Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 22:54

Basilides de Rome

† 304

 

Basilides est un martyr romain.

L’ancien Martyrologe le présentait comme soldat, qui fut arrêté et jeté en prison à cause de sa foi, déchiré par des scorpions, enfin décapité.

C’était sous les empereurs Dioclétien et Maximien, sous le préfet Aurelius.

Saint Basilides de Rome est commémoré le 12 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 16:55

Bessarion d’Egypte

† 4e siècle

 

Vivant au 4e siècle, Bessarion aurait été un disciple de s.Antoine et de s.Macaire de Scété (v. 17 et 19 janvier»).

Il aurait aussi fait des miracles «sans le vouloir», tant sa sainteté resplendissait.

Il ne portait qu’une tunique et un petit manteau ; toute sa bibliothèque consistait dans le saint Evangile, qu’il portait sous le bras.

Son disciple, Doulas, nous a laissé un témoignage de sa charité.

Bessarion trouva un jour un cadavre nu : il le couvrit de son manteau ; plus loin, un mendiant, nu, le héla : Bessarion préféra excéder dans la charité que de laisser son prochain sans vêtement ; vint à passer un magistrat qui le connaissait et lui demanda : Qui t’a donc mis dans cet état ? - L’Evangile, répondit Bessarion ; le magistrat lui donna son manteau.

Plus loin, encore un mendiant ! Bessarion va vendre son Livre sacré. Doulas ensuite de lui demander : Qu’as-tu donc fait de l’Evangile ? Et Bessarion : Il est écrit ‘Vends tout ce que tu as et donne-le aux pauvres’.

Saint Bessarion d’Egypte est commémoré le 6 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 00:41

Blandina de Lyon

† 177

 

Voir la notice Lyon (Martyrs en 177)

Partager cet article
Repost0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 00:04

Biblis de Lyon

† 177

 

Voir la notice Lyon (Martyrs en 177)

Partager cet article
Repost0
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 09:07

Basilios et Emmelia (Césarée de Cappadoce)

† 355

 

Basilios était né près de Néocésarée (Pont, auj. Niksar, Turquie N).

Pour fuir la persécution, ses parents, qui virent leurs biens confisqués, s’étaient enfuis dans les forêts du Pont, et le petit Basilios y passa sept années. On connaît le nom de la maman : Macrina.

Basilios suivit la carrière du barreau et vint à Césarée de Cappadoce, où il ouvrit une école d’éloquence.

Il épousa une jeune orpheline, Emmelia, qui admirait les vertus de son fiancé. On la disait fille de martyr et sœur d’évêque.

Le couple répandit d’abondantes aumônes. Ils eurent dix enfants, dont cinq sont restés particulièrement célèbres : Macrine, qui se consacrerait (v. 19 juillet), Basile de Césarée, Grégoire de Nysse et Pierre de Sébaste (v. 1 janvier, 10 janvier, 26 mars). On connaît les noms d’une autre fille, Theosebia, et de deux autres garçons, Nicéphoros et Naucratios.

Basilios mourut vers 355. Emmélie fonda alors avec sa fille Macrine un monastère proche de Néocésarée, où elles vécurent désormais comme sœurs, dans l’unique amour de l’Epoux céleste.

Saints Basilios et Emmelia de Césarée sont commémorés ensemble le 30 mai dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 07:28

Basiliskos de Comana

† 308

 

Basiliscos était évêque à Comana, dans cette ville où devait mourir s.Jean Chrysostome en 407 (v. 14 septembre).

De cette ville (Pont, act. proche de Tokat, Turquie CN), il ne reste que quelques ruines.

Un des supplices imposés à Basiliskos consista à lui faire enfiler des chaussures garnies de clous rougis au feu. Il fut ensuite décapité et jeté à la rivière.

C’était sous l’empereur Maximien, vers 308.

Saint Basiliskos de Comana est commémoré le 22 mai dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 18:25

 

Baudelius de Nîmes

† 347

 

Baudelius (Baudille) était originaire d’Orléans.

Il existe maintes variantes à son nom : Baudille, Baudelle, Baudière, Beauzire, Bauzile ou Bauzille, Bauzély, Basile…

Certains ont affirmé qu’il était diacre.

Avec son épouse, il vint vers 287 dans la région de Nîmes pour évangéliser les populations encore païennes.

Y ayant interrompu un sacrifice païen, il fut arrêté, reçut maintes tortures, dont celle du fouet, puis fut décapité à la hache.

Ce pouvait être vers 350.

L’épouse de Baudelius procéda à l’inhumation de son cher mari au lieu-dit Valsainte.

Le tombeau du Martyr, théâtre de nombreux miracles, attirait les pèlerins à Nîmes. Le culte de s.Baudelius s’est étendu en Espagne et jusqu’en Europe centrale.

Saint Baudelius de Nîmes est commémoré le 20 mai dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 16:55

Beatus de Vendôme

3e siècle

 

Beatus (Béat, Bié) s’en vint d’Italie en Gaule.

Les informations se contredisent ou se complètent : Beatus serait venu dans la région de Laon (02), dans une grotte où il priait et dont il ne sortait que pour aller prêcher ; il serait cependant mort à Vendôme (41), qui est à plus de trois-cents kilomètres de Laon.

Sa sainteté de vie, ses austérités, ses prières, lui attirèrent des fidèles, des curieux également, et des malades, qui furent guéris.

Il mourut dans un âge avancé et ses reliques se trouveraient dans la cahédrale de Vendôme.

Saint Bié est commémoré le 9 mai dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 16:07

Britto de Trèves

† 386

 

La première date connue concernant l’évêque Britto, est qu’il succéda à Bonosus en 373 comme huitième évêque de Trèves.

L’année suivante, en 374, il était un des vingt-deux évêques présents au concile de Valence.

Il s’exprima en faveur d’une indulgence envers des Chrétiens tombés (lapsi) dans l’apostasie au moment de la persécution sous Julien l’Apostat (361-363).

En 382, se tint à Rome un synode sous la présidence du pape Damase (v. 11 décembre). A la deuxième place de cette assemblée, se trouvait Ambroise de Milan (v. 7 décembre), à la troisième place Britto, comme métropolitain de toute la Gaule.

Trèves fut le théâtre d’un procès retentissant contre Priscillien et ses adeptes, qu’on accusait d’hérésie et de sorcellerie. S.Martin de Tours (v. 11 novembre) et s.Ambroise s’y trouvaient. De concert avec eux, Britto s’efforça d’éviter au moins la condamnation à mort de l’Accusé, en vain. L’ancien évêque d’Àvila pouvait, au maximum, être excommunié s’il ne voulait retirer ses erreurs, mais le bras séculier - quoique chrétien - le condamna à mort et l’exécuta. Britto et ses Confrères en furent très attristés.

Britto mourut en 386, après treize années d’épiscopat.

Saint Britto de Trèves est commémoré le 5 mai dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 13:25

Basilios d’Amasée

† 322

 

Basilios était évêque d’Amasée (Pont, auj. Amasya, Turquie NC).

On sait qu’il participa aux synodes de Gangres et Néocésarée en 314.

Un épisode, parfois contesté, a rendu célèbre Basilios et causa d’ailleurs son martyre.

Basilios aurait reçu et caché une jeune vierge, Glaphyre, qui s’était déguisée en homme pour échapper à la turpitude de l’empereur Licinius. Mais celui-ci avait ses émissaires et Glaphyre fut retrouvée, chez Basilios.

Durant le trajet vers Nicomédie, Glaphyre fut rappelée à Dieu. 

Parvenu sur le littoral où l’avaient conduit ces émissaires, Basilios pria encore une fois pour son troupeau, donna le baiser de paix aux prêtres et aux diacres qui l’accompagnaient, et eut la tête tranchée.

Son corps, jeté à la mer, revint miraculeusement au rivage.

On pense que ce martyre eut lieu le 28 mars 322. Le 26 avril serait plutôt la date de la translation du corps de Basilios à Amasée.

Saint Basilios d’Amasée est commémoré le 26 avril dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens