández (*1887), prêtre, à Oviedo, et Manuel Formigo Giráldez (*1894), prêtre, à Málaga ;

- béatifiés en 2013 :

Diocésains : Joan Ceró Cedó (*1908) et Agustí Ibarra Angüela (*1911) ; Juan Mesonero Huerta (*1913), près d’Ávila ;

Capucins : Juan Francisco Barahona Martín (Alejandro, *1902), prêtre, à Madrid ;

Picpus : Luis Ros Ezcurra (Mario, *1910), à Madrid ;

Clarétains : Sebastiá Balcells Tonijuan (*1885), le profès ;

Lassalliens : Ildefonso Alberto Flos (Luis Alberto, *1880) et Miguel Alberto Flos (Exuperio, *1881), eux-mêmes frères naturels, et Clemente Vea Balaguer (Clemente Adolfo, *1898), près de Castellón.

B Riccardo Granzotto (Claudio, 1900-1947), franciscain italien, sculpteur (il construisit entre autres quatre “grottes de Lourdes”), béatifié en 1994.

 

16 AOUT

 

IV.

S Arsacius, militaire persan retiré à Nicomédie, dont il annonça la destruction.

S Chérémon (Thérémon), ermite à Scété, mort centenaire assis sur sa chaise.

S Théodore, évêque à Sion, qui retrouva les reliques des martyrs de la légion thébéenne. 

?

Ste Basilée, vierge martyre à Couvert.

V.

S Vamnés, martyr en Perse.

S Titus, diacre romain tué durant l'occupation de Rome par les Goths.

S Balsème, martyr des Vandales à Arcis-sur-Aube ; décapité, il ramassa sa tête.

VI.

S Armel, breton anglais venu en Armorique, à l'origine de Plouarzel, thaumaturge : on l'invoque contre maux de tête, fièvres, coliques, enflures, goutte, rhumatisme ; il est donc patron de maladreries et d'hôpitaux.

S Frambaldus, moine dans le Maine.

S Aré, évêque à Nevers.

?

S Cizy, martyr (des Arabes?) en Languedoc. 

XII.

S Raoul de la Fustaie, moine de Saint-Jouin-de-Marnes, à l'origine du double monastère de Saint-Sulpice-la-Forêt.

XIII.

B Laurent l'Encuirassé, ermite à Subiaco ; en pénitence pour avoir tué quelqu'un par accident, il fit le pèlerinage de Compostelle, puis vécut longtemps bardé de plaques métalliques hérissées de pointes à l'intérieur.

XIV.

S Roch, thaumaturge de Montpellier ; il guérit des malades (surtout pestiférés) sur son chemin pour Rome ; on l'invoque contre la peste.

XV.

B Angelo Agostino Mazzinghi, carme à Florence.

XVII.

B Melchior Kumagai Motonao, laïc japonais martyr, béatifié en 2008.

B Juan de Sainte-Marthe, prêtre franciscain espagnol, musicien, martyr au Japon.

Bx Francisco de Sainte-Marie, prêtre franciscain espagnol martyr à Nagasaki avec Bartolomé Díaz Laurel, prêtre franciscain mexicain et médecin ; également : le catéchiste japonais Antonius de Saint-François ; Tsuji Shobyoe (Gaspard Vaz, coréen) et son épouse japonaise Maria ; Franciscus Kuhyoe, qui les avait hébergés et qui recevra le baptême en prison, ainsi que son voisin Ludovicus Matsuo Soyemon ; Thomas Ou Jinyemon (coréen), les charpentiers Lucas Kyuemon et Michaël Kizayemon, brûlés vifs ou décapités. Il y eut aussi quatre tertiaires dominicains : le catéchiste japonais Leo Franciscus Kurobioye Nakamura, l'ancien bonze coréen Caius Akashi Jiemon, les japonaises Magdalena Kiyota et Francisca ; en plus, on décapita les enfants de ces martyrs, âgés de trois à vingt-cinq ans, mais ils ne sont pas béatifiés.

XVIII.

B Jean-Baptiste Ménestrel, chanoine à Remiremont, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

Ste Luosa Fan Hui, martyre chinoise laïque, canonisée en 2000 et fêtée le 9 juillet.

XX.

Bse Ana Josefa Pérez Florido (1845-1906), espagnole, dernière de dix-neuf enfants, fondatrice des Mères des Abandonnés, pour les vieillards, béatifiée en 1994.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 :

Capucins Amigoniens : Enrique García Beltrán (E. de Almazora, *1913), diacre, et José María Sanchís Mompó (Gabriel María de Benifaió, *1858), profès, près de Valencia ;

Frères Mineurs : Miguel García Gilabert (Plácido, *1895), prêtre, près de Alicante ; 

- béatifiés en 2007 :

Diocésains : Antonio María Rodriguez Blanco (*1877), coopérateur salésien, près de Cordoue ;

Mineurs Conventuels : Ángel Hernández-Ranera de Diego (*1877), Domingo Alonso de Frutos et Martín Lozano Tello (*1900), Víctor Chumillas Fernández (*1902), Julián Navío Colado (*1904), Benigno Prieto del Pozo (*1906), prêtres ; Marcelino Ovejero Gómez, Antonio Rodrigo Antón José de Vega Pedraza et José Alvarez Rodriguez (*1913), Andrés Majadas Málaga, Santiago Maté Calzada, Anastasio González Rodríguez (*1914), Alfonso Sánchez Hernández-Ranera, Félix Maroto Moreno, Saturnino Río Rojo, Federico Herrera Bermejo, Ramón Tejado Librado, Vicente Majadas Málaga et Valentín Díez Serna (*1915), clercs, près de Ciudad Real ;

Mercédaire : Josep Reñé Prenafeta (*1903), prêtre, à Barcelone ;

Ouvriers du Sacré-Cœur : Amadeu Monje Altés (*1906).

 

17 AOUT

 

III.

S Myron, prêtre martyr à Cyzique.

S Mammès, berger martyr à Césarée de Cappadoce, patron de la cathédrale de Langres ; s. Mamet, vénéré à Saint-Flour, est peut-être le même.

SS Paul et Julienne, frère et sœur martyrs à Ptolémaïs. 

IV.

S Eusèbe, pape (310) pendant deux mois ; exilé et mort en Sicile.

VII.

S Anastase, évêque à Terni.

VIII.

S Carloman, fils aîné de Charles Martel, maire du palais avec Pépin, moine à Rome puis au Mont Cassin. 

S Amour, abbé à Amorbach.

IX.

S Jéron (Hiéron), moine écossais, tué par les Normands à Noordwijk.

X.

S Elie le Jeune, moine calabrais, un moment capturé par les Sarrasins en Afrique.

Stes Bénédicte, Cécile, abbesses, et Relinde, recluse, à Susteren.

XII.

S Jean de Nusco, évêque à Palerme.

S Nicola Politi, ermite en Sicile.

S Donat, moine de la congrégation de Montevergine à Massa Piacentina, mort à dix-neuf ans. 

B Alberto, prêtre près de Sienne.

XIV.

Ste Claire, abbesse augustine à Montefalco ; son cœur portait l'image des instruments de la Passion, son sang se liquéfie comme celui de s. Janvier.

XVII.

SS Jacobus de Sainte Marie Kyushei Gorōbyōe Tomonaga, dominicain, et Michaël Kurōbyōe, martyrs japonais, béatifiés en 1981 et canonisés en 1987, fêtés le 28 septembre avec s. Laurent Ruiz.

Bx Simon Kiyota Bokusai, martyr japonais avec sa femme Magdalena, son hôte Thomas Gengoro avec sa femme Maria et leur petit garçon Iacobus Buzo, crucifiés la tête en bas.

XVIII.

Ste Jeanne Delanoue, marchande très commerçante à Saumur, devenue "la mère des pauvres", ouvrant plusieurs hospices et fondant la congrégation de Sainte-Anne-de-la-Providence, canonisée en 1982.

B Noël-Hilaire Le Conte, chanoine musicien à Bourges, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995. 

XX.

Bx martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 1995 : 

Piaristes : Enric Canadell Quintana (des Sacrés-Cœurs, *1890*), prêtre, près de Girona ; 

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Josep Mañé March (*1866), Magí Civit Roca (*1871) et Miquel Rué Gené (*1909), près de Castellón ; 

Hospitaliers : Silvestre Perez Laguna (*1873), prêtre, Florentino Alonso Antonio (Salustiano, *1876), Manuel Sanz y Sanz (Gumersindo, *1878), Pedro Pastor García (Segundo, *1885), Antonio del Charco Horques (Baltasar, *1887), Eusebio Ballesteros Rodríguez (Honorio, *1895), Juan Antonio García Moreno (Raimundo, *1896), Isidro Valentín Peña Ojea (Estanislao de Jésus, *1907), profès, à Málaga ; 

Capucins : Eugenio Sanz-Orozco Mortera (José María, *1880), prêtre, et Facundo Escanciano Tejerina (Aurelio, *1881), convers, près de Madrid.

Vincentiens : Antoni Carmaniú Mercarder (*1860), prêtre, près de Lleida ; 

 

 

18 AOUT

 

III.

S Agapit, martyr de quinze ans à Palestrina, dont il est patron, ainsi que des enfants malades et des femmes enceintes.

S Agon, évêque à Poitiers.

SS martyrs de la Massa Candida, à Utique, trois cents martyrs qui, invités à choisir entre sacrifier et se jeter dans une fosse de chaux vive, y coururent sans hésitation (IV.?)

?

S Léon, martyr à Myre.

IV.

Ste Hélène, mère de l'empereur Constantin, qui retrouva la Croix du Sauveur.

S Proiectitius, archidiacre et martyr à Bergame.

V.

S Firmin, évêque à Metz.

V.-VI.

SS Jean et Georges Ier, patriarches à Constantinople.

VI.

S Eonius, évêque à Arles, qui désigna son successeur en la personne de s. Césaire.

S Dega Maccairill, évêque-abbé à Inishkeen, et artisan très habile.

S Landulphe, évêque à Evreux.

VII.

S Rustique, évêque et martyr à Cahors.

VIII.

S Milon, moine à Fontenelle avec son père, puis ermite.

IX.

S Macaire, abbé à Pélécète, deux fois exilé par les iconoclastes.

B Léonard, abbé à La Cava.

B Mamés de Guzman, frère de s. Dominique et dominicain aussi ; il fut co-fondateur du couvent Saint-Jacques à Paris et chapelain des Sœurs de Prouille.

XIV.

S Rainaldus, évêque à Vicenza puis Ravenne ; il fit taire des rainettes qui couvraient sa voix durant la prédication.

XVI.

Bse Paola Montaldi, abbesse clarisse à Mantoue.

XVIII.

B Antoine Bannassat, curé en Creuse, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

-  béatifiés en 1992 :

Hospitaliers : Francisco Arias Martín (*1884), prêtre et novice, près de Madrid ;

Clarétains : Atanasio Vidaurreta Labra (*1911) et Jaume Falgarona Vilanova (*1912), clercs, à Barbastro ; 

- béatifié en 1995 :

Ouvriers Diocésains : Martín Martínez Pascual (*1910), près de Teruel ; 

- béatifiés en 2001 :

Diocésains : Vicente María Izquierdo Alcón (*1891), près de Valencia ; 

Salésiens : Jaume Bonet Nadal (*1884), prêtre, près de Lleida ; 

- béatifiés en 2007 :

Diocésains : Liberio González Nombela (*1895), près de Tolède ; 

Dominicains : Celestino José Alonso Villar (*1862), Santiago Franco Mayo (*1905) et Gregorio Díez Pérez (*1910), prêtres, et Abilio Sáiz López (*1894), profès, aux Asturies ;

Lassalliens : Joseph Chamayoux Auclés (Jacob Samuel, *1884 en France), près de Lleida ; Eudaldo Rodas Saurina (Oleguer Ángel, *1912) et Agustín Pedro Calvo (Honorato Alfredo, *1913), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 :

Carmes de l’Ancienne Observance : Daniel García Antón (Daniel María, *1913), Silvano Villanueva González (Silvano María, *1916), Adalberto Vicente y Vicente (Adalberto María, *1916), Aurelio García Anton (Aurelio María, *1916), Francisco Pérez y Pérez (Francisco María, *1917), Angelo Reguilón Lobato (Angelo María, *1917), Nicomedes Andrés Vecilla (Bartolomé Fanti María, *1917), José Sánchez Rodríguez (Ángel María, *1918), profès, près de Madrid ; Eliseo María Camargo Montes (*1887) et José María Ruiz Cardeñosa (*1902), convers, près de Cordoue ;

Lassalliens : Patricio Gellida Llorach (Rafaél José, *1871) et Fermín Gellida Cornelles (Alejandro Juan, *1889), près de Castellón.

S Alberto Hurtado Cruchaga (1901-1952), jésuite chilien, professeur à l'université de Santiago, défenseur de la doctrine sociale de l'Eglise et fondateur d'un Foyer du Christ pour aider les habitants des quartiers pauvres ; béatifié en 1994, canonisé en 2005.

 

 

 

19 AOUT

 

II.

S Jules, sénateur romain et martyr.

III.

S Magnus, évêque à Anagni (ou dans les environs).

S Maginus, ermite et martyr près de Tarragone.

IV.

SS Timothée, évêque, Agapios et Thècle, martyrs à Gaza.

S André, tribun, et ses compagnons d'armes, martyrs en Cilicie.

S Satyre, premier évêque à Arezzo.

Ste Crescentia, vierge à Paris.

?

SS Mandrien et Flavien, martyrs à Toulon.

V.

S Sixte III, pape (432-440), patient, doux et ferme.

S Badoul, premier abbé à Ainay.

S Clitauc, roi gallois martyr , c'est-à-dire assassiné.

VI.

S Donat, prêtre anachorète et thaumaturge à Sisteron.

S Marien, ermite en Berry, vénéré à Evaux.

S Mochta, abbé à Louth, dont les innombrables miracles sont difficiles à vérifier, par exemple qu'il aurait vécu trois-cents ans.

S Elaphe, évêque à Châlons-en-Champagne.

VII.

S Bertulf, moine à Luxeuil, abbé à Bobbio.

S Calmine, duc d'Aquitaine, fondateur de plusieurs abbayes.

S Guénin, évêque à Vannes.

VIII.

S Sébald, ermite en Italie puis à Nürnberg.

S Credan, abbé à Evesham.

XII.

S Bartolomeo de Simero, abbé en Calabre où il fonda un monastère de Grecs.

B Guerric, abbé cistercien à Igny, nommé par s. Bernard.

XIII.

B Léon II, abbé à La Cava : l'abbaye fut alors à son apogée, mais souffrit de l'occupation de la Sicile par les Aragonais.

S Louis d'Anjou, petit-neveu du roi s. Louis, et par sa mère apparenté à ste Elisabeth de Hongrie, deuxième de quinze enfants, franciscain et à vingt-trois ans évêque à Toulouse, quelques semaines seulement, tant il était malade.

XIV.

B Giordano de Pise, dominicain, qui savait prêcher au peuple en langue vulgaire.

B Angelo, moine camaldule, puis ermite à Acquapagana.

B Pietro, ermite tertiaire franciscain à Gualdo.

XVII.

B Damien, catéchiste, laïc japonais martyr, béatifié en 2008.

Bx Pedro de Zúñiga, augustin espagnol, Ludovic Frarijn, dominicain d'origine flamande, martyrs à Nagasaki, avec les treize membres japonais d'équipage du bateau qui les avait amenés : Joachim Díaz Hirayama, Leo Sukeemon, Ioannes Miyazaki Soemon, Michaël Díaz Hori, Antonius Yamada, Marcus Takenoshita Shin’emon, Thomas Koyanagi, Jacobus Matsuo Denji, Laurentius Ikegami Rokusuke, Paulus Sankichi, Ioannes Yago, Ioannes Nagata Matashichi et Bartholomaeus Mohyoe.

B Hugh Green (Ferdinand Brooke), martyr à Dorchester pour crime de prêtrise.

S Jean Eudes, prêtre de l'Oratoire, fondateur de la congrégation de Jésus et de Marie pour la direction des séminaires et la formation des prêtres, de l'institut de Notre-Dame-du-Refuge pour le relèvement des jeunes filles égarées ; apôtre de la dévotion aux Cœurs de Jésus et de Marie.

XIX.    Bx Kwon Cheon-rye Theresa et Jo Suk Petrus, laïcs coréenx martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

XX.

S Ezequiel Moreno y Díaz (1848-1906), augustin espagnol, missionnaire aux Philippines puis en Colombie, évêque à Pasto, défenseur des droits de l'Eglise et de la liberté de conscience ; canonisé en 1992 ; très invoqué pour les malades du cancer.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001, près de Valencia : 

Diocésains : Francisco de Paula Ibáñez y Ibáñez (*1876), , près de Valencia ; 

Jésuites : Tomás Sitjar Fortiá (*1866), prêtre jésuite, près de Valencia ; 

Carmélites de la Charité : Rosa Pedret Rull (R. de Notre-Dame du Bon Conseil, *1864), María Calaf Miracle (M. de N.-Dame de la Providence, *1871), María Desamparados Giner Sixta (M.D. du Très-Saint-Sacrement, *1877), Francisca de Amezùa Ibaibarriaga (Fr. de Sainte-Thérèse, *1881), Teresa Chambó Palet (T. du Bon Pasteur, *1881), Elvira Torrentallé Parair (E. de la Nativité de Notre-Dame, *1883), Agueda Hernández Amorós (A. de Notre-Dame des Vertus, *1893), María Dolores Vidal Cervera (M.D. de Saint-François-Xavier, *1895), María de las Nieves Crespo López (M. des Neiges de la Très-Sainte-Trinité, *1897), près de Valencia ;

- béatifiés en 2007 : 

Diocésains : Justo Arévalo y Mora (*1869), Pedro Buitrago Morales (*1883), et Félix González Bustos (*1903), près de Ciudad Real ; 

Lassalliens : Urbano Corral González (Josaphat Roque, *1899), Remigio Olalla Aldea (Agapito León, *1903), Valeriano Ruíz Peral (Julio Alfonso, *1911), Antolín Martínez y Martínez (Dámaso Luis, *1915) et Isidro Muñoz Antolín (Ladislao Luis, *1916), près de Ciudad Real ;

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Antoni Pedró Minguella (*1874), près de Lleida ; Damián Gómez Jiménez (*1871), près d’Ávila ; 

Bénédictins : Josep María Fontseré Masdeú (*1854), Cipriano González Millán (Domingo, *1880), Joan Roca Bosch (*1884), Agustí Busquets Creixell (Ambrosi María, *1903), Cándid Feliu Soler (Placid María, *1904), prêtres ; José Erausquin Aramburu (Eugenio María, *1902) et Ignasi Guilá Ximenes (Emiliá María, *1914), profès, à Barcelone ;

Lassalliens : Pascual Escuin Ferrer (Marciano Pascual, *1907) et Andrés Pradas Lahoz (Andrés Sergio, *1908) près de Tarragona ; 

Filles de la Charité : Rosario Ciércoles Gascón (*1873), Micaela Hernán Martínez (*1881), María Luisa Bermúdez Ruiz (*1893), près de Valencia.

 

 

 

20 AOUT

 

-IX.

S Samuel, prophète, cf. I Rois.

?

S Amadour, mystérieux personnage à l'origine de Rocamadour .

IV.

S Lucius, sénateur de Cyrène venu en Chypre où il fut décapité.

SS Léonce et Carpophore, martyrs à Aquilée.

?

S Saloine (Seroire), martyr à Saintes.

V.

S Mesme (Maximus), disciple de s. Martin, abbé près de Chinon.

VII.

S Hadouin, évêque au Mans. 

S Oswin, roi anglais très humble, assassiné par son cousin.

S Philibert, abbé à Jumièges et Noirmoutier, fils de l'évêque Philibaud (à Aire).

S Paul le Jeune (Paul III), patriarche à Constantinople ; il s'agit peut-être de Paul IV, un siècle après, qui se retira dans un monastère après avoir été intimidé par l'iconoclasme.

IX.

SS Léovigilde et Cristobal, moines martyrs à Cordoue.

XI.

B Burchard, évêque à Worms. 

XII.

S Bernard, fondateur de Clairvaux puis de soixante-huit abbayes, parcourant l'Europe au service de l'Église et prêchant la deuxième Croisade ; il est le “Doctor mellifluus”.

S Bernard, moine à Valdeiglesias.

S Herbert, anglais, évêque à Conza.

XIII.

S Benedetto Manetto dell’Antella, un des sept fondateurs des Servites, fêtés ensemble le 17 février.

XIV.

B Giovanni (Bernardo) Tolomei, abbé à Sienne, fondateur des Olivétains, canonisé en 2009 ; on lui associe parfois ses deux premiers compagnons : Patrizio Patrizzi et Ambrogio Piccolomini.

XVIII.

Bx Louis-François Lebrun, bénédictin, et Gervais-Protais Brunel, cistercien à Mortagne, martyrs aux pontons de Rochefort, béatifiés en 1995.

XIX.

Ste Maria de Mattias, italienne, fondatrice des Sœurs Adoratrices du Précieux-Sang, pour l'enseignement des petites filles, des jeunes filles et des femmes mariées, canonisée en 2003.

XX.

S Pie X, pape (*1835, 1903-1914) ; deuxième de dix enfants, évêque à Mantoue, cardinal de Venise, adversaire du modernisme, réformateur, mort sans avoir pu conjurer la guerre mondiale, fêté le 21 août.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifié en 1995 : 

Piaristes : Maties Cardona Meseguer (de Saint-Augustin, *1902), prêtre, près de Castellón ;

- béatifiée en 2001 : 

Laïque : María Climent Mateu (*1887), de l'Action Catholique, vierge, près de Valencia (sa mère, martyrisée avec elle n’est pas encore béatifiée) ;

- béatifié en 2007 :

Lassalliens : Ismael Barrio Marquilla (Celestino Antonio *1911), à Barcelone ; 

- béatifiés en 2013 : 

Diocésains : Magí Albaigés Escoda (*1889), à Tarragone ; Pau Segalá Solé (*1903), à Lleida ; 

Carmes déchaux : Jaume Perucho Fontarro (Silveri de Saint-Louis-de-Gonzague, *1864), et Francesc Segalá Solé (de l’Assomption, *1912), prêtres, à Lleida ;

Mercédaires : Tomás Campo Marín (*1879) et Francesc Llagostera Bonet (*1883), prêtres, et Santos Sanz Iranzo (Serapio, *1879), profès, à Lleida ;

Ouvriers du Sacré-Cœur : Cristófol Baqués Almirall (*1885).

B Georg Häfner (1900-1942), prêtre allemand, martyr à Dachau, béatifié en 2011.

B Wladislaw Maczkowski (1911-1942), prêtre polonais, martyr à Dachau, béatifié en 1999.

 
Partager cet article
Repost0
- dans Martyrologe
/ / /

 

 

11 MAI

 

II.

S Maioul, martyr à Adrumète, livré aux bêtes (III.?).

III.

Ste Estelle (= étoile), martyre vénérée à Saintes.

S Anastase, décapité avec sa famille ; il s’était converti à la vue des tortures de s. Venant (cf. 18 mai).

IV.

S Anthime, prêtre romain, précipité dans le Tibre, puis décapité ainsi que son ami s. Maxime (patron secondaire de l’abbaye de Altamura) et que ss. Bassus et Fabius.

Ss Sisinius, diacre, Dioclès et Florent, disciples de s. Anthime, venus d’Orient à Osimo, lapidés ; Sisinius est patron secondaire de Toffia.

S Evelle, officier de Néron, décapité comme s. Torpès, au martyre duquel il avait assisté.

S Mocius, prêtre à Amphipolis, décapité à Byzance.

V.

S Udaut, noble romain, apôtre des Ostrogoths en Espagne, torturé par leur chef à Ax, dont il est patron secondaire.

S Mamert, évêque à Vienne, le premier qui préconisa les Litanies, trois jours avant l’Ascension, pour détourner des calamités imminentes. 

VIII.

S Gengou, martyr, très saint époux trahi par son épouse ; convaincue d’adultère mais impénitente, elle poussa son complice à l’assassiner.

XI.

S Mayeul, provençal, prêtre à Mâcon, abbé à Cluny pour seconder l'impotent abbé Aymard, mort en allant, sur la demande de Hugues Capet, réformer le monastère de Saint-Denis ; il avait refusé l’évêché de Besançon.

S Gautier, abbé au monastère de l’Esterp.

XIII.

S Illuminato, franciscain ou bénédictin à San Severino.

XIV.

B Gregorio Celli, augustin, chassé du couvent construit par les soins de sa mère, hébergé chez les franciscains de Rieti, mort à cent-dix-huit ans.

XVI.

Bx John Rochester et James Walworth, chartreux de Londres, pendus.

B Giovanni Battista de Fabriano, franciscain, dont le corps fut plus tard retrouvé sans corruption et exhalant une odeur agréable.

XVIII.

S Francesco de Geronimo, jésuite italien, envoyé en mission dans les Pouilles, puis comme prédicateur à Naples. 

B Ignazio de Laconi, capucin à Cagliari.

S Matthêu Lê Văn Gẫm, laïc marié martyr en Cochinchine, canonisé en 1988 et fêté avec ses Compagnons le 24 novembre.

B Zefirino Namuncurà (1886-1905), jeune Argentin conquis par l'idéal de s.Giovanni Bosco, mort de tuberculose à Rome ; béatifié en 2007. 

 

 

 

12 MAI

 

I.

Ss Nereus et Achilleus, deux frères romains, exilés pour leur foi dans l'île de Ponza avec Flavie Domitille dont ils étaient les officiers, et décapités sur la voie Ardéatine. 

Ste Flavie Domitille, nièce de Domitien ; ayant refusé d’épouser un païen, elle fut brûlée vive avec deux compagnes qu’elle avait converties.

III.

S Cyrille, martyr à Axiopolis avec six autres compagnons.

IV.

S Pancrace, jeune garçon venu d’Orient avec son oncle, s. Denis (fêté le même jour),  décapité à quatorze ans à Rome ; Denis fut baptisé par le pape, arrêté quelques jours après et mis en prison, où il mourut peu après. 

V.

S Epiphane, évêque à Salamine, érudit dans les langues et les Saintes Ecritures ; il est patron de l’île de Chypre, avec s. Barnabé.

S Philippe, prêtre venu de Thrace, apôtre de la Sicile ; il est invoqué pour la délivrance des énergumènes.

VI.

S Mondry, confesseur (évêque ?) à Célettes.

VII.

S Modoald, oncle de ste Gertrude de Nivelle, évêque à Trèves.

Ste Rictrude, basque, retirée à Marchiennes quand elle fut veuve.

VIII.

S Germain, évêque à Constantinople ; il reprit fermement l’empereur iconoclaste ; il dut abdiquer, presque centenaire.

XII.

S Domingo, ermite à La Calzada : l’autre ermite qui l’accueillit là et l’ordonna était le b. Grégoire, futur cardinal-évêque d’Ostie.

XIV.

Bse Imelda Lambertini, bolognaise, “Fleur de la sainte eucharistie”, morte à treize ans dans le monastère dominicain.

XV.

Bse Jeanne de Portugal, fille du roi Alphonse V, dominicaine, patronne de Aveiro.

XVI.

Bse Catherine de Cardogna, napolitaine, appelée à la cour d’Espagne pour l’éducation du prince : n’en pouvant rien tirer, elle alla se cacher dans une grotte d’un monastère de carmes.

 

 

13 MAI

 

II.

Ste Glycère, fille d’un fonctionnaire romain, martyre à Héraclée.

?

S Christantien, martyr en Italie, fêté à Ascoli, invoqué contre l’orage et la grêle.

Ste Rastragène, martyre de la chasteté à Soissons.

S Moeldod (Mac Eingin), abbé en Irlande.

IV.

S Mocius (Mutius), prêtre martyr à Byzance.

S Marcellien, deuxième évêque à Auxerre.

S Onésime, évêque à Soissons.

S Servais, évêque à Tongres ; la neige ne tombait jamais sur son tombeau, et il n’eut de successeur qu’un siècle plus tard.

VI.

S Jean le Silentiaire, évêque à Colonia, puis retiré à Jérusalem, mort à cent-quatre ans ; il savait garder le silence pendant des périodes entières.

Stes Agnès, abbesse à Poitiers, et Disciole, une de ses religieuses et nièce de s. Sauve.

S Flavius, évêque à Châlon-sur-Saône, après avoir été chancelier du roi s. Gontran.

VII.

S Pausicaque, médecin devenu évêque à Synnade.

VIII.

S Natalis, évêque à Milan.

Ste Rolende (Rollande), fille de prince, morte à Villiers-la-Poterie, où elle est invoquée contre la gravelle et les coliques ( XI.?).

XIII.

S Gérard de Villamagna, un jeune orphelin parti en croisade ; il souffrit beaucoup des Turcs, repartit en Palestine, puis fut ermite en Italie, et tertiaire franciscain très austère.

XV.

Ste Gemma, bergère enlevée par le comte de Celano ; elle le convertit et vécut là en recluse.

Bse Maddalena Albrici, abbesse augustine à Brunate. 

XIX.

S André-Hubert Fournet, prêtre dans la Vienne, d’abord curé “tranquille” puis très zélé pendant la Révolution, parfois au péril de sa vie ; fondateur, avec la bse Elisabeth Bichier des Ages, de la congrégation des Filles de la Croix, pour l'enseignement et les soins des malades.

XX.

Apparition de Notre Dame à Fatima (1917).

B Joan Montpeó Masip (1918-1938), séminariste espagnol martyrisé près de Tarragona, béatifié en 2013.

 

 

14 MAI

 

I.

S Matthias, apôtre mort à Jérusalem (ou en Éthiopie ?), dont les reliques seraient à Trêves, représenté avec hallebarde ou épée, et parfois même transpercé par celles-ci par allusion à son martyre.

II.

S Victor et ste Couronne, lui, militaire, elle, adolescente de seize ans, martyrs en Egypte ; Victor eut les doigt brisés, fut jeté dans une fournaise ardente puis décapité ; Couronne fut écartelée après avoir été liée entre deux arbres qu’on avait inclinés, puis relâchés.

Stes Justa, Justine et Hénédine, vierges martyres en Sardaigne.

III.

S Maxime, martyr lapidé en Asie.

S Pontius, de famille sénatoriale romaine, martyr à Cimiez.

S Isidore, martyr à Chio ; il fut jeté dans un puits dont l’eau, depuis, guérit les malades.

IV.

Ss Félix et Fortunat, martyrs à Aquilea.

S Boniface, intendant débauché d’une riche romaine, venu à Tarse où, converti, il subit le martyre.

V.

S Aproncule, évêque chassé de Langres et élu à Clermont (ou évêque à Trèves, patron de Buchsaï ?).

S Ampelius, forgeron égyptien, venu mourir près de Gênes, patron des forgerons. 

VI.

S Gall, moine auvergnat, évêque à Clermont, oncle et maître de s. Grégoire de Tours. 

S Bévignat, ermite près de Pérouse.

S Boniface, évêque à Ferento.

VII.

S Gildéric (Joudry), écossais, ermite près de Exmes ; on l’invoque contre la fièvre.

S Carthag le Jeune (Mochuda), évêque à Lismore après avoir guidé plus de huit cents moines à Rathin.

S Erembertus, évêque à Toulouse, qui finit sa vie à l’abbaye Saint-Wandrille.

X.

B Tuton, évêque à Ratisbonne, aveugle à la fin de ses jours.

XI.

S Halward (Harward), martyrisé en Norvège en protégeant une femme injustement accusée.

XIII.

B Gil de Vaozela, portugais, d’abord égaré dans la magie noire et la nécromancie, puis dominicain, provincial d’Espagne, retiré à Santarém au Portugal, mystique.

XIV.

Bse Julienne de Norwich, mystique anglaise, recluse dès l’âge de treize ans.

XIX.

Bx Jeong Cheol-sang Carolus, Jeong In-Hyeok Thaddeus, Jeong Bok-hye Candida, Yun Un-hye Lucia, Choe Pil-je Petrus, laïcs coréens martyrs, décapités, béatifiés en 2014.

Ste Anne Thérèse Guérin (Théodore), française, fondatrice aux Etats-Unis de la Congrégation des Sœurs de la Providence, béatifiée en 1998, canonisée en 2006.

S Mixel Garikoitz, basque, fondateur des prêtres du Sacré-Cœur de Bétharram.

Bse Maria Domenica Mazzarello, fondatrice piémontaise de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, œuvre très liée à celle de s. Giovanni Bosco.

 

 

15 MAI

 

III.

Ss Petrus, Andreas, Paulus et Dionysia, martyrs à Lampsaque ; Dionysia avait seize ans : elle fut décapitée pour avoir regretté l’apostasie d’un autre membre du groupe.

Ss Cassius, Victorin, Maxime, martyrs des Alamans à Clermont. 

?

S Libérateur, premier évêque à Ariano.

IV.

S Simplice, évêque en Sardaigne et martyr.

S Eutice, prêtre martyr à Soriano.

S Achilleus, évêque à Larissa, un des membres du concile de Nicée ; il est patron de Presbo, où ont été transférées ses reliques.

S Rheticius, évêque à Autun après la mort de son épouse, tenu en très haute estime par l’empereur Constantin, par les saints Augustin et Jérôme.

V.

S Manços, esclave, martyr à Evora.

S Domnin, diacre à Plaisance.

S Primaël, de Grande-Bretagne, anachorète près de Quimper.

VI.

S Caleb (Elesbaan), roi chrétien en Éthiopie, mais assez cruel, finalement moine exemplaire à Jérusalem.

S Séverin, évêque à Septempeda, qui devint San Severino.

S Hilarus, fondateur d’un monastère près de Faenza, où furent ensuite des Camaldules.

S Melanius, évêque à Viviers.

VII.

S Franchy (Francoveus), moine puis solitaire près de Nevers.

S Ursus, évêque à Fano, dont il est patron secondaire.

IX.

S Rupert, duc de Bingen, fondateur d’hôpitaux, mort à vingt ans.

S Witesindus, un moment renégat sous l’empire de la peur, puis martyr à Cordoue.

X.

S Nicolas le Mystique, évêque à Constantinople ; son surnom était dû à son âge.

XI.

S Isidore, cultivateur madrilène, qu’on vit aidé dans son travail par deux anges ; retrouvé intact au début du XVIIe s., son corps fut à l’origine de la guérison miraculeuse du roi Philippe III ; trois ans après, Isidore sera le premier laïc canonisé par procédure officielle ; il est patron des cultivateurs et de la ville de Madrid.

 XV.

B André Abellon, dominicain en Provence où il s’occupa de plusieurs monastères.

 

16 MAI

 

?

Ss Félix et Gennade, martyrs à Uzale.

Ss Florentius et Diocletianus, martyrs à Osimo.

Ss Abdas et Ebediesus, évêques en Perse, martyrs avec des prêtres, des diacres, des vierges.

Ss Aquilin et Victorien, martyrs à Isaurie.

Ste Maxime, vierge à Fréjus.

III.

S Fort, premier évêque à Bordeaux et martyr (?) ; chaque année les mamans avec leurs enfants accourent sur son tombeau ; peut-être pieuse déformation du “saint Feretrum”, “saint brancard” d’où l’on portait la châsse de s. Seurin, et qui devint le saint fort… et s. Fort.

IV.                        

S Peregrinus, premier évêque à Auxerre, martyr.

S Hilaire, évêque à Pavie.

V.

S Possidius, évêque à Calame, disciple et historien de s. Augustin, patron de La Mirandola où sont ses reliques.

VI.

S Fidolus, abbé à l’Isle-de-Saint-Aventin.

S Brendan, abbé à Clonfert.

S Carantoc (Carannog, Carantec), abbé à Cordig et évêque à Cardigan.

S Eman, venu de Cappadoce en Gaule, prêtre, martyr dans la région de Chartres.

S Germier, mystérieux évêque à Toulouse, où il aurait été nommé par Clovis.

VII.

S Geins, solitaire à Bausset, où il fit jaillir une source d’eau et de vin.

S Honoré, évêque à Amiens ; il vit un jour la main du Christ qui consacrait en même temps que lui ; il fut invoqué pour mettre fin à la sécheresse, mais il reste le patron des boulangers.

VIII.

S Annobert (Alnobert), évêque à Sées. 

XII.

S Geins, solitaire (différent de celui du même nom et du même jour), au même lieu.

S Ubaldo, évêque à Gubbio où il réforma le chapître et résista à Frédéric Barberousse.

XIII.

B Adamo, abbé bénédictin à San Sabino, invoqué contre l’épilepsie.

S Simon Stock, carme anglais, favorisé d’une très fameuse vision de la Sainte Vierge.

XVII.

S André Bobola, jésuite polonais, horriblement torturé en Lituanie, et dont le corps fut retrouvé intact quarante-cinq ans plus tard.

XX.

B Michał Woźniak (1875-1942), prêtre polonais martyr à Dachau, béatifié en 1999.

B Vladimir Ghika (1873-1954), prélat catholique, de famille roumaine princière et orthodoxe, martyr, mort en prison près de Bucarest, béatifié en 2013.

 

 

 

17 MAI

 

?

S Adrion, martyr à Alexandrie.

S Victor, martyr à Rome.

Ss Héraclius et Paul, martyrs à “Nivedunum”, au bord du Danube  en Scythie.

IV.

Ste Restitute, vierge et martyre à Carthage.

Ss Solochon, Pamphamer et Pamphalon, trois soldats martyrs à Chalcédoine.

VI.

S Emilien, évêque à Verceil après quarante ans d’ermitage, mort centenaire.

XVI.

S Pascual Baylon, franciscain espagnol ; il fit tant de miracles que s. Roberto Bellarmino, lors du procès de canonisation, dira qu'on n'avait jamais rien vu de pareil ; il mourut le jour de la Pentecôte, au moment de l'élévation, le jour de ses cinquante-deux ans ; son amour pour l’Eucharistie en a fait le patron des Congrès Eucharistiques.

XVII.

Bx Ioachim Mine Sukedayū (sa femme Maria fut martyrisée le 28 février), Paulus Nishida Kyūhachi, Maria, Ioannes Matsutake Chōzaburō, Bartholomeus Baba Han’emon, Ludovicus Furue Sukeemon, Paulus Onizuka Magoemon, Ludovicus Hayashida Sōka, Magdalena Hayashida, Paulus Hayashida Mohyōe, laïcs japonais martyrs, béatifiés en 2008.

XIX.

S Baiduo Liu Wenyuan, catéchiste chinois exilé pendant vingt ans, étranglé, canonisé en 2000 et fêté avec ses compagnons le 9 juillet.

XX.

Ste Giulia Salzano (1846-1929), fondatrice des Sœurs catéchistes du Sacré-Cœur et dont la devise était : “A la plus grande gloire du Cœur de Jésus”, béatifiée en 2003, canonisée en 2010.

Bse Antonia Mesina (1919-1935), jeune fille sarde, très attachée à l’Eucharistie, à l’Action Catholique, martyre de la virginité ; son assassin se convertit et reçut les sacrements avant son exécution en 1937 ; béatifiée en 1987.

B Ivan Ziatyk (1899-1952), prêtre rédemptoriste ukrainien, martyrisé au goulag de Oserlag, mort un Vendredi Saint (calendrier oriental), béatifié en 2001.

 

 

18 MAI

 

III.

S Venantius, martyr de quinze ans, mal connu, honoré à Camerino ; il aurait été suspendu par les pieds pendant plusieurs jours au-dessus d’un grand brasier, puis décapité.

S Félix, martyr à Split.

IV.

S Dioscore, lecteur, martyr à Cynopolis.

S Potamon, évêque à Héraclée, martyr, victime des ariens ; dans une première persécution, on lui avait crevé un œil et coupé une paupière. Ce Potamon est probablement à distinguer d’un autre, prêtre martyrisé à Alexandrie avec deux autres : Ortasius et Serapion.

Ss Theodotus et sept vierges, martyrs à Ancyre ; il avait recueilli les reliques des vierges Thecusa, Alexandra, Claudia, Phaina, Euphrasia, Matrona et Iulitta, et fut décapité.

VI.

S Jean Ier, pape (523-526) ; suite aux travaux de Denys le Petit il fixa la date de Pâques, prépara le travail de s. Grégoire le Grand pour le chant liturgique, affirma la primauté romaine en couronnant l'empereur Justin à Byzance, ce qui lui valut l’emprisonnement à son retour en Italie, par le roi arien, et il mourut d’épuisement dans sa geôle. 

XII.

B Burchard, curé à Beinwil.

S Eric IX, surnommé le Législateur, roi de Suède ; il contribua à l’évangélisation des Suédois et des Norvégiens, et fut martyrisé au sortir d’une messe ; patron de la Suède jusqu’au XVIe siècle.

XIV.

B Guillaume de Naurose, ermite de Saint-Augustin près de Toulouse.

XVI.

S Felice de Cantalice, italien, devenu frère convers capucin après avoir échappé miraculeusement à un accident, quêteur, ami de s. Filippo Neri ; son exclamation favorite était Deo gratias ! il eut une vision de la Vierge Marie en mourant.

XIX.

S Tomaseu Son Cha-sŏn, laïque coréen, martyr, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

XX.

Bse Maria-Magdalena Merten (Blandina, 1883-1918), ursuline allemande, béatifiée en 1987. 

Bx Stanisław Kubski (*1876), prêtre diocésain, et Jan Marcin Oprządek (*1884), franciscain, martyrs polonais gazés à Hartheim, après avoir séjourné à Dachau, en 1942 et béatifiés en 1999.

 

 

 

19 MAI

 

II.

Ste Pudentienne, vierge romaine morte à seize ans ; elle ensevelissait les martyrs et mettait sa demeure et ses biens au service de l’Eglise.

S Pudens, romain, père des saintes Pudentienne (ci-dessus) et Praxède (cf.21 juillet).

III.

S Urbain Ier, pape (222-230), qu’il ne faut pas confondre avec un s. Urbain évêque à la même époque et vénéré le 25 mai.

IV.

S Philotère, dont on nie qu’il ait été martyr à Nicomédie.

Ste Cyriaque, vierge martyre à Nicomédie.

Ss Caloger et Parthène, eunuques à la cour de Dèce, martyrs.

IX.

S Hadulfe, abbé et évêque à Arras.

X.

S Dunstan, évêque à Cantorbury, artiste, harpiste, auteur du Kyrie, Rex Splendens (VII) ;  il travailla à la réforme de la vie de l’Eglise en Angleterre.

XIII.

Ste Humilienne, mariée à seize ans, veuve à vingt-et-un, mystique à Florence.

S Célestin V, pape (1294) : seul cas dans l’Histoire, il préféra abdiquer en constatant son inaptitude à gouverner l’Eglise.

XIV.

S Yves (en breton "Erwan") Helory, avocat civil et ecclésiastique, canonisé quarante-quatre ans après sa mort ; ainsi commence la bulle de canonisation : "Le doux créateur des astres, qui, dans sa grande clémence, illumine la succession des siècles, a daigné jeter une clarté nouvelle sur ce temps où le monde vieillissant accélère son déclin vers le dernier des soirs ; le Père des lumières, Orient de l'éternelle lumière, admirable splendeur, a fait surgir de l'extrémité de l'Occident, je veux dire de la Bretagne, une étoile matinale qui ne s'éteindra pas. L'unique soleil a fait surgir un soleil reflétant dès maintenant sa propre lumière." Il est le patron des avocats et des juristes.

B Agostino Novello, sicilien d’origine espagnole, devenu augustin et, malgré lui, grand pénitencier de la cour pontificale.

Bx Juan de Cetina et Pedro de Dueñas, franciscains, martyrisés à Grenade, décapités par le roi lui-même.

Bse Barthélemie, du tiers-ordre des Servites de la Vierge Marie, à Sienne.

XVII.

B Peter Wright, jésuite anglais, martyr à Tyburn.

XVIII.

S Teofilo de Corte, franciscain, gardien à Fusecchio.

S Crispino de Viterbe, capucin, quêteur pendant quarante ans ; il semait la joie et le réconfort partout où il passait ; canonisé en 1982.

B Jean-Baptiste-Xavier Loir (Jacques-Louis de Besançon), capucin à Lyon, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XX.

B Raphaël Rafiringa (Raphaël-Louis, 1856-1919), malgache, des Frères des Ecoles Chrétiennes, béatifié en 2009.

Ste Verena Bütler (Maria-Bernarda, 1848-1924), supérieure capucine à Altstätten, puis missionnaire en Equateur et en Colombie, où elle fonda les Franciscaines de Marie-Auxiliatrice, béatifiée en 1995, canonisée en 2008.

Bx Licinio Fontanil Medina (Primitivo, *1884), prêtre capucin à Madrid, et Alberto Linares de la Pinta (Alberto Joaquín, *1913), des Frères des Ecoles Chrétiennes près de Saragosse, martyrs en 1937 et béatifiés en 2013. 

Bse Pina Suriano (1915-1950), vierge sicilienne très active dans l’Action Catholique, béatifiée en 2004 ; deux années avant sa mort, elle s’était offerte pour la sanctification des prêtres.

 

 

20 MAI

 

I.

Ste Lydia, la marchande de pourpre à Philippes (cf. Ac 16,14-15).

?

Ste Aurée, martyre à Ostie.

S Baudelius, martyr à Nîmes pour avoir interrompu un sacrifice païen.

III.

Ss Thalélée, Alexandre et Astère, martyrs à Edesse ; Astère devait exécuter Thalélée, mais se convertit en en voyant le courage.

IV.

S Lucifer, évêque à Cagliari, intrépide et parfois excessif adversaire de l’arianisme, au point que certains se servirent de lui pour former un schisme ; on dit même qu’il serait peut-être mort séparé de la communion romaine, malgré la sainteté de sa vie personnelle.

S Hilaire, évêque à Toulouse.

V.

S Thalélée, anachorète près de Gabales, dont la patiente persévérance vint à bout des démons qui l’assaillaient  (peut-être un doublet de l’autre Thélélée du IIIe, cf.plus haut).

VII.

S Amalbert, fils des ss. Germes et Domance, mort jeune.

S Austregisile (Austrille), évêque à Bourges.

S Anastase, évêque à Brescia ; il prêcha en Afrique.

VIII.

S Théodore, évêque à Pavie pendant quarante-sept ans.

S Ethelbert, roi et martyr en Angleterre, assassiné traitreusement au moment où il demandait en mariage la fille d’un autre roi.

XII.

B Guido de Gherardesca, ermite à Castanetum (Etrurie).

XV.

S Bernardin de Sienne, franciscain et prédicateur enflammé, propagateur de la dévotion au saint Nom de Jésus, d'où la représentation qu'on en fait avec les trois lettres IHS (Iesus Hominum Salvator) ; canonisé six ans après sa mort.

XVI.

Bse Angela Colomba, tertiaire dominicaine à Pérouse, qui cherchait à réconcilier les factions de cette ville.

XIX.

S Protasius Chŏng Kuk-bo, martyr coréen canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

XX.

Bse Hendrina Stenmanns (Josefa, 1852-1903), co-fondatrice allemande des Servantes du Saint-Esprit, béatifiée en 2008.

S Arcangelo Tadini (1846-1912), prêtre italien à Brescia, très actif dans le monde ouvrier, fondateur des Sœurs ouvrières de la Sainte-Maison de Nazareth pour l’éducation des ouvrières, avec lesquelles elles travaillent dans les usines, béatifié en 1999, canonisé en 2009.

B Jakub Pankiewicz (Anastasy, 1882-1942), prêtre polonais franciscain, fondateur des Sœurs antoniennes du Christ-Roi, gazé à Dachau, béatifié en 1999 ; il est mentionné au 20 avril dans le Martyrologe. 

Partager cet article
Repost0
- dans Martyrologe
/ / /

 

21 JANVIER

 

II.

S Publius, évêque à Athènes.

III.

Ss Fructueux, évêque à Tarragone ; Augure et Euloge, diacres, martyrs. 

S Patrocle (Parre), martyr à Troyes.

IV.

Ss Valérien, Candide, Eugène, martyrs à Trébizonde.

S Eustase, martyr à Nicomédie.

Ste Agnès, martyre romaine de douze ans ; invoquée pour la conservation de la pureté, elle est la patronne des fiancées jusque dans l’Angleterre protestante.

S Busiride, à Ancyre, où il endura les tortures après avoir renoncé à l’erreur encratite.

V.

S Epiphane, évêque à Pavie, surnommé “pacifique”, “gloire de l’Italie”, “lumière des évêques”.

VI.

S Vimin (Wynnin, Gwynnin), abbé et évêque à Fife, fondateur d’une autre abbaye à Holy-Wood.

S Lawdog (Lleuda, Laudatus), abbé à Bardsey ; peut-être assimilable à s.Lô.

VII.

S Avit, frère de s. Bonet et évêque à Clermont ; il convertit les assassins de son prédécesseur, s. Prix.

S Aptat, évêque à Metz.

IX.

S Meinrad, excellent professeur d’Ecriture Sainte à Reichenau, ermite près de Altendorf, où sa dévotion à une image de Notre-Dame fut à l’origine du pélerinage de Einsiedeln ; il fut martyrisé par des brigands.

X.

S Zaccaria Angelico, moine au Monte Mercurio.

S Maccalein (Maccalan), irlandais, abbé bénédictin à Saint-Michel en Thiérache.

XVI.

Bx Edward Stransham et Nicholas Wheeler (ou Woodfen), prêtres anglais martyrs à Tyburn.

XVII.

S Bartholomew (Alban) Roe, bénédictin, martyr anglais à Tyburn, après dix-sept années de prison.

Bse Josefa Maria de Santa Iñès, augustine espagnole à Beniganim, favorisée du don de prophétie.

XVIII.

Bx Jean-Baptiste Turpin du Cormier, François Duchesne, René-Louis Ambroise, Louis Gastineau, François Migoret Lambardière, Julien Moulé, Joseph Pellé, Pierre Thomas, Augustin-Emmanuel Philippot, Julien-François Morvin de La Girardière, Jean-Marie Gallot, Jacques André, Jean-Baptiste Triquerie (cordelier), André Duliou, prêtres martyrs à Laval. 

B Bang Franciscus, laïc coréen martyrisé par pendaison, béatifié en 2014.

XIX.

S Yohan Yi Yun-il, père de famille coréen, paysan et catéchiste, martyr, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre ; c’est le dernier martyr coréen.

 

22 JANVIER

 

II.

S Oulph, martyr dans le territoire de Arcis (III. ?).

IV.

S Vincent, diacre à Valence et martyr, patron des vignerons.

S Valère, évêque à Saragosse, compagnon d’exil du diacre s.Vincent (supra) ; il serait mort à Anet.

Ss Vincent, Oronce et Victor, martyrs à Embrun, ou à Girone.

Ste Blésille, veuve romaine, fille de ste Paule, sœur de ste Eustochium.

V.

S Gaudentius, évêque à Novare, d’où il extirpa ce qui restait de paganisme.

VII.

S Anastase, moine à Bethsaloé et martyr ; il dut sa conversion à l’intérêt que les chrétiens avaient pour un “instrument de supplice”, la Croix, que son roi avait volée à Jérusalem.                                                     

IX.

S Barnard, abbé à Ambronay, évêque à Vienne, où il porta des lois sévères pour le clergé.

Ss Manuel, Georges, Pierre, Léon, évêques en Bulgarie, martyrs avec tout le clergé.

Ste Lufthilde (Leuchtilde), vierge à Luftenberg, invoquée contre les morsures de chiens enragés. 

XI.

S Dominique, abbé à Sora après avoir fondé neuf autres monastères.

S Brihtwold, évêque à Ramsbury ; il eut le don de prophétie.

XIII.

B Gautier de Bierbeck, militaire noble, cistercien à Hemmerode, où il avait le don de réconcilier ceux que divisaient la discorde.

XIV.

B Gautier de Bruges, franciscain, évêque à Poitiers ; le pape, ancien évêque à Bordeaux et qui s’était vexé pour l’attitude de Gautier, le déposa, mais le réhabilita après sa mort, suite à un miracle.

XV.

Bse Maria Mancini, mère de famille à Pise, mariée à douze et seize ans, veuve, prieure dominicaine, mystique.

S Antonio Della Chiesa, noble piémontais, dominicain qui combattit l'antipape schismatique Félix V ; de la même famille naquit le futur pape Benoît XV.

XVI.

B William Patenson, prêtre anglais martyr à Tyburn ; dans sa prison, il ramena à l’Eglise six autres captifs.

XVIII.

Ss Francesc Gil de Federich i Sans et Mateo Alonso de Leciñana y Alonso, prêtres dominicains espagnols martyrs au Tonkin, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

XIX.

B Vincenzo Pallotti, prêtre romain, troisième de dix enfants, fondateur de la Société de l’apostolat catholique (pallotins), extrêmement actif et ingénieux.

B Guillaume-Joseph Chaminade, quatorzième enfant d’un marchand drapier, prêtre réfractaire durant la Révolution, fondateur des Filles de Marie Immaculée et des Pères marianistes, béatifié en 2000.

XX.

Bse Laura Vicuña (1891-1904), enfant chilienne dont la ferveur et la pureté obtinrent la conversion de sa mère ; béatifiée en 1988.

B Giuseppe Nascimbeni (1851-1922), curé extrêmement actif près de Vérone ; il fit construire dans sa petite paroisse : une nouvelle église, une poste, un aqueduc, une huilerie, une  caisse rurale, et une congrégation de Petites Sœurs de la Sainte-Famille, pour l’aider ; béatifié en 1988.

B Làszlò Batthyàny-Strattmann (1870-1931), prince et médecin hongrois, grand ophtalmologiste, père de treize enfants, et qui voulut soigner gratuitement les pauvres, béatifié en 2003.

 

23 JANVIER

 

I.

S Parménas, un des sept premiers diacres, martyr à Philippes, mentionné le 28 juillet avec les autres premiers diacres.

III.

Ste Messaline, vierge martyre à Foligno.

IV.

Ss Sévérien et Aquila, martyrs à Césarée en Mauritanie.

Ste Emérentienne, sœur de lait de ste Agnès, martyre à Rome.

S Clément, évêque à Ancyre et martyrisé avec son diacre s.Agathange.

S Amasius, prêtre en Orient, évêque à Téano.

S Eusèbe, abbé sur le mont Coryphe.

S Ascholius, évêque à Thessalonique ; il baptisa Théodose.

VI.

S Martyr, moine dans les Abruzzes.

VII.

S Ildefonso, évêque à Tolède, auteur d’un ouvrage sur la virginité perpétuelle de Marie, dont il eut une vision célèbre.

XIV.

S Maimbœuf, missionnaire irlandais, martyr “à 8 milles de Besançon”.

XVI.

Bse Marguerite, vierge à Ravenne, co-fondatrice de l’ordre du Bon-Jésus, pour personnes qui continueraient à vivre dans le monde selon leur état, avec simplicité, humilité, mépris de soi-même.

XIX.

S Andeurea Chŏng Hwa-gyŏng, catéchiste coréen, martyr, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

XX.

B Joan Font Taulat (Arnal Ciril, 1890-1937), des Frères des Ecoles Chrétiennes, martyrisé à Lleida et béatifié en 2013.

B Nikolaus Groß (1898-1945), mineur allemand puis rédacteur, père de sept enfants, ouvertement hostile au nazisme, arrêté et pendu à Berlin, martyr béatifié en 2001 (le 15 au Martyrologe Romain).

 

24 JANVIER

 

I.

S Timothée, disciple de s.Paul qui lui a dédié deux Epîtres, évêque à Ephèse, fêté le 26 janvier avec s.Tite.

III.

S Félicien, premier évêque à Foligno pendant cinquante-six ans, martyr à quatre-vingt-quatorze ans.

S Sabinien (Savinien), grec passé de la philosophie à la foi, baptisé près de Troyes,  martyr à Rilly.

S Babylas, évêque à Antioche ; il eut la sainte audace d’ordonner à l’empereur d’aller dans les rangs des pénitents.

?

Ss Mardoine, Muson, Eugène et Metellus, martyrs à Néocésarée.

IV.

Ss Paul, Pausirion et Théodotion, frères martyrs en Egypte ; le troisième était brigand et vint se constituer pour s’unir à eux.

S Arthème, évêque à Clermont, où la maladie l’avait arrêté dans son voyage de Trèves en Espagne.

?

Ss Thyrse et Prix, martyrs (en Gaule ?).

V.

S Macédone, anachorète près de Antioche, mort nonagénaire.

S Exupérance, africain, évêque à Cingoli.

VI.

B Suran, abbé à Sora, abattu par un brigand.

VII.

S Bertran (Ebertram), moine à Luxeuil, abbé à Saint-Quentin.

XVI.

Bse Paola Gambara Costa, noble italienne, veuve à Benasco, tertiaire franciscaine ; elle convertit la maîtresse de son mari.

XVII.

Bx William Ireland, jésuite anglais et son disciple, John Grove, martyrs à Tyburn.

XVIII.

Bse Marie Poussepin, dans la région de Chartres, fondatrice des Sœurs dominicaines de la Présentation de la Vierge Marie, pour les jeunes filles, les pauvres et les malades ; béatifiée en 1994.

XIX.

Bx Wincenty Lewoniuk, Daniel Karmasz, Lukasz Bojko, Bartlomiej Osypiuk, Onufry Wasyluk, Filip Geryluk, Konstanty Bojko, Michael Nicephore Hryciuk, Ignacy Franczuk, Jan Andrzejuk, Konstanty Lubaszuk, Maksym Hawryluk, Michal Wawryszuk, laïcs polonais de rite grec-catholique, martyrs, béatifiés en 1996.

XX.

B Giuseppe Giaccardo (Timoteo, 1896-1948), prêtre de la Société de Saint-Paul-Apôtre ou Pauliniens, mort à Rome de leucémie foudroyante, béatifié en 1989.

 

25 JANVIER

 

I.

Conversion de s. Paul, racontée par s. Luc dans Ac 9:1-9 et par s. Paul lui-même dans Ac 22:5-16 et 26:10-18*.

S Ananie, qui baptisa s. Paul (cf. Ac:9:10-19)*, peut-être évêque à Damas et martyr.

IV.

S Artème, martyr (enfant ?), à Pouzzoles. 

Ss Agilée, Papia, Secundus, martyrs à Carthage.

S Grégoire, né à Nazianze où son père était devenu, tard, évêque, et lui conféra le sacerdoce ; s. Basile lui conféra l’épiscopat et il fut évêque à Sasimes puis Constantinople, dont il démissionna pour se retirer à Nazianze ; sa science l’a fait nommer “Théologien” ; il est Docteur de l’Eglise et fêté le 2 janvier, avec son grand ami s. Basile. 

S Bretannion, évêque à Tomes, où il put rentrer d’exil grâce aux protestations des fidèles.

S Publius, abbé près de Zeugma de deux monastères, un grec, l’autre syrien.

S Palémon, anachorète en Thébaïde, maître de s. Pacôme.

S Apollone, ermite en Thébaïde, abbé près de Hermopolis : il imposa aux moines un habit blanc pour ne rien laisser paraître de leurs mortifications.

V.

S Marès, solitaire à Nétis, mort nonagénaire.

VII.

Ss Prix, évêque à Clermont, et Amarin, abbé à Cloroangus, martyrs à Volvic.

?

Ss Donat, Sabin et Agape, martyrs.

VIII.

S Démétrius, archidiacre à Constantinople.

XI.

S Poppon, militaire flamand, moine à Verdun, abbé à Stavelot-Malmédy, réformateur de monastères ; sa mère, Adelwise, est parfois donnée comme bienheureuse.

XIV.

B Heinrich Seusen, dominicain à Constance, mystique, victime de fréquentes accusations calomnieuses, modèle de patience, propagateur de la dévotion au Nom de Jésus.

XV.

B Antonio Migliorati, prêtre augustin en Piceno.

Bse Eleonora Arcangela Girlani, fondatrice d’un carmel à Mantoue, mystique.

XIX.       

Bx Gim Sa-jip Franciscus et Jeong Chan-mun Antonius, laïcs coréens martyrs, le premier décapité, le second enterré vivant, béatifiés en 2014.

XX.

B Manuel Domingo y Sol (1836-1909), prêtre espagnol, apôtre des vocations, fondateur d’une congrégation mariale, de la Fraternité des Travailleurs diocésains  du Sacré-Cœur de Jésus (pour servir dans les séminaires) et du Collège pontifical espagnol à Rome, béatifié en 1987.

Bse Teresa Grillo (Maria Antonia, 1855-1944), veuve italienne, fondatrice des Filles de la Providence, pour les pauvres, béatifiée en 1998.

B Antoni Swiadek (1909-1945), prêtre polonais martyr à Dachau, béatifié en 1999.

 

26 JANVIER

 

III.

S Théogène, évêque à Hippone et martyr.

IV.

S Ammon, abbé à Pispir, successeur de s. Antoine.

V.

Ste Paule, sainte veuve romaine, fidèle disciple de s. Jérôme jusqu’en Terre Sainte où elle fit construire deux monastères près de Bethléem ; de ses cinq enfants, deux sont saintes : Blésille et Eustochium.

S Marus, évêque à Trèves. 

S Ausile, évêque à Fréjus et martyr.

S Gabriel, disciple de s. Euthyme, abbé à Jérusalem.

VI.

Ss Xénophon, Marie, Jean et Arcade, toute une famille de Constantinople, dont les parents finirent par suivre aussi la vocation de leurs fils au monastère.

VII.

S Conan, écossais, évêque en l’île de Man.

Ste Théoritgide, moniale à Barking.

S Théoffroy, moine à Luxeuil, abbé à Corbie, peut-être aussi évêque à Amiens.

XII.

S Albéric, disciple de s. Robert, prieur à Molesme puis abbé à Cîteaux.

S Eystein Erlandssön, aumônier à la cour du roi de Norvège, évêque à Nidaros, aujourd’hui Trondheim. 

XIII.

Bse Hazéka, recluse à Schermbeck pendant trente-six ans.

XVIII.

Bse Marie de la Dive, veuve à Angers, martyre, béatifiée en 1984.

XX.

B José Gabriel del Rosario Brochero (1840-1914), prêtre argentin, le "curé gaucho", béatifié en 2013.

B Michaƚ Kozal (1893-1943), évêque à Wƚocƚawek, interné à Lad et Dachau, où il mourut d’une injection mortelle, béatifié en  1987.

B Giovanni Stefano Allegra (Gabriele Maria, 1907-1976), prêtre italien des Frères Mineurs Franciscains, missionnaire en Chine, où il traduisit la Bible en chinois ; béatifié en 2012.

 

27 JANVIER

 

II.

S Julien, martyr à Sora ou Atina.

III.

S Julien,  premier évêque au Mans, qu’on a dit aussi envoyé par s. Pierre (I.).

Ste Dévote, martyre en Corse, transportée à Monaco, dont elle est la patronne.

IV.

S Pierre l’Egyptien, anachorète en Syrie.

V.

S Domitien, disciple de s. Euthyme le Grand, économe au Sahel, maître de s. Sabas.

Ss Avit, Dace, Réatre, Datif, Julien, Vincent, martyrs en Afrique.

VI.

S Maur,  abbé à Val-Benois, thaumaturge.

VII.

S Loup (Leu), évêque à Châlon-sur-Saône ; lors de ses obsèques, son corps devint si lourd devant la prison, qu’on dut le déposer jusqu’à ce que les condamnés à mort fussent délivrés.

S Vitalianus, pape (657-672) : il resserra les liens entre Rome et l’Angleterre.

VIII.

S Eméré, fondateur et abbé à Bagnols, et sa mère, ste Candide.

XI.

S Thierry II, évêque à Orléans, mort à Tonnerre, dont il est patron ; il avait prédit à son “rival” (qui l’aurait fait assassiner) qu’il lui succéderait, ce qui fut.

S Gildouin (Gilduin), élu évêque à Dol malgré lui ; il alla protester auprès du pape, qui le chargea de désigner un remplaçant, et mourut lors de son retour de Rome.

XII.

S Jean de Warneton (de Commines), évêque à Thérouanne.

B Othon, prieur à Prémontré, frère du b. Godefroy de Cappenberg, marial.

XIII.

B Manfredo Settala, prêtre ermite près de Côme.

XVII.

Ste Angela Merici, fondatrice des Ursulines, pour l’éducation des jeunes filles.

XVIII.

Bse Rosalie du Verdier de la Sorinière (mère Saint-Céleste), bénédictine à Angers, martyre décapitée avec sa belle-sœur et ses deux nièces, béatifiée en 1984. 

XIX.

B Paul Josef Nardini, prêtre en Bavière, fondateur des Pauvres Franciscaines de la Sainte Famille, béatifié en 2006 ; de père inconnu, il fut adopté par son oncle d’origine italienne.

S Yohana Maria Muzeyi (c’est-à-dire l’Ancien, à cause de sa maturité spirituelle), serviteur du roi en Ouganda, martyr.

S Enrique de Ossò i Cervellò, prêtre espagnol extrêmement apostolique, fondateur des Sœurs de la Compagnie de Sainte Thérèse de Jésus, béatifié en 1979 et canonisé en 1993.

XX.

B Jurgis Matulaitis (1871-1927), supérieur des Marianites, évêque à Vilnius, béatifié en 1987. 

B Antonio Mascaró Colomina (1913-1937), clerc de la Sainte Famille, martyr près de Barcelone et béatifié en 2013.

 

28 JANVIER

 

IV.

S Flavien, préfet romain et martyr.

S Léonidas, martyr en Thébaïde avec d’autres.

S Palladius, anachorète en Syrie ; injustement accusé de meurtre, il ressuscita le mort pour lui demander la vérité.

VI.

S Jean, fils des saints Hilaire et Quiète, fondateur et abbé à Réomé, thaumaturge, pionnier de la vie monastique en France.

S Jacques, ermite en Palestine ; il s’ensevelit pendant dix ans dans un sépulcre pour expier un péché de fornication et un double meurtre.

IX.

S Glastien, évêque à Fife, médiateur entre les Ecossais et les Pictes.

XII.

B Richard, anglais, abbé cistercien à Vaucelles.

XIII.

S Julien, évêque à Cuença, où il travaillait de ses mains ; mort nonagénaire, favorisé d’une vision de la Vierge Marie.

B Bartolomeo Aiutamicristo, camaldule à Pise, retrouvé sans corruption après quatre siècles. 

B Nicola Orbita, frère lai franciscain à Saragosse.

XVI.

Bse Gentilis, veuve à Ravenne après avoir converti son très dur mari ; elle s’occupa de la Société du Bon-Jésus.

XVII.

B Julien Maunoir, jésuite normand, apôtre infatigable en Bretagne.

XVIII.    

B Won Si-jang Petrus, laïc coréen martyr, enterré vivant, béatifié en 2014.

XIX.

Ss Jiade Lin Zhao, Yeilou Lu Tingmei et Luolong Wang Bing, martyrs chinois, premiers canonisés, en 2000.

XX.

S Josef Freinademetz (1852-1908), prêtre italien du Verbe Divin, missionnaire en Chine, mort du typhus, canonisé en 2003.

B Mosé Tovini (1877-1930), premier de huit enfants, filleul du b. Giuseppe Tovini (cf.16 janvier), prêtre très actif à Brescia, béatifié en 2006 ; il était docteur en mathématiques, en philosophie et en théologie, qu’il enseigna.

Bse Maria Luisa Montesinos Orduña (1901-1937), laïque très active de l’Action Catholique espagnole, arrêtée et assassinée près de Valencia avec son père, une sœur, deux frères et une tante ; béatifiée en 2001.

Bse Ol'ha (Olympia) Bidà (1903-1952), religieuse des Sœurs de Saint-Joseph, martyre en Sibérie, béatifiée en 2001.

 

29 JANVIER

 

II.

S Sarbel, prêtre païen converti à Edesse, scié en deux, puis décapité avec sa sœur ste Bébaia.

IV.

S Seuste, martyr à Todi avec d’autres. 

Ss Papias et Maur, soldats martyrs à Rome.

S Constance, évêque à Pérouse et martyr (II.?).

Ste Sévère, martyre en Toscane, avec sa mère Seconde, et ses frères Marc et Calendin.

Ss Juventin et Maximin, officiers de la garde impériale, martyrs à Antioche.

S Valère, évêque à Trèves, qu’on dit disciple de s.Pierre.

S Aphraate, persan, anachorète à Antioche de Syrie.

V.

S Sulpice-Sévère, ami de s. Paulin de Nole, et de s. Martin dont il écrivit la vie ; on dit qu’ayant compris avoir parlé dans un sens hérétique, il s’imposa le silence jusqu’à la mort.

VI.

S Gildas le Sage, écossais venu en Houat, fondateur et abbé à Rhuys, patron de la ville et du diocèse de Vannes.

S Aquilin, bavarois, venu à Milan pour fuir l’épiscopat, martyr des ariens qu’il tentait de convertir (VIII ?).

S Sulpice-Sévère, évêque à Bourges, différent de celui du même nom (ci-dessus).

VII.

S Bacule, évêque à Sorrente, dont il est un des protecteurs.

VIII.

S Arnoul (Arnulphe), martyr à Cysoing : il s’était exposé à défendre seul son vieux seigneur contre ses ennemis, qui le suspendirent à un arbre.

?

S Julien l’Hospitalier, un napolitain qui, avec son épouse, fit une longue pénitence après avoir tué par erreur ses propres parents.

XII.

B Gélase II, pape (1118-1119) : bénédictin au Mont-Cassin, mort à Cluny, forcé de s’exiler à cause de l’empereur.

Bse Radegonde, de l’ordre de Prémontré près de Villa-Mayor, puis recluse.

XIII.

B Charles de Sayn, ancien militaire, abbé cistercien à Villers-en-Brabant.

Bse Imaine de Loss, abbesse à dix-sept ans à Salsinne, puis à Flines ; elle soutint ste Julienne du Mont-Cornillon.

XIV.

Bse Villana de’ Botti, épouse très mondaine à Florence, puis tertiaire dominicaine, mystique.

XIX.

Bx Gim Gye-wan Simon, Son Gyeong-Yun Gervasius et Yi Gyeong-do Carolus, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

XX.

B Bronisƚaw Markiewicz (1842-1912), prêtre polonais, devenu salésien en Italie (du temps de s. Giovanni Bosco), ardent apôtre des jeunes, fondateur pour eux de deux Instituts de Saint-Michel-Archange, béatifié en 2005.

B Daniel Altabella Gracia (1911-1939), frère mariste espagnol martyr près de Gerona, béatifié en 2013.

Bse Bolesƚawa Maria Lament (1862-1946), polonaise, fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Sainte Famille, pour la conversion des orthodoxes et l’éducation des jeunes filles, béatifiée en 1991.

 

30 JANVIER

 

I.

S Mathias, évêque à Jérusalem.

II.

S Agrippin, évêque à Alexandrie.

III.

S Barsimée, évêque à Edesse (peut-être même martyr, au II.).

Ste Martine, martyre romaine.

S Hippolyte, martyr à Antioche, qu’on a confondu avec celui de Rome.

?

Ss Félicien et Philappien, martyrs en Afrique avec d’autres. 

S Alexandre, martyr en Afrique.

IV.

Ste Savine, veuve à Lodi, morte en priant à Milan au tombeau des ss. Nabor et Félix.

S Barsès, évêque à Edesse, exilé par l’empereur à Oxyrynchius, puis aux confins.

VI.

S Ailbe, prêtre irlandais disciple de s. Patrick, donc mort au moins centenaire.

VII.

Ste Bathilde, esclave anglaise rachetée en France, épouse de Clovis II, retirée à Chelles ; on retrouva son corps intact deux siècles après sa mort.

Ste Aldegonde, du Hainaut, sœur de ste Vaudru, fondatrice et abbesse près de Maubeuge ; morte d’un cancer au sein, elle est invoquée pour la guérison de cette maladie.

Bse Haberilla, supérieure d’une communauté à Bregentz.

VIII.

S Armentarius, évêque à Pavie.

S Théophile le Jeune, chef d’une flotte chrétienne, fait prisonnier en Chypre, martyrisé par les musulmans.

IX.

Ste Thiadilde, première abbesse à Freckenhorst ; petite, elle était demeurée miraculeusement indemne après une chute dans une bassine d’eau bouillante.

XI.

B Amnichad (Annuchardus, Annuchadus), écossais, renvoyé de Iniskeltra, mais modèle de régularité à Fulda. 

S Aleaume, militaire poitevin, moine à La Chaise-Dieu (ou même abbé), fondateur d’un monastère à Burgos, dont il est un des patrons.

S Pellegrino, peut-être grec, envoyé évangéliser en Sicile.

XVI.

B François Taylor, père de famille anglais, martyr.

XVII.

Bx martyrs japonais, béatifiés en 2008, membres de la même famille Ogasawara à savoir : le père Yosaburō Gen’ya, la mère Miya Luisa ; leurs six garçons (Genpachi, Sasaemon, Sayuemon, Shiro, Goro, Gonnosuke) et leurs trois filles (Mari, Kuri, Tsuchi), dont on ignore les âges ; en outre leurs quatre domestiques, dont on ignore le nom et l’âge.

Ste Giacinta de’ Mariscotti, tertiaire franciscaine à Viterbe, de comportement d’abord très mondain et scandaleux, exemplaire ensuite, mystique et thaumaturge ; elle est à l’origine des “Quarante heures” (adoration continue) pendant les trois derniers jours du carnaval ; son corps est resté sans corruption.

XVIII.

B Sebastiano Valfrè, prêtre piémontais de l’Oratoire.

XIX.

Bx Jeong Gwang-su Barnabas, Hong Ik-man Antonius, Han Deok-un Thomas, Hwang Il-gwang Simon, Hong In Leo et Kwon Sang-mun Sebastianus, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.        

S Seutepano Min Kŭk-ka, catéchiste, martyr coréen, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre ; mentionné au 20 janvier dans le Martyrologe.

S Tôma Khuông, prêtre et martyr du Tonkin, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

S David Galván Bermúdez (1881-1915), prêtre mexicain martyr : il s’opposait à ce qu’un officier, déjà marié, épousât une jeune fille, ce qui lui valut d'être fusillé ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

S Mutien-Marie Wiaux (Louis-Joseph, 1841-1917), frère des Ecoles Chrétiennes en Belgique, exemplaire dans sa conformité à la règle et très marial, canonisé en 1989.

B Dom Joseph (Columba) Marmion (1858-1923), bénédictin irlandais à Maredsous, puis abbé, béatifié en 2000.

Bse Carmen Marie-Anne García Moyon (1888-1937), laïque espagnole d’origine française, coopératrice des Tertiaires Capucins, arrosée d’essence et brûlée vive près de Valencia, martyre béatifiée en 2001.

B Zygmunt Pisarski (1902-1943), prêtre polonais martyr à Dachau, béatifié en 1999.

Bse Maria Bolognesi (1924-1980), vierge laïque italienne, mystique, béatifiée en 2013.

 

31 JANVIER

 

III.

Ss Victorin, Victor, Nicéphore, Claudien, Dioscore, Sérapion et Papias, martyrs à Corinthe.

S Métran (Metras), vieillard martyrisé à Alexandrie.

?

Ss Saturnin, Thyrse, Victor, Tharsice, Zotique, martyrs à Alexandrie. 

Ste Tryphène, martyre à Cyzique, déchiquetée par un taureau.

IV.

Ss Cyr, ex-médecin, et Jean, ex-militaire, moines, martyrs à Alexandrie ; ils y étaient venus pour soutenir dans leur foi trois petites filles (Théodosie, l’aînée, de quinze ans, Théoctiste et Eudoxie) avec leur mère Athanasie.

S Géminien, évêque à Modène.

S Abraham, évêque et martyr à Arbèle.

Ss Jules et Julien, frères grecs, actifs dans le Milanais, morts à Novare. 

V.

Ste Marcelle, veuve romaine, excellente disciple de s. Jérôme au point de savoir réfuter les origénistes.

VI.

S Pouange (Potamius), seigneur à Troyes, pénitent et reclus.

VII.

S Aidan (Maedoc), irlandais, fondateur d’un monastère et évêque à Ferns, dont il est le patron.

S Gaud (Waldus), évêque à Evreux. 

S Adamnan, écossais, moine pénitent à Coldingham, dont il annonça la ruine “parce que les religieux et religieuses de ce monastère double fréquentaient la même église”.

VIII.

Ste Ulphe (Ulphia), solitaire près de Amiens ; elle fit taire les grenouilles un jour qu’elles coassaient trop fort.

S Bobin (Bovin), abbé à Moutier-la-Celle, évêque à Troyes.

IX.

S Athanase, sicilien, évêque à Méthone.

S Eusèbe, irlandais, reclus près de Saint-Gall, tué par un habitant à qui il reprochait sa mauvaise conduite.

XII.

S Martin, prêtre captif des Maures, martyr à Cordoue. 

XVI.

Bse Luigia Albertoni, jeune veuve romaine, tertiaire franciscaine, mystique.

XVII.

B Richard (Thomas) Reynolds, prêtre anglais martyr à Tyburn, après quatorze années de prison.

XIX.

Bx Yi Sun-i Lutgarda, Yu Jong-seong Matthæus, et Yi Seong-rye Maria, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

S Francesco Saverio Maria Bianchi, barnabite italien entré dans la cléricature à treize ans, mort à Naples.

Bse Maria Cristina de Savoie, épouse et reine, béatifiée en 2014.

Ss Auguseutino Pak Chong-wŏn, Peteuro Hong Pyŏng-ju, catéchistes, Maria Yi In-dŏk, vierge, Magdallena Son So-byŏk, Agata Yi Kyŏng-i, Agata Kwŏn Chin-i, saintes femmes, et Baolo Hŏ Hyŏb, soldat un moment chancelant dans sa foi, tous martyrs en Corée, canonisés en 1984 et fêtés le 20 septembre ; Baolo fut peut-être martyrisé le 1er février.

S Giovanni Bosco, prêtre à Turin, fondateur des Salésiens, éducateur des jeunes et des orphelins, thaumaturge.

XX.

B Luigi Talamoni (1848-1926), prêtre italien, professeur du futur Pie XI, confesseur quotidien à la cathédrale de Monza pendant cinquante ans, fondateur de la Congrégation des Sœurs Miséricordines de Saint-Gérard, béatifié en 2004.

Bse Susanna Paz Castillo Ramírez (Candelaria de s.Joseph, 1863-1940), carmélite vénézuélienne, fondatrice du tiers-ordre régulier féminin du Vénézuéla, béatifiée en 2008. 

Partager cet article
Repost0
- dans Martyrologe
/ / /

21 JUILLET

 

 -VI.

 S Daniel, prophète.

II.

 S Zotique, évêque et martyr à Comane.

III.

Ste Praxède, martyre romaine, fille de s. Pudens et sœur de ste Pudentienne (cf. 19 mai).

S Victor, martyr à Marseille, à qui fut dédié le monastère fondé par s. Jean Cassien.

?

 Ste Jule, vierge martyre à Troyes.

IV.

S Siméon, surnommé Salos, c’est-à-dire fou ; ermite près de la Mer Morte.

S Jean, moine compagnon de s. Siméon Salos.

VI.

S Arbogast, évêque à Strasbourg, patron du diocèse.

S Antimundus, premier évêque à Thérouanne, envoyé par s. Remi “contre le monde”. 

S Rorice, évêque à Limoges, dont le petit-fils lui succédera.

VII.

SS Jean et Bénigne, frères moines à Moyenmoutier.

XVIII.

B Gabriel Pergaud, génovéfain à Beaulieu (Côtes d'Armor), martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

SS Alberico Crescitelli, quatrième de onze enfants, missionnaire italien en Chine, et Ruose Wang Yumei, laïc chinois, martyrs canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

XX.

Bx martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2007 :

Prêtres diocésains : Agricola Rodríguez García de los Huertos (*1896), martyrisé le jour anniversaire de son ordination ;

Salésiens : José Limón Limón, prêtre, et José Blanco Salgado, coadjuteur, (tous deux nés en 1892), près de Séville.

 

22 JUILLET

 

I.

Ste Marie Magdeleine, la pécheresse convertie (cf. Mt 26:6-13 ; Jn 12:1-8).

Ste Syntychi, nommée par s. Paul (cf. Ph 4:2).

IV.

S Platon, martyr à Ancyre.

S Cyrille, évêque à Antioche.

S Joseph, saint homme de Tibériade dont parle s. Epiphane ; d'après ce dernier, les Juifs prononcent toujours auprès des mourants cette phrase : Crois en Jésus Christ crucifié sous Ponce Pilate, Fils de Dieu, né de Marie, ressuscité du tombeau, et crois qu'il viendra juger les vivants et les morts. Ayant entendu cela, Joseph guérit et il se convertit un peu plus tard.

S Panchaire, évêque à Besançon.

V.

S Salvien, prêtre à Marseille après avoir été marié ; auteur de plusieurs ouvrages, surtout du de Gubernatione Dei où il montre que la chute de Rome est due aux péchés des Chrétiens.

VII.

S Anastase, moine, disciple de s. Maxime le Confesseur, déporté avec lui, martyr.

S Wandrille, d'abord marié, puis retiré ainsi que son épouse ; il fonda le fameux monastère de Fontenelle, qui prit ensuite son nom. 

S Ménelé, moine (abbé ?) à Menat. 

VIII.

S Jérôme, évêque à Pavie.

XI.

B Benno, évêque à Osnabrück ; politicien, il soutint d'abord Henri IV contre Grégoire VII et fut aussi excommunié, mais resta ensuite fidèle au pape ; il fut aussi architecte et bâtisseur.

XIII.

S Gualterio, fondateur d'un hôpital à Lodi.

XV.

B Augustin de Bugella Fangi, dominicain piémontais, extrêmement patient dans la maladie.

XVII.

S Lorenzo de Brindisi, capucin, connaisseur des langues anciennes et modernes, prédicateur et chargé de diverses missions papales, Docteur de l'Eglise surnommé Doctor Apostolicus, fêté le 21 juillet.

SS Philip Evans et John Lloyd, martyrs anglais à Cardiff ; Philip, jésuite, était en train de jouer au tennis (en prison) lorsqu'on vint lui annoncer qu'il serait exécuté le lendemain : il tint à achever sa partie avant de réintégrer sa cellule ; il employa ses dernières heures à jouer de la harpe et à causer avec ceux qui venaient le visiter ; John était prêtre séculier.

XVIII.

B Jacques Lombardie, curé en Corrèze, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

SS Anna Wang, vierge de quatorze ans, Luqi Wang Wangshi et son fils Ande Wang Tianqing de neuf ans, et Mali Wang Lishi, martyrs chinois, canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

XX.

 Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2007 :

Carmes Déchaux : Ovidio Fernández Arenillas (Eusebio de l'Enfant Jésus, *1888), prêtre ; Tomás Mateos Sánchez (José Agustín du T.S.Sacrement, *1912), Esteban Cuevas Casquero (Eliseo de Jésus Crucifié, *1913), Pedro Ramón Rodríguez Calle (Hermilo de Saint-Elisée, *1913), Perfecto Domínguez Monge (de N.Dame du Carmel, *1914) clercs ; Clemente López Yagüe (des Très Saints Cœurs, *1911), novice, à Tolède ;

- béatifiés en 2013 :

Carmes de l’Ancienne Observance : José María Mateos Carballido (*1902), Juan Durán Cintas (Eliseo María, *1906), prêtres, Jaime María Carretero Rojas (*1911), diacre, et Ramón María Pérez Sousa (*1903), convers, près de Cordoue ;

Lassalliens : Vicente López y López (Virginio Pedro, *1884) ; Joaquin Rodríguez Bueno (Ireneo Jacinto, *1910), à Madrid ;

Frères Maristes : Trifón Tobar Calzada (Jerónimo, *1876), Eugenio Artola Sorolla (Victorico María, *1894), Pedro Alonso Ortega (Marino, *1901), près de Madrid.

 

 

 

23 JUILLET

 

-VI.

S Ézéchiel ("celui que Dieu rend fort"), prêtre, prophète, mort en exil. 

II.

S Apollinaire, évêque à Ravenne, qui serait venu d'Antioche avec s. Pierre ; fêté le 20 juillet.

S Sévère, martyr à Bizyæ, après s. Memnon qu'il venait de convertir (cf. 3 juillet).

?

SS Ravenne et Rasyphe, frères anglais, ermites et martyrs à Macé. 

IV.

SS Trophime et Théophile, martyrs en Orient.

V.

S Jean Cassien, moine à Bethléem, diacre à Constantinople, prêtre à Rome, fondateur à Marseille d'un monastère d'hommes et d'un de femmes ; ses "Conférences", ont inspiré s. Benoît pour sa Règle. 

S Valérien, premier évêque à Cimiez.

VI.

Stes Romula, Redempta, Herundo, vierges romaines ; Romula eut une mort particulièrement céleste.

X.

Ste Anne (Suzanne), vierge à Leucade.

XIV.

Bse Giovanna d'Orvieto, jeune orpheline, couturière, tertiaire dominicaine.

Ste Brigitte de Suède, mère de huit enfants dont ste Catherine, première abbesse de l'Ordre du Saint-Sauveur fondé par elle, mystique.

XVI.

B Robert Bickerdike, converti, martyr anglais à York, béatifié en 1987.

XX.

Bse Pilar López de Maturana (Margarita María, 1884-1934), espagnole des Religieuses Mercédaires, pour lesquelles elle obtint aussi la vocation de missionnaires ; béatifiée en 2006.

Bx Martyrs espagnols  de 1936 :

- béatifiés en 1989 :

Passionistes : Felipe Valcobado Granado (F. de l'Enfant Jésus, *1874) et Manuel Pérez Jiménez (Germán de Jésus et Marie, *1898), prêtres, avec Maurilio Macho Rodríguez (M. de l'Enfant Jésus, *1915), José Osés Sáinz (J. de Jésus et Marie, *1915), Julio Mediavilla Concejero (J. du Sacré-Cœur, *1915), José Ruiz Martínez (J. María de Jésus Agonisant, *1916), Laurino Proaño Cuesta (L. de Jésus Crucifié, *1916), clercs ; Anacario Benito Nozal (A. de l'Immaculée, *1906), Felipe Ruiz Fraile (F. de Saint-Michel, *1915), convers, près de Madrid ;

Vicente Díez Tejerina (Nicéforo de Jésus-et-Marie, *1893), prêtre, avec José Estalayo García (des Sacrés-Cœurs, *1915), Epifanio Sierra Conde (de Saint-Michel, *1916), Abilio Ramos y Ramos (de la Croix, *1917), Zacarías Fernández Crespo (du Saint-Sacrement, *1917), Fulgenzio Calvo Sánchez (du Cœur Immaculé de Marie, *1916), clercs, près de Ciudad Real;

- béatifiés en 1995 :

Prêtres Ouvriers Diocésains du Cœur de Jésus : Pedro Ruiz de los Paños Angel (*1881) et José Sala Picó (*1888), à Tolède ;

- béatifié en 2001 :

Salésiens : Xavier Bordas Piferrer (*1914), séminariste, à Barcelone ; 

- béatifiés en 2007 :

Missionnaires des Sacrés-Cœurs : Simó Reynés Solivellas (*1901) et Miquel Pons Ramis (*1907), prêtres,  Francésc Mayol Oliver (*1871) et Pau Noguera Trías (*1916), profès, près de Barcelone ; 

Salésiens : Emilio Arce Díez (*1908), profès ; Victoriano Fernández Reinoso (*1913), clerc, à Madrid ;

Franciscaines Filles de la Miséricorde : Catalina Caldés Socias (C. du Carmel, *1899) et Micaela Rullán Ribot (M. du T.S.Sacrement, *1903), près de Barcelone ; 

Laïcs : Prudéncia Canyelles Ginestá de Aguadé (*1884), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 :

Diocésains : Lluís Janer Riba (*1880), à Tarragona ; Joan Huguet Cardona (*1913), aux Baléares ;

Lassalliens : Ignacio González Calzada (Rogaciano, *1885), à Madrid ;

Sœurs Minimes : Ramona Ors Torrents (Margarida Alacoque de Saint-Raymond, *1862), Josepa Panyella Doménech (Josepa du Cœur de Marie, *1865), Josefa Pilar García Solanas (María Montserrat, *1871), Dolors Vilaseca Gallego (María de l’Assomption, *1871), Teresa Ríus Casas (Trinitat, *1875), Vicenta Jordá Martí (María de Jésus, *1889), Mercè Mestre Trinché (María Mercè, *1889), María Montserrat Ors Molist (Enriqueta, *1890), Ana Ballesta Gelmá (Filomena de Saint-François-de-Paola, *1895), près de Barcelone ; 

Laïcs : Lucrecia García Solanas (*1866), près de Barcelone.

B Wojciech Gondek (Krystyn, 1909-1942), prêtre franciscain polonais martyr à Dachau, béatifié en 1999.

B Vasil Hopko (1904-1976), évêque en Slovaquie de rit gréco-catholique, martyr, béatifié en 2003.

 

 

24 JUILLET

 

III.

Stes Nicéta et Aquilina, converties par s. Christophe, martyres en Lycie.

IV.

Ste Christine, martyre, près du lac de Bolsena, de son propre père et du successeur de ce dernier ; elle pourrait avoir été confondue avec la Sainte de Tyr ; la pierre qu'on lui attacha au cou pour la noyer dans le lac, servit de pierre d'autel, où eut lieu le Miracle eucharistique de Bolsena.

S Fantinus l'Ancien, thaumaturge en Calabre.

S Pavace, évêque au Mans, invoqué contre les serpents.

?

S Victorin, évêque à Amiterne et martyr, suspendu tête en bas au-dessus d'eaux sulfureuses.

SS Ménée et Capiton, martyrs.

V.

S Ursicin, évêque à Sens.

Ste Euphrasie, vierge de famille sénatoriale, retirée au désert de Thébaïde.

S Declan, évêque à Ardmore.

?

Ste Lewinne, vierge anglaise martyre.

VI.

Ste Sigolène (Ségolène), première abbesse à Troclar.

?

S Arnoul, pèlerin assassiné par des bandits à Gruyères ; l'église de Warques, où reposait son corps, fut miraculeusement protégée d'un incendie.

VII.

SS Wolfrad et Rufin, deux frères martyrisés par leur père païen ; converti, ce dernier fonda l'abbaye de Stone sur la tombe de ses deux fils.

XI.

SS Romain et David, fils de s. Vladimir, assassinés par leur frère ; leurs noms civils sont Boris et Gleb ; Boris est patron de Moscou.

XII.

S Balduin, disciple de s. Bernard, qui l'envoya près de Rieti pour fonder et gouverner un monastère.

XIII.

Ste Christine l'Admirable, vierge belge, qui ressuscita à vingt ans pour faire le Purgatoire pour elle-même et pour les autres et mourut à soixante-quatorze ans. 

Ste Cunégonde (Kinga), nièce de ste Elisabeth de Hongrie et reine de Pologne ; d'accord avec son mari, Boleslas, ils vécurent chastement ; veuve, elle fut clarisse à Stary Sącz ; patronne des mineurs, canonisée en 1999.

XV.

B Jean de Tossignano Tavelli, juriste à Bologne, religieux chez les Jésuates (clercs de s. Jérôme), évêque à Ferrare.

B Antonio Torriani, médecin milanais, puis augustin ; ses malades étaient guéris corps… et âme ; jaloux, des médecins tentèrent de le tuer, mais il les amena à la conversion.

XVI.

Bse Louise de Savoie, fille du b. Amédée IX, clarisse à Orbe.

Bx Nicolas Garlick, Robert Ludlam et Richard Simpson, ainsi que Joseph Lambton, de vingt-quatre ans,  prêtres anglais martyrs, béatifiés en 1987.

S John Boste, prêtre anglais martyr.

XVII.

B Cristóbal Fernández de Valladolid, prêtre espagnol fondateur de l'Hospitalité Franciscaine de Jésus de Nazareth, béatifié en 2013. Il faut peut-être le placer au 21 juillet.

XVIII.

B Ji Do-gi Paulus, laïc coréen martyr, enterré vivant, béatifié en 2014.

B Angelo Nicola (Antonio) Lucci, évêque franciscain en Apulie, très généreux, béatifié en 1989 (le 25 au Martyrologe).

XIX.

S José Fernández de Ventosa, prêtre dominicain espagnol, martyr au Tonkin, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

B Domenico (Modestino de Jésus et Marie) Mazzarello, franciscain à Naples, mort dans une épidémie, béatifié en 1995.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiées en 1987 : 

Carmélites Déchaussées : Jacoba Martínez García (María Pilar de Saint-François-Borgía, *1877), Marciana Valtierra Tordesillas (María Angeles de Saint-Joseph, *1905), Eusebia García y García (Teresa de l'Enfant-Jésus, *1909), à Guadalajara ;

- béatifiée en 1990 : 

Compagnie de Sainte-Thérèse-de-Jésus : María Mercedes Prat y Prat (*1890), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2005 : 

Carmes Déchaux : Josep Guillamí Rodo (Romuald de Sainte Catherine, *1866) et Jaime Gascón Bordás (Jaime de Sainte Thérèse, *1886), prêtres, à ou près de Barcelone ; 

Lassalliens : Marcos Morón Casas (Indalecio de Marie, *1899), à Barcelone ;

- béatifiés en 2007 : 

Salésiens : Antoni Enric Canut Isús (*1874), et Antonio Torrero Luque (*1888), prêtres, près de Málaga ; 

Augustins : José Joaquín Esnaola Urteaga (*1898), prêtre, près de Madrid ;

- béatifiés en 2011 : 

Oblats de Marie Immaculée : Juan Antonio Pérez Mayo (*1907), prêtre ; Francisco Polvorinos Gómez (*1910), Manuel Gutiérrez Martín (*1913), Cecilio Vega Domínguez (*1913), Juan Pedro del Cotillo Fernández (*1914), Justo González Lorente (*1915), Pascual Aláez Medina (*1917), clercs ; Cándido Castán San José (*1894), laïc, près de Madrid ;

- béatifiés en 2013 : 

Prêtres diocésains : Jaume Sanromá Solé (*1879), près de Tarragona ; José Máximo Moro Briz (*1882), près d’Ávila 

Clarétains : Antoni Capdevilla Balsells (*1894), prêtre, près de Tarragona ; 

Carmes déchaux : Josep Olivé Vivó (Bartolomeu de la Passion, *1894), convers ; Joan Vilaregut Farré (Joan de Jésus, *1907), prêtre, près de Lleida ;

Frères Maristes : Pablo Martínez Esteban (Gaspar, *1898), Braulio Álvarez Palacín (Camerino, *1900), à Madrid.

 

 

25 JUILLET

 

I.

S Jacques le Majeur, témoin de la transfiguration et de l'agonie du Christ, premier des Apôtres à verser son sang et patron d'Espagne ; lorsque sa fête est un dimanche, c'est une Année Sainte à Compostelle.

III.

S Christophe, martyr en Lycie (ou ailleurs ?), dont le nom aurait pu inspirer l'histoire du passeur de gué, et qui eut un jour à porter le Christ.

IV.

S Cucufat, décapité à Barcelone, d'origine africaine.

SS Paul, Valentine et Théé (Théana, Hatta, Ennatha), martyrs à Césarée de Palestine.

V.

Ste Olympiade, veuve à Constantinople ; elle établit dans sa maison une communauté de vierges ; exilée pour sa fidélité à s. Jean Chrysostome, elle mourut à Nicomédie.

VI.

S Magnéric, évêque à Trèves, fidèle ami et successeur de s. Nicet.

SS Beatus et Bantus, deux prêtres ermites près de Trèves.

S Evroult, abbé à Saint-Fuscien-au-Bois.

Ste Glossinde, abbesse à Metz.

VII.

S Jean l'Agneau, évêque à Maastricht ; avant l'épiscopat, il cultivait les terres ; il pensait que son bâton prendrait plus facilement racine que lui l'épiscopat… et son bâton fleurit.

IX.

S Théodemir, jeune martyr à Cordoue.

XV.

B Jean Soreth, carme normand, prieur général et réformateur de son ordre ; il fut si bronzé par ses nombreux voyages, qu'on l'appela "le nègre" ou même "le diable".

B Pierre de Mogliano Corradini, franciscain.

XVI.

B Rodolfo Aquaviva, jésuite italien, parent de s. Louis de Gonzague, martyr en Inde avec d'autres : Alfonso Pacheco (espagnol), Pietro Berna et Antonio Francisco (italiens), Pantxoa Aranha (basque espagnol).

XVIII.

B Antonio Lucci, évêque franciscain en Apulie, très généreux, béatifié en 1989.

B Michel-Louis Brulard, carme à Charenton, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XX.

Bse Maria Carmen Sallés y Barangueras (1848-1911), dominicaine espagnole puis fondatrice des Religieuses Conceptionnistes Missionaires de l'enseignement, béatifiée en 1998, canonisée en 2012.

B Ángel Darío Acosta Zurita (1908-1931), prêtre mexicain, martyrisé juste trois mois après son ordination, béatifié en 2005.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1989 : 

Passionistes : Pedro Largo Redondo (P. du Cœur de Jésus, *1907), prêtre, avec Felix Ugalde Irurzun (F. des Cinq Plaies, *1915), clerc, et Benito Solana Ruiz (B. de la Vierge de Villar, *1882), profès, près de Tolède ;

- béatifiés en 1992 : 

Hospitaliers : Carlos Rubio Álvarez (Federico, *1862), prêtre, Primo Martínez de San Vicente Castillo (*1869), Jerónimo Ochoa Urdangarín (*1904) et Eloy Francisco Felipe Delgado Pastor (Juan de la Croix, *1914), profès, près de Tolède :

- béatifié en 1995 : 

Piaristes : Dionisio Pamplona Polo (D. de Saint-Barnabé, *1868), prêtre, près de Huesca ;

- béatifiés en 1999 : 

Augustins Récollets : León Inchausti Minteguia (*1859), José Rada Royo (J. de N.Dame des Douleurs, *1861), Julian Benigno Moreno y Moreno (de Saint-Nicolas-de-Tolentino, *1871), Deogracias Palacios Del Rio (*1901), prêtres, et José Ricardo (du Sacré-Cœur) Diez Rodríguez (*1909), profès, à Motril ;

- béatifiés en 2007 : 

Carmes Déchaux : Ricard Farré Masip (Eduardo de l'Enfant-Jésus, *1897) et Jaume Balcells Grau (Gabriel de l'Annonciation, *1908), prêtres, près de Barcelone ;

Dominicains : José Luis Palacio Muñiz (*1870) et Antonio Varona Ortega (*1901), prêtre, près de Tolède, et José Maria López Tascón (*1896), prêtre, à Madrid ; Higinio Roldán Iriberri (*1895) et Juan Crespo Calleja (*1895), profès, près de Tolède ; Miquel Peiró Victori (*1887), tertiaire, laïc marié, à Barcelone ; 

Lassalliens : Jesùs Juan Otero (Arnoldo Julián, *1902), José Bardolet Compte (Benet Josep, *1903), Santos López Martínez (Mariano León, *1910), Vicente Fernández Castrillo (V.Justino, *1912), et José Mas Pujolrás (Josep Benet, *1913), près de Barcelone;

- béatifiés en 2013 : 

Prêtres diocésains : Josep Garriga Ferrer (*1872), près de Tarragona ; 

Carmes déchaux : Vicente Gallen Ybañez (de la Croix, *1908), prêtre, et Joan Fort Rius (Ángel de Saint-Joseph, *1896), profès, à Tarragona ; 

Bénédictins : Francesc María de Paula Sánchez Solé (*1880), clerc, Jaume Vendrell Olivella (Bernat, *1878) et Aleix Civil Castellví (Ildefons, 1889), convers, près de Barcelone ; 

Mercédaires :  Tomás Carbonell Miquel (*1888), Enric Morante Chic (*1896) et Jesús Eduard Massanet Flaquer (*1899), prêtres, à Lleida.

Bse Mieczyslawa Kowalska (Maria Teresa de l'Enfant-Jésus, 1902-1941), clarisse polonaise, déportée à Dzialdowo, où elle offrit sa vie pour la libération de ses compagnes, ce qui se fit ; béatifiée en 1999.

 

26 JUILLET

 

I.

SS Anne et Joachim, parents de la Très Sainte Vierge Marie ; l'église dédiée à sainte Anne, à Jérusalem, serait construite sur les fondations de leur maison.

S Erastos, chrétien de Corinthe cité en Ro 16:23, peut-être même déjà un des soixante-douze disciples du Seigneur.

?

SS Symphronius, Olympius, Théodule et Exupérie, martyrs romains.

S Pasteur, mystérieux romain, peut-être martyr, peut-être à identifier avec Hermas ou Pimenius.

VI.

S Valens, évêque à Vérone.

Stes Pompaia (Koupaia) et Sève, mère et sœur de s. Tugdual ; Pompaia est patronne de Langoat.

VIII.

Ste Christine (Christiane), fille d'un roi anglais, vierge près de Termonde.

IX.

SS Bénigne et Charus, deux ermites près de Malcesine.

S Glisent, ancien soldat de Charlemagne, ermite près de Brescia, où il vivait avec une ourse et une brebis.

X.

S Turpion, évêque à Limoges.

XI.

B Gothalm, irlandais ou écossais mort près de Melk.

B Jore, évêque au Mont Sinaï, venu à Béthune où il mourut.

S Siméon, un arménien venu vivre en ermite près de Mantoue.

S Austinde, bénédictin et évêque à Auch, défenseur des libertés de l'Église contre les seigneurs d'Armagnac.

XIII.

SS Evangéliste et Pérégrin, deux augustins à Vérone.

B Ugo de Actis, moine silvestrin à Sassoferrata.

XV.

Bse Camille Gentili, martyre à San Severino, tuée par son mari impie.

XVI.

Bx John Ingram, prêtre, et George Swallowell, laïc, martyrs anglais, le premier à Gateshead, l’autre à Darlington.

Bx Edward Thwing et Robert Nutter, prêtres anglais martyrs, béatifiés en 1987. Robert se fit dominicain pendant la prison.

XVII.

B William Ward ou Webster, prêtre anglais martyr à Tyburn.

B André de Phu Yên, adolescent, catéchiste précoce, protomartyr du Viêt-Nam ; béatifié en 2000, il n'est pas inclus dans la liste des cent dix-sept Saints martyrs fêtés le 24 novembre.

XVIII.

Bx Marcel-Gaucher Labiche de Reignefort, missionnaire à Limoges, et Pierre-Joseph Le Groing de la Romagère, chanoine à Bourges, martyrs aux pontons de Rochefort, béatifiés en 1995.

Bses Marie Marguerite de Saint-Augustin Bonnet, Marie-Madeleine (Catherine de Jésus) de Justamont, Anne de Saint-Basile Cartier, Marie-Claire de Sainte-Rosalie du Bac, Elisabeth Thérèse du Cœur de Jésus Consolin, ursulines guillotinées à Orange.

XIX.

Bse Bartolomea Capitanio, sainte femme de Lovere, co-fondatrice, avec Vincenta Gerosa, des Sœurs de Charité de Marie-Enfant.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1999 : 

Prêtres diocésains : Manuel Martín Sierra (*1892), à Motril ;

Augustins : Vicente Pinilla Ibáñez (*1870), prêtre, à Motril ;

- béatifiés en 2007 : 

Trinitaires : Santiago Altolaguirre Altolaguirre (Mariano de Saint-Joseph, *1857), prêtre, près de Jaén ; 

Lassalliens : Antonio Jaume Secases (Jaume Berti, *1905), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 : 

Prêtres diocésains : Josep Badía Minguella (*1863), Francesc Vidal Sanuy (*1867), Josep Masquel Ferré (*1872), Josep Civit Timoneda (*1874), Aleix Miquel Rossell (*1882), Miquel Vilatimó Costa (*1888), Pau Roselló Borgueres (*1895), Pau Gili Pedrós (*1912), à ou près de Tarragona ; 

Bénédictins : Josep Maria Jordá y Jordá (*1884), profès, près de Tarragona, et Vicente Burrel Enjuanes (*1896), profès, près de Huesca ; 

Mercédaires : Amancio Marín Mínguez (*1908), prêtre, près de Huesca.

B Titus Brandsma (1881-1942), grand carme hollandais, professeur à l'Université catholique de Nimègue, journaliste ardent, conduit à Dachau où on lui fit une injection mortelle, béatifié en 1985.

Bse Giuseppa Maria de Micheli (Maria Pierina, 1890-1945), italienne des Filles de l'Immaculée Conception, béatifiée en 2010.

S Ġorġ Preca (1880-1962), prêtre à Malte, fondateur de la Société de la Doctrine Chrétienne, béatifié en 2001 et canonisé en 2007.

 

27 JUILLET

 

III.

Sept Saints Dormants, retrouvés vivants à Ephèse au Ve s. dans la caverne où ils avaient été emmurés : Jean, Maximien, Constantin, Martinianus, Malchus, Sérapion, Denis.

IV.

S Pantaléon, ainsi que s. Hermolaos, avec les ss. Hermippe et Hermocrate, martyrs à Nicomédie ; Pantaléon était médecin, c'est un des protecteurs des médecins.

S Désiré, évêque à Besançon, mort à Lons-le-saunier.

V.

S Ursus, évêque à Troyes.

S Cælestinus Ier, pape (422-432) ; il affirma son autorité à propos du semi-pélagianisme et du nestorianisme (concile d'Ephèse, 431). 

S Siméon Stylite, syrien, ermite à Tellnesin ; sa colonne lui permettait d'éviter les foules.

S Ursus, abbé, fondateur de monastères : Heugnes, Toiselay, Pontigny, Sennevières, Loches.

VI.

S Leubais, abbé à Sennevières, un des monastères fondés par s. Ours.

S Fronimus, évêque à Metz.

S Laurent, évêque à Milan ; il se prononça pour le pape légitime, Symmaque.

S Ecclésius, évêque à Ravenne.

S Galactoire, évêque à Lescar ; il mourut en conduisant ses diocésains contre les Wisigoths.

B Ethère, évêque à Auxerre.

VIII.

Bse Anthuse, moniale à Mantineon, exilée pour son zèle pour les saintes images. 

IX.

SS Aurèle et Natalie (appelée aussi Sabigothe), Félix et Liliose, deux couples martyrs à Cordoue, avec s. Georges, prêtre de Palestine.

IX.X.

SS Apôtres de Bulgarie, outre les ss. Cyrille et Méthode : Gorazd (évêque à Velitsa), Nahum, Sabas, Angelar, et Clément (évêque à Ochrida). 

XII.

B Berthold Ier, abbé à Garsten, après avoir été veuf à trente ans.

S Raimondo Palmerio, qui perdit en une année ses cinq premiers enfants (le sixième sera religieux) ; il fit beaucoup de bien dans Plaisance.

XIII.

B Hugues, enfant de huit ans martyrisé par des juifs à Lincoln.

B Novellone, tertiaire franciscain à Faenza, vénéré par les Cordonniers.

XIV.

Bse Lucia Bufalari, sœur du b. Jean de Rieti, augustine, prieure à Amelia.

XVI.

B Robert Sutton, prêtre gallois martyr, béatifié en 1987.

B William Davies, prêtre écossais martyr, béatifié en 1987.

XVII.

Bse Maria-Maddalena Martinengo, capucine à Brescia, deux fois abbesse, aux mortifications  très étranges et nombreuses.

XX.

Bse María Grazia Tarallo de la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ (1866-1912), de la congrégation des Crucifiées Adoratrices de l'Eucharistie près de Naples, après que son mari, tombé malade le soir même du mariage civil, mourut six mois plus tard, avant le mariage à l'Eglise ; modèle d'obéissance, béatifiée en 2006.

Bx martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 :

Salésiens : José Caselles Moncho (*1907), prêtre, Felipe Hernández Martínez et Zacarías Abadía Buesa, clercs, et Jaime Ortiz Alzueta, profès, tous trois nés en 1913, à Barcelone ;

Franciscains Conventuels : Modesto Vegas y Vegas (*1912), prêtre, près de Barcelone ;

- béatifiés en 2007 :

Prêtres diocésains : Joaquín de la Madrid Arespacochaga (*1860), à Tolède ; 

Lassalliens : Narcis Serra Rovira (Ramon Eloi, *1876), Francesc Pujol Espinalt (Honest María, *1894) et Antoni Tost Llabería (Francesc Magí, *1915), près de Barcelone ; 

Dominicaines de l’Annonciation : Ramona Fossas Románs (*1881), Adelfa Soro Bó (*1887), Reginalda Picas Planas (*1895), Teresa Prats Martí (*1896), Ramona Perramón Vila (*1898), Rosa Jutglar Gallart (*1900), et la jeune Otilia Alonso González (*1916), à Barcelone ;

Salésiens : Andrés Giménez Galera (*1904), prêtre, à Guadalajara ; 

- béatifiés en 2013 :

Prêtres diocésains : Josep Bru Boronat (*1883), près de Tarragona ;

Bénédictins : le prêtre Ángel María Rodamilans Canals (*1874), près de Barcelone ;

Clarétains : José María Ruiz Cano (*1906), prêtre, près de Sigüenza ;

Carmes de l’Ancienne Observance : José María González Delgado (*1908), prêtre, près de Cordoue ;

Bse Helena Staszewska (Maria Klemensa de Jésus Crucifié, 1890-1943), supérieure ursuline à Rokiciny Podhalanskie, où elle cacha des jeunes filles juives, morte à Auschwitz, béatifiée en 1999. 

 

28 JUILLET

 

I.

SS Prochorius, Nicanor, Timon, Parmenas et Nicolaus, des sept premiers diacres ; Prochorius, évêque à Nicomédie, aurait été martyr à Antioche de Syrie, Timon crucifié à Corinthe. 

SS Nazaire et Celse, martyrs milanais.

II.

S Victor Ier, pape (189-199), d'origine africaine ; décidant de fêter Pâques le dimanche suivant la pâque juive, il faillit excommunier les orientaux qui ne voulaient pas fêter Pâques selon le calendrier romain, mais en fut dissuadé par s. Irénée.

?

S Eustathe, martyr à Ancyre.

IV.

S Acace, martyr à Milet, jeté dans une fournaise puis décapité.

VI.

S Camélien, successeur de s. Loup, son professeur, comme évêque à Troyes pendant un demi-siècle environ ; c'est lui qui accueillit ste Geneviève venue chercher des vivres à Arcis pour sauver les Parisiens affamés.

S Samson, moine gallois, évêque en Bretagne, où son monastère fut à l'origine de Dol.

X.

Ste Irène, abbesse à Constantinople.

S Géran, évêque à Auxerre, avec un particulier talent musical ; il commanda une troupe pour repousser les Normands.

XI.

S Botvid, laïc suédois converti en Angleterre, assassiné par son serviteur à son retour en Suède.

XVII.

B Michaël Kusuriya, laïc japonais martyr, béatifié en 2008.

XIX.

S José Melchór García Sanpedro Suárez, évêque dominicain espagnol martyr au Tonkin, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

S Pedro Poveda Castroverde (1874-1936), prêtre espagnol dédié à la promotion humaine et chrétienne des pauvres avec la fondation de l'Institut Thérésien, martyr à Madrid, béatifié en 1993, canonisé en 2003.

Les autres Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1995 :

Piaristes : Manuel Segura López (M. de la Vierge du Pilar, *1881), prêtre, et David Carlos Marañon (D. du Saint-Sacrement, *1907), clerc, près de Huesca ;

- béatifié en 2001 :

Salésiens : José Castell Camps (*1902), prêtre, à Barcelone ;

- béatifiés en 2007 :

Diocésains : Vicente Toledano Valenciano (*1900), près de Cuenca ; 

Augustins : José Gutiérrez Arranz (*1883) ;  Enrique Serra Chorro (*1899), José Aurelio Calleja de Hierro (*1901) et Antolín Astorga Díez (*1906), prêtres, près de Cuenca ; Lorenzo Arribas Palacio (*1880), Pedro Alonso Fernández (*1888), Primitivo Sandín Miñambres (*1893) et Froilán Lanero Villadangos (*1910), prêtres, près de Madrid ;

Salésiens : Sabino Hernández Laso (*1886), prêtre, à Madrid ; Miguel Molina de la Torre (*1887), Pablo Caballero López (*1904), prêtres, Honorio Hernández Martín (*1905) et Juan Luis Hernández Medina (*1912), clercs, près de Málaga ;

Marianistes : Miguel Léibar Garay (*1885), prêtre, près de Madrid ;

- béatifiés en 2013 :

Diocésains : Narcís Felíu Costa (*1877), prêtre, à Tarragona ; 

Bénédictins : Joan Costa Canal (Odiló María, 1905), prêtre ; Pere Vilar Espona (Narcís María, *1916) et Lluis Casanovas Vila (Hildebrand María, *1918), clercs, près de Barcelone ;

Clarétains : Gabriel Barriopedro Tejedor (*1883), Tomás Cordero y Cordero (*1910), Claudio López Martínez (*1910) et son frère Ángel López Martínez (*1912), Primitivo Berrocoso Maillo (*1913), Otilio del Amo Palomino (*1913), Antonio Lasa Vidaureta (*1913), Melecio Pardo Llorente (*1913), Abelardo García Palacios (*1913), Vicente Robles Gómez (*1914), Jesús Aníbal Gómez y Gómez (Colombien, *1914), Ángel Pérez Murillo (*1915), Antonio Orrego Fuentes (*1915), Cándido Catalán Lasala (*1916), tous clercs, près de Ciudad Real ;

Lasalliens : Manoel José Sousa de Sousa (Mario Félix, *1860, portugais), Andrés Merino Báscones (Sixto Andrés, *1874), Joaquim Oliveras Puljarás (Artur, *1875), Germán Arribas y Arribas (Ángel Gregorio, *1895), Antonio Solá Garriga (Orencio Luis, *1898), Celestino Ruiz Alegre (Aquilino Javier, *1902), Graciliano Ortega Narganes (Benjamín León, *1905), Lázaro Ruiz Peral (Crisóstomo Albino, *1909), Evencio Castellanos López (Javier Eliseo, *1912), Teodoro Pérez Gómez (Mariano Pablo, *1914), près de Madrid ;

Frères Maristes : Nemesio Cabria Andrés (Julián José, 1908-1938), près de Cuenca ; 

Laïcs : José Gorastazu Labayen (*1907), près de Madrid ; Ramón Emiliano Hortelano Gómez (1908-1938), marié, près de Cuenca.

    

Ste Anna Muttathupadathu (Alphonsa de l'Immaculée Conception, 1910-1946), du rite siro-catholique de Malabar, clarisse indienne, sanctifiée par ses souffrances, thaumaturge ; hindouistes et musulmans viennent à sa tombe ; béatifiée en 1986, canonisée en 2008.

 

29 JUILLET

 

I.

Ste Marthe, une des saintes femmes qui entouraient Jésus-Christ.

S Lazare, l'ami du Seigneur, et frère des stes Marthe et Marie ; persécuté après sa résurrection et celle du Christ, il fut évêque à Chypre ou à Marseille, d'après des traditions mal vérifiées.

?

Ste Sérapie, vierge romaine martyre ; voir ste Sabine au 29 août.

S Callinique, martyr à Gangres.

IV.

SS Simplicius, Faustinus, Viatrix, martyrs romains ; les premiers jetés dans le Tibre, l'autre étouffée, et près d'eux fut aussi enterré s. Rufus.

S Félix II, pape ; en réalité, c'est un antipape imposé par l'empereur après que Libère fut exilé ; mais au retour de Libère, Félix se retira ; le vrai s. Félix est un autre martyr romain.

?

S Genevé (Juvenel, Juthmaël), évêque à Dol.

V.

S Loup, évêque à Troyes pendant cinquante-deux ans ; d'accord avec sa femme, ils s'étaient séparés et lui s'était fait moine. 

S Prosper, évêque à Orléans.

VII.

S Constantin, évêque à Constantinople.

XI.

S Olaf, roi de Norvège ; un peu brutal dans son zèle à imposer le christianisme, il fut vaincu et tué par les Danois, mais vénéré comme martyr et patron de la Norvège.

B Urbain II, pape (1088-1099) ; élève de s. Bruno à Reims, moine à Cluny, évêque à Ostie, il appliqua l'esprit grégorien de la réforme de l'Eglise et suscita la première Croisade.

XIII.

S Guillaume Pinchon, évêque à Saint-Brieuc ; jeune, il triompha par sa pureté des assauts d'une femme effrontée.

XVII.

Bx Luis Bertrán (espagnol), Mancius de la Sainte Croix et Pierre de Sainte-Marie (japonais), dominicains martyrs au Japon.

XVIII.

B Charles-Antoine-Nicolas Ancel, eudiste à Lisieux, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

SS Ruose Zhang Wenlan et Baolu Chen Changpin, séminaristes, leur administrateur Ruohan Luo Tingyin, et la sainte femme Mande Wang Luoshi, martyrs chinois canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

B Louis Martin, père de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, béatifié en même temps que son épouse en 2008.

XX.

Bx Martyrs espagnol de 1936 :

- béatifié en 1992 :

Hospitaliers : Juan Bautista Egozcuezábal Aldaz (*1882), profès, à Barcelone ;

- béatifiés en 2001 :

Prêtres diocésains : Matías Manuel Albert Ginés (*1867), près de Teruel ; Joaquín Vilanova Camallonga (*1888), près de Alicante ;

Dominicains : Antonio Manuel López Couceiro (*1869), Tirso Manrique Melero (*1877), Lucio Martínez Mancebo (*1902), Felicísimo Díez González (*1907), Saturio Rey Robles (*1907), prêtres ; Gumersindo Soto Barros (*1869), profès, et Lamberto María de Navascués de Juan (*1911), novice, près de Teruel;

Salésiens : José Calasanz Marqués (*1872), prêtre, près de Valencia.

- béatifiés en 2007 :

Prêtres diocésains : Bartolomé Rodríguez Soria (*1894), près de Albacete ;

Carmes de l’Ancienne Observance : Ángel Prat Hostench (Ángel María *1896), Eliseo Maneus Besalduch (Eliseo María, *1896), Pere Dorca Coromina (Anastasi María, *1907), Manuel Serrano Buj (Eduardo Maria, *1912, qui avait un an de sacerdoce), prêtres ; Pere Ferrer Marín (Pere Maria, *1909), Josep Solé Rovira (Andreu Corsini María), Miquel Soler Sala (Miquel María), Joan María Puigmitjá Rubió et Joan Prat Colldecarrera (Pere Tomás María), tous quatre nés en 1919, profès ; Lluis Fontdecava Quiroga (Eliseu Maria, *1891), convers ; Gabriel Escoto Ruiz (José Maria, *1878), Ginés Garre Egea (Elías María, *1910), novices, près de Lleida ;

Lassalliens : Joseph-Louis Marcou Pecalvel (Louis de Jésus, *1881, d'origine française), à Barcelone ;

- béatifiés en 2013 :

Frères Maristes : Severino Ruiz Báscones (Feliciano, 1884), Fermín Zabaleta Armendáriz (Felipe Neri, *1899), Saurnino Jaunsarás Zabaleta (Herminio Pascual *1912), près de Madrid ;

Clarétains : Jaume Mir Vime (*1889), prêtre, à Tarragona ;

Lasalliens : Javier Salla Saltó (Magí Pere, 1918-1938), près de Lleida ;

Laïc : Julián Aguilar Martín (*1912), près de Madrid.

 

30 JUILLET

 

Anc. Test.

S Abel le Juste, victime de son frère Caïn.

III.

SS Abdon et Sennen, princes persans martyrs à Rome.

IV.

Ste Julitte, riche veuve, martyre à Césarée de Cappadoce.

Stes Maxima, Donatilla et Secunda, martyres à Thuburbo Lucernaria ; Maxima avait quatorze ans, Secunda douze ; exposées aux bêtes qui les respectèrent, elles furent décapitées.

V.

S Expletius, évêque à Metz. 

S Ours, évêque à Auxerre, dont il avait arrêté l'incendie par sa prière, quand il était ermite.

VI.

S Sylvain, ermite à Saint-Pierre-sur-Erve.

?

S Térence, diacre à Faenza.

VIII.

S Tatwin, évêque à Cantorbury.

XI.

Ste Godeliève, malheureuse épouse boulonnaise qui, après sa mort, convertit son mari.

XII.

S Hathebrand, abbé à Feldwirth et près de Groningue.

XIII.

B Mannis Guzman, prêtre, le frère de s. Dominique et son fidèle assistant.

XVI.

Bx Edward Powell, Richard Fetherston, Thomas Abel, prêtres martyrs en Angleterre ; Edward et Thomas avaient écrit sur l'indissolubilité du mariage ; Thomas était chapelain, précepteur de musique et de langue auprès de la reine Catherine, dont le roi Henri VIII voulait se séparer ; tous trois furent exécutés en même temps que trois hérétiques (protestants).

XIX.

S Joseph Yuan Gengyin, martyr chinois, canonisé en 2000 et fêté le 9 juillet.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 1992 : 

Hospitaliers : Pablo Corres Díaz de Cerio (Braulio María, *1897), prêtre ; Antoni Forcades Ferraté (Eusebi, *1875), Arsenio Mañoso González (Benito José Labre, *1879), Miguel Carrasquer Ros (Julian, *1881), Vicente de Paúl Canelles Vives (*1894), Sadurní Roca Huguet (Constanci, *1895), Manuel Jiménez Salado (*1907), profès ; Enrique Beltrán Llorca (*1899), Tomás Urdánoz Aldaz (*1903), Rafaél Flamarique Salinas (*1903), Domingo Pitarch Gurrea (*1909), Antonio Sanchiz Silvestre (*1910), Antoni Llauradó Parisi (*1910), Manuel López Orbara (*1913), Ignacio Tejero Molina (*1916), novices, près de Tarragona ;

- béatifiés en 2001 :

Dominicains : José Maria Muro Sanmiguel (*1905), prêtre ; Joaquín Prats Baltueña (*1915), novice  ; Zosimo Izquierdo Gil (*1895), prêtre diocésain tertiaire dominicain, près de Teruel ;

Salésiens : Sergio Cid Pazo (*1884), à Barcelone ;

- béatifiés en 2007 :

Prêtres diocésains : Ricardo Pla Espí (*1914), à Tolède ;

Carmes Déchaux : José Mata Luis (Constancio de s. Joseph, *1914), clerc, et Vicente Alamano Jiménez (José María de N.Dame des Douleurs, *1901), profès, à Tolède; 

Lassalliens : Ramón Palos Gascón (Cayetano José, *1885) à Barcelone ;

- béatifiés en 2013 :

Prêtres diocésains : Rafael Martí Fugueras (*1878) ; Jeroni Fábregas Camí (1910-1937), à ou près de Tarragona ; 

Fils de la Sainte Famille : Jaume Puig Mirosa (*1908), prêtre, près de Barcelone ; 

Vincentiens : le frère Luis Aguirre Bilbao (*1914), près de Teruel ;

Lasalliens : Eugenio García Tribaldos (Agustín María, *1877), Juan Sanz Palanca (Crisólogo, *1880), Guillermo Álvarez Quemada (Oseas, *1890), Miguel Solas del Val (Anselmo Pablo, *1890), Alejandro González Blanco (Braulio José, *1890), Pablo Díaz de Zárate y Ortiz de Zárate (Norberto José, *1892), Luis Herrero Arnillas (Esteban Vicente, *1893), à Madrid ;

Laïcs : Sebastiá Llorens Telarroja (*1909), près de Girona.

S Bogdan Mandic (Leopoldo de Castelnuovo, 1866-1942), dalmate né dans une province austro-hongroise qui allait devenir yougoslave, capucin à Padoue où il confessa pendant quarante ans, mystique, canonisé en 1983.

Bse Maria Vicenta de Sainte Dorothée Chávez Orozco (1867-1949), mexicaine, guérie d'une grave infirmité à vingt-cinq ans, consacrée aux malades, fondatrice de la congrégation des Servantes de la Sainte Trinité et des Pauvres ; elle quitta humblement sa charge de supérieure sur l'ordre de l'évêque ; béatifiée en 1997. 

Ste María de Jésus-Sacrement Venegas de la Torre (1868-1959), mexicaine, fondatrice des Filles du Sacré-Cœur de Jésus, pour le service des malades à l'hôpital de Guadalajara, béatifiée en 1992, canonisée en 2000.

 

 

31 JUILLET

 

II.

S Calimère, évêque à Milan et martyr.

III.

S Firmus, évêque à Thagaste ; son ferme refus de trahir et de mentir lui obtint la grâce de celui qu'il cachait chez lui.

?

SS Démocrite, Second et Denis, martyrs à Synnade de Phrygie.

S Tertullinus, martyr à Rome.

IV.

S Fabius, soldat martyr à Césarée de Mauritanie.

V.

S Germain, évêque à Auxerre ; grand ascète, il devint comme le frère de son épouse ; ardent opposant des pélagiens en Angleterre, il mourut à Ravenne.

S Petrus Chrysologus, évêque à Ravenne, où il combattit les saturnales, et Docteur de l'Eglise ; son surnom lui vient de son éloquence ; il est fêté le 30 juillet.

VI.

S Pierre II, évêque à Ravenne ; il reçut du roi l'ordre de faire reconstruire les synagogues que ses diocésains indisciplinés avaient incendiées.

S Gonselin (Ansolin), évêque à Metz.

S Hymetiére, moine de Condat et fondateur d'un monastère.

IX.

S Eudocime, à Constantinople, défenseur des saintes images, mort à trente-trois ans.

S Néot, moine à Glastonbury.

XII.

Ste Hélène, veuve suédoise martyre , c'est-à-dire assassinée, vénérée même après la Réforme, à cause d'une eau miraculeuse. 

XIV.

S Jean Colombini, riche drapier siennois et père de deux enfants, ensuite fondateur des Jésuates, à la vie très dépouillée.

XVI.

S Iñigo de Oñaz de Loyola, soldat espagnol converti à la suite d'une blessure de guerre et fondateur des Jésuites ; ses premiers compagnons furent Pierre Favre, Lainez, Salmeron, Pantxoa Xabier ; il est patron de tous les excercices spirituels.

B Everard Hanse, prêtre anglais martyr à Tyburn.

XVII.

B Nicolaus Keian Fukunaga, jésuite japonais martyr, béatifié en 2008.

XVIII.

B Jean-François Jarrige de la Morelie du Breuil, chanoine en Haute-Vienne, martyr aux pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

SS Phêrô Đoàn Công Quý, prêtre, et Emmanuel Lê Van Phung, catéchiste, martyrs en Cochinchine, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

S Giustino De Jacobis, évêque à Nilopolis ; il dut partir et mourut dans le désert, épuisé.

XX.

Bx Martyrs espagnols de 1936 :

- béatifiés en 2001 :

Franciscains Conventuels : Dioniso Vicente Ramos (*1871), prêtre, et Francisco Remón Jatíva (*1890), profès, près de Barcelone ; 

Salésiens : Jaume Buch Canals (*1889), profès, près de Valencia ;

- béatifiés en 2007 :

Carmes Déchaux : Pedro Jiménez Vallejo (Pedro José des Sacrés-Cœurs, *1861), José Grijalvo Medel (Ramón de N.Dame du Carmel, *1896), Nazario Del Valle González (N. du Sacré-Cœur, *1901), prêtres ; Luis Gómez de Pablo (Félix de N.Dame du Carmel, *1912), José Luis Collado Oliver (Plácido de l'Enfant-Jésus, *1912), Melchor Martín Monge (M. de l'Enfant-Jésus, *1914), clercs ; Daniel Mora Nine (D. de la Passion, *1908), profès, près de Tolède ; 

Trinitaires : Prudencio Gueréquiz y Guezuraga (P. de la Croix, *1883) et Segundo García Cabezas (S. de Sainte-Thérèse, *1891), prêtres, près de Jaén ; 

Carmélites Missionnaires : Teresa Subirá Sanjaume (Esperanza de la Croix, *1875), María Roqueta Serra (M. Refuge de Saint-Ange, *1878), Francisca Pons Sardá (Gabriela de Saint-Jean-de-la-Croix, *1880), Vicenta Achurra Gogenola (Daniela de Saint-Barnabé, *1890), près de Barcelone ;

- béatifiés en 2013 : 

Capucins : Miguel Francisco González-Díez González-Núñez (Andrés, *1883), prêtre, près de Madrid ; 

Rédemptoristes : Ciriaco Olarte Pérez de Mendiguren (1893) et Miguel Goñi Áriz (*1902), prêtres, à Cuenca ;

Lasalliens : Bernabé Núñez Alonso (Alfeo Bernabé, *1902) et Alejandro Arraya Caballero (Alejandro Antonio, *1908), à Tarragona.

Bx Michal Ozieblowski (1900-1942), prêtre mort héroïquement à Dachau, et Franciszek Stryjas (1882-1944), père de famille, martyrs polonais, béatifiés en 1999.

Bse Cecília Zdenka Schelingová (1916-1955), dixième de onze enfants, slovaque, des Religieuses de la Sainte-Croix ; infirmière, elle organisa la fuite d'un prêtre hospitalisé à la suite de tortures ; béatifiée en 2003.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
- dans Martyrologe
/ / /

 

16 AVRIL

 

I.

S Turibio, évêque au Mans ; il y a des reliques de lui à Paderborn (III.?).

III.

Ss Léonide, Calliste, Charise, Irène, Adrien, martyrs à Corinthe, arrêtés le jour de Pâques ; Léonide fut crucifié et jeté en mer, Calliste et Charise jetés en mer aussi, Irène eut la langue coupée et les dents arrachées avant d’être décapitée, Adrien fut brûlé vif (le groupe serait plutôt : Léonide et sept compagnes : Carissa, Galina, Théodora, Nica, Nunécia, Callis, Basilissa).

IV.

Ss Optat, Lupercus, Successus, Martial, Urbain, Julie, Quintilien, Publius, Fronto, Félix, Cécilien, Evodius, Primitivus, Apodemius, quatre autres nommés Saturnin, ainsi que Caïus et Crémentius, martyrs à Saragosse.

Ste Engratia, vierge martyre à Saragosse, déchirée sur tout son corps, amputée d’un sein.

V.

S Turibio, évêque à Astorga ; il vint à bout de l’erreur priscillianiste.

S Vaise, martyrisé par ses proches en Saintonge ; le lieu de son sépulcre est devenu le bourg de Saint-Vaise.

VII.

S Fructueux, évêque à Braga, après avoir dirigé de nombreux moines et moniales. 

XI.

B Hervé, bienfaiteur ; il fit reconstruire à ses frais la basilique de Saint-Martin à Tours. 

XII.

S Magne, écossais, martyrisé par un parent.

S Drogon, berger, et reclus à Sebourg-en-Hainaut, patron des bergers. 

XIII.

S Contard d’Este, des marquis de Ferrare, pèlerin volontaire, mort très pauvre ; on l’invoque contre l’épilepsie.

XIV.

Bx Gioachino de Sienne, de la famille Piccolomini, des Servites de Marie ; il devint volontairement épileptique à la place d’un autre malade et mourut un Vendredi Saint.

B Guillaume Gnoffi, ermite sicilien, patron de Castelbuono ; il lutta victorieusement contre le démon de l’impureté.

XVIII.

S Benoît-Joseph Labre, aîné de quinze enfants, né dans le nord de la France ; il devint “vagabond de Dieu” après avoir vainement tenté d’entrer en religion ; on estime qu’il parcourut quelque vingt-cinq mille kilomètres à pied sur les routes de l'Europe.

Bx martyrs à Avrillié, béatifiés en 1984 : Pierre Delépine, Jean Ménard, Renée Bourgeais, Perrine Bourigault, Madeleine Cady, Marie Forestier, Marie Gingueneau, Jeanne Gourdon, Marie Lardeux, Perrine Laurent, Jeanne Leduc, Anne Maugrain, Françoise Micheneau, Jeanne Onillon, Marie Piou, Perrine Pottier, Marie-Geneviève et Marthe Poulain de la Forestrie, Renée Rigault, Marguerite Robin, Marie Rechard, Marie Roger, Madeleine Sallé, Renée Sechet, Françoise Suhard, Jeanne Thomas.

XIX.

Ste Bernadette (Marie-Bernard) Soubirous, la voyante de Lourdes, vierge à Nevers. 

 

 

 

17 AVRIL

 

II.

Stes Isidora et Neophyta, deux sœurs martyres à Lentini.

? Ss Pierre, diacre, et Hermogène, martyrs à Antioche.

Ss Fortunat et Marcien, martyrs (à Antioche ou en Afrique).

IV.

S Siméon bar Sabas, évêque à Séleucie-Ctésiphon, martyr décapité après cent autres compagnons ; l’intendant du roi, le vieil eunuque Usthazades, qui avait un moment apostasié, proclama sa foi et fut décapité aussi avec cent autres chrétiens. 

S Innocent, évêque à Tortona, maltraité par ses persécuteurs. 

V.

S Acacius, évêque à Mélitène, déposé pour avoir proclamé la foi en face de Nestor.

VI.

S Pantagathe, évêque à Vienne, considéré comme le plus saint et le plus savant évêque de son temps. 

VII.

S Donnan, écossais, abbé sur l’île de Egga, martyr des danois avec ses cinquante-deux moines. 

Ste Potentienne, vierge près de Villanueva.

VIII.

S Vandon, abbé à Saint-Wandrille, exilé injustement par Charles Martel, rétabli par Pépin le Bref.

S Landry, évêque à Metz ou Meaux, on ne sait pas ; son père se fit moine et fonda les abbayes de Hautmont et Soignies : à la mort de son père, il resta à Soignies, s’occupa des deux abbayes et ne revint pas dans son évêché ; sa mère est ste Vaudru, sa sœur ste Adeltrude.

IX.

Ss Elie, Paul et Isidore, martyrs à Cordoue.

XI.

S Robert, fondateur et abbé (malgré lui) du monastère de la Chaise-Dieu.

XII.

S Robert, abbé à Molesme, où échoua la réforme, puis à Cîteaux ; par obéissance il retourna à Molesme, où la réforme réussit enfin.

B Gervin (Gervais), solitaire puis abbé à Aldenbourg.

B Eberhard de Wolfegg, prieur du monastère prémontré à Marchthal.

XIII.

B Rodolphe, enfant martyrisé par des juifs à Berne.

XIV.

B Giacomo de Cerqueto, prêtre augustin à Perugia, très patient dans la maladie.

XV.

Bse Thora Gambacorta (Chiara), fiancée de force à sept ans, mariée à douze, veuve à quinze ans, elle fut un moment clarisse à Pise, reprise par son père qui l’enferma, et put enfin devenir dominicaine à Pise, où elle sera prieure avant de mourir.

XVII.

Bse María Ana de Jésus Navarro de Guevara, madrilène, religieuse de l’ordre de Notre-Dame de la Merci, dont elle fonda une autre branche.

B Henry Heath, franciscain anglais martyr à Londres (Tyburn).

Bse Kateri Tekakwitha (“qui avance en tâtonnant”, parce qu’elle était presque aveugle de naissance), indienne iroquoise convertie et baptisée par les missionnaires jésuites du Canada ;  première indienne à faire vœu de chasteté et béatifiée, en 1980, puis canonisée en 2012.

XVIII.    

B Won Si-bo Iacobus, laïc coréen martyr, enterré vivant, béatifié en 2014.

 

 

 

18 AVRIL

 

II.

S Calocer, chef des soldats, martyr à Albenga.

Ss Eleuthère, évêque, et sa mère Anthia, martyrs à Rome ; on ne peut dire clairement où Eleuthère fut évêque.

IV.

Ss Elpidius, Hermogenes, Caius, Aristonicus, Rufus et Galatas, martyrs à Mélitène.

S Pusicius, intendant des travaux du roi Sapor, qui se convertit au moment du martyre de s. Siméon (voir 17 avril) : on lui fit un trou dans le cou pour lui arracher la langue et il devint aussi martyr.

VI.

S Eusèbe, évêque à Fano, mort prisonnier à Ravenne.

VII.

S Lasérian (Molios, Molassius), irlandais d’origine écossaise, moine et apôtre en Irlande, évêque.

VIII.

S Ursmer, abbé à Lobbes (et évêque), apôtre de la Flandre.

Ss Hidulphe et Aya, deux époux consacrés dans la continence parfaite, ensuite retirés lui à Lobbes, elle à Châteaulieu ; Aya est invoquée contre les procès injustes. 

S Wicterp, évêque à Augsburg.

Ste Anthuse, vierge, fille de l’empereur Constantin Copronyme.

IX.

Ste Athanasie, deux fois veuve, puis abbesse dans l’île d’Egine et thaumaturge.

S Jean l’Isaurien, champion de l’orthodoxie contre les iconoclastes. 

S Parfait, prêtre martyr à Cordoue.

S Cosmas, évêque à Chalcédoine, victime des mauvais traitements des iconoclastes. 

XI.

S Gébuin (Jubin), évêque à Lyon.

XII.

B Idesbaldus, abbé à Bruges, après avoir été veuf.

S Galdinus, évêque à Milan ; il travailla beaucoup à rallier toute sa région au pape légitime.

B Andrea de Monte Reale, pieux berger des Abruzzes, entré chez les augustins à quatorze ans, provincial pour l’Ombrie, prédicateur en Italie et en France.

}}XIII.

S Bartolomeo (Amadio) Amidei, un des Fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie, fêté le 17 février.

XV.

B Jacques d’Oldo, de Lodi ; lui et sa femme étaient assez frivoles, mais devinrent tous deux tertiaires franciscains ; il fut prêtre.

XVI.

B Ioannis de Ioannina, tailleur, martyr ; il abandonna la mahométisme et fut brûlé vif à Constantinople.

XVII.

B Andrea Hibernon, franciscain puis carme espagnol, mystique ;  il aimait les travaux les plus humbles, et travaillait à convertir les Maures. 

Bse Barbe (Madame Acarie, puis Marie de l'Incarnation) Avrillot, fondatrice française de nombreux Carmels réformés dans l'esprit de ste Thérèse d'Avila ; veuve, elle fut simple converse carmélite à Amiens, puis à Pontoise.

XVIII.

B Joseph Moreau, prêtre martyr à Angers, béatifié en 1984.

XIX.

B Luca Passi, prêtre italien, fondateur de l'institut des Sœurs Maîtresses Dorothéennes, béatifié en 2013.

XX.

Bse Savina Petrilli (1851-1923), italienne, fondatrice des Sœurs des Pauvres de Sainte-Catherine de Sienne, pour les enfants abandonnés et toutes personnes démunies ; béatifiée en 1988.

B Roman Archutowski (1882-1943), prêtre polonais et martyr au camp de concentration de Majdanek, mort le jour des Rameaux, béatifié en 1999.

 

 

19 AVRIL

 

III.

S Mappalique, martyr à Carthage, avec d’autres compagnons : Bassus, Fortunion, Fortunée, Victorin, Victor, Herennius, Credula, Hereda, Donat, Firmus, Venustus, Fructus, Julie, Martial, Ariston.

IV.

S Vincent, martyr à Collioure.

S Crescent, sous-diacre de l’évêque Zénobe à Florence.

Ste Marthe, vierge martyre en Perse.

V.

S Paphnuce, martyr à Jérusalem, le père de ste Euphrosine (11 février), et peut-être le même que celui du 24 septembre.

VII.

S Floibert, abbé de deux monastères à Gand.

IX.

S Georges, évêque à Antioche de Pisidie, mort en exil à cause des iconoclastes. 

S Jean le Paléolaurite, moine au désert de Sukka.

X.

S Tryphon, évêque à Constantinople pendant trois ans, moine.

Ss Lazare, roi, et sa fille Aza, venus d’Orient à l’abbaye de Moyenmoutier.

S Gérold, ermite dans le Wallgau, où il eut entre autres disciples, ses deux fils, les bienheureux Udalric et Cunon.

XI.

S Elphège, évêque à Winchester puis Canterbury, martyr des Danois. 

S Léon IX, pape (1049-1054), évêque à Toul et pape à quarante-sept ans ; avec Hildebrand, futur Grégoire VII, il combattit l'hérésie, la simonie, le concubinage des clercs, les investitures laïques, etc.

Ste Emma, sœur de s. Meinwerk, veuve allemande ; elle donna toute sa grande fortune aux pauvres. 

XII.

B Burchard, disciple chéri de s. Bernard, abbé à Bellevaux, fondateur aussi de Notre-Dame de Buillon (moutier et église maintenant disparus).

B Bernard le Pénitent, dont on ignore les graves “fautes” pour lesquelles il voulut embrasser l’état de pénitent ; il finit par être moine à Saint-Bertin.

XIII.

B Werner, enfant martyrisé par des Juifs à Wammenrat, le Jeudi Saint ; des reliques de lui arrivèrent à Besançon, où les vignerons le prirent comme patron.

B Corrado, franciscain à Ascoli, où il fut grand ami du futur pape Nicolas IV ; missionnaire en Afrique, professeur à Paris, il mourut juste avant d’être créé cardinal.

XVII.

B James Duckett, laïc marié, converti au catholicisme, martyrisé avec celui qui l’avait trahi et qu’il convertit en prison.

XX.

Bx Ramón (*1875) et Jaime (*1878) Lluch Candell, prêtres des Fils de la Sainte Famille, martyrisés à Barcelone en 1937, béatifiés en 2013.

 

 

20 AVRIL

 

II.

S Anicet, pape (155-166) ; c’est lui qui aurait prohibé aux clercs de porter les cheveux longs. 

Ss Sulpice et Servilien, martyrs à Rome.

III.

S Secondin, martyr à Cordoue.

IV.

Ss Victor, Zotique, Zénon, Acindyne, Césaire, Sévérien, Chrysophore, Théonas, Antonin, martyrs à Nicomédie.

S Marcellin, africain, premier évêque à Embrun, où il lutta contre le paganisme et  l’arianisme.

S Marien (Marcien), berrichon, moine à Auxerre, où il s’occupa des vaches et des autres animaux. 

S Théodore, solitaire près de Constantinople, surnommé “Trichinas” à cause de son rude vêtement en poils de chèvre.

V.

S Théotime, surnommé “le Philosophe” pour sa science, puis évêque à Tomes, ami de s. Jean Chrysostome.

VII.

S Anastase, évêque à Antioche de Syrie, martyr.

IX.

Ste Heliena, solitaire italienne, à Pesti.

S Wihon, évêque à Osnabrück : le pape ratifia cette nomination faite par Charlemagne.

B Harduin, moine copiste à Fontenelle, puis anachorète dans une grotte proche.

X.

B Hugues d’Anzy, poitevin, moine de Saint-Sabin, maître des novices à Saint-Martin d’Autun, co-fondateur de Cluny puis de Anzy-le-Duc, où il fit construire un magnifique hôpital pour les pauvres. 

XII.

S Géraud, seigneur de Salles, fondateur d’abbayes, mort dans l’une d’elles, comme servant de messe.

Bse Oda, vierge en Brabant ; pour échapper au mariage, elle se coupa les narines ; elle fut prieure de l’ordre de Prémontré à Bonne-Espérance.

Ste Hildegonde, qui vécut des aventures extraordinaires sous le nom de Joseph, et finit ses jours dans l’abbaye (masculine) de Schönau. 

XIII.

Bx Domenico Vernagalli, camaldule, fondateur d’un hôpital pour orphelins à Pise.

B Jean, abbé cistercien à Igny puis à Clairvaux.

XIV.

Ste Agnese de Montepulciano, mystique dominicaine, première abbesse, à 15 ans, du couvent de Procena,  puis supérieure à Montepulciano.

B Simone Rinalducci de Todi, augustin, théologien et prédicateur.

B Jean, solitaire puis tertiaire franciscain à Masaccio, dont il est le patron.

XVI.

Bx James Bell, prêtre, et John Finch, père de famille ; James avait renié sa foi et s’était réconcilié vingt ans après ; John était fermier et abritait les prêtres ; tous deux furent martyrisés par pendaison à Lancaster.

Bx Richard Sargeant et William Thomson, prêtres anglais martyrs à Tyburn, béatifiés en 1987.

B Maurice MacKenraghty, prêtre martyr en Irlande, béatifié en 1992.

XVII.

B Antony Page, jésuite anglais martyr à York, béatifié en 1987 avec soixante deux autres. 

Bx Francis Page, jésuite, et Robert Watkinson, prêtres anglais martyrs à Tyburn.

XIX.

Bse Dina (Chiara) Bosatta de Pianello, collaboratrice du b.Guanella à Come où elle ouvrit la première Petite Maison de la Divine Providence, et morte de tuberculose à vingt-neuf ans, béatifiée en 1991.

XX.

B Dionís Domínguez Martínez (Doménec Ciríac, 1911-1937), des Frères Maristes espagnols, martyr à Madrid et béatifié en 2013.

 

 

21 AVRIL

 

II.

S Apollonius, sénateur et philosophe romain, auteur courageux d’une Apologie, martyr à Rome. 

IV.

Ss Apollon, Isace et Codrat, martyrs à Nicomédie.

? S Aristus, martyr à Alexandrie.

V.

S Maximien, romain, évêque à Constantinople, dont la douceur contribua à reporter la paix après l’erreur de Nestorius. 

VI.

S Cyprien, évêque à Brescia.

VII.

S Bruno, gallois, fondateur et abbé à Clynnog-Fawr.

VIII.

S Anastase le Sinaïte, ermite, dialecticien et théologien : il alla plusieurs fois en Egypte pour convaincre monophysites, sévériens et juifs ; on l’appela “le nouveau Moïse”.

S Maelrub, irlandais, fondateur et abbé à Applecross. 

XI.

S Wolbodon, évêque à Liège ; s. Laurent l’avertit de sa fin prochaine ; enterré au monastère de Saint-Laurent à Poppon, il fit tant de miracles que l’abbé lui ordonna d’y mettre fin, pour ne pas troubler le silence.

XII.

S Anselmo, piémontais, abbé au Bec, archevêque à Canterbury contre son gré ; grand théologien et philosophe, il fait en quelque sorte le lien entre s. Augustin et s. Thomas d'Aquin. 

B Fastrède, troisième abbé à Clairvaux, puis abbé général de Cîteaux.

XIV.

B Giovanni Saziari, tertiaire franciscain italien, mort à Cagli (Pesaro), béatifié en 1980.

XV.

B Bartolomeo Cerveri, dominicain italien, martyrisé au moment où il allait à Cervier.

XIX.

S Johann Birndorfer (Konrad de Parzham), frère capucin, portier à Altötting.

XX.

S Roman Adame Rosales (1859-1927), prêtre mexicain martyr, connu pour son humilité et son activité dans les missions populaires; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

B Volodomyr Bairak (Vitalii, 1907-1946), prêtre ukrainien de l’ordre de Saint-Josaphat, martyrisé quelques jours avant Pâques, béatifié en 2001.

 

 

22   AVRIL

 

II.

S Soter, pape (166-175), martyr ; dans ses deux épîtres il condamne les diverses hérésies tenant au gnosticisme ; en particulier, dans la deuxième, dirigée contre Marcion, il rappelle que le ministère sacré est interdit aux femmes.

S Epipode, martyr à Lyon.

III.

S Léonidas, martyr à Alexandrie, père de Origène ; celui-ci avait 17 ans quand son père fut arrêté et décapité pour sa foi ; il était si désireux de mourir avec lui qu'il voulut le rejoindre devant le tribunal ; sa mère dut cacher ses vêtements pour l'empêcher de sortir ; une riche femme pourvut aux besoins de la veuve et de ses sept enfants. 

Ss Parmène, Heliménas, Chrysotèle (prêtres), Luc et Mucius (diacres), martyrs à Cordula.

S Néarque, ami intime de s. Polyeucte, martyr à Cananéote.

S Caïus, pape (283-295) ; il serait dalmate et parent de Dioclétien ; un décret de lui précise qu’on ne peut ordonner un évêque que si celui-ci a préalablement reçu les quatre ordres mineurs, le sous-diaconat, le diaconat et la prêtrise ; il vécut neuf années dans les catacombes pour échapper à la persécution de Dioclétien.

IV.

S Héliodore, évêque à Phenek, et ses compagnons : les prêtres Dausa et Maryahb, le diacre Abdiso ; Maryahb aurait été aussi êvêque.

S Akepsimas, évêque à Anitha, martyr avec les ss. Jacques, Aïthala et Joseph, prêtres ; il avait quatre-vingts ans ; puis furent aussi martyrisés les évêques Maréas et Bicor, les diacres Azadane et Abdièse, et quantité d’autres : ste Tarbule, sœur de l’évêque s. Siméon, fut sciée en deux.

VI.

S Agapit 1er, pape (535-536) : il régla le mode d’élection du pape ; il mourut à Constantinople, où il était allé pour rétablir l’ordre dans ces Eglises (monophysisme). 

S Léon, évêque à Sens ; il fut co-signataire d’une lettre de reproches à s. Remi (qui avait en la circonstance préféré la charité à la rigueur des canons pour punir un prêtre).

S Julien, évêque à Vienne.

VII.

S Théodore le Sicéote, grand dévôt de s. Georges ; d’abord solitaire, il dut être soigné pour les plaies que lui causaient ses mortifications ; évêque à Ancyre, il fit tout pour être déchargé, en recourant jusqu’à l’empereur. 

VIII.

S Frodulphe (Frou), ami de s. Merry et comme lui ermite près de Paris. 

Ste Opportune, abbesse à Almenèches ; elle savait commander aux animaux.

B Adalbert d’Ostrevent, époux de ste Reine et père de dix filles, dont ste Ragenfrère, fondatrice d’un monastère à Denain, où il mourut.

X.

Ste Sénorine, abbesse à Vieyra puis Basto ; elle succédait à sa tante.

XI.

B Wolphelme, abbé à Gladbach, Siegburg, Brauweiler, où il fit lire la Bible intégralement chaque année.

XIV.

B Francesco Venimbeni, franciscain (puis supérieur) à Fabriano, qu’il dota d’une riche bibliothèque.

 

 

23 AVRIL

 

III.

Ss Félix, Fortunat et Achillée, martyrs à Valence, où s. Irénée les avait envoyés ; Félix était prêtre, les autres diacres. 

IV.

S Georges, officier romain martyr en Palestine ; on ne sait rien de lui, mais il est le patron de l'Angleterre, de l'Aragon, du Portugal, de l'Allemagne, de Gênes et de Venise, et protecteur de Ferrare ; il devait venir de Cappadoce (d’où la “Géorgie”).

S Euloge, évêque à Edesse de Syrie ; il avait été arrêté et exilé en Thrace et, une fois revenu, dut remplacer son évêque, Barsès, mort en exil.

V.

S Marol, évêque à Milan.

Ste Pusinne (VI. ?), vierge près de Corbie ; ses six sœurs sont aussi honorées du titre de saintes : Emma (Amée), Hoylde (Houe), Lutrude (Lindrue), Francule, Libérie, Menehould.

VI.

S Ibar, évêque en Irlande, qu’il avait en partie évangélisée avant s. Patrick.

X.

S Gérard (Géraud), évêque à Toul, où il fit cesser la peste par ses prières et ses larmes. 

S Adalbert Vojtech, évêque à Prague : par trois fois, ne réussissant pas à convertir ses diocésains encore trop païens, il se retira dans un monastère, puis il alla en Prusse où il subit le martyre.

XII.

S Georgio, évêque à Suello.

XIII.

B Gilles, né à Nantilly, chapelain de s. Louis IX, qui le nomma évêque à Damiette, puis à Tyr.

B Egidio, d’Assise, fidèle recrue de s. François, connu pour son obéissance ingénue.

XV.

Bse Elena Valentini, de Udine, mariée à quinze ans, puis tertiaire augustine quand elle fut veuve.

XX.

Bse Teresa Manetti (Marie de la Croix, 1846-1910), italienne fondatrice près de Florence des Sœurs tertiaires carmélites de Sainte-Thérèse, pour l’adoration et pour l’enfance pauvre et abandonnée ; béatifiée en 1986.

Bse Maria Gabriella Sagheddu (1914-1939), sarde, trappistine à Grottaferrata où elle offrit sa vie pour l'unité de l'Église, béatifiée en 1983.

 

 

24 AVRIL

 

I.

Stes Marie, femme de Cléophas, et Salomé, saintes femmes de l’Evangile.

II.

S Alexandre, grec, grand ami  de s. Epipode (cf. 22 avril), martyr crucifié à Lyon.

III.

S Sabas, soldat goth, martyr à Rome.

IV.

S Anthime, évêque à Nicomédie : il reçut très fraternellement ses bourreaux, s’en fit reconnaître, les obligea à faire leur travail, consistant à le reconduire à Nicomédie, où il fut martyrisé. 

Ss Eusèbe, Néon, Léonce, Longin, martyrs à Nicomédie.

S Grégoire d’Elvire, évêque qui se trouva impliqué dans la lutte contre les ariens, et semble avoir été au-delà de l’exigence nécessaire, sans pour autant s’être séparé de l’Église.

V.

S Anselme, évêque à Polymartium, actuelle Bomarzo (diocèse de Bagnorea), où il est enterré.

VI.

S Honorius, évêque à Brescia, oriental d’origine.

S Dié, ermite, diacre et abbé près de Blois. 

Ste Elisabeth la Thaumaturge  (IX.?), abbesse à Constantinople.

VII.

S Mellitus, abbé à Rome, envoyé par s. Grégoire le Grand en Angleterre ; évêque à Londres puis à Canterbury.

Stes Beuve et Dode, deux abbesses qui se succédèrent à Reims, respectivement sœur et nièce de s. Baldéric, fille et petite-fille du roi d’Austrasie.

VIII.

S Wilfrid, évêque à York, ami de s. Benoît Biscop (cf.12 janvier), champion des habitudes romaines ; il n’eut que des épreuves pour pouvoir résider dans son diocèse .

S Egbert, anglais émigré en Irlande, grand connaisseur de l’Ecriture, champion des usages romains, mort à quatre-vingt-dix ans, le jour de Pâques. 

XII.

S Guillaume Firmat, tourangeau, deux fois pèlerin à Jérusalem, solitaire près de Laval, de Vitré, à Mantilly, Mortain (dont il est le patron).

XVII.

S Fidèle de Sigmaringen, avocat allemand, capucin à Fribourg ; gardien (supérieur) du couvent de Feldkirch, il prêcha dans toute la région ainsi que dans les Grisons, où des protestants l'abattirent à coups de sabre.

XIX.

Ste Rose Virginie (Marie de Sainte-Euphrasie) Pelletier, huitième enfant d’un médecin de Noirmoutier ; supérieure de la Congrégation du Bon Pasteur, elle se consacra aux "filles tombées" et créa à Angers un refuge qu'elle appela "Le Bon Pasteur". 

XX.

S Angelo Menni (Benedetto, 1841-1914), milanais, prêtre de Saint-Jean-de-Dieu, fondateur des Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur (pour les femmes souffrant de maladie mentale), béatifié en 1985 et canonisé en 1999.

Bse Maria-Elisabeth Hesselblad (1870-1957), suédoise pionnière de l’œcuménisme, fondatrice de l’Ordre du Très-Saint-Sauveur de Sainte-Brigitte, béatifiée en 2000.

 

 

25 AVRIL

 

I.

S Marc, évangéliste, évêque à Alexandrie ; son corps fut emporté à Venise, dont il est le patron ; s. Pierre fut divinement informé de son évangile et l’approuva.

S Anianus, disciple et successeur de s. Marc à Alexandrie.

II.

Ss Philon et Agathopode, diacres de s. Ignace d’Antioche et ses compagnons à Rome, d’où ils en rapportèrent les restes à Antioche ; Philon fut évêque à Tarse.

III.

Ss Pasicrate et Valention, martyrs à Dorosturum (actuelle Silistra en Bulgarie), peut-être des soldats. 

IV.

Ss Evode, Hermogène et Callista, frères et sœur, martyrs à Syracuse.

S Phébadius (Fiari), évêque à Agen, ami de s. Hilaire et, comme lui, adversaire de l’arianisme.

V.

S Etienne, évêque à Antioche de Syrie, martyrisé à l’autel par des eutychiens. 

S Maccaille, évêque à Croghan ou Man.

VI.

S Rustique, évêque à Lyon.

S Macédonius II, évêque à Constantinople, exilé pour sa fidélité au concile de Chalcédoine.

VII.

S Clarentius, évêque à Vienne.

VIII.

S Erminus, abbé à Lobbes et évêque régionnaire.

IX.

S Héribald, évêque à Auxerre.

XIII.

Ste Franca Visalta, abbesse cistercienne à Montelana, puis Pittoli.

B Bonifazio Valperga, évêque à Aoste.

XVI.

Bx Robert Anderton  et William Marsden, prêtres anglais, martyrs. 

XVII.

S Pedro de San José Betancur, des îles Canaries, franciscain apôtre au Guatemala, fondateur entre autres d’un hôpital pour convalescents, le premier au monde ; son œuvre s’appelait “Bethléem” ; béatifié en 1980, canonisé en 2002.

XIX.    

Bx Choe Chang-ju Marcellinus, Yi Jung-bae Martinus et Won Gyeong-do Ioannes, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

XX.

B Giovanni Piamarta (1841-1913), prêtre à Brescia, dévoué à la formation des jeunes gens en quête d’emploi, pour lesquels il fonda deux instituts, et deux congrégations pour les encadrer : la Sainte-Famille de Nazareth et les Humbles Servantes du Seigneur ; béatifié en 1997, canonisé en 2012.

Bx Andrés Solá y Molist (*1895), troisième de onze enfants et clarétain espagnol, José Trinidad Rangel Montaño (*1887), prêtre mexicain, et le laïc Leonardo Pérez Larios (*1883), martyrs au Mexique en 1927, béatifiés en 2005.

 

 

26 AVRIL

 

I.

S Clet, troisième pape (78?-90?), martyr, qu’on identifie parfois avec s. Anaclet (13 juillet) ; il est nommé au Canon Romain.

? S Primitivus, martyr non loin de Rome, sur la Via Prænestina.

S Pierre, premier évêque à Braga, ordonné par s. Jacques et martyr (Ve ?).

IV.

S Basile, évêque à Amasée, jeté à la mer pour avoir protégé la vierge ste Glaphyre.

S Lucide, évêque à Vérone ; contemplatif, il confiait les affaires temporelles à ses prêtres. 

Ste Exupérance, vierge à Troyes. 

VII.

S Trudbert, irlandais, ermite en Brisgau, assassiné par un serviteur du seigneur.

S Riquier, abbé à Centula ; sa sainteté et ses miracles poussèrent le roi Dagobert à venir le rencontrer et écouter ses conseils. 

S Emmon, évêque à Sens. 

IX.

S Paschase Radbert, enfant abandonné, élevé au monastère de Saint-Pierre de Soissons ; après une adolescence dissipée, il fut moine, maître des novices, écolâtre et abbé à Corbie puis se retira à Saint-Riquier ; historien et théologien, il est un des meilleurs écrivains de son époque, en particulier avec son traité sur l'Eucharistie.

XII.

Ss Guglielmo et Peregrino, père et fils, originaires de Syrie, ermites à Foggia.

XIII.

Bx Dominique et Grégoire, deux dominicains espagnols ; ils prêchèrent en Aragon.

XIV.

B Stéphane, évêque à Perm, très actif auprès des populations. 

Bse Alda (Alida) Ponzio, siennoise mariée (et veuve) très jeune, entrée dans le Tiers-Ordre des Humiliés, mystique.

XX.

B Ramón Oromí Sullá (1875-1937), prêtre espagnol des Fils de la Sainte Famille, martyr à Barcelone, béatifié en 2013.

S Ráfael Arnáiz Barón (María Ráfael, 1911-1938), novice cistercien à San Isidro, béatifié en 1992, canonisé en 2009.

B Juli Junyer Padern (1892-1938), prêtre salésien martyr près de Barcelona, béatifié en 2001.

Bx Stanislaw Kubista (1898-1940), prêtre polonais de la Société du Verbe divin, martyrisé au camp de Sachsenhausen, et Wladyslaw Goral (1898-1942), évêque à Lublin, mort dans le même camp, béatifiés en 1999.

 

 

27 AVRIL

 

I.

S Antoine, solitaire près de Lucques. 

II.

S Siméon, fils de Cléophas, deuxième évêque à Jérusalem, crucifié à cent-vingt ans. 

III.

Ss Alpinien et Austriclinien, évangélisateurs du Limousin, avec s. Martial.

IV.

S Pollion, premier lecteur à Cybales (Vinkovice), martyr.

S Théodore de Tabenne, disciple à quatorze ans de s. Pacôme et son successeur.

? Ss Castor, Etienne et Genesius, martyrs à Tarse.

S Euloge l’Hospitalier, à Bethsaïde où il hébergeait les étrangers. 

V.

S Libéral, vigoureux adversaire des ariens à Altino et patron de Trévise.

S Théophile, évêque à Brescia.

S Tertullien, évêque à Bologne, à l’époque de l’invasion de l’Italie par Odoacre.

S Maugan (Magaldus), évêque ou abbé gallois sur l’île de Mona.

VIII.

S Lolion le Jeune, martyr grec.

IX.

S Jean, abbé à Constantinople, persécuté et exilé par les iconoclastes. 

XII.

B Alleaume, ermite flamand près du Mans. 

XIII.

Ste Zita, toscane, servante d’une grande famille ; elle est patronne de San Frediano où l'on vénère son corps encore intact ; patronne des gens de maison, elle est représentée dans ses vêtements de travail, portant sac et clé, ou encore avec pains et fleurs. 

XIV.

B Pedro Ermengol (Armengol), espagnol, chef de brigands ; à dix-neuf ans, il entra dans l’Ordre de Notre Dame de la Merci; à Alger il délivra des centaines de prisonniers et convertit des musulmans ; la sainte Vierge le soutint miraculeusement quand il fut pendu pendant six jours, et il fut relâché.

XV.

B Giacomo de Iadere Varinguer d’Illyrie, frère lai franciscain, dont le corps est resté sans corruption.

XVI.

Bse Catherine (Ozana) Kosić, orthodoxe convertie, ermite tertiaire dominicaine, mystique à Kotor (Montenegro).

XVII.

B Nicolas Roland, prêtre à Reims, fondateur des Sœurs du Saint Enfant-Jésus, pour les jeunes filles pauvres, béatifié en 1994.

XIX.    

B Yun Yu-o Iacobus, laïc coréen martyr, par décapitation, béatifié en 2014.

XX.

Bse María Antonia Bandrés y Elósegui (1898-1919), espagnole, des Filles de Jésus, béatifiée en 1996.

 

 

28 AVRIL

 

I.

S Sosipater, disciple de s. Paul, évêque à Iconium.

S Marcus, premier évêque à Altino, disciple de s. Pierre ; on lui planta deux clous en tête.

Ss Zénon, Eusèbe, Néon, Vital, martyrisés par le feu à Corfou.

Ss Vital et Valérie, époux martyrs, lui à Ravenne, enterré vivant sous les pierres et le sable, elle à Milan (II.?) ; ils seraient les parents des ss. Gervais et Protais (cf. 19 juin).

? Ss Aphrodisius, premier évêque à Biterræ.

Ss Charalampus et Eusèbe, martyrs à Nicomédie.

S Memnon le Thaumaturge, vénéré en Orient. 

IV.

Ss Maxime, Quintilien, Dadas, martyrs à Dorostore.

Ste Théodore et s. Didyme, martyrs à Alexandrie : Didyme se déguisa en soldat pour l’approcher et échangea avec elle ses habits pour la délivrer ; ils furent tous deux décapités. 

Ss Patrice, évêque à Pruse, Acace, Ménandre et Polyène, martyrs. 

Stes Probe et Germaine, irlandaises venues à Laon pour rester vierges, et martyrisées pour ce motif par des émissaires de leur pays. 

V.

S Africain, évêque à Lyon ou Comminges, adversaire des Goths ariens. 

S Prudence, évêque à Tarazona (IX.?).

VII.

S Arthème, évêque à Sens, qui fut d’abord marié et père.

S Cronan, abbé à Roscrea, dont il est le patron.

VIII.

S Pamphile, évêque à Valva.

IX.

S Imon (Emon), évêque à Noyon et martyr des Danois juste après la prise de la ville.

XIII.

B Luchesio, marchand siennois très riche et avare, converti et devenu membre du tiers-ordre franciscain ainsi que sa femme ; il eut même des extases ; il est le patron de Poggi-Bonzi.

XVIII.

S Louis-Marie Grignion de Montfort, fondateur de la Compagnie des Missionnaires de Marie (Montfortains), des Sœurs de la Sagesse (avec Marie-Louise Trichet, cf. infra) et de l'Institut des Frères de Saint-Gabriel ; grand apôtre de la "vraie dévotion à Marie" ; persécuté par le clergé en grande partie janséniste, il fut soutenu par le pape ; depuis peu inscrit au calendrier officiel de l’Eglise.

Bse Marie-Louise  (de Jésus) Trichet (morte jour pour jour quarante-trois ans après s. Louis-Marie), béatifiée en 1993.

XIX.

Ss Phaolô Phạm Khắc Khoan, prêtre, Gioan Baotixta Ɖinh Vǎn Thành et Phêrô Nguyễn Vǎn Hiểu, catéchistes, martyrs tonkinois, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

S Pierre Chanel, d’abord curé dans le diocèse de Bellay, puis mariste et missionaire, premier martyr de l'Océanie.

XX.

B Józef Cebula (1902-1941), prêtre polonais des Missionaires Oblats de la Vierge Immaculée, martyr au camp de Mauthausen, béatifié en 1999.

Ste Gianna Beretta in Molla (1922-1962), docteur en médecine et mère de famille milanaise, morte en accouchant de son quatrième enfant qu’on lui proposait de ne pas garder à cause de son cancer à l’utérus, béatifiée en 1994, canonisée en 2004.

 

 

29 AVRIL

 

I.

S Tychicus, disciple de s. Paul, honoré comme évêque soit à Chalcédoine, soit à Rhodes, soit à Colophon (cf. Eph 6:21 ; Col 4:7).

S Torpès, martyr à Pise, peut-être à l’origine de Saint-Tropez.

Ste Cercyre, vierge martyre à Corfou.

III.

S Libère, évêque à Ravenne, un des “colombins”, désignés par une colombe.

S Cher, évêque à Altino, martyrisé pendant qu’il priait pour un possédé ; son sang rejaillit sur ce dernier, qui se trouva délivré.

V.

S Sévère, évêque à Naples : il ressuscita un mort pour convaincre de fausseté un créancier qui en importunait la veuve.

S Paulin, évêque à Brescia.

VII.

S Fiachna, abbé en Irlande, obéissant parfait, patron de Kill Fiachna.

VIII.

S Wilfrid le Jeune, évêque à York.

IX.

Ste Ava, vierge belge aveugle ; guérie au tombeau de ste Renfroi (abbesse à Denain), elle entra dans cette abbaye.

XII.

S Hugues, abbé à Cluny ; le pape Callixte II fit solenniser son dies natalis .

S Achard, abbé à Saint-Victor à Paris, évêque à Avranches (Abrincensis), auteur d’œuvres de spiritualité.

B Robert Gruthuysen, flamand, premier successeur de s. Bernard à Clairvaux.

XIV.

Ste Caterina de Sienne, vingt-cinquième enfant d'un teinturier de cette ville, mystique stigmatisée et tertiaire dominicaine, artisan du retour du pape Grégoire XI d'Avignon à Rome, Docteur de l'Église, patronne de l'Italie avec s. François d'Assise, morte à trente-trois ans. 

XIX.

S Antonius Kim Sŏng-u, laïque marié, catéchiste coréen martyr, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

 

 

30 AVRIL

 

I.

S Eutropius, premier évêque à Saintes, et martyr.

II.

S Quirinus, tribun romain, martyr avec toute sa famille ; son corps ayant été donné à l’abbaye de Neuss, il y est le principal patron, invoqué contre la paralysie, les maux de jambes et d’oreilles. 

III.

S Maxime, martyr lapidé à Ephèse.

Ste Sophie, vierge et martyre à Fermo.

Ss Diodore et Rhodopien, martyrs lapidés à Aphrodisias. 

IV.

S Maternien, évêque à Reims, frère de s. Materne.

S Donat, évêque à Euria, patron de l’ancienne Epire.

S Laurent, prêtre espagnol, martyrisé à Novare avec des enfants qu’il avait baptisés. 

S Mercurial, premier évêque à Forlì.

V.

Ste Maxence, veuve, mère des ss. Vigile (évêque à Trente), Claudien et Majorien.

S Michomer, irlandais, mort à Tonnerre en se rendant à Besançon.

Ste Hoïlde (Hou), vierge à Perthes, invoquée dans les calamités publiques. 

VI.

S Pomponius, évêque à Naples.

VII.

B Pierre le Lévite, moine sur le Cælius à Rome, administrateur du patrimoine de l’Eglise sous Grégoire le Grand.

S Augulus, évêque à Viviers, où il construisit le premier hôpital et libéra beaucoup d’esclaves. 

S Earconwald , évêque à Londres, frère de ste Ethelburge.

VIII.

Bse Hildegarde, reine, épouse de Charlemagne (après qu’il eut répudié Hermengarde).

IX.

Ss Amateur, prêtre, Pierre, moine, et Louis, martyrs à Cordoue.

X.

S Forannan, irlandais, évêque puis abbé à Waulsort.

XII.

S Gualfardus, un sellier venu de Germanie, solitaire à Vérone puis admis chez les moines du Saint-Sauveur.

S Adjuteur, seigneur de Vernon, miraculeusement délivré à Jérusalem et retransporté chez lui, où il resta ermite.

B Aimon (Aymon), moine à Savigny.

XV.

B Michel de Barga, franciscain à Lucques, où il soignait les pestiférés. 

XVII.

B William Southerne, prêtre anglais martyr par pendaison à Newcastle, béatifié en 1987.

B Marco Passionei (Benedetto de Urbino), capucin, compagnon de s. Laurent de Brindes dans la prédication chez les hussites et les luthériens. 

Bse Marie Guyart Martin de l’Incarnation, née à Tours, veuve puis ursuline, morte à Québec, béatifiée en 1980, canonisée en 2014.

XIX.

Bse Gim Yun-deok Agatha Magdalena, laïque coréenne martyre, enterrée vivante à la fin du mois d’avril, béatifiée en 2014.

S Giuseppe Benedetto Cottolengo, fondateur à Turin du “Cottolengo”, toute une “cité” groupant plusieurs communautés qui s’occupent de maladies diverses. 

S Giuse Tuân (Hoan), prêtre dominicain vietnamien, martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Bse Pauline von Mallinckrodt, fondatrice allemande des Sœurs de la Charité Chrétienne, pour l’éducation des enfants pauvres et aveugles et l’assistance aux malades démunis ; béatifiée en 1985.

Partager cet article
Repost0
- dans Martyrologe
/ / /

AVRIL

01 AVRIL

I.

S Ctésiphon, évêque à Vierze.

II.

S Méliton, évêque à Sardes, dont l’homélie sur la Pâque, récemment reconstituée à partir de fragments, est la plus ancienne homélie connue sur le mystère pascal.

III.

S Venantius, évêque à Salone et martyr à Rome, avec des compagnons : Anastasius, Maurus, Paulinianus, Telius, Asterius, Septimius, Antiochianus et Gaianus. 

?

S Venantius, évêque à Rimini et martyr, dont le corps fut transporté à Goslar.

IV.

Stes Agapi et Chionia, deux sœurs ; elles furent brûlées vives à Thessalonique pour avoir caché les Livres Saints chez elles et refusé de manger des viandes offertes aux dieux païens ; leur sœur Irèni mourut le 5 avril.

S Prudence, évêque à Atino et martyr.

V.

Ste Maria l’Egyptienne, pécheresse convertie à Jérusalem et solitaire pendant près de cinquante ans. 

VII.

S Valery, auvergnat, abbé à Luxeuil puis à Leuconnay, où l’abbaye prit son nom plus tard ; il ressuscita un pendu.

S Berchond, évêque à Amiens, ami de s. Valery (cf. ci-dessus).

S Leuconius, évêque à Troyes. 

S Dodolin, évêque à Vienne.

IX.

S Jean IV, évêque à Naples, qu’on a appelé “le Scribe”.

X.

Ste Marcelle, bergère à Chauriat.

XII.

B Lanzon, “le plus parfait religieux de son siècle”, bénédictin à Cluny puis prieur à Londres. 

S Ceallach, évêque à Armagh.

S Hugues, évêque à Grenoble pendant un demi-siècle ; il lutta contre la simonie et le concubinage des prêtres, reçut s. Bruno auquel il donna les territoires de la Grande Chartreuse, et fut canonisé deux ans après sa mort. 

B Hugues de Bonnevaux, neveu du précédent, cistercien en Bourgogne et abbé à Bonnevaux ; il réussit à réconcilier l’empereur et le pape.

XIII.

S Gilebrighde, évêque à Caithness où il construisit la cathédrale.

XV.

S Nuno Álvares Pereira, connétable du Portugal, frère carme à soixante-deux ans, très marial ; il mourut au moment où on lui lisait le passage de la Passion : Voici ta mère ; canonisé en 2009 (le 1er novembre au Martyrologe).

XVI.

B John Bretton, père de famille anglais, martyr pendu à York.

XVII.

Bse Zofia Czeska Maciejowska, veuve polonaise, fondatrice des Sœurs de la Présentation de la Sainte Vierge Marie, pour l'éducation des filles, béatifiée en 2013.

XIX.

Bse Sim A-gi Barbara, jeune fille laïque coréenne martyre, enterrée vivante, un jour inconnu du mois d’avril, béatifiée en 2014.

B Lodovico Pavoni, prêtre à Brescia, fondateur de la Congrégation des Fils de Marie Immaculée pour la formation chrétienne des jeunes les plus pauvres, béatifié en 2002.

B Yun Bong-mun Iosephus, laïc coréen martyr, par pendaison, béatifié en 2014.

XX.

B Karl d’Autriche (1887-1922), empereur d’Autriche-Hongrie, qui finit misérablement ses jours en exil après la première guerre mondiale ; avec son épouse Zita ils eurent huit enfants ; béatifié en 2004. 

Bx José Anacleto González Flores (*1888), juriste, José Dionisio Luis Padilla Gómez (*1899), les deux frères Jorge Ramón (*1899) et Ramón Vicente (*1905) Vargas González, laïcs mexicains martyrs en 1927 (le Vendredi Saint) et béatifiés en 2005.

B Giuseppe Girotti (1905-1945), prêtre dominicain italien, martyr à Dachau, béatifié en 2013.

B Marin Shkurti (1933-1969), prêtre albanais martyr, béatifié en 2016.

02 AVRIL

IV.

S Polycarpe, martyr en Alexandrie.

S Apphianus, martyr à Césarée de Palestine ; quand son corps fut jeté en mer, les vagues le reportèrent à l’entrée de la ville.

Ste Theodora, martyre de dix-huit ans à Césarée de Palestine.

V.

S Urbain, évêque à Langres ; par ses miracles, il protégea la culture : on  l’invoque contre le mauvais temps et on le représente avec une grappe de raisin ; il vaudrait mieux ne pas le confondre avec s. Urbain pape (25 mai), qui a les mêmes “prérogatives”.

S Abundius, évêque à Côme, d’origine grecque.

VI.

S Victor, évêque à Capoue, auteur d’un ouvrage sur la Pâque (approuvé par un concile à Orléans) et d’une “Harmonie évangélique”.

S Nizier, évêque à Lyon, d’une chasteté exemplaire ; jeune, il fut guéri d’une tumeur au visage par l’intercession de s. Martin.

Ste Musa, vierge romaine, à qui la Sainte Vierge annonça la mort un mois auparavant.

VII.

S Eustase, abbé à Luxeuil.

Ss Longis et Agneflète, moine et moniale près du Mans ; Agneflète, qui ne voulait pas se marier, fut protégée par Longis ; les calomnies ne purent rien contre ces vies innocentes. 

VIII.

Ste Floberde, vierge à Amilly-en-Brie.

IX.

S Tite, thaumaturge grec, abbé à Constantinople.

Ste Ebba la Jeune, abbesse et martyre à Coldingham ; pour enlever aux envahisseurs danois toute tentation, elle se coupa au rasoir le nez et la lèvre supérieure ; les autres moniales en firent autant ; horrifiés, les danois mirent le feu au monastère.

XVI.

S Francesco de Paola, calabrais, ermite à 14 ans et thaumaturge, fondateur de l’Ordre des Minimes. 

S John Payne, prêtre anglais martyr à Chelmsford.

XVII.

B Diego Luis de San Vitores, jésuite, et S Pedro Calungsod, catéchiste de 17 ans, martyrs sur l’île de Guam, torturés et jetés à la mer, béatifiés le premier en 1985, le second en 2000 ; Pedro est ensuite canonisé en 2012.

XIX.

B Giovanni Croci (Leopoldo de Gaiche), franciscain en Ombrie.

S Đaminh Vũ Đình Tước, prêtre dominicain tonquinois, martyr canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Bse Elisabetta Vendramini, fondatrice à Padoue des Sœurs élisabettaines du Tiers Ordre de Saint-François, béatifiée en 1990.

S Francisco Coll y Guitart, dominicain espagnol catalan, fondateur des Dominicaines de l’Annonciation ; injustement expulsé du couvent, il continua de prêcher le Nom du Christ dans la province ; béatifié en 1979, canonisé en 2009.

XX.

B Vilmos Apor (1892-1945), évêque à Györ, abattu dans son évêché où il voulut protéger des femmes menacées par les soldats russes ; béatifié en 1997.

B Mykolai Tcharneckyj (1884-1959), rédemptoriste, évêque en Ukraine, martyr, béatifié en 2001.

Bse Laura Alvarado Cardozo (María de Saint-Joseph, 1875-1967), vénézuélienne, fondatrice des Sœurs Augustines récolettes du Cœur de Jésus pour l’assistance médicale aux pauvres, béatifiée en 1995.

S Jean-Paul II, pape (1978-2005), d’origine polonaise, ancien évêque à Cracovie ; il subit un grave attentat sur la place Saint-Pierre le 13 mai 1981 ; il eut un des plus longs pontificats de l’histoire ; béatifié en 2011, canonisé en 2014, il est fêté au 22 octobre, jour anniversaire de son intronisation. 

03 AVRIL

II.

S Sixte Ier, pape (115-125), romain, martyr sous Adrien, son nom est au Canon de la Messe (à moins que ce soit celui de s. Sixte II, plus connu, cf. 7 août) ; il serait à l’origine du chant du Sanctus à la messe.

IV.

S Urbique, évêque à Clermont ; il était marié et sa femme dut le quitter pour qu’il fût sacré ; ils pouvaient se rencontrer rarement pour prier, mais Urbique un jour céda et s’imposa une rude pénitence tout le reste de ses jours. 

S Ulpianus, jeune martyr à Tyr, jeté à la mer, cousu dans un sac avec un aspic et un chien.

S Donat, martyr à Nicomédie.

?

Ss Chrestus et Pappus, martyrs à Tomes, avec probablement les saints Evagrius et Bénignus. 

S Agathemère, martyr en Mysie.

V.

S Ioannes Ier, évêque à Naples, décédé le Samedi Saint ; s. Paulin lui était apparu le Jeudi Saint pour l’inviter aux noces éternelles. 

IX.

S Nikétas, de Césarée de Bithynie, abbé au Mont Olympe, très maltraité par les iconoclastes. 

S Joseph l’Hymnographe, sicilien, moine basilien à Constantinople, gardien des vases sacrés de l’église Sainte-Sophie.

X.

S Thienton, abbé et martyr avec six moines à Wissembrun, victimes de barbares hongrois. 

XIII.

S Richard, dominicain anglais, évêque à Chichester.

B Gandolfo Sacchi de Binasco, franciscain lombard, contemporain de s. François, ermite en Sicile ; il fit taire les hirondelles qui trissaient trop fort pendant qu’il prêchait.

B Giovanni de Penna, prêtre en Piceno, un des premiers compagnons de s. François. 

Bx Conrad de Saxe et Etienne de Hongrie, franciscains martyrs en Kurdistan.

XVII.

Bx Robert Middleton, jésuite, et Thurstan Hunt, prêtres anglais martyrs, béatifiés en 1987.

XVIII.    

B Pak Chwi-deuk Laurentius, laïc coréen martyr, par pendaison, béatifié en 2014.

XIX.

S Luigi Scrosoppi, prêtre de Udine, fondateur de l'Institut de la Providence, pour la formation humaine et chrétienne des jeunes filles, de la Maison de la Providence pour les anciennes élèves sans travail, de l'Œuvre pour les sourds-muets et de l'Institut des Sœurs de la Providence ; à la suite de la guérison miraculeuse d'un jeune congolais malade du sida, il fut béatifié en 1981 et canonisé en 2001. 

XX.

Bx Ezequiel (*1876) et José Salvador (*1880) Huerta Gutiérrez, deux frères laïcs mexicains martyrs en 1927 et béatifiés en 2005.

Bse Maria Teresa Casini (du Cœur de Jésus Transpercé, 1864-1937), fondatrice des Oblates du Sacré-Cœur de Jésus, béatifiée en 2015.

B Juan Otazua y Madariaga (de Jésus et Marie, 1895-1937), prêtre trinitaire, martyr près de Jaén, béatifié en 2007.

B Piotr Edward Dankowski (1908-1942), prêtre polonais mort à Auschiwitz, béatifié en 1999.

04 AVRIL

II.

S Ephrem, évêque à Jérusalem et martyr.

?

Ss Victor et Aetius, premiers prédicateurs à Barcelone.

IV.

Ss Agathopodes, diacre, et Theodulos, lecteur, martyrs à Thessalonique.

S Théonas, solitaire en Thébaïde ; pendant trente années, il resta sans parler.

S Ambroise, évêque à Milan ; administrateur laïc, il fut, encore catéchumène, nommé évêque ; il soumit à la pénitence l’empereur Théodose qui avait fait périr par représailles sept mille hommes à Thessalonique ; il convertit et baptisa s. Augustin ; Docteur de l’Eglise, il est fêté le 7 décembre, jour de sa consécration.

V.

S Zosime, moine en Palestine ; c’est lui qui rencontra ste Marie l’Egyptienne (cf. 1 avril).

VI.

S Isidoro de Séville, espagnol, frère des saints Leandro, Fulgencio et Florentina, successeur de son frère Leandro comme évêque à Séville, Docteur de l’Eglise, auteur encyclopédique... représenté entouré d'abeilles ou auprès d'une ruche.

S Georges, ermite dans le Péloponèse ; il s’imposa la mortification du silence absolu.

IX.

S Platon, très habile dans les affaires, il devint plutôt abbé au monastère des Symboles (Mont Olympe), puis à celui de Saccudion (près de Constantinople).

S Guier, ermite en Cornouaille.

XII.

Bse Alèthe, mère de s. Bernard.

B Pierre II, évêque à Poitiers, où il succéda à son frère Isembert.

XIV.

Bx Nicola de Montecorvino, François de la Terre de Labour et Pierre de Rome, franciscains martyrs au Caire avec un soldat hongrois (Thomas) qui s’était fait musulman et voulait expier son apostasie.

XV.

B Guglielmo Buccheri (Cuffitedda), tertiaire franciscain, ermite, patron de Scicli.

XVI.

S Benoît Massarari le More, d'une famille d'esclaves africains de Sicile, nommé "More" à cause de la couleur de sa peau, franciscain, supérieur bien qu’illettré, revenu à sa cuisine à la fin de son mandat. 

XIX.

B Giuseppe Benedetto Dusmet, abbé bénédictin, évêque à Catane et cardinal, béatifié en 1988.

XX.

S Francisco Marto (1908-1919), un des trois voyants de Fatima, béatifié le 13 mai 2000, canonisé le 13 mai 2017.

B Francisco Solís y Pedraja (1877-1937), prêtre espagnol, martyr près de Jaén, béatifié en 2013.

B Mario Ciceri (1900-1945), prêtre italien, béatifié en 2021 ; sa mort accidentelle lui évita sans doute d’être condamné à mort et fusillé par les nazis pour avoir hébergé des Juifs.

S Gaetano Catanoso (1879-1963), curé à Reggio Calabria, fondateur des Sœurs de la Sainte Face et propagateur de cette dévotion, béatifié en 1997, canonisé en 2005.

05 AVRIL

?

S Zénon, martyr par la poix, le feu et le glaive. 

IV.

Ste Ireni, martyre à Thessalonique, sœur des stes Agapi et Chionia (cf. 1er avril).

Ste Pherbuta, sœur de l’évêque Siméon à Séleucie, martyre.

Un Lecteur de nom inconnu à Regia, martyrisé d’une flèche dans la gorge le jour de Pâques au moment où il chantait Alleluia.

VI.

S Tigernac, évêque à Clogher, aveugle à la fin de ses jours. 

VII.

S Claudien, moine persan, martyr.

IX.

Ste Théodora, veuve, moniale avec sa fille à Thessalonique ; son tombeau sécrète une huile miraculeuse.

XI.

S Géraud, guéri miraculeusement par l’intercession de s. Adalhard, puis abbé à Laon, enfin à la Grande-Sauve.

S Albert, évêque à Montecorvino ; ses jeûnes et ses larmes lui firent perdre la vue.

XIII.

Ste Julienne de Cornillon, flamande, prieure des Augustines du Mont Cornillon ; elle fut à l'origine de la Fête-Dieu, mais traitée de fausse visionnaire, et chassée de son couvent.

XV.

S Vicente Ferrer, dominicain espagnol qui sema l’Europe de miracles ; il se trompa un temps à propos du pape légitime lors du schisme d’occident ; mort à Vannes, il en est le patron.

XVI.

Ste Caterina Tomàs, chanoinesse augustine à Palma de Maiorque ; se trouvant trop choyée, elle feignit longtemps d’être insensée : on ne l’en estima que plus. 

XVIII.

Ste Anna (Maria Crescentia) Höß, tertiaire franciscaine à Kaufbeuren, mystique ; c’est un luthérien qui lui offrit sa dot pour entrer au monastère ; canonisée en 2001.

XIX.

Bse Josefina Saturnina Rodríguez de Zavalía (Catalina de Marie), argentine, fondatrice des Sœurs Esclaves du Sacré-Cœur de Jésus, béatifiée en 2017.

XX.

B Mariano de la Mata Aparicio (1905-1983), prêtre augustin espagnol, actif au Brésil, mort de cancer, béatifié en 2006 ; il avait une passion pour les plantes et les fleurs.

06 AVRIL

IV.

S Irenæus, évêque à Sirmium et martyr.

?

Ste Platonide (à Ascalon ?).

VI.

Ste Galla, veuve romaine dont parle s. Grégoire ; s. Pierre lui apparut peu avant sa mort.

S Eutychius de Constantinople, chevalier de l’orthodoxie contre les monophysites et contre l’empereur Justinien.

S Amand, fondateur de l’Eglise à Bergame, “martyr” ?

VII.

S Winebaldus, abbé à Troyes, aux ascèses effrayantes. 

IX.

S Prudentius, évêque à Troyes. 

S Méthode, évêque en Moravie, apôtre des Slaves, fêté avec s. Cyrille le 14 février.

S Gennard, moine à Saint-Wandrille, abbé à Saint-Germer-de-Flay.

S Berthame, évêque à Okney.

X.

B Notker le Bègue, moine de Saint-Gall, auteur de Séquences  et d’un martyrologe.

XI.

S Philarète, moine basilien à Aulinas, chargé des bestiaux et du jardin.

XIII.

S Guillaume, chanoine de Sainte-Geneviève de Paris, abbé à Eskill ; désigné pour négocier le mariage d'Ingeburge de Danemark, sœur du roi Canut, avec Philippe Auguste, il réussit sa mission mais en subit le contrecoup lorsque le roi répudia son épouse.

S Pietro de Vérone, dominicain, martyr des manichéens qu’il contrait partout.    

XV.

Bse Caterina de Pallanza, prieure à Sainte-Marie du Mont.

XIX.

S Phaolô Lê Bao Tinh, prêtre tonquinois martyr décapité, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

B Zefirino Agostini, prêtre à Vérone, fondateur des Ursulines Filles de Marie Immaculée, pour l’assistance à la jeunesse, aux pauvres et aux malades, béatifié en 1998.

XX.

B Michele Rua (1837-1910), un des premiers disciples de s.Giovanni Bosco, auquel il succéda comme général de l'ordre salésien ; il ouvrit près de trois cents nouvelles maisons. 

Bse Pierina Morosini (1931-1957), des environs de Bergame, martyre en défendant sa virginité, béatifiée en 1987.

07 AVRIL

II.

S Hegesippus, historien originaire Judée, mort à Rome.

?

Ss Epiphane (évêque), Donat et d’autres, martyrs en Afrique.

S Pélusius, martyr à Alexandrie.

Ss Theodoros, Irenæus, Serapion et Ammon, respectivement évêque, diacre et lecteurs, martyrs en Libye.

S Saturnin, évêque à Vérone.

S Chrétien, prêtre à Douai, invoqué contre les fièvres opiniâtres. 

IV.

S Calliopius, martyr en Cilicie ; sa mère remercia Dieu pour son martyre.

IX.

S Clotaire, à Vitry-en-Champagne.

S Georges, évêque à Mitylène, victime des iconoclastes, mort exilé en Crimée.

S Gibert, abbé à Luxeuil, martyr avec ses moines lors d’une invasion de barbares. 

XII.

S Aibert, moine à Crespin puis reclus, aux austérités effrayantes, mystique, invoqué contre la fièvre.

XIII.

B Hermann-Joseph, prémontré allemand à Steinfeld, mystique dès son enfance.

XV.

Bse Orsolina Veneri, vierge à Parme, chargée par Dieu d’aller trouver le pape en Avignon.

XVI.

S Henry Walpole, prêtre jésuite ; il subit quarante fois la torture avant d’être exécuté, à York.

B Alexander Rawlins, prêtre, martyr anglais à York.

Bx Edward Oldcorne, prêtre, et Ralph Ashley, religieux jésuite, martyrs anglais. 

XVIII.

S Jean-Baptiste de la Salle, aîné de dix enfants, fondateur des Frères des Écoles Chrétiennes (première famille d'enseignants religieux non prêtres).

XIX.

S Phêrô Nguyên Van Luu, prêtre de Cochinchine, martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

Bse Maria Assunta Pallotta (1878-1905), italienne des Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie, morte du typhus en Chine, surnommée Sainte aux parfums parce que son corps, resté sans corruption, exhalait une très bonne odeur.

Bse Mykhailyna (Yosafata) Hordashevs'ka (1869-1919), fondatrice ukrainienne des Servantes de Marie Immaculée, béatifiée en 2001 (le 25 mars au Martyrologe).

B Domingo (du Très Saint Sacrement) Iturrate Zubero (1901-1927), espagnol basque, trinitaire à Belmonte, béatifié en 1983.

08 AVRIL

I.

S Agabe, prophète, cf. Ac 11,28  et 21,10.

Ss Hérodion, parent de s. Paul, évêque à Nouvelle-Patras, avec Asyncritus et Phlégon, mentionnés dans l’épître aux Romains (Ro 16:14). 

II.

S Dionysios, évêque à Corinthe, auteur de diverses Lettres à d’autres Eglises. 

S Hermès, évêque à Béryte.

III.

S Dionysios, évêque en Alexandrie ; évitant les controverses, il réadmettait les lapsi, acceptait le baptême des hérétiques ; il combattit le sabellianisme et sut reconnaître quelques erreurs personnelles de terminologie.

?

Ss Timotheos, Diogenes, Macarios et Maximos, martyrs à Antioche de Syrie.

Ste Concessa, martyre à Carthage.

V.

S Amantius, évêque à Côme.

VI.

S Redemptus, bénédictin, évêque à Ferentino.

XIII.

B Clément, augustin, deux fois supérieur général, mort à Orvieto.

XIV.

B Martino Ansa (de Rimini), ancien militaire, ermite près de Gênes et humble tailleur.

XVII.

B Julián de Saint Augustin, franciscain espagnol, deux fois renvoyé à cause de ses mortifications excessives, thaumaturge.

XIX.

Bx Hong Gyo-man Franciscus Xaverius, Choe Pil-gong Thomas, Hong Nak-min Lucas, Choe Chang-hyeon Ioannes et Jeong Yak-jong Augustinus, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

Ste Julie Billiart, picarde, fondatrice, avec Françoise de Bourdon et le Père Joseph Varin, de l’Institut de Notre-Dame pour l'éducation chrétienne des jeunes filles ; après une neuvaine, elle guérit de sa paralysie.

B August Czartoryski, prince polonais exilé, salésien à Turin du temps de s. Giovanni Bosco, excellent religieux malgré sa mauvaise santé, béatifié en 2004.

 09 AVRIL

III.

S Maxime, évêque en Alexandrie.

IV.

S Ædesios, martyr en Alexandrie, frère de s.Apphianus (cf. 2 avril).

Ss Héliodore, Desan et Marjab, martyrs persans ; Héliodore, évêque à Bizabda, désigna Desan comme son successeur.

S Eupsychios, martyr à Césarée de Cappadoce ; il venait de se marier ; les chrétiens, qui venaient de recevoir l’ordre de reconstruire le temple de la Fortune, l’édifièrent en l’honneur de s. Eupsychios. 

S Liborius, évêque au Mans. 

S Badème, martyr en Perse, frappé par un apostat.

?

S Demetrios, illustre martyr à Sirmium, vénéré surtout à Thessalonique.

V.

S Acakios, évêque à Amide ; il vendit quantité d’objets précieux du culte pour subvenir à la nourriture et à la libération de prisonniers persans, ce qui lui gagna l’estime du roi de Perse, et la paix pour les chrétiens persans. 

VI.

S Dotton, écossais, abbé aux îles Orcades. 

VII.

Ste Vaudru, fille de s.Walbert et de ste Bertilie, sœur de ste Aldegonde, mère des saints Landry (évêque à Meaux), Dentelin (mort en bas âge, après son baptême), Aldetrude et Madelberte qui furent religieuses sous la conduite de leur tante ; son mari Madelgaire (futur s.Vincent de Soignies), devint moine à Haumont ; elle-même édifia un monastère qui devint la ville de Mons. 

VIII.

S Hugues, apparenté à Charles Martel et à Pépin le Bref, évêque à Rouen ; il cumula plusieurs bénéfices (abbayes de Fontenelle et Jumièges, évêchés de Paris et Bayeux), pour ne pas les laisser tomber en des mains indignes, mais qu’il administra sagement et abandonna dès que possible.

X.

S Frithstan, évêque à Winchester. 

XI.

Ste Casilde, fille du roi de Tolède ; catéchumène, elle portait à manger aux prisonniers victimes de la persécution de son père ; ce dernier l’épia : les pains se changèrent en roses ; elle se retira près du lac Saint-Vincent de Burgos où elle guérit d’un mal incurable, se fit baptiser et vécut solitaire.  

XII.

S Gaucher, solitaire à Chavagnac ; il fit construire deux monastères pour les hommes et les femmes, qui voulurent vivre sous sa conduite ; il mourut des suites d’une chute de cheval.

XIV.

S Ubaldo Adimari, chef gibelin à Florence, puis Servite de Marie au Monte Senario.

Bx Tommaso de Tolentino, Giacomo de Padoue, Piero de Sienne, prêtres, et Démétrius de Géorgie, frère convers, franciscains martyrs en Inde.

B Antonio Pavoni, dominicain en Piémont dès quinze ans, martyrisé par les hérétiques vaudois qui le mirent en pièces à la fin de la messe.

B Reginaldo Montesnarti, dominicain à Viterbe ou Orvieto.

XVIII.

Bse Marguerite Rutan, supérieure des Filles de la Charité à Dax, guillotinée, béatifiée en 2011.

XX.

Bse Katarzyna Faron (Celestyna, 1913-1944), polonaise des Petites Servantes de l’Immaculée Conception, martyre à Auschwitz, béatifiée en 1999.

Bse Lindalva Justo de Oliveira (1953-1993), brésilienne des Filles de la Charité, martyre, béatifiée en 2007.

10 AVRIL

III.

Ss Terentius, Pompeius, Africanus, Maximus, Zeno, Alexander, Theodorus et leurs Compagnons, martyrs à Carthage.

IV.

S Apollonius, martyr à Alexandrie.

VII.

S Palladius, évêque à Auxerre ; il établit que les chanoines recevraient cent sols de la main de l’évêque, le jour de la fête de s. Germain.

IX.

S Bède le Jeune, du Sleswig, élevé à la cour, moine à Gavello ; il refusa maints évêchés. 

XI.

S Macarios, arménien, évêque à Antioche ; il quitta son siège par humilité et commença un long pèlerinage jusqu’en Flandre, où il mourut de la peste à Gand.

S Fulbert, ami de Gerbert, évêque à Chartres et maître de réputation internationale, poète, musicien, hagiographe ; il avait une grande dévotion pour la Sainte Vierge .

XV.

B Antonio Neyrot, piémontais, dominicain à Florence ; prisonnier à Tunis, où il renia sa foi, mais se repentit, fut arrêté, torturé et exécuté le Jeudi Saint 1460 ; racheté par des marchands gênois, son corps fut enterré à Gênes, puis transféré à Rivoli, sa ville natale.

B Marco Fantuzzi, franciscain à Piacenza.

XVII.

S Miquel des Saints “l’extatique” (29 sept.1591-1625), trinitaire catalan, qui eut de spectaculaires extases et mourut à trente-trois ans et six mois, à peu près comme le Christ. 

XIX.

Ste Maddalena de Canossa, fondatrice à Vérone d’un double Institut des Fils et des Filles de la Charité, pour les malades et la catéchèse ; Napoléon, qui la vit, l’appela un ange ; canonisée en 1988.

XX.

B Piotr Zukowski (Bonifacy, 1913-1942), franciscain polonais, martyr à Dachau, béatifié en 1999.

B Rolando Rivi (1931-1945), jeune séminariste italien, assassiné par les "Partisans", béatifié en 2013.

B Pedro María Ramírez Ramos (1899-1948), prêtre colombien assassiné, béatifié en 2017.

11 AVRIL

I.

S Antipas, martyr à Pergame ; s. Jean en parle dans l’Apocalypse (2,13) ; on dit qu’il y fut évêque, et qu’il fut enfermé dans un bœuf d’airain rougi au feu.

II.

S Philippos, évêque à Gortyne.

IV.

S Domnio, évêque à Salone.

S Pharmuthe, ermite en Arménie.

?

S Eustorge, prêtre à Nicomédie.

VI.

S Barsanuphius, égyptien, moine puis reclus près de Gaza ; il ne communiquait que par écrit.

S Isaac, syrien, venu près de Spolète ; il avait le don des miracles et des prophéties. 

VII.

S Airy (Ageric), abbé à Saint-Martin de Tours. 

Ste Godeberte, vierge près de Noyon.

VIII.

S Guthlac, anglais, chef d’une bande de jeunes pillards, puis moine à Repton, enfin ermite sur l’île de Croyland.

XI.

S Stanislas, évêque à Cracovie, martyrisé par le roi Boleslas, à qui il avait dû faire des remontrances mais qui, repenti, se retira dans un monastère bénédictin ; patron de la Pologne et du diocèse de Cracovie.

XII.

B Landuin, compagnon et successeur de s.Bruno en la Chartreuse de Calabre.

B Ulrich, abbé à Kaisersheim, dont il fut le fondateur.

XIII.

Ste Sancha, fille du roi du Portugal, cistercienne près de Coimbra, mystique ; fondatrice d’un monastère de recluses, où elle mourut.

B Raynier, reclus à Osnabrück, près de la porte de la cathédrale.

XV.

B Antonio (Angelo) Carletti de Chivasso, franciscain à Gênes ; son corps est resté incorrompu, à Cuneo.

XVII.

B George Gervase, bénédictin anglais, martyr à Londres. 

XX.

Ste Gemma Galgani (1878-1903), stigmatisée italienne.

Bse Elena Guerra (1835-1914), grande dévote du Saint-Esprit (et qui influença le pape Léon XIII), fondatrice des Oblates du Saint-Esprit.

B Feliks Ducki (Symforian, 1888-1942), franciscain polonais massacré à Auschwitz, béatifié en 1999.

12 AVRIL

II.

S Lazare, diacre à Trieste, dont il est patron secondaire, martyrisé à soixante-dix ans. 

III.

Ste Vissia, vierge et martyre à Fermo.

IV.

S Iulius Ier, pape (337-352), grand protecteur de s. Athanase dans le combat anti-arianiste.

S Victor, martyr à Braga.

S Sabas le Goth, martyr en Gothie à trente-huit ans.

S Zéno, probablement d'origine africaine, évêque à Vérone ; ses sermons révèlent un orateur proche de Tertullien et de s.Cyprien, par son style et ses citations bibliques ; il a commenté le baptême et le mystère pascal dans des allocutions aux catéchumènes ; on le représente avec un poisson, car il en était réduit à pêcher lui-même dans l’Adige pour assurer sa subsistance.

 VI.

S Constantinus, évêque à Gap.

S Florentin, premier abbé du monastère des Saints-Apôtres à Arles. 

VIII.

S Damianus, évêque à Pavie.

S Basilios, évêque à Parium, exilé par les iconoclastes. 

S Erkembode, irlandais, abbé à Sithiu, puis évêque à Thérouanne.

XI.

S Alferius, italien, moine à Cluny, fondateur et abbé à La Cava, mort à cent-vingt ans. 

XIII.

Bse Mechtilde, écossaise, installée près de Laon et grande mystique.

XIV.

B Lourenço de Lisbonne, prêtre jéronimien portugais. 

XX.

Ste Juanita Fernández Solar (Teresa de Jesús ou “de Los Andes”, 1900-1920), novice carmélite chilienne, mystique, béatifiée en 1987, canonisée en 1993. Son carmel était situé à Los Andes.

S Giuseppe Moscati (1880-1927), médecin et savant napolitain ; il dénonça les abus préjudiciables aux malades et se préoccupa des étudiants en médecine ; il communiait chaque matin ; canonisé en 1987.

S David Uribe Velasco (1888-1927), prêtre et martyr mexicain ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai ; il avait refusé d’être un évêque schismatique.

Bx Pedro Ruiz Ortega (*1912) et Pere Roca Toscas (*1916), des Fils de la Sainte Famille, martyrs espagnols en 1937 près de Barcelone, béatifiés en 2013.

13 AVRIL

II.

Ss Carpe (évêque à Thyatire), Papyle (diacre) et sa sœur Agathonique (sainte femme), martyrs à Pergame.

IV.

Ss Eleuthère, Théodose et Zoïle, martyrs en Perse.

S Ursus, évêque à Ravenne ; il fit construire à ses frais la nouvelle cathédrale, la consacra le jour de Pâques et mourut lui-même le jour de Pâques dix ans plus tard. 

V.

S Romain, évêque à Metz, du temps où Clovis s’empara de la ville.

VI.

S Mars, solitaire en Auvergne ; retiré là où il y eut plus tard la ville de Clermont, il fonda un monastère qui subsista jusqu’au XVIIIe siècle ; il eut le don des miracles. 

S Hermenegildo, fils du roi arien d’Espagne, qui le fit mourir pour sa foi catholique ; il est patron de Séville.

VII.

S Martinus Ier, pape (649-655) : ayant condamné l'hérésie monothélite, il fut exilé en Crimée où il mourut de ses souffrances ; il est le dernier des papes martyrs. 

IX.

S Guinoc, évêque en Ecosse.

XI.

Bse Ide de Boulogne, du sang de Charlemagne, épouse du Comte de Boulogne Eustache II, descendant de Charles le Chauve ; ses trois fils furent : Eustache III, comte de Boulogne, Godefroi de Bouillon et Baudoin, tous deux rois de Jérusalem après la croisade.

XII.

S Caradoc, gallois, harpiste du roi, moine puis ermite dans l’île de Barry.

XIII.

Bse Ide de Louvain, mystique stigmatisée.

B Giacomo, camaldule près de Florence ; son père et son frère se firent convers grâce à son exemple ; il fut abbé, mais abdiqua assez vite.

B Albertino, prieur général camaldule à Fonte Avellana.

XIV.

Ste Margherita de Città-del-Castello, aveugle de naissance, abandonnée, enfin tertiaire dominicaine, mystique, canonisée en 2021.

XVI.

Bx Francis Dickenson et Miles Gerard, prêtres anglais martyrs.

XVII.

Bx John Lockwood et Edward Catheric, prêtres anglais martyrs ; John avait quatre-vingt sept ans.

XIX.

B Serafino Morazzone, prêtre de Milan, béatifié en 2011.

B Jean-Bernard (Scubilion) Rousseau, lasallien, mort sur l’île de la Réunion, béatifié en 1989.

XX.

S Sabás Reyes Salazar (1883-1927), prêtre mexicain martyr ; dans son apostolat auprès des jeunes, il se servait beaucoup de la musique ; il fonda les Sœurs Clarisses du Sacré-Cœur et fut martyrisé un Mercredi Saint, après avoir été torturé pendant trois jours, et brûlé ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

B Stanislaw Kostka Starowieyski (1895-1941), père de famille polonais, martyr à Dachau, béatifié en 1999.

14 AVRIL

II.

S Maximus, avec ss.Valerianus et Tiburtius, préfet romain converti par ces derniers (avec qui se trouvait ste Cécile, cf. 22 novembre) et martyrisé avec eux.

S Fronton, abbé près d’Alexandrie, un des premiers cénobites. 

III.

Stes Prosdoki et Berniki avec leur mère Domnini, martyres : se sachant vouées au martyre, elles se jetèrent elles-même à l’eau pour échapper aux mauvais désirs des soldats. 

S Procule, évêque (?) à Terni et martyr.

Ste Domnine, vierge et martyre à Terni.

S Ardalion, acteur converti sur scène, martyr.

V.

Ste Thomaïs, martyre en Alexandrie pour avoir refusé les avances de son beau-père.

S Assicus, disciple de s. Patrice et premier évêque à Elphin.

VII.

S Lambert, évêque à Lyon ; il avait fui la cour de Clotaire III pour l’abbaye de Fontenelle, où il succéda à l’abbé s.Wandrille.

XI.

S Giovanni, évêque à Montemarano en Campanie.

XII.

S Bernard d’Abbeville, abbé bénédictin à Poitiers, puis à Tiron.

S Bénezet, berger ; après une vision céleste, il commença à treize ans la construction du pont d’Avignon.

XIII.

B Pedro González “Telmo”, dominicain espagnol après un début de vie ecclésiastique très mondain ; il est invoqué par les marins dans les tempêtes et contre les tremblements de terre.

Bse Hadwige, abbesse prémontrée à Mehren, où elle succéda à sa mère.

XIV.

Ss Jean Milhey, Antoine Kukley et Eustache Nizilon, chambellans du duc de Lituanie, martyrs à Vilnius, dont ils sont les patrons. 

XV.

Ste Lydwine, mystique à Schiedam.

XX.    

Bse Isabel Calduch Rovira (1882-1937), clarisse espagnole, martyre près de Castellón, béatifiée en 2001.

15 AVRIL

I.

Stes Basilissa et Anastasia, romaines martyrisées pour avoir donné la sépulture aux ss. Pierre et Paul ; elles eurent la langue et les pieds coupés. 

II.

Ss Theodoros et Pausilypos, martyrs en Thrace ; les liens de Pausilypos s’étant déliés d’eux-mêmes, il s’enfuit mais mourut peu après.

Ss Maro, Eutyches et Victorinus, martyrs romains : Maro écrasé par une pierre, Eutyches décapité, Victorinus asphyxié.

III.

Ss Maxime et Olympiade, martyrs persans. 

S Crescent, martyr à Myre.

?

S Eutyche, martyr à Ferentino.

VI.

S Paterne, abbé à Scissy, évêque à Avranches, invoqué contre les morsures de serpents, contre la cécité et la paralysie. On fête avec lui un abbé, s.Scubillion ; tous deux étaient originaires de Poitiers. 

S Abundius, mansionnaire à Saint-Pierre de Rome ; il guérit une paralytique.

S Ortaire, abbé à Landelle.

S Ruadan (Rodan), un des douze apôtres de l’Irlande, abbé à Lorrah (Lothra).

S Léonide, évêque à Athènes. 

VII.

S Sevêtre, abbé à Moutier-Saint-Jean (Réomé).

VIII.

S Abbon, évêque à Metz.

X.

S Munde, abbé en Ecosse dans le comté d’Argyle.

XII.

B Waltmann, abbé prémontré à Anvers ; il combattit l’hérésie de Tanchelm.

XVII.

S César de Bus, converti d’une vie dissolue, prêtre fondateur en Avignon des Pères de la Doctrine chrétienne, aveugle pendant 13 ans, mort le jour de Pâques, canonisé en 2021. 

XIX.

S Jozef Daamian de Veuster, flamand de la congrégation des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie, missionnaire dans l’île de Molokaï, chez les lépreux dont il reçut la contagion, probablement après avoir laissé un enfant jouer avec sa pipe, béatifié en 1995, canonisé en 2009.

16 AVRIL

I.

S Turibio, évêque au Mans ; il y a des reliques de lui à Paderborn (III.?).

III.

Ss Leonides et sept compagnes : Carissa, Galina, Theodora, Nica, Nunecia, Callis, Basilissa, martyrs à Corinthe, arrêtés le jour de Pâques ; Leonides, d’abord crucifié, fut jeté en mer, Carissa et Callis jetées en mer aussi ; une autre martyre, Ireni, eut la langue coupée et les dents arrachées avant d’être décapitée ; enfin Adrianus fut brûlé vif.

IV.

Ss Optatus, Lupercus, Successus, Martialis, Urbanus, Iulia, Quintilianus, Publius, Fronto, Felix, Cæcilianus, Evodius, Primitivus, Apodemius, quatre autres nommés Saturninus, ainsi que Caius et Crementius, martyrs à Saragosse.

Ste Engratia, vierge martyre à Saragosse, déchirée sur tout son corps ; on lui arracha un sein et le foie.

V.

S Turibio, évêque à Astorga ; il vint à bout de l’erreur priscillianiste.

S Vaise, martyrisé par ses proches en Saintonge ; le lieu de son sépulcre est devenu le bourg de Saint-Vaise.

VII.

S Fructuoso, évêque à Braga, après avoir dirigé de nombreux moines et moniales. 

XI.

B Hervé, bienfaiteur ; il fit reconstruire à ses frais la basilique de Saint-Martin à Tours. 

XII.

S Magnus, écossais, martyrisé par un parent.

S Druon, berger, et reclus à Sebourg-en-Hainaut, patron des bergers. 

XIII.

B Contardo d’Este, des marquis de Ferrare, pèlerin volontaire, mort très pauvre ; on l’invoque contre l’épilepsie.

XIV.

B Chiaramonte (Gioachino de Sienne), de la famille Piccolomini, des Servites de Marie ; il devint volontairement épileptique à la place d’un autre malade et mourut un Vendredi Saint.

B Guglielmo Gnoffi, ermite sicilien, patron de Castelbuono ; il lutta victorieusement contre le démon de l’impureté.

XVIII.

S Benoît-Joseph Labre, aîné de quinze enfants, né dans le nord de la France ; il devint “vagabond de Dieu” après avoir vainement tenté d’entrer en religion ; on estime qu’il parcourut quelque vingt-cinq mille kilomètres à pied sur les routes de l'Europe.

Bx martyrs à Avrillié, béatifiés en 1984 : Pierre Delépine, Jean Ménard, Renée Bourgeais, Perrine Bourigault, Madeleine Cady, Marie Forestier, Marie Gingueneau, Jeanne Gourdon, Marie Lardeux, Perrine Laurent, Jeanne Leduc, Anne Maugrain, Françoise Micheneau, Jeanne Onillon, Marie Piou, Perrine Pottier, Marie-Geneviève et Marthe Poulain de la Forestrie, Renée Rigault, Marguerite Robin, Marie Rechard, Marie Roger, Madeleine Sallé, Renée Sechet, Françoise Suhard, Jeanne Thomas.

XIX.

Ste Bernadette (Marie-Bernard) Soubirous, la voyante de Lourdes, vierge à Nevers.

XX.

B Mikel Suma (Gaspër, 1897-1950), prêtre albanais des Frères Mineurs Conventuels, martyr, béatifié en 2016.

 

B Ndue Serreqi (1911-1954), prêtre albanais, martyr, béatifié en 2016.

 

17 AVRIL

II.

Stes Isidora et Neophyta, deux sœurs martyres à Lentini.

IV.

S Siméon bar Sabas, évêque à Séleucie-Ctésiphon, martyr décapité après cent autres compagnons ; l’intendant du roi, le vieil eunuque Usthazades, qui avait un moment apostasié, proclama sa foi et fut décapité aussi avec cent autres chrétiens. 

S Innocens, évêque à Tortona ; défenseur de la Foi, il passa dix années en prison, puis fut consacré évêque par le pape Silvestre.

? 

Ss Petrus, diacre, et Hermogenes, martyrs à Mélitène. 

V.

S Akakios, évêque à Mélitène, fervent adversaire de Nestorius à Ephèse, mais ensuite déposé injustement de son siège.

VI.

S Pantagathus, évêque à Vienne (Isère), considéré comme le plus saint et le plus savant évêque de son temps. 

VII.

S Donnan, écossais, abbé sur l’île de Egga, massacré par des Danois avec ses cinquante-deux moines le jour de Pâques. 

Ste Potentienne, vierge près de Villanueva.

VIII.

S Vandon, abbé à Saint-Wandrille, exilé injustement par Charles Martel, rétabli par Pépin le Bref.

S Landry, évêque à Metz ou Meaux, on ne sait pas ; son père se fit moine et fonda les abbayes de Hautmont et Soignies : à la mort de son père, il resta à Soignies, s’occupa des deux abbayes et ne revint pas dans son évêché ; sa mère est ste Vaudru, sa sœur ste Adeltrude.

IX.

Ss Elia, Pablo et Isidro, martyrs à Cordoue.

XI.

S Robert, fondateur et abbé (malgré lui) du monastère de la Chaise-Dieu.

XII.

S Robert, abbé à Molesme, où échoua la réforme, puis à Cîteaux ; par obéissance il retourna à Molesme, où la réforme réussit enfin.

B Gervin (Gervais), solitaire puis abbé à Aldenbourg.

B Eberhard de Wolfegg, prieur du monastère prémontré à Marchthal.

XIII.

B Rudoif, enfant martyrisé par des Juifs à Berne.

XIV.

B Giacomo de Cerqueto, prêtre augustin à Perugia, très patient dans la maladie.

XV.

Bse Thora Gambacorta, fiancée de force à sept ans, mariée à douze, veuve à quinze ans, elle fut un moment clarisse à Pise, reprise par son père qui l’enferma, et put enfin devenir dominicaine à Pise, où elle sera prieure avant de mourir.

XVII.

Bse María Ana de Jésus Navarro de Guevara, madrilène, religieuse de l’ordre de Notre-Dame de la Merci, dont elle fonda une autre branche.

B Henry Heath, franciscain anglais martyr à Londres (Tyburn).

Bse Kateri Tekakwitha (“qui avance en tâtonnant”, parce qu’elle était presque aveugle de naissance), indienne iroquoise convertie et baptisée par les missionnaires jésuites du Canada ;  première indienne à faire vœu de chasteté et béatifiée, en 1980, puis canonisée en 2012.

XVIII.    

B Won Si-bo Iacobus, laïc coréen martyr, enterré vivant, béatifié en 2014.

XX.

B Lucien Botovasoa (1908-1947), instituteur malgache et père de cinq enfants, décapité pour sa foi, béatifié en 2018.

18 AVRIL

II.

S Calocer, chef des soldats, martyr à Albenga.

Ss Eleuthère, évêque, et sa mère Anthia, martyrs à Rome ; on ne peut dire clairement où Eleuthère fut évêque.

IV.

Ss Elpidius, Hermogenes, Caius, Aristonicus, Rufus et Galatas, martyrs à Mélitène.

S Pusicius, intendant des travaux du roi Sapor, qui se convertit au moment du martyre de s. Siméon (voir 17 avril) : on lui fit un trou dans le cou pour lui arracher la langue et il devint aussi martyr.

VI.

S Eusebius, évêque à Fano, mort prisonnier à Ravenne.

VII.

S Lasérian (Molios, Molassius), irlandais d’origine écossaise, moine et apôtre en Irlande, évêque.

VIII.

S Ursmer, abbé à Lobbes (et évêque), apôtre de la Flandre.

Ss Hidulphe et Aya, deux époux consacrés dans la continence parfaite, ensuite retirés lui à Lobbes, elle à Châteaulieu ; Aya est invoquée contre les procès injustes. 

S Wicterp, évêque à Augsburg.

IX.

Ste Anthousa, vierge, fille de l’empereur Constantin Copronyme.

S Ioannis l’Isaurien, champion de l’orthodoxie contre les iconoclastes. 

S Perfecto, prêtre martyr à Cordoue.

Ste Athanasia, deux fois veuve, puis abbesse dans l’île d’Egine et thaumaturge.

S Cosmas, évêque à Chalcédoine, victime des mauvais traitements des iconoclastes. 

XI.

S Gébuin (Jubin), évêque à Lyon.

XII.

B Idesbald, abbé cistercien à Notre-Dame des Dunes, grand promoteur du chant liturgique.

S Galdino della Sala, évêque à Milan ; il travailla beaucoup à rallier toute sa région au pape légitime.

B Andrea de Monte Reale, pieux berger des Abruzzes, entré chez les augustins à quatorze ans, provincial pour l’Ombrie, prédicateur en Italie et en France.

XIII.

S Bartolomeo (Amadio) Amidei, un des Fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie, fêté le 17 février.

XV.

B Giacomo d’Oldo, de Lodi ; lui et sa femme étaient assez frivoles, mais devinrent tous deux tertiaires franciscains ; il fut prêtre.

XVI.

B Ioannis de Ioannina, tailleur, martyr ; il abandonna la mahométisme et fut brûlé vif à Constantinople.

XVII.

B Andrés Hibernon, franciscain puis carme espagnol, mystique ;  il aimait les travaux les plus humbles, et travaillait à convertir les Maures. 

Bse Barbe (Madame Acarie, puis Marie de l'Incarnation) Avrillot, fondatrice française de nombreux Carmels réformés dans l'esprit de ste Thérèse d'Avila ; veuve, elle fut simple converse carmélite à Amiens, puis à Pontoise.

XVIII.

B Joseph Moreau, prêtre martyr à Angers, béatifié en 1984.

XIX.

B Luca Passi, prêtre italien, fondateur de l'institut des Sœurs Maîtresses Dorothéennes, béatifié en 2013.

XX.

Bse Savina Petrilli (1851-1923), italienne, fondatrice des Sœurs des Pauvres de Sainte-Catherine de Sienne, pour les enfants abandonnés et toutes personnes démunies ; béatifiée en 1988.

B Roman Archutowski (1882-1943), prêtre polonais et martyr au camp de concentration de Majdanek, mort le jour des Rameaux, béatifié en 1999.

B Louis Leroy (1923-1961), prêtre français des Oblats de Marie Immaculée, martyr au Laos, béatifié en 2016.

19 AVRIL

III.

S Mappalicus, martyr à Carthage, avec seize compagnons : Bassus, Paulus, Fortunio, Fortunata, Victorinus, Victor, Heremius, Credula, Hereda, Donatus, Firmus, Venustus, Fructus, Iulia, Martialis, Ariston.

IV.

S Vincent, martyr à Collioure.

S Crescent, sous-diacre de l’évêque Zénobe à Florence.

Ste Martha, vierge martyre en Perse, martyrisée le jour de Pâques.

V.

S Paphnuce, martyr à Jérusalem, le père de ste Euphrosine (11 février), et peut-être le même que celui du 24 septembre.

VII.

S Floibert, abbé de deux monastères à Gand.

IX.

S Georgios, évêque à Antioche de Pisidie, mort en exil à cause des iconoclastes. 

S Jean le Paléolaurite, moine au désert de Sukka.

X.

S Tryphon, évêque à Constantinople pendant trois ans, moine.

Ss Lazare, roi, et sa fille Aza, venus d’Orient à l’abbaye de Moyenmoutier.

S Gérold, ermite dans le Wallgau, où il eut entre autres disciples, ses deux fils, les bienheureux Udalric et Cunon.

XI.

S Elphege, évêque à Winchester puis Canterbury, martyr des Danois. 

S Léon IX, pape (1049-1054), évêque à Toul et pape à quarante-sept ans ; avec Hildebrand, futur Grégoire VII, il combattit l'hérésie, la simonie, le concubinage des clercs, les investitures laïques, etc.

Ste Emma, sœur de s.Meinwerk, veuve allemande ; elle donna toute sa grande fortune aux pauvres. 

XII.

B Burchard, disciple chéri de s. Bernard, abbé à Bellevaux, fondateur aussi de Notre-Dame de Buillon (moutier et église maintenant disparus).

B Bernard le Pénitent, dont on ignore les graves “fautes” pour lesquelles il voulut embrasser l’état de pénitent ; il finit par être moine à Saint-Bertin.

XIII.

B Werner, enfant martyrisé par des Juifs à Wammenrat, le Jeudi Saint ; des reliques de lui arrivèrent à Besançon, où les vignerons le prirent comme patron.

B Corrado, franciscain à Ascoli, où il fut grand ami du futur pape Nicolas IV ; missionnaire en Afrique, professeur à Paris, il mourut juste avant d’être créé cardinal.

XVII.

B James Duckett, laïc anglais marié, converti au catholicisme, martyrisé avec celui qui l’avait trahi et qu’il convertit en prison.

XX.

Bx Ramón (*1875) et Jaime (*1878) Lluch Candell, prêtres des Fils de la Sainte Famille, martyrisés à Barcelone en 1937, béatifiés en 2013.

20 AVRIL

I.    

Ss Sulpicius et Servitianus, martyrs à Rome.

II.

S Anicet, pape (155-166) ; c’est lui qui aurait prohibé aux clercs de porter les cheveux longs. 

IV.    

S Secundino, martyr à Cordoue.

Ss Victor, Zotique, Zénon, Acindyne, Césaire, Sévérien, Chrysophore, Théonas, Antonin, martyrs à Nicomédie.

S Marcellinus, africain, premier évêque à Embrun, où il lutta contre le paganisme et  l’arianisme.

S Theodoros, solitaire près de Constantinople, surnommé “Trichinas” à cause de son rude vêtement en poils de chèvre. 

V.

S Marcianus, berrichon, moine à Auxerre, où il s’occupa des vaches de la ferme jusqu’à sa mort. 

S Théotime, surnommé “le Philosophe” pour sa science, puis évêque à Tomes, ami de s.Jean Chrysostome.

VI.

Ste Heliena, solitaire italienne, à Pesti.

S Wihon, évêque à Osnabrück : le pape ratifia cette nomination faite par Charlemagne.

B Harduin, moine copiste à Fontenelle, puis anachorète dans une grotte proche.

X.

B Hugues d’Anzy, poitevin, moine de Saint-Sabin, maître des novices à Saint-Martin d’Autun, co-fondateur de Cluny puis de Anzy-le-Duc, où il fit construire un magnifique hôpital pour les pauvres. 

XII.

S Géraud, seigneur de Salles, fondateur d’abbayes, mort dans l’une d’elles, comme servant de messe.

Bse Oda, vierge en Brabant ; pour échapper au mariage, elle se coupa les narines ; elle fut prieure de l’ordre de Prémontré à Bonne-Espérance.

Ste Hildegonde, qui vécut des aventures extraordinaires sous le nom de Joseph, et finit ses jours dans l’abbaye (masculine) de Schönau. 

XIII.

Bx Domenico Vernagalli, camaldule, fondateur d’un hôpital pour orphelins à Pise.

B Jean, abbé cistercien à Igny puis à Clairvaux et à la Grâce-Dieu.

XIV.

Ste Agnese de Montepulciano, mystique dominicaine, première abbesse, à 15 ans, du couvent de Procena,  puis supérieure à Montepulciano.

B Simone Rinalducci de Todi, augustin, théologien et prédicateur.

B Giovanni, solitaire puis tertiaire franciscain à Masaccio, dont il est le patron.

XVI.

Bx James Bell, prêtre, et John Finch, père de famille ; James avait renié sa foi et s’était réconcilié vingt ans après ; John était fermier et abritait les prêtres ; tous deux furent martyrisés par pendaison à Lancaster.

B Maurice MacKenraghty, prêtre martyr en Irlande, béatifié en 1992.

Bx Richard Sargeant et William Thomson, prêtres anglais martyrs à Tyburn, béatifiés en 1987.

B Antony Page, jésuite anglais martyr à York, béatifié en 1987 avec soixante deux autres. 

XVII.

Bx Francis Page, jésuite, et Robert Watkinson, prêtres anglais martyrs à Tyburn.

XIX.

Bse Dina (Chiara) Bosatta de Pianello, collaboratrice du b.Guanella à Come où elle ouvrit la première Petite Maison de la Divine Providence, et morte de tuberculose à vingt-neuf ans, béatifiée en 1991.

XX.

B Dionís Domínguez Martínez (Doménec Ciríac, 1911-1937), des Frères Maristes espagnols, martyr à Madrid et béatifié en 2013.

B Michel Coquelet (1931-1961), prêtre français des Oblats de Marie Immaculée, martyr au Laos, béatifié en 2016.

21 AVRIL

II.

S Apollonius, sénateur et philosophe romain, auteur courageux d’une Apologie, martyr à Rome. 

IV.

Ss Apollon, Isace et Codrat, martyrs à Nicomédie.

?

S Aristus, martyr à Alexandrie.

V.

S Maximien, romain, évêque à Constantinople, dont la douceur contribua à reporter la paix après l’erreur de Nestorius. 

VI.

S Cyprien, évêque à Brescia.

VII.

S Bruno, gallois, fondateur et abbé à Clynnog-Fawr.

VIII.

S Anastase le Sinaïte, ermite, dialecticien et théologien : il alla plusieurs fois en Egypte pour convaincre monophysites, sévériens et juifs ; on l’appela le nouveau Moïse.

S Maelrubha, irlandais, fondateur et abbé à Applecross. 

XI.

S Wolbodon, évêque à Liège ; s. Laurent l’avertit de sa fin prochaine ; enterré au monastère de Saint-Laurent à Poppon, il fit tant de miracles que l’abbé lui ordonna d’y mettre fin, pour ne pas troubler le silence.

XII.

S Anselmo, piémontais, abbé au Bec, archevêque à Canterbury contre son gré ; grand théologien et philosophe, il fait en quelque sorte le lien entre s.Augustin et s.Thomas d'Aquin. 

B Fastrède, troisième abbé à Clairvaux, puis abbé général de Cîteaux.

XIV.

B Giovanni Saziari, tertiaire franciscain italien, mort à Cagli (Pesaro), béatifié en 1980.

XV.

B Bartolomeo Cerveri, dominicain italien, martyrisé au moment où il allait à Cervier.

XIX.

S Johann Birndorfer (Konrad de Parzham), frère capucin, portier à Altötting.

XX.

S Roman Adame Rosales (1859-1927), prêtre mexicain martyr, connu pour son humilité et son activité dans les missions populaires; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

B Volodomyr Bairak (Vitalii, 1907-1946), prêtre ukrainien de l’ordre de Saint-Josaphat, martyrisé quelques jours avant Pâques, béatifié en 2001.

22   AVRIL

II.

S Soter, pape (166-175), martyr ; dans ses deux épîtres il condamne les diverses hérésies tenant au gnosticisme ; en particulier, dans la deuxième, dirigée contre Marcion, il rappelle que le ministère sacré est interdit aux femmes.

S Epipodius, martyr à Lyon.

III.

S Leonidas, martyr à Alexandrie, père de Origène ; celui-ci avait 17 ans quand son père fut arrêté et décapité pour sa foi ; il était si désireux de mourir avec lui qu'il voulut le rejoindre devant le tribunal ; sa mère dut cacher ses vêtements pour l'empêcher de sortir ; une riche femme pourvut aux besoins de la veuve et de ses sept enfants. 

Ss Parmène, Heliménas, Chrysotèle (prêtres), Luc et Mucius (diacres), martyrs à Cordula.

S Néarque, ami intime de s. Polyeucte, martyr à Cananéote.

S Caïus, pape (283-295) ; il serait dalmate et parent de Dioclétien ; un décret de lui précise qu’on ne peut ordonner un évêque que si celui-ci a préalablement reçu les quatre ordres mineurs, le sous-diaconat, le diaconat et la prêtrise ; il vécut neuf années dans les catacombes pour échapper à la persécution de Dioclétien.

IV.

S Héliodore, évêque à Phenek, et ses compagnons : les prêtres Dausa et Maryahb, le diacre Abdiso ; Maryahb aurait été aussi êvêque.

S Akepsimas, évêque à Anitha, martyr avec les ss. Jacques, Aïthala et Joseph, prêtres ; il avait quatre-vingts ans ; puis furent aussi martyrisés les évêques Maréas et Bicor, les diacres Azadane et Abdièse, et quantité d’autres : ste Tarbule, sœur de l’évêque s.Siméon, fut sciée en deux.

VI.

S Agapit 1er, pape (535-536) : il régla le mode d’élection du pape ; il mourut à Constantinople, où il était allé pour rétablir l’ordre dans ces Eglises (monophysisme). 

S Léon, évêque à Sens ; il fut co-signataire d’une lettre de reproches à s. Remi (qui avait en la circonstance préféré la charité à la rigueur des canons pour punir un prêtre).

S Julien, évêque à Vienne.

VII.

S Théodore le Sicéote, grand dévôt de s.Georges ; d’abord solitaire, il dut être soigné pour les plaies que lui causaient ses mortifications ; évêque à Ancyre, il fit tout pour être déchargé, en recourant jusqu’à l’empereur. 

VIII.

S Frodulphe (Frou), ami de s. Merry et comme lui ermite près de Paris. 

Ste Opportune, abbesse à Almenèches ; elle savait commander aux animaux.

B Adalbert d’Ostrevent, époux de ste Reine et père de dix filles, dont ste Ragenfrère, fondatrice d’un monastère à Denain, où il mourut.

X.

Ste Sénorine, abbesse à Vieyra puis Basto ; elle succédait à sa tante.

XI.

B Wolphelme, abbé à Gladbach, Siegburg, Brauweiler, où il fit lire la Bible intégralement chaque année.

XIV.

B Francesco Venimbeni, franciscain (puis supérieur) à Fabriano, qu’il dota d’une riche bibliothèque.

XX.

 

B Ndoc Suma (1887-1958), prêtre albanais martyr, béatifié en 2016.

23 AVRIL

III.

Ss Félix, Fortunat et Achillée, martyrs à Valence, où s. Irénée les avait envoyés ; Félix était prêtre, les autres diacres. 

IV.

S Georges, officier romain martyr en Palestine ; on ne sait rien de lui, mais il est le patron de l'Angleterre, de l'Aragon, du Portugal, de l'Allemagne, de Gênes et de Venise, et protecteur de Ferrare ; il devait venir de Cappadoce (d’où la “Géorgie”).

S Eulogios, évêque à Edesse de Syrie ; il avait été arrêté et exilé en Egypte et, une fois revenu, succéda à l’évêque Barsès, mort en exil ; il mourut le Jeudi saint.

V.

S Marolus, évêque à Milan, originaire de Syrie, ami du pape Innocent 1er.

Ste Pusinne (VI. ?), vierge près de Corbie ; ses six sœurs sont aussi honorées du titre de saintes : Emma (Amée), Hoylde (Houe), Lutrude (Lindrue), Francule, Libérie, Menehould.

VI.

S Ibar, évêque en Irlande, qu’il avait en partie évangélisée avant s. Patrick.

X.

S Gérard, évêque à Toul, où il fit cesser la peste par ses prières et ses larmes. 

S Vojtech, évêque à Prague : par trois fois, ne réussissant pas à convertir ses diocésains encore trop païens, il se retira dans un monastère, puis il alla en Prusse où il subit le martyre.

XII.

S Georgio, évêque à Suello.

XIII.B Egidio, d’Assise, fidèle recrue de s. François, connu pour son obéissance ingénue.

B Gilles, né à Nantilly, chapelain de s. Louis IX, qui le nomma évêque à Damiette, puis à Tyr.

XV.

Bse Elena Valentini, de Udine, mariée à quinze ans, puis tertiaire augustine quand elle fut veuve.

XX.

Bse Teresa Manetti (Marie de la Croix, 1846-1910), italienne fondatrice près de Florence des Sœurs tertiaires carmélites de Sainte-Thérèse, pour l’adoration et pour l’enfance pauvre et abandonnée ; béatifiée en 1986.

Bse Maria Gabriella Sagheddu (1914-1939), sarde, trappistine à Grottaferrata où elle offrit sa vie pour l'unité de l'Église, béatifiée en 1983.

24 AVRIL

I.

Stes Marie, femme de Cléophas, et Salomé, saintes femmes de l’Evangile.

II.

S Alexandros, grec, grand ami  de s.Epipode (cf. 22 avril), martyr crucifié à Lyon.

III.

S Sabas, soldat goth, martyr à Rome.

IV.

S Anthimos, évêque à Nicomédie : il reçut très fraternellement ses bourreaux, s’en fit reconnaître, les obligea à faire leur travail, consistant à le reconduire à Nicomédie, où il fut martyrisé. 

Ss Eusèbe, Néon, Léonce, Longin, martyrs à Nicomédie.

S Gregorio d’Elvire, évêque qui se trouva impliqué dans la lutte contre les ariens ; on lui reprocha son intransigeance, mais il resta toujours dans la communion de l’Église.

V.

S Anselme, évêque à Polymartium, actuelle Bomarzo (diocèse de Bagnorea), où il est enterré.

VI.

S Honorius, évêque à Brescia, oriental d’origine.

S Dié, ermite, diacre et abbé près de Blois. 

Ste Elisabeth la Thaumaturge  (IX.?), abbesse à Constantinople.

VII.

S Mellitus, abbé à Rome, envoyé par s. Grégoire le Grand en Angleterre ; évêque à Londres puis à Canterbury.

Stes Beuve et Dode, deux abbesses qui se succédèrent à Reims, respectivement sœur et nièce de s. Baldéric, fille et petite-fille du roi d’Austrasie.

VIII.

S Wilfrid, évêque à York, ami de s. Benoît Biscop (cf.12 janvier), champion des habitudes romaines ; il n’eut que des épreuves pour pouvoir résider dans son diocèse .

S Egbert, anglais émigré en Irlande, grand connaisseur de l’Ecriture, champion des usages romains, mort à quatre-vingt-dix ans, le jour de Pâques. 

XII.

S Guillaume Firmat, tourangeau, deux fois pèlerin à Jérusalem, solitaire près de Laval, de Vitré, à Mantilly, Mortain (dont il est le patron).

XVII.

S Marc Roy (Fidèle de Sigmaringen), avocat allemand, capucin à Fribourg ; gardien (supérieur) du couvent de Feldkirch, il prêcha dans toute la région ainsi que dans les Grisons, où des protestants l'abattirent à coups de sabre.

XIX.

Ste Rose Virginie (Marie de Sainte-Euphrasie) Pelletier, huitième enfant d’un médecin de Noirmoutier ; supérieure de la Congrégation du Bon Pasteur, elle se consacra aux "filles tombées" et créa à Angers un refuge qu'elle appela "Le Bon Pasteur". 

XX.

S Angelo Menni (Benedetto, 1841-1914), milanais, prêtre de Saint-Jean-de-Dieu, fondateur des Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur (pour les femmes souffrant de maladie mentale), béatifié en 1985 et canonisé en 1999.

Ste Maria-Elisabeth Hesselblad (1870-1957), suédoise pionnière de l’œcuménisme, fondatrice de l’Ordre du Très-Saint-Sauveur de Sainte-Brigitte, béatifiée en 2000, canonisée en 2016.

25 AVRIL

I.

S Marc, évangéliste, évêque en Alexandrie ; son corps fut emporté à Venise, dont il est le patron ; s.Pierre fut divinement informé de son évangile et l’approuva.

S Anianus, disciple et successeur de s. Marc à Alexandrie.

II.

Ss Philon et Agathopode, diacres de s. Ignace d’Antioche et ses compagnons à Rome, d’où ils en rapportèrent les restes à Antioche ; Philon fut évêque à Tarse.

III.

Ss Pasicrate et Valention, martyrs à Dorosturum (actuelle Silistra en Bulgarie), peut-être des soldats. 

IV.

Ss Evode, Hermogène et Callista, frères et sœur, martyrs à Syracuse.

S Phœbadius, évêque à Agen, ami de s. Hilaire et, comme lui, adversaire de l’arianisme.

V.

S Stephanos, évêque à Antioche de Syrie, martyrisé à l’autel par des hérétiques eutychiens. 

S Maccaille, évêque à Croghan ou Man.

VI.

S Rustique, évêque à Lyon.

S Macédonius II, évêque à Constantinople, exilé pour sa fidélité au concile de Chalcédoine.

VII.

S Clarentius, évêque à Vienne.

VIII.

S Erminus, abbé à Lobbes et évêque régionnaire.

IX.

S Héribald, évêque à Auxerre.

XIII.