Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 23:00

Ugo de Actis

† 1270

 

Ugo de Actis ( ou degli Atti) était né à Serra San Quirico (Marches, Italie CE).

Il entra au monastère des Silvestrins de Sassoferrato, fondés par saint Silvestre (v. 26 novembre), qui l’accueillit personnellement (et dont le successeur devait être Giuseppe, le frère d’Ugo).

Il fit la profession en 1248.

Ugo se donna autant aux œuvres de miséricorde qu’à la prédication et mourut un 26 juillet, vers 1270, à Sassoferrato, dont il est le céleste patron.

Son culte fut approuvé en 1756 et l’on a inséré son nom dans le récent Martyrologe au 26 juillet.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 23:00

Pellegrino de Vérone

13e siècle

 

Voir la notice Evangelista et Pellegrino (26 juillet).

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 23:00

Marie-Marguerite Bonnet

1719-1794

 

Voir la notice générale Orange (Martyres d’) 1794

 

Née le 18 juin 1719 à Sérignan (Vaucluse), elle entra chez les Sacramentines, avec le nom de Sœur Saint-Augustin (du Saint-Sacrement).

Elle fut condamnée le 26 juillet.

Martyrisée à Orange ce même 26 juillet 1794, elle fut béatifiée en 1925, en même temps qu’une trentaine d’autres Religieuses, la plupart Sacramentines ou Ursulines, et deux Bernardines.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 23:00

Simeone de Polirone

† 1016

 

Simeone aurait été originaire d’Arménie, d’où le nom qu’on lui donne parfois de Siméon l’Arménien.

Suivant l’appel de Dieu, il aurait abandonné toute sa famille (et même son épouse ?) pour devenir un moine de l’Ordre de Saint-Basile, et un ermite.

Après avoir visité les Lieux Saints de Palestine, il vint à Rome (vers 983), où on le prit pour un hérétique. Examiné par le pape, il fut jugé orthodoxe.

Avant ou après son passage à Rome, il fit encore de longs pèlerinages à Tours au tombeau de saint Martin, à Compostelle au tombeau de saint Jacques, puis vint s’établir en Lombardie, au tout récent monastère bénédictin de Polirone, près de Mantoue.

Tout ce mouvement ne dit pas grand-chose sur l’extraordinaire sainteté de Simeone ; il aurait fait beaucoup de miracles, dès son vivant et après sa mort, qui advint le 26 juillet 1016.

Quand on demanda au pape d’élever une église en son honneur, la réponse servit de «canonisation» ; elle disait : S’il fait des miracles éclatants, bâtissez l’église pour l’y placer… Traitez-le comme saint.»

De la célèbre abbaye à San Benedetto Po, il reste d’amples bâtiments, mais hélas pas de communauté.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 23:00

John Ingram

1565-1594

 

John naquit en 1565 à Stoke Edith (Herefordshire, Angleterre).

Il était vraisemblablement le fils d’Anthony Ingram de Wolford et Dorothy Hungerford.

Après ses études en Worcestershire, il partit au Collège anglais de Reims, puis au collège des Jésuites à Pont-à-Mousson, enfin au Collège anglais de Rome, où il fut ordonné prêtre en 1589.

En 1592 il vint en Ecosse.

En 1593, il fut arrêté sur le Tyne et mis en prison : de Berwick on le passa à Durgam, puis York, pour finir à la Tower de Londres. On lui fit subir des tortures horribles, qu’il supporta avec grande constance.

Il eut la force de composer vingt épigrammes en latin, qu’on a conservées.

Puis on le renvoya à York, Newcastle, Durgam. Dans cette dernière localité, il fut jugé en compagnie de deux autres prêtres, John Boste et George Swalwell, ce dernier étant un ministre anglican converti. Déclaré coupable d’avoir séjourné comme prêtre en Angleterre, et taxé de haute trahison pour avoir été ordonné prêtre, il fut condamné à mort.

On dit qu’une personne écossaise aurait offert au gouvernement anglais mille couronnes en échange de sa vie.

John Ingram mourut en martyr à Newcastle-on-Tyne (Tyne and Wear), le 26 juillet 1594.

Il fut béatifié en 1929 parmi cent-sept Compagnons, d’Angleterre et du Pays de Galles.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 23:00

Anne Cartier

1733-1794

 

Voir la notice générale Orange (Martyres d’) 1794

 

Née le 19 novembre 1733 à Livron (Drôme), elle entra chez les Ursulines, avec le nom de Sœur Saint-Basile.

Elle fut condamnée le 26 juillet.

Martyrisée à Orange ce même 26 juillet 1794, elle fut béatifiée en 1925, en même temps qu’une trentaine d’autres Religieuses, la plupart Sacramentines ou Ursulines, et deux Bernardines.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 23:01

Pietro Corradini da Mogliano

1435-1490

 

Pietro Corradini vit le jour vers 1435 (1442 ?) à Mogliano (Marches, Italie CE).

Il aurait eu à treize ans une «vision» lui annonçant que le monde en perdition serait sauvé par un petit frère, probablement François d’Assise (v. 4 octobre). 

Après ses études de droit à Pérouse, il fut vraiment conquis par l’idéal franciscain et entra dans l’Ordre séraphique en 1467.

Ordonné prêtre, il fut l’heureux compagnon d’un illustre prêcheur, Domenico Gangale, plus connu comme Giacomo de la Marche (v. 28 novembre) ; Pietro fut lui-même un prêcheur écouté dans toute l’Italie centrale. A Camerino, le duc Varani et sa fille clarisse eurent recours à ses conseils ; cette Religieuse est sainte Camilla Battista Varani (v. 31 mai), qui fut la première biographe de Pietro.

En 1472, on envoya Pietro prêcher en Crète.

Il était très populaire, et faillit même un jour être étouffé par la foule qui voulait lui témoigner sa sympathie.

Il fut trois fois élu provincial pour les Marches, une fois à Rome.

Début juillet 1490, il eut un avertissement et fut frappé d’un mal douloureux. Il le supportait avec bonne humeur, même sur son lit de mort ; un confrère (peut-être Giacomo de la Marche lui-même) lui dit : Padre Pietro, tu meurs en riant ! Il trépassa le 25 juillet 1490, murmurant les noms de Jésus et de Marie, tandis qu’on chantait à l’office le Te Deum.

Son culte a été approuvé en 1760.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 23:00

Alfonso Pacheco

1551-1583

 

Voir la notice Rodolfo Acquaviva

 

Alfonso était né en 1551 en Castille ou en Catalogne (Espagne).

Envoyé aux missions en Inde, il fut supérieur de la communauté jésuite de Salcete (sud de Goa).

Son martyre eut lieu le 25 juillet 1583 et il fut béatifié en 1893.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 23:00

Francisco Aranha

1551-1583

 

Voir la notice Rodolfo Acquaviva

 

On discute sur l’origine de Francisco : basque espagnol ou portugais ? S’il était basque, il faudrait le prénommer Pantchoa.

Très  jeune, il avait accompagné à Goa (Inde) son oncle, nommé premier archevêque de cette ville.

En 1571, il entra dans la Compagnie de Jésus comme simple coadjuteur.

Habile architecte, il connaissait le persan, raison pour laquelle on l’envoya pour accompagner le père Rodolfo Acquaviva.

Ils furent martyrisés le 25 juillet 1583 et béatifiés en 1893.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 23:00

Teodomiro de Cordoue

† 851

 

Teodomiro était né à Carmona (Séville, Espagne), dans le début du 9e siècle.

Jeune encore il vint à Cordoue et entra au couvent bénédictin de San Zoilo. D’après saint Eulogio, l’unique source traitant de cette période, Teodomiro fut conduit devant le Cadi peu après être arrivé à Cordoue, ce qui laisse supposer qu’il était tout juste postulant ou peut-être novice.

Lors donc de la persécution lancée par ce Cadi, Teodomiro fut condamné à être flagellé, puis percé de flèches et enfin égorgé.

Ce martyre eut lieu six jours après celui du diacre Pablo (v. 20 juillet) ; le corps de ce dernier était resté sans sépulture ; on ramassa les deux corps de Pablo et de Teodomiro pour les déposer dans leur couvent San Zoilo, pour plus tard les mettre à l’abri dans le sanctuaire des Saints Fausto, Januario et Marcial, où ils furent retrouvés en 1565.

Successivement, en 1609, une partie des reliques de Teodomiro fut reportée au monastère de la Mère de Dieu à Carmona, où se trouvaient des religieuses Dominicaines.

Le Martyrologe mentionne Teodomiro au 25 juillet.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens