Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

11 JANVIER

 

II.

S Hygin, pape (138-142) : grec d’origine, peut-être à l’origine des ordres mineurs.

S Leuce, premier évêque à Brindes, venu de Alexandrie, thaumaturge (légendaire ? ou  IV. ?).

III.

S Salvius, martyr en Afrique.

IV.

S Tipasius, soldat romain, martyr à Tigava.

S Pierre Abselamus (Abselamites, Balsamus), martyr à Aulone, crucifié.

V.

S Théodose, anachorète puis abbé à Rhosus.

Ste Honorate, vierge à Pavie, sœur de l’évêque Epiphane.

?

S Alexandre, évêque à Fermo et martyr.

Ss Pierre et Leuce, à Alexandrie.

VI.

S Théodose le Cénobiarque, supérieur des cénobites près de Jérusalem ; il y avait dans la communauté trois églises, pour les lectures en grec, arménien et slave ; il mourut à cent-cinq ans.

S Anastase, romain, moine au mont Soratte.

S Béadan, irlandais, abbé en Gaule.

VII.

S Vital, moine à Gaza : pour convertir des prostituées, il leur apportait le gain de son travail et les invitait à se convertir, leur demandant le silence là-dessus ; à sa mort les nombreuses prostituées converties lui rendirent témoignage.

IX.

S Paulin, grand ami de Alcuin et évêque (patriarche) à Aquilée.

XV.

B Bernardo Scammaca, dominicain à Catane ; il voulut expier une jeunesse agitée qui s’était achevée par une grave blessure au cour d’un duel.

XVI.

B William Carter, martyr en Angleterre, pendu à Tyburn, béatifié en 1987.

XVII.

Bx Ioannes Hattori Jingoro et son fils Petrus de cinq ans ; Michaël Mitsuishi Hikoemon et son fils Thomas de douze ans, laïcs japonais martyrs, béatifiés en 2008.

XVIII.

S Francesco Antonio Placidi (Tommaso) de Cori, berger, puis franciscain à Viterbe, Velletri, Orvieto, Civitella ; béatifié en 1786, canonisé en 1999.

XIX.

Bse Ana María Janer Anglarill, fondatrice espagnole des Sœurs de la Sainte Famille de Urgell, béatifiée en 2011.

XX.

B Franciszek Rogaczewski (1892-1940), prêtre polonais fusillé près de Gdansk, béatifié en 1999.

 

 

12 JANVIER

 

III.

Ste Tatiana, martyre romaine.

IV.

S Merce (Meortius), soldat chrétien africain, décédé des suites de ses tortures.

S Arcade, martyr à Césarée de Mauritanie.                              

S Probe, évêque à Vérone.

?

S Satyre, martyr qui fit tomber une statue d’idole par un signe de croix.

Ss Zotique, Rogat, Modeste, Castule, martyrs en Afrique.

V.

Ss Tigrius, prêtre, et Eutrope, lecteur, torturés à Constantinople, calomniés d’avoir mis le feu à l’église et au palais.

VI.

Ste Césarie, abbesse à Arles, sœur de s. Césaire d’Arles, qui lui rédigea une Règle.

S Victorien, italien, abbé à Asane.

S Nazaire, espagnol, abbé bénédictin à Asane, successeur de s.Victorien.

VII.

S Ferréol, évêque à Grenoble, martyr.

S Benoît Biscop, anglais, fondateur d’une abbaye à Wearmouth, à Girwy ; il voulut des églises en pierre, à la française, et favorisa les cérémonies et le chant romains.

XI.

S Etienne, abbé à Liège.

XII.

S Aelred, abbé anglais cistercien à Revesby, puis Rievaux, d’une immense douceur.

S Martino de la Sainte Croix, chanoine à León, très expert de la Sainte Ecriture.

XVII.

Bx martyrs japonais, laïcs, béatifiés en 2008 ; ce sont :

Ludovicus Amagasu Iemon, son fils Vincentius Kurogane Ichibiyoe et sa femme Thecla avec leur fille Lucia de 1 an, 

Michaël Amagasu Tayemon et sa femme Dominica avec leur fille Iusta de 3 ans, 

Maria Itō et ses trois enfants Marina, Petrus et Matthias, 

Timotheus Ōbasama et sa femme Lucia, 

Ioannes Gorōbyōe, Ioachim Saburōbyōe, 

Ioannes Banzai Kazue et sa femme Aurea avec leur fils Antonius de 12 ans ; leur fille Rufinaus et son mari Paulus Sanjūrō avec leurs enfants Paulus et Martha de 5 et 1 an, 

Simon Takahashi Seizaemon et sa fille Thecla de 13 ans, 

Paulus Nishihori Shikibu, 

Ludovicus Jin’emon et sa femme Anna, 

Mancius Yoshino Han’emon et sa femme Iulia, 

Antonius Anazawa Han’emon et sa femme Crescentia avec leurs fils Paulus, Romanus et Michaël, 

Andreas Yamamoto Schichiemon et sa femme Maria avec leur fille Ursula, 

Ignatius Iida Soemon et sa femme Lucia, 

Ioannes Arie Kiemon et sa femme Magdalena avec leur fils Petrus, 

Alexius Satō Seisuke et sa femme Lucia avec leur fille Elisabeth, 

Paulus Satō Matagorō (frère du précédent Alexius Satō), et toute la famille Shichizaemon, dont on ne connaît ni le prénom du père ni celui des deux filles de 5 et 3 ans, la mère s’appelant Magdalena.

En outre : Alexis Choemon, avec son beau-frère Candidus et le neveu de celui-ci Ignatius, de 1 an.

S Bernardo de Corleone, capucin à Caltanissetta et mystique, après avoir blessé en duel un autre militaire, canonisé en 2001.

XVIII.

Ste Marguerite Bourgeoys, née à Troyes, apôtre au Canada où elle fonda la Congrégation de Notre-Dame, pour la formation des femmes et des jeunes filles, considérée comme la co-fondatrice de Montréal et de l’Eglise au Canada, première sainte de ce pays, canonisée en 1982.

B Antoine Fournier, artisan, martyr à Avrillé, béatifié en 1984.

XIX.

B Pierre-François Jamet, prêtre assistant des Filles du Bon Sauveur, béatifié en 1987.

S Eustachio (Antonio Maria) Pucci, des Servites de Marie, curé à Viareggio, mystique.

XX.

B Nicolas Bunkerd Kitbamrung (1895-1944), prêtre thaïlandais, apôtre ardent, martyr prisonnier des Japonais, après avoir baptisé soixante-huit autres prisonniers, béatifié en 2000.

 

 

13 JANVIER

 

IV.

Ss Hermylius, diacre, et Stratonicus, son geôlier, martyrs à Singidunum.

Ste Glaphyre, vierge italienne, convoitée par l’empereur auquel elle échappa en se déguisant en homme pour fuir.

S Agrice (Agrœtius), évêque à Trèves.

S Léonce, évêque à Césarée de Cappadoce, surnommé “ange de la paix”.

S Hilaire, évêque à Poitiers, Docteur de l’Eglise ; il avait une fille lors de son baptême ; son épouse lui fut une sœur à partir de son sacre et ne le voyait qu’à l’autel ;  adversaire des ariens (et exilé), auteur d’ouvrages importants, et maître de s. Martin.

S Vivence,  ermite en Poitou ou sur l’île d’Olonne ; peut-être venu de Samarie.

VI.

S Remi, évêque à Reims ; il baptisa Clovis et son armée  ; il aurait été évêque pendant soixante-dix ans environ ; depuis le VIe s. il est fêté en France le 1. octobre, jour de la translation de son corps.

S Verus, évêque à Vienne.

VII.

S Kentigern, abbé puis évêque à Glasgow, ami de s.Columba. 

S Enogat, évêque à Aleth.

VIII.

S Pierre de Capitolias, syrien, père de trois enfants, puis prêtre ; il provoqua tellement les arabes, qu’il mourut martyr, horriblement mutilé.

IX.

Ss Gumesinde (Gomez), prêtre, et Serdieu (Servus Dei), moine, martyrs à Cordoue.

X.

B Bernon, fondateur d’abbayes : Baume-les-Messieurs, Gigny, Cluny…

XI.

B Hildemar, ermite dans la forêt d’Arrouaise, abattu par un faux clerc.

XII.

B Godefroid de Cappenberg, descendant de Charlemagne : il donna son château à s. Norbert, sa femme s’établit à Nider Clooster, son beau-frère fonda une abbaye à Ilbenstadt ; tous trois furent donc de l’ordre de Prémontré.

XIII.

Bse Yvette (Jutte), flamande, veuve à dix-huit ans, mère de trois enfants dont un futur abbé à Orval ; elle s’occupa des lépreux et finit en recluse à Huy.

XV.

Bse Veronica de Binasco Negroni, augustine à Milan, mystique.

XIX.

Ss Ɖaminh Phạm Trọng Khẚm, son fils Luca Phạm Trọng Thìn, et Giuse Phạm Trọng Tẚ, trois laïcs viet-namiens martyrs, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

XX.

Bses martyres près de Jaén :

Maria Francisca Espejo Martos (F. de l’Incarnation, 1873-1937), des Sœurs Trinitaires, béatifiée en 2007 ;

Francisca Inés de la Antigua Valverde González (Victoria, 1888-1937), des Filles de la Divine Bergère, béatifée en 2013.

B Emil Szramek (1887-1942), prêtre polonais, martyr à Dachau, béatifié en 1999.

 

 

14 JANVIER

 

II.

S Potit, sarde, martyr à Rome.

?

S Glycerius, diacre martyr à Antioche de Syrie, noyé en mer.

III.

S Félix, prêtre torturé à Nole.

IV.

Ste Christiana (Nina, Ninon), captive dans le sud Caucase : on l'appela "christiana" et ses miracles lui valurent la confiance du roi qui se convertit ; elle est l’apôtre de la Géorgie.

Ste Macrine, aïeule de s. Basile le Grand, à Néocésarée.

S Barbascémin (Barbasymas), évêque à Séleucie et Ctésiphon, martyr à Lédan.

V.

Ste Néosnadie, vierge en Poitou.

S Firmin, évêque à Mende (III.?).

? S Euphraise, évêque à Clermont ou en Afrique.

VI.

S Dace, évêque à Milan, mort exilé à Constantinople.

S Cler, diacre en Afrique.

VII.

S Fulgence, évêque à Ecija, frère des ss. Léandre, Isidore et Florentine ; patron de Carthagène.

S Caldéold (Eoald), évêque à Vienne.

VIII.

S Etienne, fondateur et abbé à Constantinople.

XI.

B Engelmer, ermite en Bavière, assassiné par un inconnu.

XII.

B Amédée de Clermont, seigneur de Hauterives, retiré à Bonnevaux dont il fonda les filiales à Léoncel, Mazan, Montperoux et Tamié.

B Odon de Novare, prieur chartreux à Gayrach, puis chapelain à Tagliacozzo.

XIII.

S Sabas, serbe, moine au Mont Athos, évêque à Petj.

XIV.

B Odorico de Pordenone Mattiuzzi, franciscain thaumaturge, missionnaire en Asie mineure et jusqu’en Chine.

XVII.

B Devashayam Nilakandan Pillai, laïc tamoul, converti de l'hindouisme, martyr, béatifié en 2012.

XIX.

B Peerke (Petrus Norbertus) Donders, prêtre rédemptoriste hollandais, au service des lépreux au Surinam, béatifié en 1982.

XX.

Bse Alfonsa Clerici (1860-1930), italienne des Sœurs du Très Précieux Sang de Monza, béatifiée en 2010.

B Pablo Merillas Fernández (Carlos, 1902-1937), prêtre capucin martyr à Madrid, béatifié en 2013.

 

 

15 JANVIER

 

III.

Ste Secondine, martyre à Anagni.

S Pansophe, martyr à Alexandrie.

IV.

Stes Maure et Britta, vierges à Tours.

S Isidore, moine dans le désert de Scété. 

? S Ephyse, martyr à Cagliari, légendaire ?

V.

S Isidore, solitaire dans le désert de Nitrie, prêtre à Alexandrie, très aimé de s. Athanase.

S Alexandre l’Acémète, moine retiré dans un désert au-delà de l’Euphrate, il organisa la “laus perennis”, où quatre cents moines se relayaient en huit chœurs pour ne pas interrompre la psalmodie ; des maladresses lui valurent des épreuves (expulsion, condamnation).

S Jean Calybite, jeune moine acémète à Constantinople, revenu chez ses parents incognito jusqu’à sa mort, dans une petite cabane (kalubh) ; son chef fut emporté à Besançon et disparut en 1794. 

VI.

S Eugyppius, africain, compagnon de s. Séverin en Norique, abbé à Lucullano.

Ste Ita (Ida, Mida), vierge à Hy-Conaill, mystique.

S Probe, évêque à Rieti ; les ss. Juvénal et Eleuthère lui apparurent à sa mort.

S Maur, disciple contesté de s. Benoît, fondateur et abbé à Glanfeuil.

Ste Tarcisse (Tarsicia), vierge solitaire à Rodelle, présumée fille de Clotaire II et sœur de s. Ferréol de Uzès.

VII.

S Malard, évêque à Chartres.

S Maur, ermite près de Huy ; son nom rappellerait qu’il fut “mort-né”, et revenu à la vie dans l’église proche.

VIII.

S Emébert (Ablebert), évêque à Cambrai, frère de ste Gudule.

B Romedius, ermite à Tavoni.

S Bonet (Bonitus), haut fonctionnaire, successeur de son frère comme évêque à Clermont, il démissionna par scrupule de cette nomination irrégulière.

S Céolwulf, roi anglais qui finit par abdiquer et fut moine à Lindisfarne.

X.

S Arsène, ermite en Calabre.

XII.

B Godefroy de Péronne (Gunfridus, Gaufridus, Geoffroy), flamand, prieur à Clairvaux.

XIII.

S Pierre de Castelnau, cistercien à Fontfroide, légat apostolique contre les albigeois, martyr.

XIV.

B Giacomo l’Aumônier, juriste lombard dont on ne sait s’il fut franciscain ou servite, protecteur des avocats ; il fut assassiné par des brigands et parfois considéré comme martyr ; deux siècles après, son corps restait sans corruption.

B Angelo, ermite en Ombrie.

XVII.

S Francisco Fernández de Capillas, dominicain espagnol, missionnaire et protomartyr en Chine, décapité, canonisé en 2000 et fêté le 9 juillet.

XX.

S Arnold Janssen (1837-1909), prêtre allemand, fondateur de la Société du Verbe divin (pour former des missionnaires, les Verbites), ainsi que des Missionnaires Servantes de l’Esprit Saint et des Servantes de l’Esprit Saint et de l’Adoration Perpétuelle, canonisé en 2003.

 

16 JANVIER

 

I.

Ste Priscille, romaine, mère de Pudens, grand-mère des stes Praxède et Pudentienne, à l’origine de la catacombe célèbre.

IV.

S Marcel I., pape (308-309) : sa réorganisation de l’Eglise après la persécution suscita des troubles, et son exil comme palefrenier de la poste impériale. 

S Danax, sacristain et martyr à Aulone, où il refusa de sacrifier à Bacchus.

S Mélas, évêque à Rhinocolure ; il nettoyait les lampes du sanctuaire quand on vint l’arrêter, provoquant l’admiration des envoyés de l’empereur.

V.

S Honorat, premier abbé à Lérins, évêque à Arles.

Ss Jacques et Marcel, évêques à Tarentaise ; Jacques, militaire syrien, avait rencontré s. Honorat de Lérins en Grèce.

S Titien, évêque à Oderzo.

S Leobatius, abbé près de Tours.

S Valère, évêque à Sorrente (VII.?).

Ste Libérate, sœur de Epiphane et Honorate, à Pavie.

VI.

S Trivier, solitaire près de Thérouanne puis dans les Dombes ; son corps fut retrouvé sans corruption soixante dix ans après sa mort.

S Honorat, abbé à Fondi ; il ressuscita un enfant ; il vécut dans une perpétuelle abstinence.

VII.

S Fursy, abbé à Rathmat, fondateur et abbé à Lagny-en-Brie ; le charriot qui transportait son corps s’arrêta à Péronne, où il fut déposé dans l’église Saint-Pierre en construction ; il est patron de Péronne.

VIII.

S Frisius (Fritz), neveu de Charles-Martel, mort au combat contre les Sarrasins.

XII.

Bse Jeanne de Fonte Chiusi, camaldule à Bagno, à la mort de laquelle toutes les cloches se mirent à sonner.

S Henri, ermite danois venu dans l’île de Cocket.

XIII.

Ss Berardo, Ottone, prêtres, Pietro, diacre, Accurse et Adjut, frères lais, premiers martyrs franciscains, au Maroc.

XVIII.

B Joseph Vaz, prêtre oratorien indien, apôtre du Sri Lanka, béatifié en 1995, canonisé en 2015.

XIX.

B Giuseppe Antonio Tovini, avocat et journaliste à Brescia, père de dix enfants, béatifié en 1998.

XX.

Bse Juana Maria Condesa Lluch (1862-1916), fondatrice espagnole des Servantes de l’Immaculée Conception, pour l’accueil et la formation des ouvrières, béatifiée en 2003.

 

17 JANVIER

 

II.

Ss Speusippe, Elasippe, Mélasippe, frères, et leur grand-mère Léonille, martyrs à Langres ou transportés là de Cappadoce.

III.

S Genulphe (Genou), romain, solitaire près de Cahors, devenu (?) premier évêque.

IV.

S Antoine, père du monachisme en Thébaïde, thaumaturge, mort à cent cinq ans, très vénéré de s. Athanase ; le recours qu’on eut à son intercession pour obtenir la guérison du “feu sacré”, en fit le protecteur universel contre l’érysipèle, les maladies de la peau, la gale, le scorbut, la peste, les varices, les furoncles ; contre les incendies ; pour les pourceaux et contre les maladies des troupeaux (car on élevait des pourceaux dans les hôpitaux gardés par les antonins); pour les gantiers, tondeurs, tisserands ; les charcutiers, bouchers ; les vanniers ; les sonneurs (cf. la clochette portée par les pourceaux des antonins) et les fossoyeurs (car s.Antoine assista à la mort de s.Paul ermite)… 

S Julien Sabas, ermite dans une caverne de l’Osrhoène, thaumaturge.

S Achillas, ascète grec.

VI.

S Marcel, évêque à Die, successeur de son frère, s. Pétrone (cf. 10 janvier) ; lors du sacre, une colombe voltigea au-dessus de lui jusqu’à ce qu’il fût assis. 

S Nennius, abbé dans une île de l’Ulster, un des “douze apôtres” de l’Irlande.

Ss Antoine, Mérule et Jean, moines bénédictins à Rome.

VII.

S Sulpice le Pieux, évêque à Bourges, où il travailla à la conversion des juifs.

Ste Mildgythe, vierge anglaise, sœur des stes Mildrède et Milburge.

VIII.

S Richmir, abbé sur les bords de la Loire près du Mans.

S Gamelbert (Gamulbert, Amelbert), prêtre bavarois.

XIV.

Ste Roseline de Villeneuve, chartreuse à Bertaud et Celle-Roubaud, mystique.

XIX.

Apparition de Notre Dame à Pontmain, au moment où s’arrêta l’avancée prussienne.

XX.

S Jenaro Sánchez Delgadillo (1886-1927), prêtre mexicain martyrisé pendu à un arbre ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

 

18 JANVIER

 

III.

Ste Prisca, vierge martyre à Rome ; elle aurait même été baptisée à douze ans par s. Pierre (I.?).

Ss Successus, Paulus et Lucius, évêques à et près de Carthage.

Ss Mosée et Ammone, soldats martyrs dans le Pont.

Stes Archélaa, Thècle et Susanne, martyres à Salerne.

IV.

Ss Cosconius, Zénon et Mélanippus, martyrs à Nicée en Bithynie.

V.

S Vénérand, évêque à Clermont.

S Volusien, évêque à Tours, exilé par les Goths, martyrisé près de Foix.

S Sulpice, évêque à Tongres et Maastricht.

VII.

S Déicole, irlandais, disciple de s.Colomban à Luxeuil, abbé à Lure.                                                       

XI.

S Ulfrid (Wolfred), anglais missionnaire en Suède, martyr.

XIII.

Bse Marie de Brabant, reine de Bavière, assassinée par son mari, suite à une stupide erreur d’un messager ; en pénitence, le mari fonda une abbaye Sainte-Marie à Furstenfeld.

Bse Beatrice d’Este, nièce de l’autre Beatrice d’Este (cf. 10 mai), fondatrice d’une abbaye bénédictine à Ferrare.

Ste Margit, fille du roi Béla IV, dominicaine près de Buda, thaumaturge, morte à vingt-huit ans, béatifiée six ans après sa mort, canonisée en 1943.

B Fazzio (Facius), orfèvre à Vérone, si habile que ses confrères en étaient jaloux ;  plus tard il fonda un ordre du Saint-Esprit pour les œuvres de miséricorde ; thaumaturge, il fut nommé visiteur diocésain des monastères du diocèse de Crémone.

XV.

B Andrea Grego de Peschiera, dominicain, prédicateur en Valteline.

XVI.

Bse Mattia (Cristina) Ciccarelli, augustine à L’Aquila, mystique.

XVII.

Bse Regina Protmann, polonaise, fondatrice des Sœurs de Sainte-Catherine-d’Alexandrie, pour les bisogneux, béatifiée en 1999.

XVIII.

Bses Félicité Pricet, Monique Pichery, Charlotte Lucas et Victoire Gusteau, martyres à Avrillé, béatifiées en 1984.

XX.

S Manuel Barbal Cosán (Jaume Hilari, 1898-1937), des Frères des Ecoles Chrétiennes, martyr près de Tarragona, béatifié en 1990, canonisé en 1999 (le Martyrologe Romain le place au 28 juillet) ; il avait été frappé de surdité progressive.

Bse Maria Giovanna Fasce (M.Teresa, 1881-1947), abbesse augustine à Cascia (où elle cacha des résistants), béatifiée en 1997. 

 

19 JANVIER

 

II.

S Germanicus, martyr à Smyrne.

S Pontien, martyr à Spolète.

III.

Ss Maris, Marthe, Audifax et Abachum, famille persane venue à Rome, martyrs.

IV.

Ss Paul, Géronce, Janvier, Saturnin, Successus, Jules, Cat, Pia et Germaine, martyrs en Afrique.

S Macaire l’Ancien ou le Grand, prêtre calomnié de fornication dans son village d’Egypte, solitaire dans le désert de Scété.

S Macaire, abbé des anachorètes près de Alexandrie, thaumaturge ; patron des pâtissiers, parce qu’il avait été auparavant marchand de dragées.

?

S Appien, évêque en Corse et martyr.

V.

S Bassien, sicilien, évêque à Lodi ; depuis, cette ville a toujours été épargnée de la lèpre.

VI.

Stes Libérate et Faustine, vierges près de Come ; elles décidèrent de se consacrer en voyant la tristesse désespérée d’une veuve pour son mari défunt.

S Laumer, abbé à Corbion, mort plus que centenaire. 

S Contest, évêque à Bayeux, qu’il quitta un moment pour attendre que ses diocésains se corrigeassent.

S Jean, évêque à Ravenne : il arrêta Attila en se présentant avec les ornements sacerdotaux.

VIII.

S Remi, fils naturel de Charles-Martel, évêque à Rouen ; il fit venir de Rome des moines pour la bonne exécution du chant.

S Blaithmac, abbé irlandais, martyrisé par les danois sur l’île de Iona.

IX.

S Arsène, évêque à Corfou.

XIII.

Bse Béatrice de Lens, cistercienne à Spinlieu.

XX.

B Marcelo Spínola y Maestre (1835-1906), évêque à Coria, puis Málaga, enfin Séville, fondateur des Servantes du Divin-Cœur, pour l’éducation de la jeunesse, béatifié en 1987.

B Jeroni Fábregas Camí (1910-1939), prêtre espagnol martyr près de Barcelone, béatifié en 2013.

 

 

 

 

20 JANVIER

 

II.

Ss Innas, Rimas et Pinas, grecs convertis par s.André, martyrisés dans un étang glacé.

III.

S Fabien, pape (236-250)  : premier cas d’un laïque élu pape, désigné par une colombe ; il divisa Rome en sept districts confiés à sept diacres ; il aurait envoyé en Gaule les sept célèbres évêques Saturnin, Trophime, Gatien, Denis… ; martyr.

S Sébastien, martyr romain ; il s’était enrôlé dans l’armée pour pouvoir plus facilement assister les chrétiens persécutés ; chef de la garde prétorienne, dénoncé, il fut percé de flèches, assommé et jeté aux égouts ; une procession de ses reliques en 680 arrêta la peste à Rome, raison pour laquelle il est invoqué contre la peste ; il est aussi le patron des policiers.

S Asclas, martyr à Antinoé, précipité dans le Nil.

IV.

S Néophyte, martyr à Nicée, à quinze ans.

V.

S Euthyme le Grand, abbé en Palestine, à Coutila, puis au Sahel ; il convertit beaucoup de Sarrasins, soutint les conciles orthodoxes et mourut presque centenaire.

S Minase, abbé à Condat.

VII.

S Féchin, abbé à Fore, thaumaturge.

XI.

S Wulstan, évêque à Worcester ; il avait vaincu la tentation de la chair en se roulant dans les épines, comme s.Benoît ; un siècle après sa mort, il fut retrouvé sans corruption.

XII.

B Benoît Ricasoli, ermite près le monastère de Vallombreuse à Coltiboni.

S Henri, anglais, évêque à Upsal, lapidé.

B Didier, évêque à Thérouanne, soutien des cisterciens, dont il prit l’habit peu avant sa mort.

XV.

Ste Smeralda (Eustochia) Calafato, clarisse sicilienne fondatrice du couvent de Montevergine, canonisée en 1988. *Son corps est resté sans corruption.

XVIII.

B Francesco Paoli (Angelo), prêtre carme de l’ancienne observance, surnommé par les paroissiens romains “le Père du Pauvre” ; béatifié en 2010.

XIX.

B Basile Antoine Moreau, fondateur français de la congrégation de Sainte-Croix au Mans (frères enseignants et sœurs soignantes), béatifié en 2007.

XX.

Bse Adelaide Brando (Maria Cristina de l’Immaculée, 1856-1906), napolitaine, fondatrice des Sœurs Victimes expiatrices de Jésus-Sacrement, pour l’éducation des enfants, béatifiée en 2003.

B Michael Iwene Tansi (Cyprian, 1903-1964), curé au Nigéria, cistercien près de Leicester puis au Cameroun, béatifié en 1998.

 

 

 

 

 

Partager cette page
Repost0
- dans Martyrologe

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens