Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:03

Giovanni Scalcione de Matera

1070-1139

 

Giovanni naquit vers 1070 à Matera (Italie S) dans une noble famille aisée, très chrétienne.

Encore adolescent, il échangea ses beaux habits contre ceux d’un mendiant et partit pour Tarante à la recherche d’une vie plus spirituelle. Rêvant d’érémitisme, il allait vagabonder pendant longtemps pour trouver la volonté de Dieu.

Il trouva d’abord à s’occuper de la basse-cour des moines basiliens de l’île San Pietro, en face de Tarante. Trop austère et indépendant, il fut renvoyé et il passa en Sicile, s’imposant des jeûnes et des macérations sévères. Revenu près de Tarante, à Ginosa, il eut une vision de saint Pierre l’invitant à restaurer une petite église délabrée ; une vilaine histoire de trésor soi-disant volé le fit mettre en prison, d’où le libéra un ange. Passant par Capoue, il entendit une voix qui l’invitait cette fois-ci à rejoindre saint Guglielmo (v. 25 juin) au mont Vergine ; puis, quand ce dernier se transféra ailleurs, Giovanni vint à Bari.

Mais désormais, Giovanni était dans la cinquantaine ; il ne s’enfermait plus dans le mutisme comme au début et se mit à prêcher, à appeler la population à se convertir. Des ecclésiastiques, jaloux de son «succès», le taxèrent d’hérésie. Giovanni quitta Bari et remonta vers le mont Gargan. Non loin de là, à Monte Sant’Angelo, il fonda un monastère.

Ce monastère de Pulsano compta plusieurs dizaines de moines, qui vivaient une règle de saint Benoît sévère, par exemple marchant pieds-nus. Cette Congrégation des Ermites de Pulsano devait essaimer à Foggia et en Dalmatie.

A Foggia, Giovanni fut l’abbé pendant dix ans. Il mourut là le 20 juin 1139 et fut canonisé en 1177.

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Giovanni Battista Zola

1575-1626

 

Il naquit le 1er novembre 1575 à Brescia (Italie N).

Il entra dans la Compagnie de Jésus et se proposa pour les missions étrangères.

Ordonné prêtre, il fut d’abord envoyé en Inde, en 1602, et il rejoignit le Japon en 1604.

A partir de 1614, la persécution l’obligea à se réfugier dans la région d’Arima pour continuer son activité apostolique. On sait qu’il demanda à deux confrères jésuites qui allaient au martyre, d’intercéder auprès de Dieu pour lui obtenir la grâce du martyre ; les deux le lui promirent par document écrit.

Il fut arrêté avec d’autres Chrétiens et mis en prison dans la forteresse de Ximabara, où il rejoignit huit autres Jésuites. Il y faisait très froid, et les gardiens reçurent même l’ordre de mieux les traiter.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626.

Le père Giovanni Battista fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Michaël Tōzō

1588-1626

 

Il naquit vers 1588 à Chijiwa (Nagasaki, Etat d’Arima, Japon).

Il fut un vaillant compagnon des pères jésuites, notamment du père Baltazar Torrès dans ses courses apostoliques.

Il fut arrêté avec d’autres Chrétiens et mis en prison dans la forteresse de Ximabara, où il rejoignit huit autres Jésuites. Il y faisait très froid, et les gardiens reçurent même l’ordre de mieux les traiter.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626.

Le frère Michaël Tōzō fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Baltasar de Torres Arias

1563-1626

 

Il naquit le 14 décembre 1563 à Grenade (Espagne) dans une famille noble.

Son père étant gouverneur d’Ocaña, l’enfant l’y suivit et y fréquenta le collège des pères jésuites.

Il entra dans la Compagnie de Jésus à seize ans, au noviciat de Navalcamero. Après la profession, il étudia la philosophie à Huete et fut envoyé enseigner la grammaire à Cuenca. Il étudia la théologie à Alcalá.

Il n’était encore que diacre, quand il partit pour le Japon, rejoint par trois autres Confrères japonais qui revenaient de Rome. C’est au Japon qu’il fut ordonné prêtre, en 1600.

Son apostolat l’envoya à Meaco (centre de l’actuelle Kyoto), Ōsaka…

A partir de 1614, la persécution l’obligea à agir clandestinement, pendant encore une douzaine d’années.

Le 15 mars 1626, il fut arrêté pendant qu’il célébrait la Messe. Neuf Jésuites se retrouvèrent ainsi en prison.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626.

Le père Baltasar fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Petrus Rinsei

1588-1626

 

Il naquit vers 1588 à Hachirao (Nagasaki, Japon).

On peut dire qu’il passa sa vie au milieu des Jésuites. Il fit la profession et fut le fidèle collaborateur des prêtres, les accompagnant où c’était nécessaire. C’était un fervent adversaire du paganisme.

Il fut arrêté avec d’autres Chrétiens et mis en prison dans la forteresse de Ximabara, où il rejoignit huit autres Jésuites. Il y faisait très froid, et les gardiens reçurent même l’ordre de mieux les traiter.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626.

Le frère Petrus fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Gaspar Sadamatsu

1565-1626

 

Il naquit vers 1565 à Hasami (Nagasaki, Japon).

C’était un homme cultivé et il fut un fidèle serviteur des pères jésuites, comme frère convers et catéchiste, collaborant à leur apostolat pendant quarante ans.

Il fut arrêté avec d’autres Chrétiens et mis en prison dans la forteresse de Ximabara, où il rejoignit huit autres Jésuites. Il y faisait très froid, et les gardiens reçurent même l’ordre de mieux les traiter.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626.

Le frère Gaspar Sadamatsu fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Caterina Vincenza Gerosa

1784-1847

 

Caterina naquit le 29 octobre 1784 à Lovere (Bergame, Lombardie, Italie nord), aînée des cinq filles de Gianantonio et Giacomina Macario, commerçants de fourrures, et ne fit pas d’autres études.

Elle grandit dans la foi, participant à la Messe quotidienne et servant dans la boutique. Bientôt moururent son père, ses sœurs, sa mère ; héritière, elle ouvrira sa maison aux pauvres.

Lors de l’invasion napoléonienne, Lovere passa de la République de Venise à l’empire français. Après l’Empereur de France, ce sera l’Empereur d’Autriche. La boutique ne fonctionnait plus. Caterina se mit à enseigner gratuitement à des filles pauvres, à assister des malades.

En 1824, avec Bartolomea Capitanio (voir au 26 juillet), elle ouvre un hôpital, modeste, puis en 1832 elles décident toutes deux de fonder un institut dont la mission serait d’assister les malades, d’instruire gratuitement les petites filles, recueillir les orphelins, épauler la jeunesse.

Le travail s’annonce immense, mais Bartolomea mourut de tuberculose dès 1833. La «communauté» se réduisit à Caterina ! Sans perdre de temps en larmes de deuil, tout de suite elle accueillit d’autres jeunes filles, vivant selon la règle de sainte Jeanne Antide Thouret (voir au 24 août).

En 1840, elles obtinrent l’approbation pontificale et s’appelèrent Sœurs de Marie Enfant. Caterina prit le nom de Vincenza. Leur Règle sera désormais celle écrite par Bartolomea avant sa mort, sous les conseils de Caterina.

Sept ans après, à la mort de Caterina Vincenza, les Sœurs étaient déjà cent soixante-et-onze. Elles sont aujourd’hui environ cinq mille, concentrées en Lombardie, dans le Trentino et le Veneto (Italie nord et nord-est).

Caterina-Vincenza Gerosa mourut le 20 juin 1847, fut béatifiée en 1926 et canonisée en 1950.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Vincentius Kaŭn

1579-1626

 

Il naquit vers 1579 en Corée.

A treize ans, il arriva au Japon, où il rencontra des Chrétiens, des Jésuites, au contact desquels il se convertit.

Il resta auprès des Pères jésuites et fit la profession. Excellent collaborateur, catéchiste zélé, il mit au service de la mission ses connaissances des langues coréenne, japonaise et chinoise.

Il fut arrêté avec d’autres Chrétiens et mis en prison dans la forteresse de Ximabara, où il rejoignit huit autres Jésuites. Il y faisait très froid, et les gardiens reçurent même l’ordre de mieux les traiter.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626.

Le frère Vincentius fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Ioannes Kisaku

1605-1626

 

Il naquit vers 1605 à Kuchinotsu (Nagasaki, Japon).

Il grandit chez les Pères jésuites et fit la profession. Excellent collaborateur, catéchiste zélé, il refusa absolument de se séparer des Pères lors de leur arrestation, alors qu’il aurait pu obtenir la liberté.

Il fut arrêté avec d’autres Chrétiens et mis en prison dans la forteresse de Ximabara, où il rejoignit huit autres Jésuites. Il y faisait très froid, et les gardiens reçurent même l’ordre de mieux les traiter.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626 : Ioannes avait vingt-et-un ans (environ).

Le frère Ioannes fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 23:00

Francisco Pacheco

1566-1626

 

Il naquit en 1566 à Ponte de Lima (Portugal) dans une famille noble.

Tout jeune, il fit le vœu d’être martyr. Etudiant à Lisbonne, il y rencontra quatre Japonais catholiques qui revenaient de Rome, où le Pape les avait reçus. Francisco décida de se dédier totalement aux missions du Japon.

Il entra ainsi dans la Compagnie de Jésus en 1586. Une fois terminées les études, il fut ordonné prêtre et ses Supérieurs l’envoyèrent donc au Japon, où il arriva en 1604.

Son apostolat fut fécond. Il devint le provincial des Jésuites et vicaire général du diocèse, habitant chez des Chrétiens de Kuchinotsu. Mais à partir de 1614, la persécution l’obligea à agir clandestinement. Il passa plus d’une année dans une cachette dont il ne sortait que la nuit.

Il fut arrêté avec d’autres Chrétiens et mis en prison dans la forteresse de Ximabara, où il rejoignit huit autres Jésuites. Il y faisait très froid, et les gardiens reçurent même l’ordre de mieux les traiter.

Le 17 juin, les autorités décidèrent que leurs prisonniers devaient être brûlés vifs. Cette exécution advint à Nagasaki le 20 juin 1626.

Le père Francisco fut béatifié en 1867.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens