Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 18:14

Bassus de Carthage

† 250

 

Se reporter à la notice Mappalicus de Carthage

Partager cet article
Repost0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 15:29

Basilissa de Corinthe

† 258

 

Se reporter à la notice Corinthe (Martyrs en 258)

Partager cet article
Repost0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 13:48

Berniki d’Antioche

† 302

 

Se référer à la notice  Domnini, Berniki et Prosdoki d’Antioche

Partager cet article
Repost0
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 10:36

Balbina de Rome

† 120

 

Sous l’empereur Hadrien (117-138) vivait à Rome un tribun, nommé Quirinus (v. 30 avril).

La conversion de Quirinus entraîna celle de sa fille Balbina et de toute sa famille.

Ils furent baptisés par le pape s.Alexandre (108-115 ?) ou plutôt par son successeur immédiat, s.Sixte 1er (115-125). L’incertitude qui a toujours plané sur les dates des premiers papes, peut très facilement expliquer que le narrateur ait confondu les noms des deux papes.

Le comte Aurélien les fit alors tous arrêter et comparaître à son tribunal.

Après diverses tortures pour les faire apostasier, ils furent condamnés à la décapitation, Quirinus le 30 avril, Balbine le 31 mars. 

Ces dates semblent s’exclure. Il se peut que la date retenue au Martyrologe pour Quirinus ait été celle d’une translation tardive de ses reliques. On en reparlera le 30 avril.

Sainte Balbina de Rome est commémorée le 31 mars dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 15:07

Basilissa en Galatie

3e siècle

 

Se reporter à la notice Kallinikos et Basilissa en Galatie

Partager cet article
Repost0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 15:03

Basilios d’Ancyre

† 362

 

Ce prêtre Basile, qui vivait à Ancyre (act. Ankara, Turquie), était rempli de zèle pour propager la doctrine juste de l’Eglise. Le concile de Nicée (325) s’était achevé sur une condamnation de l’arianisme, et Basilios se donna entièrement à la prédication.

En outre, la sainteté de sa vie ajoutait de la force à sa parole, et nombreux étaient ceux qui se ralliaient ainsi à la Vérité.

C’était un combat de tous les jours ; les opposants de Basilios ne manquaient pas et cherchèrent à le déférer à l’empereur Constance ; or ce dernier, qui n’était pas un théologien, prit parti pour l’arianisme, et ensuite Julien fut l’apostat que l’on sait.

Basilios intensifia son apostolat à Ancyre, où les hérétiques le prirent en profonde aversion et finirent par l’accuser devant le proconsul.

Saturninus le fit étendre sur le chevalet et déchirer avec les ongles de fer. Basilios proclamait toujours sa foi contre les idoles païennes. On le présenta à Julien, qui passait par cette ville.

Basilios saisit l’occasion pour rappeler à Julien le christianisme de sa jeunesse : lecteur, il avait proclamé la Parole de Dieu aux croyants, et maintenant il la combattait. Basilios annonça aussi à Julien qu’il mourrait bientôt, et douloureusement (Julien allait être blessé mortellement lors d’une bataille, trois ans plus tard).

Julien se montra terriblement vexé de cette audace et ordonna que l’on prélevât chaque jour sept aiguillettes de chair du corps de Basilios.

Peu de jours après, Basilios reparut devant Julien et lui lança une de ces aiguillettes, qui pendait encore à son bras. Julien ordonna de faire des incisions encore plus profondes, jusqu’à atteindre les organes internes de sa victime.

Julien une fois parti d’Ancyre, le bourreau se mêla d’intensifier les tourments de Basilios : il le fit percer de pointes de fer brûlantes.

Basilios finit par expirer, le 28 juin 362.

De concert avec les Grecs, les Latins fêtent Basilios au 22 mars, jour d’une probable translation de ses reliques.

Saint Basilios d’Ancyre est commémoré le 22 mars dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 06:18

Basilios, Ephraim, Eugenios, Agathodoros, Elpidios, Ætherios et Kapiton

† 300

 

Sous Dioclétien, l’évêque Hermon de Jérusalem envoya en Chersonèse (auj. Crimée) sept missionnaires, tous évêques, chargés d’annoncer là-bas l’Evangile.

Les deux premiers furent Ephraim et Basilios, vers 300. 

Basilios fut d’abord expulsé, puis rappelé ; il ressuscita un mort et convertit toute une famille ; une sédition des Juifs aboutit à son martyre.

Ephraim subit peut-être le martyre en même temps que Basile, à moins qu’il fût allé prêcher en Scythie (auj. Azerbaïdjan).

Vinrent l’année suivante, vers 301, Eugenios, Agathodoros et Elpidios, qui subirent à leur tour le martyre.

Après plusieurs années, Ætherios se heurta encore à l’obstination des habitants ; il obtint de Constantin de réprimer les assauts belliqueux des païens, qui furent donc expulsés de Chersonèse ; étant retourné à Constantinople pour remercier l’empereur, il fut martyrisé à son retour.

Enfin fut envoyé Kapiton, à la demande des Chrétiens de Chersonèse, qui désiraient un évêque. Kapiton put prêcher et obtenir d’autres conversions. Il mourut en paix un 22 décembre.

Saints Basilios, Ephraim, Eugenios, Agathodoros, Elpidios, Ætherios et Kapiton sont commémorés le 7 mars dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 08:56

Basiliscus d’Héraclée

† 308

 

Se reporter à la notice Cleonicus, Eutropius et Basiliscus d'Héraclée.

Partager cet article
Repost0
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 11:57

Besas d’Alexandrie

† 250

 

Se reporter à la notice Ioulianos, Eunus et Besas d'Alexandrie

Partager cet article
Repost0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 11:35

Bonosus de Trèves

† 373

 

Bonosus était un prêtre âgé de Trèves, fidèle aux enseignements de l’évêque Paulin (v. 31 août), en particulier concernant le dogme trinitaire, courageusement défendu par l’un et par l’autre.

Lorsque Paulin fut envoyé en exil (353), le clergé et le peuple s’accordèrent pour élire Bonosus évêque. Mais ce dernier prétexta que, Paulin étant encore en vie, on ne pouvait lui élire un successeur, et refusa l’élection.

Ce contre-temps exaspéra l’empereur au point de faire jeter en prison Bonosus.

Mais quand on apprit la mort de Paulin, en exil (358 ou 361), et peut-être aussi après la mort de l’empereur, Bonosus fut comme contraint de monter sur le siège de Trèves, et en devenait ainsi le septième titulaire. 

Il mourut vers 373, après douze ou quinze années d’épiscopat.

Saint Bonosus de Trèves est commémoré le 17 février dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens