Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2020 5 18 /12 /décembre /2020 18:52

Martín Pozo Díaz

1870-1936

 

Martín Pozo Díaz naquit le 31 mai 1870 à Villanueva de Córdoba (Cordoue, Espagne S).

Ce laïc, marié, soutenait l’Eglise, qu’il défendit de son sang plutôt que de trahir.

Son martyre eut lieu le 9 septembre 1936 à Cardeña.

Martín Pozo Díaz sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 9 septembre.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 21:36

María Brígida Toledano Oza

1859-1936

 

María Brígida Toledano Oza naquit en 1859 en Espagne.

Avec cinq autres femmes elle témoigna fidèlement de sa foi au Christ, jusqu’à l’effusion de son sang.

Son martyre eut lieu le 27 août 1936 à Posadas (Cordoue).

María Brígida Toledano Oza sera béatifiée en 2021, et inscrite au Martyrologe le 27 août.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 21:35

María Luisa Bonilla Benavides

1902-1936

 

María Luisa Bonilla Benavides naquit en 1902 en Espagne.

Avec cinq autres femmes elle témoigna fidèlement de sa foi au Christ, jusqu’à l’effusion de son sang.

Son martyre eut lieu le 27 août 1936 à Posadas (Cordoue).

María Luisa Bonilla Benavides sera béatifiée en 2021, et inscrite au Martyrologe le 27 août.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 22:41

Miguel Borrego Amo

1899-1936

 

Miguel Borrego Amo naquit le 29 avril 1899 à Cañete de las Torres (Cordoue, Espagne S).

Il fut ordonné prêtre.

Son martyre eut lieu à Adamuz, le 10 août 1936.

Miguel Borrego Amo sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 10 août.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 22:21

María del Consuelo González Rodríguez

1850-1936

 

María del Consuelo González Rodríguez naquit le 26 juillet 1850 à Cordoue (Espagne S).

Elle entra dans la congrégation mariale des Filles du Patronage de Marie, et y prit à sa profession le nom de María Josefa.

Lorsque la guerre civile éclata en 1936, les anarchistes et les gauchistes de tous bords s’en prirent sans pitié à tous les membres et tous les monuments de l’Eglise, semant la terreur et multipliant les martyrs.

On a presque honte pour eux d’avoir ainsi sacrifié cette vieille religieuse innocente, dont le seul délit était de prier pour eux, pour tous les hommes, pour son pays. Que Dieu leur pardonne.

Le martyre de cette bonne Religieuse de quatre-vingt six ans eut lieu le 8 août 1936 à Baena.

María del Consuelo González Rodríguez sera béatifiée en 2021, et inscrite au Martyrologe le 8 août.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2020 2 15 /12 /décembre /2020 11:26

Manuel Montilla Cañete

1919-1936

 

Manuel Montilla Cañete naquit le 16 janvier 1919 à Puente Genil (Cordoue, Espagne S).

Il était séminariste.

Le 24 juillet 1936, avec son frère aîné également séminariste, il reçut la palme du martyre à Puente Genil ; il avait dix-sept ans.

Manuel Montilla Cañete sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 24 juillet.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 16:08

Mario Ciceri

1900-1945

 

Mario Ciceri naquit le 8 septembre 1900 a Veduggio (Milan, Italie N), quatrième des six enfants de Luigi et Colomba Vimercati, des agriculteurs. La générosité de ces parents s’exprima encore plus lorsqu’ils assumèrent l’éducation des treize enfants de leur belle-sœur, morte en couches.

En 1908, Mario reçut la Confirmation, en  1910 la Première Communion.

Dès l’âge de huit ans, il manifesta le désir d’être prêtre. La famille en montra une joie profonde, mais le problème était le coût des années d’études. Mario étudia avec tant d’ardeur, qu’il mérita une bourse et put achever toutes ses études sans imposer de sacrifices exagérés à sa famille.

Il fréquenta le collège Gervasoni de Valnegra (Bergame) ; dès 1912, selon la coutume de ce temps, il reçut la soutane et entra au séminaire de Seveso. En 1918, il intégra le collège Rotondi de Gorla Minore, comme préfet des collégiens (toujours pour payer ses études). Il fit ensuite la théologie à Milan.

Ajoutons ici que don Mario était un grand musicien : il jouait de l’orgue, de la guitare, du violon ; il composait.

En 1924, il fut ordonné prêtre.

Son seul et unique poste fut d’être vicaire à Brentana de Sulbiate, où il se dépensa de mille manières auprès des paroissiens, toujours à bicyclette, et ce même durant la guerre et par tous les temps. Mais il ne faisait rien sans la prière et l’adoration ; il restait longtemps en méditation devant le Saint-Sacrement ; ensuite, il savait être présent dans les différentes églises de sa paroisse pour accueillir les fidèles, pour les confessions.

Sa grande préoccupation fut pour les jeunes, pour lesquels il développa les cercles de l’Action Catholique et une chorale ; ce furent aussi les malades, les nécessiteux de tous genres, les soldats, les prisonniers, auxquels il savait rendre visite en toute occasion. Il sera difficile d’énumérer toutes les attentions que sa charité imagina pour venir en aide auprès de tous ses paroissiens.

En outre il cacha des Juifs et des «déserteurs» qui voulaient échapper aux camps de travail nazis ; on sait qu’il fut inscrit sur des listes de prêtres à conduire au peloton, mais sa mort accidentelle intervint plus tôt que prévu.

C’est avec sa bicyclette qu’il fut renversé le 9 février 1945 : gravement blessé, il s’éteignit le 4 avril suivant, mourant en offrant sa vie pour la fin de la guerre, pour le retour des soldats chez eux et pour la conversion des pécheurs.

Les bienfaits de don Mario ne s’arrêtèrent pas à sa mort. En 1975, à Côme, une petite fille souffrait d’une rare anomalie du côlon ; sa tante en parla à la sœur de don Mario, qui lui prêta un foulard du prêtre ; ce foulard fut placé sur le corps de la petite malade, tandis que toute la famille observait une neuvaine de prières ; vite guérie, et de façon inexplicable, la petite fille a grandi et à son tour fut en 2005 la maman d’une petite fille en parfaite santé. C’est le miracle qui fut retenu pour la prochaine béatification de don Mario.

Mario Ciceri sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 4 avril.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 19:43

María Richenza

1463-1542

 

María Richenza naquit en 1463, probablement à Lerida (ou Lleida, Catalogne, Espagne NE), dans une noble famille.

Comme cela arrivait, elle fut donnée encore jeune en mariage à un illustre juriste, nommé Juan Llonc, qui allait être régent du Conseil royal d’Aragon. Le couple eut trois enfants.

Une grosse épreuve frappa bientôt María : lors d’une fête, elle dut faire une observation à un domestique, lequel, vexé, versa un poison dans le verre de María ; elle ne perdit pas la vie, mais resta complètement paralysée. Il fallait la transporter sur une civière.

En 1506, toute la famille accompagna à Naples le roi Fernando le Catholique, mais Juan dut bientôt repartir en Espagne, où il mourut en 1509.

María ne se découragea pas ; en 1510, elle se fit transporter au sanctuaire de Notre-Dame-de-Lorette, où elle recouvra toute sa mobilité, à la fin de la messe. Désormais elle se ferait appeler Maria Lorenza, à l’italienne, en italianisant aussi le nom de son mari en Longo. Maria prit alors l’habit du Tiers-Ordre franciscain et, de retour à Naples, se donna entièrement au service des malades et des pauvres.

En 1518, elle participa à l’érection de l’hôpital des incurables, où elle habita et assuma toute l’assistance sanitaire des malades.

Maria avait l’occasion de rencontrer des personnalités et son influence s’étendait largement. Elle forma ainsi un groupe de jeunes filles dans l’esprit du Tiers-Ordre franciscain ; à partir de 1529, les Capucins en furent les directeurs spirituels.

En 1535, grâce à l’influence de s.Gaetano de Thiene (v. 7 août), cette petite famille obtint l’approbation canonique comme Sœurs Franciscaines du Tiers-Ordre, adoptant résolument une orientation contemplative.

Cette même année 1535, Maria fut reprise par son infirmité antérieure, la paralysie. Elle confia la direction de l’hôpital à Maria Ayerbe et s’enferma dans une petite chambre du couvent proche. Il y avait là vingt jeunes aspirantes qui, le 8 septembre, firent leur profession en même temps que Maria et assumèrent la règle rigoureuse des Clarisses. En 1538, le pape confirmait cette institution, en limitant le nombre des religieuses à trente-trois, d’où l’appellation de Monastère des Trente-Trois qui fut donnée au couvent.

Maria adopta également l’esprit de réforme que sainte Colette (v. 6 mars) avait apporté aux Clarisses. Son corps était paralysé, mais pas son esprit : abbesse, elle continuait à diriger les religieuses.

Sentant approcher l’appel de l’Eternité, Maria Lorenza renonça à sa charge ; elle s’éteignit à ce monde le 21 décembre 1542.

María Lorenza Longo sera béatifiée en 2021, et inscrite au Martyrologe le 21 décembre.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 13:16

Manuel Galcerá Videllet

1877-1936

 

Manuel Galcerá Videllet naquit le 6 juillet 1877 à Caseras (Tortosa, Espagne NE).

Il étudia au séminaire de Saragosse et fut ordonné prêtre en 1901.

Outre son doctorat en théologie, il se passionna pour les langues (français, allemand, anglais).

Il entra dans l’association des Prêtres Ouvriers du Sacré-Cœur de Jésus, destinés à la formation spirituelle dans les séminaires. C’est ainsi qu’il fut administrateur dans les séminaires de Saragosse, Cuernavaca au Mexique, Badajoz, Barcelone et Valladolid. Il fut aussi à Rome, vice-recteur du Collège espagnol. Depuis 1934, il était directeur spirituel à Baeza, très apprécié des séminaristes.

Dès le 20 juillet 1936, il fut arrêté avec don Aquilino Pastor Cambero.

Il fut assassiné à Ibros (Jaén) le 3 septembre 1936.

Manuel Galcerá Videllet sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 3 septembre.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 09:30

Millán Garde Serrano

1876-1938

 

Millán Garde Serrano naquit le 21 décembre 1876 à Vara de Rey (Cuenca, Espagne CE).

Après le séminaire de Cuenca, il obtint le doctorat en droit canonique à Tolède et fut ordonné prêtre en 1901.

Il entra dans l’association des Prêtres Ouvriers du Sacré-Cœur de Jésus, destinés à la formation spirituelle dans les séminaires. C’est ainsi qu’il fut préfet dans les séminaires de Tolède et Badajoz, puis au Mexique (Cuernavaca et Querétaro), administrateur à Astorga et directeur spirituel à Valladolid, Salamanque et León.

Quand la guerre civile éclata en juillet 1936, Millán se trouvait en vacances près de Cuenca : pendant plus d’un an, il célébra en cachette et put porter l’Eucharistie à d’autres personnes.

Le 9 avril 1938, dénoncé et arrêté, il fut mis en prison à Cuenca, puis dans le couvent des Carmélites transformé en prison. Il fut battu et durement torturé.

Un co-détenu put laisser ce témoignage : Don Millán ne se plaint pas et ne se fâche pas contre ses bourreaux, c’est pourquoi ils l’appellent ‘le prêtre fou’.

Les mauvais traitements eurent raison de sa santé et il mourut le 7 juillet 1938.

Considéré comme martyr, Millán Garde Serrano sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 7 juillet.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens