Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2020 5 18 /12 /décembre /2020 23:36

Diego Albañil Barrena

1903-1936

 

Diego Albañil Barrena naquit le 29 mai 1903 à Fuenteovejuna (Cordoue, Espagne S).

Il fut ordonné prêtre.

Son martyre eut lieu le 21 septembre 1936 à Granja de Torrehermosa (Badajoz) ; il avait trente-trois ans.

Diego Albañil Barrena sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 21 septembre.

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2020 5 18 /12 /décembre /2020 23:35

Doroteo Barrionuevo Peña

1902-1936

 

Doroteo Barrionuevo Peña naquit le 20 juillet 1902 à Dos Torres (Cordoue, Espagne S).

Il fut ordonné prêtre.

Son martyre eut lieu le 21 septembre 1936 à Granja de Torrehermosa (Badajoz).

Doroteo Barrionuevo Peña sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 21 septembre.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 12:13

Diego Balmaseda López

1876-1936

 

Diego Balmaseda López naquit le 27 août 1876 à Castuera (Badajoz, Espagne S0).

Il fut ordonné prêtre.

Son martyre eut lieu à Zarza Capilla, le 17 août 1936.

Diego Balmaseda López sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 17 août.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 17:39

Domingo Montoya Elorza

1885-1936

 

Domingo Montoya Elorza naquit à Loza (Álava, Espagne N) le 4 août 1885, alors fête de s.Dominique, dont il reçut le prénom (sur s.Domingo, v. 8 août).

Il fut prêtre chez les Frères Mineurs Franciscains.

Son martyre eut lieu le 31 juillet à Puente Genil.

Domingo Montoya Elorza sera béatifié en 2021, et inscrit au Martyrologe le 31 juillet.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2020 7 06 /12 /décembre /2020 08:39

Domingo del Barrio Batz

1951-1980

 

Domingo del Barrio Batz naquit le 26 janvier 1951 à Ilom (Guatemala).

Chrétien, père de trois enfants, il était engagé dans l’Action Catholique ; c’était le sacristain de la paroisse de Chajul.

Très attaché au père José María Gran Cirera, il l’accompagnait volontiers dans ses déplacements, bravant le danger de tomber dans quelque embuscade.

Le 4 juin 1980, au retour d’une visite pastorale, le père José María et lui s’arrêtèrent à Xe Ixoq Vitz sur le bord de la route pour prier, mais on les attendait : ils furent criblés de balles.

Domingo del Barrio Batz devrait être béatifié en 2021, avec neuf autres Martyrs du Guatemala, et inscrit au Martyrologe, avec le père José María Gran Cirera, le 4 juin.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 19:47

Dedë Malaj

1917-1959

 

Dedë Malaj naquit le 16 novembre 1917 à Dushkul (Mali Shëngjinit, Lezhë, Albanie).

Après l’école et le collège, il étudia au Séminaire Pontifical Albanais de Shkodër, puis en Italie.

En 1942, il fut ordonné prêtre à Castel Gandolfo (Rome, Italie).

Revenu en Albanie, il exerça son ministère dans la région de Djaç.

Sous le régime de terreur communiste qui s’instaura à partir de 1944, il commit le crime gravissime de communiquer à l’étranger une liste de prêtres qui avaient été fusillés. Il fut donc arrêté, jugé et condamné à mort.

Durant son procès, dont il devinait très bien l’issue, il proclama haut et fort les injustices du gouvernement athée albanais. Il ajouta aussi : Je suis fier d’être fusillé en tant que prêtre catholique, pour l’Albanie et pour l’habit que je porte. Je demande pardon à tous ceux que j’ai pu offenser durant ce procès ou dans ce tribunal et je pardonne à ceux qui m’ont offensé.

Le 12 mai 1959, il fut abattu, sur les rives du lac de Shkodër.

Dedë Malaj fut béatifié en 2016, et inscrit au Martyrologe le 12 mai.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 10:44

Dedë Plani

1891-1948

 

Dedë Plani naquit le 21 janvier 1891 à Shiroka (Shkodër, Albanie).

Après ses premières études à Shkodër, il alla au collège des Jésuites et au Séminaire Pontifical d’Albanie, puis fut envoyé étudier la philosophie et la théologie à Innsbruck (Autriche), où il reçut l’ordination sacerdotale en 1919.

Il exerça son apostolat sacerdotal à Gimaj, Pog, Rrogam et Shiroka, son village natal. Quelqu’un qui l’a connu a témoigné : C’était un homme savant, svelte, fort, costaud. Un autre encore a rapporté qu’il aidait beaucoup les pauvres et ne refusait jamais un service.

Mis en prison en 1947, il y fut sans cesse torturé pour «avouer» les crimes dont on l’accusait ; jamais il n’admit ces calomnies. Sa mère pouvait lui apporter quelque nourriture et, un jour, trouva au fond du récipient ce petit mot : Ils me torturent d’une façon inhumaine ; je suis à ce point massacré que je mourrai bientôt.

Il mourut en effet dans l’hôpital de la prison, le 30 avril 1948 (ou 1949) à Shkodër ; son «jugement», d’aillleurs inutile, n’avait pas encore eu lieu.

Dedë Plani fut béatifié en 2016, et inscrit au Martyrologe le 30 avril.

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 18:41

Dedë Nikacj

1900-1948

 

Dedë (Dominique) Nikaj naquit le 19 juillet 1900 à Shkodër (Albanie), et fut orphelin à l’âge de cinq ans.

Recueilli par les Franciscains, il fit chez eux de bonnes études et demanda à être admis dans l’Ordre des Frères Mineurs Conventuels, où il prit le nom de Cyprian.

Il fut même envoyé à Lankowitz et à Graz (Autriche), puis à Rome et Pescia pour des études de théologie, et fut ordonné prêtre à Rome en 1924.

Il recouvra différents postes : Maître des clercs (1929), des novices (1932), provincial de son Ordre pour l’Albanie (1938), directeur du séminaire franciscain (1941), finalement gardien (supérieur) du couvent de Gjiudahol (quartier de Shkodër), depuis 1943.

En novembre 1946, Dedë fut arrêté par la police communiste d’Albanie, sous l’accusation d’avoir caché des armes derrière un autel de la chapelle. Mieux : comme par hasard, ce jour-là, la télévision yougoslave était présente dans l’église de Gjiudahol pour filmer en direct la «découverte», et ainsi accuser les Religieux.

En réalité, un traître au service de la police avait caché au préalable ces armes ; ce pauvre homme fut par ailleurs à son tour accusé de trahison et, durant son procès, hurla au micro que c’était lui qui avait caché les armes en question ; on le fusilla.

Le père Cyprian, en prison, fut torturé longuement ; quatre soldats prétendaient discuter avec lui de l’existence de Dieu, mais en vinrent bien vite aux tortures et aux coups ;  de retour dans sa cellule, Cyprian dit à son compagnon : Je vais bien, je vais très bien, j’ai donné mon témoignage… Je dois garder ma lampe allumée où qu’elle vienne à s’éteindre. Certainement, ce n’est pas facile de souffrir, mais la souffrance rend la victoire plus noble.

Condamné à mort le 28 décembre 1947, il fut fusillé, le 11 mars 1948, dans un fossé proche d’une vigne. Juste avant de mourir, Cyprian cria : Vive le Christ Roi ! Nous pardonnons à nos ennemis. L’Albanie ne meurt pas avec nous !

Dedë Nikaj fut béatifié en 2016, et inscrit au Martyrologe le 11 mars.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 19:17

Dedë Maçaj

1920-1947

 

Dedë Maçaj naquit le 5 février 1920 à Mal i Jushit (Shkodrë, Albanie).

Après le séminaire de Shkodra, il étudia à Rome.

Durant son service militaire, il souffrit déjà le mépris et les mauvais traitements, en raison de sa foi.

Ordonné prêtre en 1944, il fut curé adjoint à Shkodra ; on le disait diligent, compatissant, volontaire.

Il fut arrêté le 10 mars 1947 sous l’accusation habituelle d’être un espion du Vatican.

Après des tortures indescriptibles, Dedë fut exécuté à Përmet, le 28 mars 1947, devant les soldats du régiment et piétiné par des fanatiques communistes, comme en a témoigné un compagnon d’armes.

Dedë Maçaj fut béatifié en 2016, et inscrit au Martyrologe le 28 mars.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2020 4 26 /11 /novembre /2020 15:20

Daniel Dajani

1906-1946

 

Daniel Dajani naquit le 2 décembre 1906 à Blinisht (auj.Lezhë, Albanie).

En 1908, il  entra au séminaire de Shkodër, dirigé par les Jésuites.

En 1926, il entra lui-même au noviciat de cet Ordre à Gorizia (Italie), étudia la philosophie de 1931 à 1933 à Chieri, puis à Shkodër en 1934-1935, avant de revenir à Chieri de 1937 à 1939 pour ses études de théologie.

En 1938, il fut ordonné prêtre ; en 1942, il fit la profession solennelle.

Pendant trois années il continua à enseigner, puis l’Albanie fut envahie par les troupes nazies, qui la laissèrent aux mains du gouvernement marxiste. Pendant toute cette période, Daniel continua à montrer une attitude calme et ferme, très appréciée de ses étudiants.

En 1945, il fut nommé Recteur du séminaire.

En décembre de cette année-là, un des séminaristes fut durement torturé puis relâché, et mourut peu après. Lors des funérailles, le 31 décembre, Daniel n’hésita pas à avertir que tous ceux qui suivraient les traces de ce séminariste, pourraient être fiers de mourir pour la foi chrétienne.

Immédiatement arrêté à son retour à Shkodër, il subit deux mois de confinement puis des semaines de torture ; un semblant de procès fabriqué d’avance, l’accusa de préparer des traîtres à la nation, de soutenir les Etats occidentaux, et d’être des espions du Vatican ; en outre, on l’accusait de diriger l’Union Albanaise, qui n’était qu’un pseudonyme dont s’étaient servi deux séminaristes pour imprimer un manifeste anti-communiste (sans le dire aux supérieurs).

A la fin du procès, Daniel répondit au juge : Je suis prêt à mourir pour témoigner de ma foi. - Mes compagnons et moi-même considérons comme un privilège de mourir pour Jésus-Christ, parce que notre sacrifice sera la source de nouveaux Martyrs de la foi chrétienne. Peut-être qu’un jour les gens comprendront quelle erreur s’est commise ici.

Le 22 février 1946, avec sept autres prévenus, il fut condamné à être fusillé et fut abattu avec cinq d’entre eux le 4 mars 1946.

Juste avant de tomber, il dit encore : Je pardonne à tous ceux qui me frappent. Je suis heureux de pouvoir mourir innocent plutôt que coupable. Dites à mes parents d’offrir au père Shllaku l’argent nécessaire pour célébrer deux Messes pour moi.

Daniel est l’un des trente-huit Martyrs d’Albanie béatifiés en 2016.

Daniel Dajani est inscrit au Martyrologe le 4 mars.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens