Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 13:34

Domitianus du Bugey

347-440

 

D’après une ancienne tradition, Domitianus naquit vers 347 à Rome, de Philippus et Marcianilla.

Elevé dans une école chrétienne, il perdit ses parents qui furent mis à mort par des hérétiques ariens.

Convaincu de la vanité du monde, il affranchit ses serviteurs, vendit ses biens et distribua l’argent aux pauvres. Il se retira dans quelque monastère.

En 426, il vint à Marseille, passa à l’abbaye de Lérins et séjourna quatre ans auprès de l’archevêque d’Arles.

En 430, il alla trouver s.Eucher de Lyon (v. 16 novembre), qui lui indiqua un endroit solitaire pour s’y établir : ce fut Axance (auj. Bourg-Saint-Christophe), où il érigea un oratoire et planta un jardin avec une vigne. 

Trop de disciples dérangeaient sa solitude et sa modestie : il s’éloigna, mais les disciples affluèrent encore ; on construisit deux oratoires, puis un monastère. Domitianus n’y venait que la nuit, passant la journée dans une cabane solitaire.

Il gagna à la doctrine trinitaire un seigneur arien, qui lui accorda de grands terrains, où s’éleva une abbaye.

Domitianus annonça la date de sa mort, qui advint le 1er juillet 440.

C’est près de cette abbaye que fut assassiné s.Rambert (v. 13 juin), dont le nom a été donné au bourg : Saint-Rambert-en-Bugey.

Saint Domitianus du Bugey est commémoré le 1er juillet dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 09:39

Diomedes de Nicée

† 4e siècle

 

Diomedes, originaire de Tarse, était un médecin à Nicée (Bithynie, Asie Mineure, auj. Iznik, Turquie NO).

Il guérissait les corps, mais aussi les âmes.

L’empereur Dioclétien ordonna de se le faire amener de Nicée à Nicomédie. En route, Diomedes voulut descendre du char pour prier. Il mourut à ce moment-là. Les soldats alors le décapitèrent, mais ils devinrent aveugles.

On les fit conduire à l’endroit où était resté le corps du Martyr et, quand ils eurent réuni le chef et le corps, ils recouvrirent la vue et se convertirent.

Avec Diomedes souffrirent quatre autres Martyrs, dont Amantius et Alexandros.

Ce pouvait être durant la persécution déclenchée par Dioclétien, vers 303-310.

Saint Diomedes de Nicée est commémoré le 9 juin dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 23:46

Dorothée de Tyr

255-362

 

En ce jour du 5 juin, il y avait quatre Dorothée. On n’en a retenu qu’un dans la dernière édition.

Né vers 255, celui-ci était prêtre ou même évêque à Tyr de Phénicie (auj. Antakya, Turquie CS).

Encore prêtre, il souffrit la persécution sous Dioclétien ; ensuite évêque, sous Julien, il fut exilé à Odyssopolis sur la Mer Noire (Thrace, auj. Varna, Bulgarie).

Il a pu assister au Concile de Nicée (325), mais dut repartir en Thrace, où il subit le martyre, à l’âge de cent-sept ans.

Une ancienne miniature représente Dorothée au moment de son martyre ; on voit un homme qui le frappe sur la tête, d’où jaillit le sang abondamment.

Saint Dorothée de Tyr est commémoré le 5 juin dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 00:07

Domna de Lyon

† 177

 

Voir la notice Lyon (Martyrs en 177)

Partager cet article
Repost0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 09:05

Dionysius de Milan

† 361

 

Dionysius fut le onzième évêque de Milan, de 350 à 355.

Durant ces quelques années, il souffrit beaucoup pour la défense de la foi du concile de Nicée (325).

Lors du concile de Milan (355), pensant agir au profit de la paix intérieure de l’Eglise, il eut la faiblesse de signer la condamnation du grand évêque Athanase, soi-disant accusé de crime de lèse-majesté contre l’empereur. Mais il signait à la condition que tous les évêques ariens recevraient la foi de Nicée, ce à quoi tous s’engagèrent. 

Ce n’était qu’une manœuvre. Dionysius comprit trop tard son erreur ; mais comment la réparer ? Eusèbe de Verceil (v. 1er août) vola à son secours. Il fit remarquer qu’il ne pouvait signer après Dionysius, puisque Dionysius était son élève ; les ariens acceptèrent de corriger les tablettes et rayèrent la signature de Dionysius. Mais Eusèbe alors refusa catégoriquement de signer, Dionysios également.

Rien ne fit plus changer d’avis Dionysius.

Les trois évêques Eusèbe de Verceil, Lucifer de Cagliari (v. 20 mai) et Dionysios furent exilés. Dionysios fut envoyé en Cappadoce, surveillé par des évêques ariens. Il était chargé de chaînes, sans cesse déplacé de plus en plus loin, mais toujours salué par les populations ; il reçut même une lettre d’encouragements du pape Libère.

Il fallait un remplaçant à Dionysius : l’empereur y installa un oriental, qui ne comprenait pas le latin…

Dionysius mourut en 361 ; son corps repose aujourd’hui dans la cathédrale de Milan.

Saint Dionysius de Milan est commémoré le 25 mai dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 11:30

Donatianus et Rogatianus de Nantes

† 304

 

Donatien était un adolescent de naissance illustre, qui reçut le baptême avec une grande ferveur, et montra sa foi avec une ferveur encore plus grande.

Rogatien, son jeune frère, avait appris de lui les éléments de la religion chrétienne. Il désirait beaucoup le baptême, et ce d’autant plus que la persécution était imminente, et il ne voulait pas échapper au martyre que, certainement, son frère aîné allait subir.

Malheureusement, le prêtre qui pouvait le baptiser s’enfuit de la ville. Et juste après arriva à Nantes le légat romain chargé d’exécuter les ordres : qui aurait refusé de sacrifier à Apollon et à Jupiter, serait décapité.

Dès que ce personnage apparut à Nantes, on lui dénonça Donatien et son frère. Donatien fut arrêté le premier : après un premier interrogatoire, il fut mis aux fers dans un cachot.

Vint le tour de Rogatien, qui rejoignit son frère.

Il communiqua à Donatien ses pensées : en l’absence du prêtre, peut-être qu’un baiser de son frère aîné «remplacerait» le baptême ? Donatien invoqua le Seigneur : Que la foi pure de Rogatien lui tienne lieu de baptême ; et si le préfet nous fait mourir demain, que le sang répandu de Rogatien lui soit comme l’onction du chrême.

Après une nuit de veille et de prière, les deux frères furent présentés à nouveau au juge, qui les fit suspendre au chevalet : ils eurent tout le corps déchiré. Après une série de supplices, qu’on peut seulement imaginer parce qu’ils ne sont pas décrits dans le témoignage du témoin, le bourreau eut encore l’idée de percer d’une lance le cou des deux victimes, puis les décapita.

C’était le 24 mai 304.

Pendant longtemps, deux croix marquèrent l’endroit du martyre des deux Enfants nantais. Elles furent brûlées sous la Révolution, rétablies sous Louis XVIII, et remplacées en 1896 par deux croix de granit.

Les reliques des Martyrs, qui se trouvaient à la cathédrale, furent détruites sous la Révolution ; par bonheur, on en avait quelques-unes dans un autre sanctuaire.

Saints Donatianus et Rogatianus sont commémorés le 24 mai dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 07:04

Donatianus de Carthage

† 259

 

Se reporter à la notice Afrique (Martyrs en 259)

Partager cet article
Repost0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 06:55

Desiderius de Langres

† 265 ou 407

 

Une ancienne controverse existe toujours au sujet de Desiderius (Désiré, Didier).

On l’a d’abord fait originaire de Lombardie.

Puis il fut longtemps admis que cet évêque de Langres avait été mis à mort par le chef des Vandales, Crocus, qui assiégea la ville de Langres vers 265.

Mais au 7e siècle, un certain Varnahaire écrivait que Didier, voulant protéger son peuple, tâcha de convertir à la modération le farouche arien qui commandait les envahisseurs. Il lui présenta un évangile mais le Barbare, qui n’entendait pas la langue de Didier, oublia qu’il était chrétien lui aussi et fit exécuter l’évêque, avec son archidiacre Vincentius. Quant au bourreau, il fut à l’instant frappé de folie et se fracassa la tête contre les remparts de la ville, à la terreur des témoins.

Cela se serait passé, d’après Sigebert de Gembloux, en 411 ou 407.

L’on montrait encore, du temps de ce Varnahaire, le livre saint taché du sang du Martyr. 

A ces deux dates fort éloignées l’une de l’autre, s’en ajoute une troisième, 346, où Didier participa à un concile de Cologne, et qui semble bien exclure les deux autres, sauf si Didier était alors un tout jeune évêque d’une trentaine d’années : il serait mort nonagénaire.

La liste épiscopale de Langres présente actuellement un Didier, troisième évêque de Langres, mort en 265, et un Desiderius, évêque en 410-411. Est-elle authentique, ou ne s’appuie-t-elle que sur les données précédentes ? La recherche reste ouverte.

On invoque s.Didier comme garant des serments, et contre les catastrophes.

Saint Desiderius de Langres est commémoré le 23 mai dans le Martyrologe Romain.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 22:10

Dioscorus de Cynopolis

† 303

 

Dioscorus était le fils d’un lecteur à Cynopolis (peut-être Hardaï, auj. Sheikh Fadel, Egypte).

Dès le début de la persécution de Dioclétien, on soupçonna sa complicité avec son père pour cacher les livres liturgiques. Il fut arrêté et traduit devant le gouverneur d’Alexandrie. Les Actes de son procès sont authentiques.

Durant l’interrogatoire, le président du tribunal ordonna de brûler Dioscorus avec trois fers rougis au feu. Dioscorus n’en ressentit aucun effet ; mieux, les bourreaux constatèrent, avant d’appliquer le troisième fer, que le corps de Dioscorus était comme recouvert de rosée.

Une des magnifiques réponses de Dioscorus : Je suis venu ici de grand cœur afin que, même si j’ai péché un peu dans ma jeunesse, cela soit purifié dans le siècle à venir.

Un moment plus tard, le juge fit suspendre Dioscorus et lui poser sur le corps deux lampes brûlantes. Dioscorus demanda à Dieu qu’Il ouvrît les yeux des bourreaux : effectivement, ceux-ci virent une grande lumière et retirèrent les lampes.

Le juge ordonna de lui arracher la barbe petit à petit, de l’étendre et de le flageller, enfin de le décapiter.

Ce devait être vers 303.

Saint Dioscorus de Cynopolis est commémoré le 18 mai dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 18:48

Diocletianus d’Osimo

† 301

 

Se reporter à la notice Florentius et Diocletianus d’Osimo

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens