Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2020 1 07 /12 /décembre /2020 20:31

José Gregorio Hernández Cisneros

1864-1919

 

José Gregorio naquit le 26 octobre 1864 à Isnotú (Trujillo, Venezuela), aîné des six enfants de Benigno Maria et de Josefa Antonia. Le papa, pharmacien, était d’origine colombienne, la maman d’origine espagnole.

José Gregorio reçut le baptême le 30 janvier suivant sa naissance, et la confirmation en 1867, selon la coutume de l’époque.

Dès l’âge de treize ans, José Gregorio exprima son désir de devenir avocat, mais les parents le convainquirent d’être plutôt médecin ; aussi, dès 1878, le garçon entreprit le long voyage qui le mena à Caracas, où il fréquenta le Colegio Villegas.

En 1882, il obtint le baccalauréat en philosophie et entra à l’Université Centrale, où ses professeurs le remarquèrent pour son exceptionnel amour de la science et pour l’intégrité de sa vie personnelle.

En 1888, il obtint le doctorat en Médecine, diplôme confirmé par le gouvernement, qui l’envoya se perfectionner à Paris dans plusieurs autres spécialités : bactériologie, pathologie, microbiologie, histologie, physiologie. Après un autre séjour à Berlin, il revint au Vénézuéla, et fut chef de clinique à l’Hôpital José María Vargas en même temps que professeur à l’université. C’est lui qui introduisit dans son pays le microscope optique.

José Gregorio enseigna, pratiqua la médecine, gratuitement pour les pauvres auxquels il payait de sa poche les médicaments. Il publia plusieurs monographies scientifiques. Le gouvernement lui accorda les fonds nécessaires à la fondation d’un laboratoire de physiologie expérimentale ainsi que d’une nouvelle bibliothèque universitaire.

Mais aussi il songea à se donner radicalement à Dieu, d’abord en entrant dans le Tiers-Ordre franciscain, puis en devenant prêtre : il vint dans cette intention à la chartreuse de Farneta (Lucques, Italie) en 1908, mais ses mauvaises conditions de santé l’obligèrent à repartir au Vénézuéla ; ce fut le même scénario quand il tenta l’admission au séminaire Sainte-Rose-de-Lima, puis au Collège Pontifical d’Amérique Latine de Rome.

En 1912, le gouvernement vénézuélien ferma l’université ; José Gregorio ouvrit alors une Ecole de Médecine.

En 1917, nouveau voyage d’étude, à New York, puis Madrid.

En 1918, de retour dans son pays, il reprit l’enseignement.

L’influence scientifique du docteur José Gregorio Hernández Cisneros dans son pays fut immense. Partout on reconnaissait ses compétences médicales et scientifiques.

Musicien à ses heures, José Gregorio pratiquait plusieurs langues : français, allemand, anglais, italien, portugais, outre qu’il approfondissait régulièrement la théologie, rédigée alors en latin.

Le 29 juin 1919, il fut renversé par une voiture à Caracas.

La renommée du docteur José Gregorio s’étendit largement, dans toute l’Amérique latine et l’Espagne. De partout on entendait parler de miracles. L’un de ceux-ci fut retenu et reconnu pour la béatification : ce fut la guérison inexplicable et totale d’une jeune fille frappée d’une balle dans la tête.

José Gregorio Hernández Cisneros sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 29 juin.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens