Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Yi Mun-u Ioannes Baptista

(Yi Mun-u Yohan)

1809-1840

 

Ioannes Baptista était né en 1809 à Ich'ŏn (Kyŏnggi, Corée S), d'une famille noble et catholique.

Il fut orphelin à cinq ans et recueilli par une pieuse femme à Seoul. Elle voulut le marier, et il finit par se laisser convaincre, mais sa femme et ses deux enfants moururent bientôt.

Désormais grand et libre, il se donna de tout son cœur au service des missionnaires, les accompagnant dans leurs missions, les aidant à se cacher dans la montagne lors de la persécution de 1839, les informant des nouvelles et des dangers, et il risqua beaucoup quand il voulut ensevelir les corps des saints martyrs, l'évêque Imbert et les pères Maubant et Chastan.

Puis il songea à s'enfuir.

Mais il fut arrêté, chez un ami, le 10 novembre 1839. On lui demanda pourquoi il voulait abandonner sa noble condition et mourir en catholique, on tenta de le faire apostasier en lui servant un bon repas avec du vin. Joannes Baptista répondit qu'il ne renierait jamais Dieu, le Créateur et le Roi des rois.

On le tortura, on le jeta en prison avec les droits-communs. Joannes Baptista rencontra des apostats, qu'il réprimanda et chercha à reconduire à la foi.

De la prison, il écrivit une lettre magnifique, dont voici des extraits :

Regardez un corps, dix jours après que l'âme l'ait quitté : comme il est misérable, comme il sent mauvais ! Les gens se préoccupent plus de leur corps que de leur âme. Les gens vivent comme des bêtes. Les bêtes n'ont pas d'âmes à sauver. Quelle déchéance pour des hommes qui ont à sauver leurs âmes, de vivre comme des bêtes ! … N'ayez pas peur de la mort. Une fois que vous aurez traversé toutes les souffrances, vous pourrez entrer dans le bonheur éternel... Telle est la dernière lettre que j'écris dans ma vie.

Finalement, on le conduisit au lieu-dit Tangkogae, près de Seoul, où il fut décapité, le 1er février 1840.

Il fut béatifié en 1925 et canonisé en 1984.

Les Martyrs coréens sont fêtés ensemble le 20 septembre.

 
Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Hong Yŏng-ju Paulus

(Hong Yeong-ju Baolo)

1802-1840

 

Paulus était né en 1802 à Sŏsan (Chungchŏng, Corée S), dans un foyer déjà chrétien.

Il était petit-fils d’un martyr de 1801, Hong Nang-min, et neveu d’un autre martyr Hong Protasius (cf. 20 mai ?) ; lui et son frère, Hong Pyŏng-Ju Petrus, étaient donc d’une famille très chrétienne, et contribuèrent beaucoup à aider l’Eglise coréenne.

Tous deux, catéchistes, accomplirent leur mission avec beaucoup d’enthousiasme, communiquant leur foi aux catéchumènes, assistant les malades et participant à toutes les autres activités charitables de la communauté, ce qui amena les missionnaires à leur confier d’importantes responsabilités.

Lors de la persécution de 1839, ils cachèrent les missionnaires chez eux, au risque de leur vie. Un traître les dénonça en les faisant inscrire sur la liste des recherchés.

On les retrouva. On voulut les forcer à révéler des indications sur les autres Chrétiens ou de renier leur foi, en vain. Il se trouva que le chef des bourreaux était un parent, qui ne voulut pas les torturer lui-même, mais les fit torturer pour les faire apostasier. Mêmes les autres prisonniers, voleurs ou assassins, participèrent aux tortures avec les bourreaux, mais les deux frères ne cédèrent pas.

Condamnés à mort, Peteuro et Baolo furent conduits à Tangkogae (Seoul), et décapités : Petrus, le 31 janvier 1840, avec six (ou même sept) autres compagnons ; Paulus, le 1er février 1840, avec deux autres compagnons.

Petrus et Paulus ont été martyrisés à deux jours différents, parce qu’une loi prohibait, à l’époque, de condamner à mort deux parents le même jour…

Ces martyrs ont été béatifiés en 1925 et canonisés en 1984.

Leur fête liturgique commune est au 20 septembre.

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Marie Leroy 2

1771-1794

 

Marie était née le 19 mai 1771 à Montilliers (Maine-et-Loire). 

Elle était célibataire.

Le même jour fut martyrisée une autre Marie Leroy, épouse Brevet (voir notice Marie Leroy 1).

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Madeleine Sailland d’Epinatz

1770-1794

 

Madeleine était née le 9 août 1770 à Saint-Nicolas-de-Saumur (Maine-et-Loire). 

Elle était célibataire, comme ses deux sœurs ou cousines, Perrine et Jeanne, martyrisées le même jour. Une autre Martyre du même jour était probablement leur belle-sœur, Perrine-Charlotte Phelippeaux, épouse Sailland d’Epinatz.

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Jeanne Sailland d’Epinatz

1769-1794

 

Jeanne était née le 3 juillet 1769 à Saint-Nicolas-de-Saumur (Maine-et-Loire). 

Elle était célibataire, comme ses deux sœurs ou cousines, Perrine et Madeleine, martyrisées le même jour. Une autre Martyre du même jour était probablement leur belle-sœur, Perrine-Charlotte Phelippeaux, épouse Sailland d’Epinatz.

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Perrine Sailland d’Epinatz

1768-1794

 

Perrine était née le 24 mars 1768 à Saint-Nicolas-de-Saumur (Maine-et-Loire). 

Elle était célibataire, comme ses deux sœurs ou cousines, Jeanne et Madeleine, martyrisées le même jour. Une autre Martyre du même jour était probablement leur belle-sœur, Perrine-Charlotte Phelippeaux, épouse Sailland d’Epinatz.

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Renée Grillard

1766-1794

 

Renée était née le 10 février 1766 à Saint-Pierre-de-Cholet (Maine-et-Loire). 

Elle était célibataire, comme sa sœur ou cousine Marie, martyrisée le même jour.

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.


Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Françoise Michau

1765-1794

 

Françoise était née vers 1765, mais on n’a pas retrouvé la localité de sa naissance. 

Elle était célibataire.

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Perrine Ledoyen

1764-1794

 

Perrine était née le 16 septembre 1764 à Saint-Aubin-de-Luigné (Maine-et-Loire). 

Elle était célibataire.

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 00:00

Rose Quenion

1764-1794

 

Rose était née le 20 janvier 1764, à Mozé-sur-Louet (Maine-et-Loire). 

Elle était célibataire.

 

 

Se reporter à la notice : Avrillé (Martyrs d’)-1er février.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Près de 9600 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens