Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 23:00

Adelphius de Remiremont

† 670

 

Adelphius fut peut-être le fils d’un noble et de cette Asselberga, qui était aussi la fille de s. Romaric (v. 8 décembre), futur abbé du mont Habend qui devint ensuite Remiremont.

Avec sa sœur Tetta (ou Gebetrude), Adelphius fut confié au monastère de Remiremont, puis fut appelé au service de l’évêque de Metz.

Revenu dans la solitude de Remiremont, il devint abbé, après 643, mais il ne resta dans cette charge que trois ans. Pressantant en effet sa mort prochaine, il se retira à l’abbaye de Luxeuil, où l’abbé le reçut avec joie.

Il y aurait eu dans ce monastère une brève rébellion de certains moines, qui y entraînèrent aussi Adelphius. Mais il s’en repentit humblement et pleura longtemps sa faute.

Arrivé le moment suprême, Adelphius appela par trois fois le Christ, et s’endormit en paix, le 11 septembre 670.

On reporta son corps à Remiremont, où des miracles eurent lieu.

Saint Adelphius fut canonisé en 1051.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 23:00

Miquel Baptista Gran Peris

1620-1684

 

Miquel vit le jour le 24 novembre 1620 à Riudoms (Barcelone, Espagne), d’un père suffisamment autoritaire qui l’obligea à se marier à dix-sept ans.

Lorsque la noce sortit de l’église, le marié manquait… ravi en extase à l’intérieur.

Les deux époux vécurent comme frère et sœur pendant quelques mois, après quoi Miquel fut veuf.

Il entra alors chez les Frères Mineurs de Escomalbou, où il profession avec le nom de Bonaventura.

On l’envoya à Mora de Ebro, Figueras, la Bisbal del Ampurdán, Tarrasa, puis, en 1658, à Rome. Il fonda des ritiri (ermitages) dans l’esprit de saint François, mais que les Supérieurs de l’époque n’appréciaient pas beaucoup. L’appui de deux cardinaux lui permirent tout de même d’en installer un à Ponticelli (Sabine) en 1675, et surtout celui de Saint-Bonaventure au Palatino à Rome, la même année.

Il fut appelé par plusieurs papes qui lui demandèrent conseil.

Il mourut à Rome le 11 septembre 1684, et fut béatifié en 1906.

Un des miracles retenus pour la béatification, fut en 1790 la guérison instantanée d’une femme en très mauvaise situation suite à une brutale chute de cheval, après qu’on lui fit toucher une relique de Miquel ; l’autre miracle fut en 1818 la guérison d’une femme demeurée dans le coma pendant trois jours après l’accouchement et qui fut également touchée par une relique de Miquel.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:10

Lucia de Freitas

1542-1622

 

Voir d’autres détails historiques sur cette persécution dans l’article Japonais Martyrs 1603-1639.

Née vers 1542 au Japon, c’était une laïque, membre du Tiers-Ordre franciscain et de la Confraternité du Rosaire, et catéchiste.

Elle avait épousé Filippo de Freitas et était restée veuve.

Elle fut condamnée à mort pour avoir hébergé des missionnaires étrangers.

Seule de toutes les femmes condamnées, Lucia subit le supplice du feu à Nishizaka (Nagasaki) le 10 septembre 1622 et fut béatifiée en 1867.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:09

Dominicus Yamada

1588-1622

Clara

1580-1622

 

Voir d’autres détails historiques sur cette persécution dans l’article Japonais Martyrs 1603-1639.

C’étaient deux époux japonais, nés à Ōmura (Nagasaki).

Ils appartenaient à la Confraternité du Rosaire.

Ils subirent ensemble le supplice du feu ou la décapitation à Nishizaka (Nagasaki) le 10 septembre 1622 et furent béatifiés en 1867.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:09

Ioannes Nagata Magoshichirō

1601-1622

 

Il naquit vers 1601 à Ōmura (Nagasaki, Japon).

Entré dans l’Ordre dominicain, il fit la profession avec le nom de Dominicus du Rosaire.

Il est une des victimes du Grand Martyre du 10 septembre 1622 à Nishizaka (Nagasaki) et fut béatifié en 1867.

Voir la notice Japonais Martyrs 1603-1639

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:08

Vicente Ramírez

1597-1622

 

Voir d’autres détails historiques sur cette persécution dans l’article Japonais Martyrs 1603-1639.

On ne connaît pas le prénom de baptême de ce frère franciscain.

Il naquit le 6 août 1597 à Ayamonte (Huelva, Espagne). 

Tôt, il émigra au Mexique avec ses parents et entra là-bas chez les Frères Mineurs franciscains, où il fit la profession en 1616, comme Frère Convers, avec le nom de Vicente de Saint-Joseph.

En 1618, il passa aux Philippines et au Japon en 1619. Il fut le fidèle assistant et catéchiste du père Pedro de Ávila, dont il partagea le sort.

Ils furent découverts en septembre 1620, chez les époux Yamanda, à la suite de l’apostasie d’un chrétien, ce qui attrista beaucoup Vicente. Ils se retrouvèrent pendant deux ans dans les étroits et humides cachots de la prison de Suzuta. 

Vicente subit le supplice du feu à Nishizaka (Nagasaki) le 10 septembre 1622) et fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:08

Rufus Ishimoto

?-1622

 

Voir d’autres détails historiques sur cette persécution dans l’article Japonais Martyrs 1603-1639.

Né à Nagasaki, c’était un laïc japonais, membre de la Confraternité du Rosaire.

Il fut arrêté le 17 août 1621, quand la police fit irruption dans sa maison, où se trouvaient des missionnaires.

Il subit le supplice de la décapitation à Nishizaka (Nagasaki) le 10 septembre 1622 et fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:08

Pedro Orfanell Prades

1578-1622

 

Il naquit le 8 novembre 1578 à La Jana (Castellón, Espagne). 

Il se diplôma ès Arts à Valencia, étudia la théologie à Alcalá de Henares et à Lleida.

A la mort de son père, il entra chez les Dominicains de Barcelone et prit le nom de Jacinto.

Après d’autres études à Tortosa et Valladolid, il fut gravement malade et, miraculeusement guéri, fit le vœu de partir pour les missions d’Extrême-Orient.

Après son ordination sacerdotale, il partit pour les Philippines et le Japon (1607) ; durant le voyage, sa maladie connut une rechute, et il fut contraint de demeurer deux ans au Mexique.

En 1609, il arriva à Manille et fut envoyé à Satsuma (Japon). Il fit un excellent apostolat à Kyodomari, jusqu’à donner le baptême à un samouraï, futur martyr, Leo Saisho Shichiemon (v. 17 novembre).

A partir de 1613, il parcourut diverses régions, habillé en japonais.

Il fut arrêté à Oita une première fois et expulsé. Mais en pleine mer, des Chrétiens le reconnurent et le reconduisirent en terre japonaise. Il reprit son apostolat, dans la clandestinité, visitant et réconfortant les communautés ; surtout, il rédigea une très intéressante Histoire Ecclésiastique de la Chrétienté du Japon.

Il fut arrêté chez un Chrétien, Matthias Mayazemon, qui fut aussi arrêté avec toute sa famille (mais ce nom n’apparaît pas dans la liste des Martyrs japonais). Après une année environ de la prison infecte de Ōmura, Pedro-Jacinto fut condamné au supplice du feu.

Il mourut en prononçant les noms de Jésus, Marie.

Voir aussi la notice Japonais martyrs 1603-1639

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:08

Alexius Sanbashi Saburō

1601-1622

 

Il naquit vers 1601 à Nagasaki (Japon).

Laïc et catéchiste, il se consacra, déjà en prison, dans le Tiers-Ordre dominicain.

Il est une des victimes du Grand Martyre du 10 septembre 1622 à Nishizaka (Nagasaki) et fut béatifié en 1867.

Voir la notice Japonais Martyrs 1603-1639

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:08

Agnes Takeya

1580-1622

 

D’origine probablement coréenne, née en 1580, elle fut l’épouse d’un autre Martyr : Cosmas Takeya Sozaburō (v. 18 novembre), béatifié en même temps qu’elle. Leur petit garçon, Franciscus, âgé de douze ans, fut décapité le lendemaion, 11 septembre 1622, et lui aussi béatifié avec ses parents.

Agnès appartenait comme son mari à la Confraternité du Rosaire. 

Elle fut arrêtée en 1618 pour avoir hébergé des missionnaires et pour cela condamnée à mort.

Elle fut martyrisée par décapitation le 10 septembre 1622 et béatifiée en 1867.

Se reporter aussi à la notice Japonais Martyrs 1603-1639

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens