Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2024 6 06 /04 /avril /2024 23:00

Anna Margenfeld

1904-1945

 

 

Note préliminaire. On sait que l’invasion de la Pologne par les forces nazies et soviétiques a engendré la Deuxième Guerre mondiale. Les noms des régions annexées et des personnes ont subi des altérations. On a généralement adopté ici l’orthographe polonaise, tout en mentionnant aussi les formes allemandes.

Anna (certains sites mentionnent « Marie ») naquit le 24 avril 1904 à Sawity (=Soweiden, Pienężno, Braniewo, Pologne).

En 1927, elle entra dans la Congrégation des Sœurs de Sainte-Catherine (CSC).

Après le postulat et le noviciat, elle émit les vœux en 1932 et prit le nom de Maria Mauritia.

Elle fut au service de l’Église toute sa vie, successivement à Berlin, puis Olsztyn, où elle fut infirmière et diététicienne à l’hôpital Sainte-Marie.

En janvier 1945, au moment de l’invasion des troupes soviétiques, la sœur Maria Mauritia fut attaquée dans cet hôpital ; on la frappa à coups de crosse de fusils, on lui fit traverser la ville pieds nus pendant que des soldats russes tendaient des fils électriques autour de ses pieds. A partir du 3 février, on l’interna dans un camp de transit à Ciechańow, d’où on l’expédia vers la Russie avec deux autres consœurs. Dans le camp de Tula, elle s’occupa des malades et des blessés. Elle mourut bientôt d’épuisement dans ce camp de concentration.

(Certaines sources, cependant, rapportent que Maria Mauritia mourut durant son transfert vers le camp de concentration de Osanovo-Dubovoye, où l’on extrayait la tourbe).

Maria Mauritia mourut ainsi le 7 avril 1945 ; elle allait accomplir quarante-et-un ans.

Son martyre a été reconnu en 2024, avec celui de quatorze Compagnes de la même congrégation. Elles seront prochainement béatifiées, et mentionnées au Martyrologe aux dates respectives de leur martyre.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
6 avril 2024 6 06 /04 /avril /2024 23:00

Anna Margenfeld

1904-1945

Note préliminaire. On sait que l’invasion de la Pologne par les forces nazies et soviétiques a engendré la Deuxième Guerre mondiale. Les noms des régions annexées et des personnes ont subi des altérations. On a généralement adopté ici l’orthographe polonaise, tout en mentionnant aussi les formes allemandes.

Anna (certains sites mentionnent « Marie ») naquit le 24 avril 1904 à Sawity (=Soweiden, Pienężno, Braniewo, Pologne).

En 1927, elle entra dans la Congrégation des Sœurs de Sainte-Catherine (CSC).

Après le postulat et le noviciat, elle émit les vœux en 1932 et prit le nom de Maria Mauritia.

Elle fut au service de l’Église toute sa vie, successivement à Berlin, puis Olsztyn, où elle fut infirmière et diététicienne à l’hôpital Sainte-Marie.

En janvier 1945, au moment de l’invasion des troupes soviétiques, la sœur Maria Mauritia fut attaquée dans cet hôpital ; on la frappa à coups de crosse de fusils, on lui fit traverser la ville pieds nus pendant que des soldats russes tendaient des fils électriques autour de ses pieds. A partir du 3 février, on l’interna dans un camp de transit à Ciechańow, d’où on l’expédia vers la Russie avec deux autres consœurs. Dans le camp de Tula, elle s’occupa des malades et des blessés. Elle mourut bientôt d’épuisement dans ce camp de concentration.

(Certaines sources, cependant, rapportent que Maria Mauritia mourut durant son transfert vers le camp de concentration de Osanovo-Dubovoye, où l’on extrayait la tourbe).

Maria Mauritia mourut ainsi le 7 avril 1945 ; elle allait accomplir quarante-et-un ans.

Son martyre a été reconnu en 2024, avec celui de quatorze Compagnes de la même congrégation. Elles seront prochainement béatifiées, et mentionnées au Martyrologe aux dates respectives de leur martyre.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:00

Agathon

375

Ce Martyr, un laïc, fait sans doute partie du groupe des Martyrs de Crimée ; voir la notice Crimée (Martyrs en 375).

Il serait le fils de la princesse chrétienne Gaatha. Celle-ci, une dizaine d'années après le martyre de ces héros, vint récupérer leur dépouilles et les transporta à Cyzique ; elle fut, pour ce motif, lapidée avec son fils Agathon. Une autre version dit qu'elle fut aidée dans cette entreprise par un certain Thyellas, qui fut lapidé.

Rappelons que tous ces Martyrs sont commémorés, surtout en Orient, au 26 mars, mais ne sont pas mentionnés dans le Martyrologe romain.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:00

Animaïs

375

Cette Martyre fait partie du groupe des Martyrs de Crimée ; voir la notice Crimée (Martyrs en 375).

Elle est fêtée en Orient le 26 mars, mais n'est pas commémorée dans le Martyrologe romain.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:00

Anna

375

Cette Martyre fait partie du groupe des Martyrs de Crimée ; voir la notice Crimée (Martyrs en 375).

Elle est fêtée en Orient le 26 mars, mais n'est pas commémorée dans le Martyrologe romain.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:00

Alla (Allas)

375

Cette Martyre fait partie du groupe des Martyrs de Crimée ; voir la notice Crimée (Martyrs en 375).

Elle est fêtée en Orient le 26 mars, mais n'est pas commémorée dans le Martyrologe romain.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:00

Agnus

375

Ce Martyr, un laïc, fait partie du groupe des Martyrs de Crimée ; voir la notice Crimée (Martyrs en 375).

Son nom est aussi orthographié Hagias.

Il est fêté, surtout en Orient, au 26 mars, mais n'est pas commémoré dans le Martyrologe romain.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:00

Arpilus

375

Ce Martyr, un moine, fait partie du groupe des Martyrs de Crimée ; voir la notice Crimée (Martyrs en 375).

Son nom est aussi orthographié Arpyla.

Il est fêté, surtout en Orient, au 26 mars, mais n'est pas commémoré dans le Martyrologe romain.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:00

Abibus

375

Ce Martyr, un laïc, fait partie du groupe des Martyrs de Crimée ; voir la notice Crimée (Martyrs en 375).

Son nom est aussi orthographié Abippas.

Il est fêté, surtout en Orient, au 26 mars, mais n'est pas commémoré dans le Martyrologe romain.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2024 1 25 /03 /mars /2024 12:06

Agathe Euphemia Bönigk

1900-1945

 

Note préliminaire. On sait que l’invasion de la Pologne par les forces nazies et soviétiques a engendré la Deuxième Guerre mondiale. Les noms des régions annexées et des personnes ont subi des altérations. On a généralement adopté ici l’orthographe polonaise, tout en mentionnant aussi les formes allemandes.

Barbara naquit le 5 février 1900 à Stary Targ (= Altmark, Sztum, Pologne).

En 1923, elle entra dans la Congrégation des Sœurs de Sainte-Catherine (CSC).

En 1932, après le postulat et le noviciat, elle émit les vœux et prit le nom de Maria Adelgard, puis fut envoyée à Braniewo, puis Lidzbark Warmiński, pour s’occuper des enfants et des adolescents d’un orphelinat.

De 1940 à 1945, elle est à Kętrzyn (=Rastenburg), comme organiste et éducatrice.

Au moment de l’invasion des troupes soviétiques, la sœur Maria Adelgard fut poignardée puis attachée par les pieds à une voiture, supplice pendant lequel elle expira, le 27 (ou le 28) janvier 1945.

Son martyre a été reconnu en 2024, avec celui de quatorze Compagnes de la même congrégation. Elles seront prochainement béatifiées, et mentionnées au Martyrologe aux dates respectives de leur martyre.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Liens