Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

11 JUIN

 

I.

S Barnabé, chypriote, lapidé à Chypre ; en 488 on découvrit son corps et, sur sa poitrine, l'Evangile de s. Matthieu en grec ; il a le titre d'apôtre et est nommé au Canon Romain. 

IV.

S Maxime, évêque à Naples et “martyr” pour être mort exilé par les ariens.

IX.

S Rembert, évêque à Hamburg et Brême après son maître s. Anschaire. 

XI.

S Bardon, abbé à Werden-sur-Ruhr et Hersfeld, évêque à Mayence, chancelier d’empire et légat papal.

XIII.

S Pierre Rodriguez, commandeur de l’ordre de Saint-Jacques à Tavira, assassiné par les Maures, et pour cela appelé martyr.

Ste Adélaïde (Aleyde, Alix), mystique cistercienne à la Cambre et lépreuse. 

S Parisius, camaldule à Trévise, auteur de quelques miracles et prophéties, mort à cent-sept ans.

Bse Yolande, fille du roi de Hongrie, nièce de ste Elisabeth, épouse de Boleslas, tertiaire franciscaine et, à la fin, abbesse des clarisses à Gnesen.

XV.

S Juan González de Castrillo de Saint-Facond (c.à.d. de Sahagun), augustin espagnol, qui ne pouvait dire la messe en moins de deux heures parce qu’il voyait le Christ en gloire ; patron de Salamanque (qu’il avait pacifiée) et du Pérou.

XIX.

Ste María Rosa Francisca Molas y Vallvé, espagnole, fondatrice des Sœurs de Notre-Dame de la Consolation, canonisée en 1988.

Ste Paola Frassinetti, de Gênes, fondatrice de l’Institut de Sainte-Dorothée, pour l’éducation des filles, canonisée en 1984.

XX.

Bse Maria Schininá (du Sacré Cœur de Jésus, 1844-1910), sicilienne, fondatrice des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, pour les orphelines, les personnes âgées, les malades et les détenus, béatifiée en 1990.

B Shoukrallah Maloyan (Ignatios, 1869-1915), turc, évêque à Mardine et martyr, béatifié en  2001.

 

 

12 JUIN

 

?

S Basilide, martyr romain.

IV.

S Olympe, évêque en Thrace, exilé par les ariens.

S Amphion, évêque à Epiphanie, cité comme “sûr” par s. Athanase.

V.

S Onuphre (Humphrey), ermite en Egypte, “découvert” par s. Paphnuce juste la veille de sa mort.

S Ternan, évêque en Ecosse (VI.?).

VIII.

S Pierre du Mont Athos, ermite.

IX.

S Léon III, pape (795-816) : à l'instigation de Charlemagne, il établit les bases d'une collaboration de type nouveau : à l'Église le pouvoir spirituel, aux princes le pouvoir temporel avec mission de protéger l'Église ; à Noël 800, il couronna Charlemagne empereur d'Occident.

S Odulphe, prêtre à Oirschot puis Utrecht, missionnaire chez les Frisons.

XI.

S Eskill, anglais, apôtre de la Suède, évêque dans le sud-ouest de Stockholm et  martyr.

XIII.

B Guido de Cortone, devenu franciscain après avoir hébergé s. François d’Assise.

S Placide, ermite italien qui eut du mal à rester isolé ; finalement il fut abbé d’un petit monastère cistercien à Ocre.

XV.

B Stefano Bandelli, dominicain à Plaisance, actif en Ligurie et en Piémont, mort à Saluzzo, qu’il protégea par une apparition après sa mort.

XVIII.

Bse Lucrezia Elena (Florida) Cevoli, de Pise, clarisse et disciple de ste Veronica Giuliani, béatifiée en 1993.                       

S Gaspare Bertoni, prêtre de Vérone, fondateur de la Congrégation des Saints Stigmates de Notre Seigneur Jésus Christ, notamment pour la formation des jeunes ; canonisé en 1989.

XIX.

Ss Nicôla Bùi Đức Thể et Augustinô Phan Viết Huy, soldats tonkinois martyrs, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre ; contraints de marcher sur la croix, ils écrivirent leur profession de foi à l’empereur ; le fils d’Augustinô, de quinze ans, fut à son tour étranglé deux jours après.

B Lorenzo Salvi (Lorenzo-Maria de saint-François-Xavier), passioniste italien, apôtre de la dévotion à l’Enfant Jésus, béatifié en 1989.

Bse Mercedes Molina Ayala (Mercedes de Jésus), religieuse en Equateur où elle s’occupa d’orphelins, d’enfants abandonnés et des Indiens Jibaros, fondatrice des Sœurs Marianites, au service des plus déshérités, béatifiée en 1985.

XX.

Bse Maria Barba (Maria Candida de l’Eucharistie, 1884-1949), carmélite à Ragusa, béatifiée en 2004. 

 

 

13 JUIN

 

I.

Ste Felicula, martyre romaine.

IV.

S Achillas, patriarche à Alexandrie ; il ordonna prêtre Arius, quand ce dernier dissimulait sa doctrine.

Ste Aquiline, martyre de douze ans à Byblos.

S Tryphille, évêque à Leucosie (Nicosie), commentateur du Cantique des cantiques.

V.

S Agrice, évêque à Sens.

VI.

S Prisque, évêque à Lyon (mais peu estimé de s. Grégoire de Tours).

S Pellegrino (en réalité Cetheus, VI.-VII.), évêque à Amiterno, précipité par les ariens dans la rivière avec une pierre au cou.

VII.

S Euloge, évêque à Alexandrie, adversaire des novatiens et des monophysites.

S Psalmodius, ermite irlandais dans le Limousin.

S Rambert (Ragnebert), de haute famille de Bourgogne ; calomnié, exilé, rejoint dans le Bugey où il s’était réfugié, et assassiné.

VIII.

S Aventin, ermite en Haute-Garonne, en bonne entente avec les ours ; des arabes l’assassinèrent ; son corps fut signalé par un taureau.

?

Ss Fortunat et Lucien, martyrs en Afrique.

IX.

S Fandila, moine espagnol à Taban dont le zèle le fit aller prêcher l’évangile au juge musulman, ce qui faillit provoquer une véritable persécution, mais il fut d’abord seul décapité.

XII.

B Gérard, frère de s. Bernard et son bras droit à Clairvaux.

XIII.

S Antonio de Padoue, portugais baptisé "Fernando", franciscain et remarquable prédicateur, canonisé un an après sa mort (comme il l’avait prédit), Docteur de l'Église ; c'est le Portugal qui propagea sa dévotion partout où allaient ses navires : marins, naufragés, prisonniers. "Saint Antoine de Padoue, rendez ce qui n'est pas  à vous !" : même s. François de Sales constatait son efficacité.

XX.

Bse Marianna Biernacka (1888-1943), mère polonaise martyre en Pologne, béatifiée en 1999.

 

 

14 JUIN

 

-IX.

S Élisée, prophète, à la tombe duquel frémissent les démons ; son nom signifie “Dieu est salut” ; ses actes sont racontés dans 2R:2-13, après ceux d’Élie.

IV.

S Protus, martyr à Aquilée ; il était le tuteur des saints martyrs Cantius, Cantianus et Cantianilla (cf. 31 mai).

Ss Valère et Rufin, martyrs noyés dans la Vesle.

S Fortunatus, évêque à Naples.

V.

S Dogmaël, gallois ; il prenait des bains d’eau glacée pour vaincre son corps (VI.?).

VII.

S Nonnus (Nennus, Nem, Néhémie), abbé à Killiany.

S Ethère, évêque à Vienne.

IX.

S Méthode le Confesseur, sicilien, fervent adversaire des iconoclastes ; patriarche de Constantinople, il institua la fête de l'orthodoxie, en l'honneur des icônes, toujours célébrée aujourd'hui dans les Églises d'Orient.

Ss Anastasio, Félix et Digna, tous trois décapités et pendus à Cordoue, suite à l’exécution de s. Fandile, la veille ; la jeune moniale Digna se faisait appeler “Indigne”.

XI.

B Richard de Saint-Vanne, abbé bénédictin à Saint-Vanne, ancien élève de Gerbert (le futur pape Sylvestre II) à Reims.

S Elgar, irlandais, ermite après des années de captivité.

XIV.

Bse Castora Gabrielli, fille du comte de Gubbio, sœur d’évêque, épouse d’un juriste assez virulent ; veuve, elle fut tertiaire franciscaine.

XIX.

Bse Francisca de Paula de Jésus ("Nhá Chica", c'est-à-dire Tante Françoise), laïque brésilienne qui consacra sa vie aux autres, béatifiée en 2013.

 

 

15 JUIN

 

-VIII.

S Amos, prophète ; dans la Bible, le troisième des douze “petits Prophètes”.

III.

S Hésychius, soldat martyr à Dorostore.

? S Dulas, martyr à Zéphyre.

IV.

S Vitus (Guy), martyr (Sicile ou Lucanie ?), grand thaumaturge, invoqué pour les épileptiques, contre la “danse de s. Guy”, puis pour les danseurs et comédiens, enfin contre les blessures d’animaux, en particulier les morsures de chiens et de serpents.

S Orsiesius, disciple préféré de s. Pacôme et son successeur au monastère de Tabenne.

Stes Libye, Léonie, Eutropie, martyres à Sibapolis ; Eutropie avait douze ans.

V.

S Abraham, persan émigré en Égypte d’où, persécuté, il vint en Auvergne, où il finit par fonder un monastère près de Clermont.

VI.

S Melan, évêque à Viviers. 

VII.

S Landelin, un ancien brigand d’Artois, converti, abbé à Lobbes.

VIII.

S Constantin, moine de Jumièges, évêque à Beauvais.

S Lohier (Lothaire), évêque à Sées.

IX.

Ste Bénilde, martyre à Cordoue, au lendemain des ss. Anastase, Félix et Digna (cf. 14 juin).

S Bernard de Menthon, fondateur de l’hospice du Grand-Saint-Bernard, patron des alpinistes.

S Hilarianus, prêtre martyr à Espalion, dont il est patron.

XIII.

S Isfridus, de l’ordre de Prémontré, évêque à Raceburg.

XVI.

Bx Thomas Scryven, chartreux à Londres, Peter Snow, prêtre à York et son compagnon Ralph Grimston, martyrs anglais.

XVII.

Ste Germaine Cousin, pauvre bergère à Pibrac, maltraitée, mystique, morte à vingt-deux ans.

XIX.

B Luigi Maria Palazzolo, de Bergame, fondateur des Petites Sœurs des Pauvres et des Frères de la Sainte Famille.

Ste Parui Cui Lianshi, mère chinoise et martyre après avoir déjà vu tuer son fils, canonisée en 2000 et fêtée le 9 juillet.

XX.

Bse Albertina Berkenbrock (1919-1931), jeune brésilienne martyre de sa pureté, béatifiée en 2007.

B Clemente Vismara (1897-1988), prêtre italien de l’Institut Pontifical pour les Missions Etrangères, qui travailla en Birmanie pendant soixante-cinq ans ; Jean-Paul II l’avait appelé le patriarche de Birmanie ; béatifié en 2011.

 

 

16 JUIN

 

III.

Ss Ferréol et Ferjeux, prêtre et diacre, venus d’Orient à Lyon, envoyés par s. Irénée pour apostoliser la Séquanie, martyrs à Besançon dont ils sont les patrons principaux.

S Ilpidius, martyr près de Mende.

IV.

Ss Cyr et Julitte, martyrs à Tarse ; Cyr, enfant de trois ans, fut assommé juste avant que sa maman fût décapitée.

S Similianus, évêque à Nantes.

V.

S Tychon, évêque à Amathonte, patron des vignerons.

Ss Aureus, évêque à Mayence, et sa sœur Iustina, martyrs des Huns.

Ss Bertaud et Amand (VI.), écossais, ermites dans la forêt de Beaumont.

VI.

S Aurélien, évêque à Arles, légat du pape pour la Gaule, second archevêque de Gaule après celui de Lyon, fondateur d’un monastère d'hommes et un de femmes, d'après les règles de s. Benoît et de s. Césaire, son prédécesseur ;  il prescrivit que tous les moines apprissent à lire ; il eut pour successeur s. Virgile (cf. 5 mars).

S Euspice, abbé fondateur de Micy.

S Vorles, prêtre de Marcenay ; un jour qu’il célébrait, il éteignit à distance l’incendie d’une maison où était resté seul un enfant.

IX.

S Céchardus, évêque à Luni, martyrisé aux carrières de Carrare, dont il fut depuis le patron.

XII.

S Benno, évêque à Meissen, au cœur des luttes entre Henri IV et la papauté ; il reconnut le pape légitime Urbain II ; il est patron de Meissen et de Münich, de la Bavière, des drapiers et des pêcheurs, invoqué pour obtenir la pluie.

XIII.

Ste Lutgarde, cistercienne à Aywières, devenue aveugle, une des premières mystiques à qui le Christ ait révélé son Sacré-Cœur.

XVI.

B Thomas Reding, chartreux à Londres, martyr.

XVIII.

B Antoine (dit Constant) Auriel, vicaire dans le Lot, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

Ss Đaminh Nguyễn, Anrê Tưòng, Vinh Son Tưòng, Đaminh Nguyễn Đức Mạo, Đaminh Nhi, laïques martyrs au Tonkin, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

Bse Anna Maria Katharina (Maria Theresia) Scherer, supérieure des Sœurs de la Charité de la Sainte Croix à Ingenbohl, béatifiée en 1995.  

 

 

17 JUIN

 

?

Ss Blastus et Diogène, martyrs à Rome.

Ss Isaurus, Innocent, Félix, Hermias, Peregrinus et Basile, martyrs à Apollonie.

S Montan, soldat martyr à Terracina.

S Pozan, vénéré près de Bourges. 

III.

Ss Marcianus, Nicandrus, Apollonius et d’autres, soldats persans martyrs en Egypte ou à Dorostore.

S Just, donné comme compagnon de s. Ursin à Bourges.

IV.

Ss Manuel, Sabel et Ismaël, venus de Perse comme ambassadeurs, martyrs en Chalcédoine.

S Himère, abbé (évêque ?) à Améria et vénéré à Crémone ( VI. ?).

V.

S Antide, évêque à Besançon, martyrisé à Ruffey.

S Hypace, abbé à Chalcédoine, qui s’opposa aux jeux olympiques.

VI.

S Hervé (Huvarné), aveugle de naissance, abbé à Plouvien puis Lanhouarneau ; on le représente avec un loup, parce qu’il avait obligé un loup à lui remplacer l’âne qu’il avait dévoré.

S Avit, abbé à Micy.

VII.

Ste Alène (Halène, Hélène), vierge à Forest. 

Ss Botulphe (Botolphe, Botwulf) et Adulphe, deux frères saxons ou irlandais ; Botulphe fonda un monastère à Ikanhoe. 

S Moling (Mulling, Molignus, Dairchella), évêque à Ferns, puis Leinster.

S Blier, écossais, ermite en Champagne.

VIII.

S Vérédème (Vrime), évêque à Avignon.

XI.

S Raynier, joueur de lyre à Pise, mystique ; le pain et l’eau bénis par lui (ou par sa formule de bénédiction), guérirent de nombreux malades.

XIII.

Ste Thérèse, fille du roi du Portugal ; elle restaura un monastère à Lorvâo et y devint  cistercienne ; sa soeur Sancia, également sainte, est nommée au 11 avril.

XV.

B Pietro Gambacorta, bourgeois de Pise qui, converti, fonda des couvents de “Pauvres ermites de Saint-Jérôme” supprimés récemment.

XVI.

B Paolo Burali d'Arezzo, prêtre théatin, évêque à Plaisance puis à Naples ; il travailla à la conversion des Juifs, des hérétiques et des esclaves musulmans.

XVIII.

B Philippe Papon, curé dans l’Allier, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995. 

XIX.

S Phêrô Da, martyr par le feu au Tonkin, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

B Joseph-Marie Cassant (1878-1903), cistercien, novice à seize ans, mort prématurément de tuberculose, béatifié en 2004.

 

 

18 JUIN

 

III.

Ss Marc et Marcellin, martyrs romains, vénérés avec s. Tranquillin.

?

Ste Marine, vierge à Alexandrie, ayant vécu en moine toute sa vie ; on l’identifie avec ste Marguerite (cf. 20 juillet). 

IV.

S Léonce, soldat, le plus illustre martyr à Tripoli de Phénicie.

Ss Cyriaque et Paule, martyrs africains vénérés à Malaga.

S Ethère, martyr.

V.

S Amand, évêque à Bordeaux ; il baptisa s. Paulin (de Nole), avec qui il correspondit.

S Caloger, venu de Constantinople, ermite près de Xacca ; on l’invoque pour la délivrance des énergumènes.

VI.

S Fortunat, évêque en Italie du Nord, mort à Chelles.

XII.

Ste Elisabeth de Schönau, mystique rhénane, amie de ste Hildegarde.

XIV.

Bse Marine, chanoinesse de Saint-Augustin à Spolète.

XVI.

Bse Osanna Andreasi de Mantoue, tertiaire dominicaine et mystique ; elle s'entendit dire dans son cœur à six ans : "Enfant, la vie et la mort consistent à aimer Dieu" ; une statue de la Sainte Vierge qui s’anima, lui enseigna la lecture, le latin, l’écriture. 

XVII.

S Grégoire Barbarigo, vénitien, évêque à Bergame puis à Padoue, cardinal, il se consacra aussi au rapprochement de l'Église latine et des Églises d'Orient.

 

 

19 JUIN

 

I.

S Urcisin, médecin martyr à Ravenne.

II.

S Zosime, martyr à Sozopolis.

Ss Gervais et Protais, martyrs à Milan.

IV.

Ss Gaudence et Culmace, évêque et diacre à Arezzo, martyrs (V.?).

VII.

S Dié, évêque à Nevers, retiré à Jointures où naquit un monastère qui devint Saint-Dié.

IX.

S Hildegrin, frère de s. Ludger, évêque à Châlons-en-Champagne, retiré à Werden, considéré comme le premier évêque à Halberstadt.

Ste Hildemarque, abbesse à Fécamp, où elle reçut s. Léger, évêque à Autun.

XI.

S Romuald, réformateur de la vie monastique, en particulier à Camaldoli (Camaldules), où la règle bénédictine s'inspire aussi du monachisme érémitique de type oriental.

S Boniface (Brunon), apparemment un réel doublet avec celui du 14 février.

XII.

B Odon, évêque à Cambrai et fondateur de l’abbaye Saint-Martin à Tournai.

?

S Lambert, martyr à Saragosse.

XIII.

S Gerland, membre allemand ou polonais d’un ordre militaire, vénéré à Caltagirone.

XIV.

Ste Julienne Falconieri, nièce de s. Alexis, un des fondateurs des Servites, elle-même tertiaire de cet ordre, et supérieure des Mantellate,  branche féminine.

Bse Michelina Metelli, tertiaire franciscaine à Pesaro ; mariée à 12 ans, veuve à 20, elle s’occupait des lépreux.

XVI.

Bx Sebastian Newdigate, Humphrey Middlemore, Wilhelm Exmew, chartreux à Londres, et Thomas Woodhouse, prêtre et jésuite, martyrs à Tyburn (pendus, dépecés, étripés encore vifs).

XIX.

Ss Modeste Andlauer et Remi Isoré, jésuites, martyrs en Chine, canonisés en 2000 et fêtés le 9 juillet.

XX.

Bse Elena Aiello (1895-1961), fondatrice italienne des Sœurs Minimes de la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ, stigmatisée et mystique, béatifiée en 2011.

 

20 JUIN

 

I.

S Novat, romain, frère des stes Pudentienne et Praxède.

IV.

S Méthode d’Olympe, évêque à Olympe puis à Tyr de Phénicie, grand écrivain.

S Macaire, évêque à Pétra en Palestine, exilé en Afrique à cause des ariens.

?

Ste Gemma, vierge et martyre en Saintonge.

S Latuin, évêque à Sées.

VI.

S Innocent, évêque au Mans.

VII.

S Gobain (Goban), irlandais, venu en Gaule où son église devint Saint-Gobain, là où des barbares l’assassinèrent.

VIII.

S Bain, moine à Fontenelle, évêque à Thérouanne, puis abbé à Fontenelle.

X.

S Adalbert, moine de Saint-Maximin à Trèves, abbé à Wissemburg, premier évêque à  Magdeburg.

XII.

S Giovanni de Mateola, fondateur d’une branche bénédictine à Pulsano.

XIV.

Bse Margareta Ebner, dominicaine mystique à Medingen (Bavière), béatifiée en 1979 (plus exactement, son culte fut confirmé à cette date).

XVI.

B Dermot O’Hurley, évêque à Cashel, martyr. 

Bse Margaret Ball, veuve irlandaise emprisonnée à soixante-dix ans, martyre.

XVII.

Bx Francisco Pacheco, Balthasar de Torres et Juan Bautista Zola, jésuites martyrs au Japon, avec Pierre Rinsei, Vincent Kaun, Jean Kisaku, Paul Kinsuke, Michel Tozo et Gaspar Sadamatsu.

Bx Thomas Whitbread, William Harcourt, John Fenwich, John Gavan, Anthony Turner, jésuites anglais martyrs à Tyburn.

Partager cette page
Repost0
- dans Martyrologe

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens